Vivre est tellement inutile

Signaler
Messages postés
3
Date d'inscription
vendredi 27 novembre 2020
Statut
Membre
Dernière intervention
29 novembre 2020
-
Messages postés
106480
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
15 janvier 2021
-
Bonjour, j'ai 18 ans et j'ai toujours été très angoissée. Quand j'avais deux ans je pensais déjà à la mort qui me faisait très peur. Je tiens à dire que je suis surdouée (j' n'aime pas ce terme) et Borderline. J'ai beaucoup vécu le rejet des autres dans mon enfance, un harcèlement aussi. Puis des relations familiales particulières et difficiles. Maintenant je ne ressens plus rien. J'arrive même pas à pleurer. La journée je rigole bien avec les potes mais j'ai aucune envie de vivre. Je ressens plus tellement la douleur à part quelques exceptions ou c'est vraiment très très intense et ou j'arrive à pleurer quelques larmes. Mais je ressens la vie comme une prison, je la trouve ridicule, inutile, tellement... ridicule c'est le mot et je n'y accorde aucune valeur. En fait, je me sens complètement folle car là j'écris ça mais ça va plutôt bien, en revanche il y'a 20 minutes je me sentais en pleine détresse. Et hier j'étais prise d'un de ces ennui qui me prend souvent, tellement lourd qu'il te fait exploser et en même temps disparaître, impossible à expliquer mais cette sensation donne juste envie de ne plus être en vie. Je me dis que ça va mais je repense à chaque journée que je passe et je me sens tellement... folle.. Et je dis pas ça à la légère, tout à l'air tellement absurde, je ne comprend pas ce qu'on fait tous ici, dans quel but, pourquoi on construit des villes des maisons, pourquoi on s'accorde de l'importance alors qu'on est juste de la matière et du cerveau, j'ai l'impression que mes yeux sont décalés et de vivre ma vie comme à côté de moi même et à travers un filtre brouillé, c'est très étrange. Parfois je me demande si je suis pas juste dans un rêve car tout me paraît tellement absurde.. J'ai l'impression que rien n'existe que tout grésille devant mes yeux et peut sauter à tout moment, que rien n'a d'importance, que je ne suis pas là, pas humain, j'ai cette impression de n'être que mes yeux et que le reste de mon corps n'existe pas. Parfois quand je parle c'est comme si j'étais en décalé et que je m'entendais de très lointain, et toutes ces sensations sont incroyablement fatigantes. Parfois ça va super j'ai plein d'espoir, envie de faire pleins de choses même si maintenant ça ne dure plus que quelques minutes enfin je ne sais même plus, et juste après je vais avoir cette envie très pure et profonde de ne plus être là, cette idée qui m'obsède toujours que la vie est une prison et que je n'aurai jamais la force de la vivre en entier, que c'est beaucoup trop long, beaucoup trop dur, que je ne pourrai plus jamais me lever de mon lit. La plupart du temps je ne sens rien comme je l'ai déjà ou alors cet ennui si fatiguant dont j'ai parlé et cette vision de la vie étonnamment étrange et absurde avec la sensation d'être pas dans mon corps mais l'envie de ne pas vivre est toujours là. Pourtant je m'amuse bien dans ma vie, mais je suis tellement perdue j'oscille sans cesse entre la pensée que je suis complètement tarée et celle que non, tout va bien je ne sais plus quoi faire mais à l'heure ou j'écris cette ligne j'ai l'impression d'exagérer tout ce que j'écris et que rien n'est vraiment vrai. Alors que si. J'ai l'impression que je pourrai aller mieux juste e, étant positive quand ça va mal mais c'est trop dur sur le moment. Je ne comprend pas pourquoi on doit vivre. Voyager, se faire des amis, rire tout ça, c'est super ! Mais dans quel but, pourquoi ??? Je trouve ça marrant de me voir penser tout ça car ça fait des années que je m'intéresse au développement personnel à fond, que je regarde des vidéos sur la force de l'univers, des énergies, de la positivité, etc mais je crois que ça à vraiment participé à ma perte je me suis posée trop de question, j'ai eu trop de déclic grâce ou bien plutôt à cause de ça qui m'ont fait prendre conscience de choses trop tôt, trop jeune, je n'étais pas prête. Pourtant rationaliser et toutes les valeurs enseignées dans le développement perso avec par ex le pouvoir de la conscience, du soi, de la positivité, de toutes ces valeurs ultra spirituelles ça m'a énormément aidé. Mais je suis partie trop loin. Sûrement le shit aussi, je fait une pause car ça me brouille trop. Les seuls moments que je veux vivre c'est ceux ou je suis sous drogue, et le truc regrettable au fait de ne plus être en vie ce serait de ne plus connaître la grosse montée qui t'emmène au septième ciel quand tu prends toutes ces merdes. Je sais que tout ces problèmes que j'ai évoqué sont pas dus à la dure car j'ai commencé à prendre ce genre de drogues après le premier confinement. J'ai toujours été un peu comme ça mais la ça s'aggrave vraiment depuis 1 an et là j'en parle même pas. Actuellement je pense sincèrement que ça va. Puis je tiens à dire que ça me ruine pas ma scolarité car j'ai 15 de moyenne ce que je trouve d'ailleurs bizarre. Bref je ne comprend vraiment plus rien si quelqu'un vivait quelque chose de similaire ou avait des solutions je suis preneuse. Car avant que je ne décide de me suicider je vais attendre d'avoir fait mes études. C'est des années qui ont l'air cool. Oui je prend le sujet très à la légère ça peut paraître très immature je comprend bien mais la vie à tellement peu d'importance pour moi que... Voilà
:)))

