Sentiment de solitude, suis-je la seule ? [Résolu]

Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 19 septembre 2019
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2019
- - Dernière réponse : Andy31200
Messages postés
78361
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 octobre 2019
- 20 sept. 2019 à 08:19
Bonjour, Bonsoir

J'ai 18 ans et cela fait des années que je ressens chaque mois un fort sentiment de solitude intense. Je m'explique. Depuis petite, j'ai des difficultés à me faire mais surtout à garder des amis. Je suis plutôt timide mais dès que je me sens à l'aise avec les gens et bien on découvre vite que je suis quelqu'un d'un peu plus extravagante qui adore rire ! Je suis surtout quelqu'un de très loyal et qui donc, recherche cette qualité chez les autres.

En grandissant, je suis devenus moins timide et je vais vers les gens mais j'aime avoir un groupe d'amis sans géométrie variable ! J'aime avoir peu d'amis et j'aime les avoir longtemps ! Au lycée, j'ai trouvé un groupe d'amis de 3 personnes, que j'adore puis peu à peu nous sommes arrivés à 7 personnes ! J'ai eu beaucoup de mal à accepter certaines personnes dans un groupe que je considère comme limite "à moi", ce sont MES amis et à personne d'autre... (car oui j'aime contrôler ce qu'il se passe autour de moi).Au final nous sommes tous très amis et nous adorons discuter de nos sentiments/ de se que nous ressentons mais alors que j'écoute tout le monde j'ai le sentiment que personne ne m'écoute ou que de temps en temps. Mes SOS lançaient dans nos conversations passent inaperçus mais je ne dis rien pour ne pas perdre mes seuls amis. La peur d'être seule est plus grande que le manque d'attention. Je dois avouer que parfois je fais de gros efforts pour ne pas être moi surtout quand un imprévus arrive ou quand un de mes amis a une attitude qui ne me plaît pas. Parfois je peux devenir blessante, voir violente lorsque l'on ne me laisse de côté (par exemple une sortie où l'on ne ma pas invité). J'adore mes amis et je pourrais faire tellement de chose pour eux mais je sais qu'il ne ferais pas pareil ... Aussi, je suis souvent à la recherche de reconnaissance de leur part, de mots gentils et de preuves d'amitiés (que j'ai beaucoup eut) car cela me rassure énormément !

Voilà le tableau, mais maintenant arrivée à la Fac et bien j'ai souvent des coups de blues violents qui prennent suite à un mini évènement. Par exemple lors de la journée découverte tous mes amis (qui sont en majorité regroupés ensemble dans la même fac) étaient présent sauf que j'ai seulement croisé Laura (nom inventé). Je suis donc resté avec Laura, que je n'avais pas vu depuis des semaines. 10 minutes après, alors que je venais de la retrouver, elle me dit qu'elle veut rentrer...Je voulais discuter avec elle, de ce que j'ai appris à la fac, des potins mais elle n'était pas du tout réactive et m'écoutait à peine.Je l'ai limite supplié de rester car j'avais besoin d'avoir une interaction sociale avec une personne que j'aime et que je connais ! Je me suis trouvé pathétique. De plus mon sentiment de solitude s'est intensifié et j'ai su qu'il fallait réagir. J'ai donc ,durant le week-end, éteins mon téléphone pour ne plus parler à personne. Le lundi, j'étais beaucoup mieux ! Mais depuis quelque semaine, je me sens de plus en plus seule et fragile face à mes amies. Je suis loin d'être seule à la Fac mais je sais que je suis loin de mon vrai groupe ! Parler de ses sentiments en famille, ça ne se fait pas chez moi donc j'ai commencé un journal qui m'aide un peu mais il y a toujours un manque.

Je n'arrive pas a être seule et j'en suis consciente et aussi j'ai un grand besoin d'attention. Mais je me retrouve de plus en plus bas à chaque déprime et je n'en peux plus.

Je pense avoir compris mon problème mais j'aimerai réellement savoir si je suis la seule dans ce cas et comment avez vous réagit face à ce problème ?

Merci !
Afficher la suite 

1 réponse

Messages postés
78361
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 octobre 2019
7296
0
Merci
Bonjour et bienvenue sur ce forum,

Non, tu n'es pas seule à rencontrer ce genre de difficultés.
Le mieux serait de faire le point avec un médecin psychiatre car ces moments de déprime m'inquiètent car peuvent annoncer le début d'un authentique état dépressif et agir avant serait plus sage que de le laisser s'installer.

Tu peux prendre RDV chez un psychiatre en libéral consultation de 46,70 € remboursée mais il peut il y avoir dépassement d'honoraire en cas de psychothérapie, à voir, c'est au cas par cas et selon les revenus
Tu peux aussi prendre RDV dans un CMP ( Centre Médico Psychologique ) proche de ton domicile, service public, gratuité des soins, aucune avance d'argent. Il y a là des équipes pluri disciplinaires, psychiatres, psychologues, infirmiers(es) psychiatriques, assistante sociales, diététiciens(nes),ergothérapeutes, psychomotriciens et éducateurs spécialisés, mais les délais peuvent être longs .
https://www.annuaire-inverse-france.com/e635-centre-medico-psychologique
NB: Les psychologues en libéral ne sont pas remboursés

Si cela te semble difficile, tu peux t'adresser au service de médecine préventive de ta fac .

Je te propose aussi d'aller parler de tout ceci dans une "maison des adolescents "( reçoivent les jeunes de 11 à 25 ans ) en souhaitant qu'il y en ait une près de chez toi, tu y rencontreras des professionnels compétents dans ce type de problèmes, neutres, bienveillants et ils pourront t' aider.
C'est anonyme et gratuit, clique sur ton département «  :

https://www.filsantejeunes.com/carte_mda

Et plus d'infos sur d'autres structures ici :
http://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/faq/64279-plan-d-action-en-faveur-du-bien-etre-et-de-la-sante-des-jeunes

J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte
Publi-information
Commenter la réponse de Andy31200