Accros au grignotage

Résolu/Fermé
columbo38 - 4 mars 2008 à 11:46
 fannyx - 16 nov. 2010 à 18:17
Bonjour,

Voilà mon gros problème est le grignotage. Je peux dès à présent me considérer comme DEPENDANTE DU GRIGNOTAGE comme d'autres sont dépendants à la cigarette. Je sais vous allez me conseiller de manger équilibré : c'est ce que je fais, ma fille doit suivre une alimentation équilibrée car elle a tendance à etre un peu ronde donc je la fais suivre par un diététicien et ca fonctionne, je suis également la même façon de manger (avec des quantités différentes). Petit déj équilibré (laitage, céréales, fruit), midi et soir (légumes, féculents, viande ou oeuf, pain, mat grasses, fruits) une collation à 4 h pour ma fille. Je bois beaucoup dans la journée (eau et thé sans sucre). Mon problème est dès que j'ai un petit moment je vais manger un bonbon, un chocolat, une rondelle de saucission, quelques olives, des cacahuètes, des petits gâteaux etc ... mais là où ca devient vicieux c'est que je cache toutes ces bonnes petites gateries dans des endroits où je sais que mes enfants ou mon mari ne les trouveront pas et je les mange en cachette pour ne pas partager. Eh oui j'en suis là !! Je trouve ca honteux, en plus après je me dis que je n'aurais pas du le faire car les efforts que je fais dans la journée en respectant les repas sont perdus mais c'est trop tard, j'ai comme une impulsion que je dois combler. J'ai essayé tous les trucs, boire un grand verre d'eau, manger une pomme, faire autre chose mais mon désir de grignotage est plus fort. C'est comme s'il m'appellait et que je ne pouvais lui résister. J'ai même envisagé de faire des séances d'hypnose, il parait que ca se fait. Je ne crois pas à l'homéopathie et ne veux pas me bourrer de médicaments coupe faim. Je n'ai pas les moyens de me payer un coach sportif ou alimentaire (j'ai vu les tarifs sur internet et ce n'est pas pour mon porte monnaie dommage). Donc je ne sais plus quoi faire. Est ce que quelqu'un pourrait me donner quelques trucs ou astuces. Petite précision j'ai eu 3 enfants et mon problème est surtout au niveau du ventre que j'ai gardé de mes derniers accouchements et que je n'arrive pas à perdre et ca me démoralise de me regarder dans une glace donc je compense. Merci à tous celles et ceux qui pourraient m'aider.
A voir également:

10 réponses

Bonsoir,
je viens de prendre connaissance de votre message. Je ne suis pas du tout du genre à chater sur internet (c'est la première fois), mais je compatis bcp pour ce que vous vivez.
Je voulais vous dire que je ne suis pas en faveur d'aller voir un psy, un médecin ou je ne sais quel autre intervenant extérieur, car psychologiquement vous considérez votre comportement comme une "maladie", alors que ça n'en n'aest pas du tout une!
Je comprends que votre ventre vous gêne et que vous vous trouviez disgracieuse. C'est pour cela que vous faites tout ce qu'il faut pour avoir "la ligne" en vous alimentant de manière très équilibré. Mais je crois que vous n'acceptez simplement pas l'image que vous avez de vous avec ce "ventre" qui vous gêne tant, du coup, vous vous focalisez sur ce que vous prenez pour un défaut. Mais cela n'est que le fruit de votre esprit! Je veux dire qu'une femme qui ne s'accepte pas telle qu'elle est, se trouverera toujours un défaut. A l'inverse une femme bien dans sa tête ne sera pas emcombrer à l'idée d'avoir un peu de ventre. POur moi ce que vous vivez est psychologique! Et vous vous focalisez sur un pb, ici votre ventre, que vous exagérez sans doute un peu. Votre comportement dépend de vous ... et non d'un intervenant extérieur, qui va ne faire que vous culpabiliser et ça ne va pas arranger les choses.
Ce que je vous propose: Continuer de vous alimenter aussi bien que vous le faites, soyez heureuse en famille en donnant du temps à votre fille, votre mari ou je ne sais qui d'autre que vous cotoyez au quotidien. En d'autres termes, dénombrilisez-vous, ne vous regardez pas sans arrêt, mais tournez votre regard vers vos proches qui apprécieront de vous voir sourir, rire, discuter de tout et de rien, qui apprécieront votre fraîcheur! Peu importe ces histoires de ventre là-dedans! Vous verrez que vous vous sentirez naturellement mieux, que vous oublierai vos aller-retours à vos petites cachettes qui vous font tant souffrir (d'ailleurs faites l'effort de jeter toutes ces cochonneries et de ne plus en acheter!) Il faut peu de volonter dans l'affaire.
Personnellement, je suis fille de diététicienne, et je me rends compte que ma mère m'a rendu un très grand service, lmorsque j'étais plus jeune, en n'achetant pas de sucrailles qui n'apportent strictement rien à l'organisme si ce n'est du sucre et des mauvaises graisses. Lorsque j'avais envie de grignoter des cochonneries...et bien il n'y en avait pas...du coup je me tournais vers du pain ou du fromage blac ou des fruits (là pas de sucres pur ou de mauvaises graises)!. ça vous fera peut-être rire cette histoire...mais aujourd'hui, à 28 ans, je peux vous dire que mes amies m'envient ma ligne ... Meêm lorsque j'arrête mon petit sport, je ne prend pas un gramme. Et dire que j'avais 10 kg de plus à l'adolescence...
Je reste à votre disposition si vous souahitez en rediscuter
j'espère que ce message vous encouragera et vous permettra de vous sentir mieux!
Dans l'histoire vous gagnerez bcp d'argent: si vous n'achetez plus de sucrailles, que vous ne consultez personne et que vous vous sentez mieux avec votre entourage, vou aurez gagné en argent et en santé, non?
Caly
17
Merci pour cette réponse faite à une autre internaute.
J'ai moi aussi ce problème de grignotage qui me prend toujours vers 16H ; je ne peu me réfréner et englouti n'importe quoi, même si le repas est tout proche.
J'ai déjà constaté que lorsque j'étais bien avec mon entourage, bien avec moi même cela allait mieux. Le malheur est que je suis dans une ville où je ne connais personne et c'est pas facile. Heureusement que j'ai ma petite famille et que je sais m'occuper. Bref, tout cela pour dire que j'ai trouvé votre réponse très chouette et je vais essayer, tout simplement, non je vais y arriver !!!!!
Merci.
0
moi aussi j'ai un problème je ne mange pas du tout le midi, normalement le soir mais vers 21h30 c'est la folie, yaourt à la crème, cacahuettes, chocolat ou glace l'été je ne peux pas m'empecher au secours...
0
Je suis comme toi, je grignotte trop. A une période, tout les soirs avant d'aller dormir je prenais un gros stock de nourriture et de boisson (par chance je ne grossis pas malgré tout ce que j'ingère parce que c'est pas des petites quantités tout ce que je mange). Par contre quand ma copine (qui vit au Quebec), est venu en France, je ne grignotais plus du tout. J'étais tellement content avec elle que j'étais comme comblé de cette faim (voir un peu trop vue que je mangeai beaucoup beaucoup moins). C'est ça la raison: vouloir combler un manque, ou vouloir oublier un problème. Essais de chercher ce truc qui te manque, ou de sortir de ton problème, je peux t'assurer que quand tu l'auras fait, tu ne grignoteras plus autant.
9
coucou,
la première chose que je dois te dire c'est "pas de panique" car si tu te mets la pression, tu va tombé en dépression. Moi aussi, j'étais dopé au chocolat. Dès que je savais qu'il y en avait dans l'armoir, je devais tout "bouffé". J'ai un petit truc à moi, je ne sais pas si se sera aussi éfficace pour toi mais voilà....

Chaque fois que je veux craquer, et que cela est incontrolable, je fonce dans la salle de bain et je me mets sur la balance. Le chiffre qui apparait est révélateur. Mon envie passe instentanément. Et quand j'ai la bonne nouvelle d'avoir perdu du poid je ne veux surtout pas le reprendre.....

Une autre petite astuce est que chaque fois que je mange quelquechose, je me lave les dents. Et comme je n'ai pas envie de les salir, je renonce au différentes crasses que je pourrai "bouffer".

Et c'est au fil du temps que cela passe, comme pour la cigarette ou d'autres produits qui nous rendent dépendants.
Peut-être que tu trouveras tes propres petits trucs. Moi je te propose en tout cas de te concentrer sur ça et le reste suivera.

Je te souhaite beaucoup de belles choses,
laurence
7
Bonjour Laurence, vous venez de me donner 2 astuces de bon sens, le coup de la balance, et du lavage des dents bravo. j'adopte et vous tiens au courant.
Gersende75
1
pareil merci
0
louloulilibb
Messages postés
267
Date d'inscription
jeudi 7 février 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
22 novembre 2009
88
4 mars 2008 à 14:21
Bonjour
Les conseils de Marbult sont très bons, et en attendant, pour résister au frigo, pourquoi ne pas faire un peu de marche, tu quittes ainsi le frigo des yeux, et c'est bon pour la santé.
Si tu transpires un peu, crois moi, quand tu rentres, tu n as pas envie de manger, mais de boire !!! et tu ressens un immense bien être, plus sain et plus durable que lorsque tu craques sur un bonbon :-)) Tu prends une bonne douche et tu es fière de toi !!!
Ne te laisses pas faire !!! c'est toi qui est maître de ton corps, c'est toi qui a le pouvoir !!! et que la force soit avec toi Columbo !!! :-))))))
Amicalement
louloulilibb
6

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
marbult
Messages postés
727
Date d'inscription
dimanche 30 avril 2006
Statut
Membre
Dernière intervention
14 décembre 2021
638
4 mars 2008 à 12:52
Bonjour,
Je pense que tu devrais obtenir de l'aide auprès d'un psychothérapeute. Pour deux raisons essentielles : comprendre ce que tu cherches à compenser par ton grignotage et aussi te déculpabiliser...
La démarche n'est pas évidente de prime abord parce qu'on pense souvent que seuls "les fous" ont besoin de psy : c'est archi faux et complètement dépassé... Tu peux toujours essayer de traiter les effets, si tu n'as pas trouvé la cause...
Ton médecin traitant pourra t'indiquer des spécialistes et t'aider dans ton choix.
Bon courage.
5
bonsoir,

je te remercie de ton conseil, je n'y avais pas pensé. C'est vrai que je me tournais volontiers vers des diététiciens, acupuncteur, médecins mais je n'avais pas envisagé que ca pourrait etre d'ordre psychologique. Je vais y réfléchir. Merci.
1
bonsoir louloulilibb,

merci de m'avoir répondu. Ton idée est super bonne surtout que j'habite la campagne donc cela m'est facile de faire de la marche ce que je fais régulièrement puisque ma dernière fille doit aussi faire de l'exercice donc nous faisons du vélo et de la marche. Ce que j'ai oublié de mentionner dans mon message d'origine c'est que mes plus gros grignotages je les fais à partir de 21 h 00. Dans la journée quand je suis bien occupée j'arrive à y faire abstraction mais le soir c'est INCONTOURNABLE. Même si je n'ai plus faim je ne peux m'empécher. Par exemple hier soir je suis rentrée d'une réunion à 23 h 30, et bien tu ne devineras jamais ce que j'ai mangé, bon je vais le dire : un thé sans sucre (pour me réchauffer), des m and ms, un gâteau à la noix de coco, un chocolat et une mini crêpe pour les enfants fourrée au chocolat et crispie !!!! Et après forcément je dors trés mal car j'ai l'estomac encombré, mais j'ai ressenti une grosse fringale comme pour me destresser de ma réunion. Je sais pas. Merci encore pour vos solutions et encouragements.
0
louloulilibb
Messages postés
267
Date d'inscription
jeudi 7 février 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
22 novembre 2009
88
4 mars 2008 à 20:59
Oui je comprends c'est difficile, pourquoi ne pas essayer de grignoter sans culpabiliser, c'est a dire grignoter des choses qui ne font pas de mal, tu as ainsi la satisfaction de craquer, mais pas la culpabilité
Ca peut être des carottes crues, toutes fraiches sorties du frigo que tu grignotes comme un petit lapin, tu peux en manger tant que tu veux. Une pomme, ça cale bien, ou une petite soupe a l eau de chez sveltesse par exemple, un fromage blanc a 0% avec des morceaux de pomme coupés dedans, tu as plein de solutions.
Le mieux est de préparer ca avant de partir pour ne pas chercher la facilité en rentrant, ou l automatisme je devrais dire, d aller aux sucreries. Le mieux est peut être même d emmener ta carotte ou ta pomme pour la sortie de ta réunion, tu te rassasies avant d arriver a la maison pour pas te jeter sur les filouteries. Je pense qu il ne faut tout de même pas te mettre le couteau sous la gorge non plus, et tu dois t autoriser dans la journée un petit carré de chocolat par exemple, et le reste du temps, tu gères comme une vraie petite femme active tes petits grignotages en remplaçant le placard sucreries par des choses qui ne font pas mal :-)))
C est une question aussi d habitude a prendre, tu voudras meme plus de ton pti carré de chocolat si ca se trouve. :-)
Je te trouve très courageuse.
Qu' en penses tu ?
0
très bonne idée et je vais essayer de suivre tes conseil car je n'ai que 13 mais je suis accroc au grignotage surtout au chocolat et je n'arrive pas a m'arrêter même le régime dukan na pas fonctionner alors j'espère que vos conseil si ....
0
Michelco
Messages postés
40
Date d'inscription
mardi 4 mars 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
7 mars 2008

4 mars 2008 à 21:55
Bonsoir
Que dire, je suis comme toi depuis mon divorce, période dépressive qui s'en suit. J'ai réussi depuis 2 mois à ne plus fumer avec l'hypnose mais je suis dans la boulimie du soir avec une recherche de sucré qui me coûte une hémoglobine clyquée assez forte.
Je suis preneur d'idées car sur ce sujet, mon psy ne peut pas gd chose, par contre s'il m'arrive d'être accompagné le soir, je ne pense pas à cette boulimie.
Peut être pourrions nous essayer de discuter de ce problème.

Merci

Je reçois les réponses par mail
0
louloulilibb
Messages postés
267
Date d'inscription
jeudi 7 février 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
22 novembre 2009
88
5 mars 2008 à 08:11
Bonjour
Tu peux aussi créer ta propre discussion, tu croiseras alors peut-être des gens qui subissent le même souci que toi, car les causes de ton souci ne sont apparemment pas les mêmes que pour Columbo.
Et ainsi, tu auras plus d'écoute, et tu n'en retireras pas à Columbo, et ça évitera que nous fassions un amalgame de vos deux histoires.
Cela ne t empêche pas d'envoyer des messages à Colombo, si tu le souhaites bien entendu !
0
firewoman19
21 mai 2008 à 22:54
cc moi aussi je suis accro au grignotage des fois le soir mais g pas faim et je mange quand même des compotes, pommes, pain, chocolat noir...!!!
0
bob l'éponge
10 nov. 2010 à 00:43
Parle en à ta famille, ils t'aiderons dans ta démarche, ils sont la pour toi. C'est pas en te cachant que tu y arrivera.
0