1 réponse

Messages postés
106480
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
15 janvier 2021
16 240
Bonsoir,

Tu semble vivre une crise existentielle bien fréquente à ton age et tu n'es absolument pas " folle " mais tu as grand besoin d'en parler d'où ton " pavé" ici et je vais te proposer trois pistes :

-Il faudrait consulter un professionnel, le mieux serait un médecin psychiatre.
Tu peux prendre RDV chez un psychiatre en libéral consultation de 46,70 € remboursée mais il peut il y avoir dépassement d'honoraire par la suite en cas de psychothérapie, à voir, c'est au cas par cas et selon les revenus
Tu peux aussi prendre RDV dans un CMP ( Centre Médico Psychologique ) proche de ton domicile, service public, gratuité des soins, aucune avance d'argent. Il y a là des équipes pluri disciplinaires, psychiatres, psychologues, infirmiers(es) psychiatriques, assistante sociales, diététiciens(nes),ergothérapeutes, psychomotriciens et éducateurs spécialisés, mais les délais peuvent être longs .
https://www.annuaire-inverse-france.com/e635-centre-medico-psychologique
NB: Les psychologues en libéral ne sont pas remboursés

-Je te propose aussi d'aller parler de tout ceci dans une "maison des adolescents "( reçoivent les jeunes de 11 à 25 ans pour certaines) en souhaitant qu'il y en ait une près de chez toi, tu y rencontreras des professionnels compétents dans ce type de problèmes, neutres, bienveillants et ils pourront t'écouter, t' aider, te conseiller voire t'orienter.
C'est anonyme et gratuit, clique sur ton département «  :

https://www.filsantejeunes.com/carte_mda

-Tu peux enfin en discuter sur un site qui est à la disposition des jeunes de 12 à 25 ans et où tu auras la possibilité de t' informer, d'échanger, de poser des questions, de partager tes préoccupations.
C'est ici :
https://www.filsantejeunes.com/
Ils proposent des forums de discussion et de chat.
Il y a aussi moyen d'échanger par mail et même par téléphone avec des professionnel(le)s de la santé qui connaissent bien les problèmes et les préoccupations des ados et jeunes adultes.
Santé-Médecine n'offre pas ces moyens car un forum à ses limites.
N'hésite donc pas et inscrit-toi sur ce site sérieux et de confiance.



J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte