Sommes-nous prisonnier de l'inutile ?

Signaler
-
 anonyme -
Sommes-nous prisonnier de l'inutile ?

1 réponse

Futilité que l'on croit indispensable... comme Diogène, savoir casser son bol.