Anxiété, somatisation, phobie d'impulsion.

Fermé
Antoine59000 - 7 juil. 2012 à 14:49
 JOUJOU - 23 juin 2014 à 18:39
Bonjour,
Je m'appelle Antoine et j'ai 23 ans.
J'écris aujourd'hui pour vous parler de ce que je vis actuellement, dans le but de mieux comprendre ce qui se passe mais aussi, peut être, aider des personnes dans la même situation que moi.


Alors voilà, tout d'abord je me définirai comme quelqu'un de gentil, j'ai une vie sociale et amoureuse qui était satisfaisante. Je suis aussi très honnête avec moi même et mon passé, je suis toujours dans l'introspection, la rationalisation (avec moi même et le comportement des autres)je procrastine à fond les manettes et je me culpabilise très souvent. Depuis à peu prés 3 ans (début de ma relation amoureuse, échecs scolaire,culpabilité, auto mise sous pression à cause de ça ...) je suis victime d'une anxiété généralisée, cela a commencé par des peurs d'avoir un AVC ( ma première crise d'angoisse, très brève mais forte ), cette peur m'a marqué au fer rouge.
En effet depuis cette première crise d'angoisse, j'ai pas arrêté de me faire peur au sujet de ma santé, ( peur d'avoir un cancer, peur d'avoir un infarctus, tumeurs au cerveau et autres...). En fait quand je me débarrassais d'une peur ( en rationalisant et en refoulant ), une autre revenait accompagnée d'une crise d'angoisse. Plus récemment j'ai eu des réveils en sursaut avec le coeur au bord des lèvres et des détresses respiratoire.

Tout s'est accéléré il y a grosso modo deux mois,je venais de finir de passer des concours, j'étais assis dans le canapé en regardant les infos sur un psychopathe québecois et au moment ou le journaliste cité le fou " une fois qu'on a gouté au gout du sang, on ne peut plus faire marche arrière" j'ai été comme blessé au cerveau le tout accompagné d'une mini crise d'angoisse. Comme j'étais pas chez moi, je suis très vite passé à autre chose et j'ai "zappé" sans être toutefois jamais plus à l'aise.

Par la suite je suis parti en vacance avec ma copine et ses parents ( je dois dire que la présence des parents m'emballer pas vraiment ), et là patatra tout s'est écroulé,dés le premier soir, au moment de se coucher, j'ai fait la plus grosse crise d'angoisse de tout les temps avec pour objet: je deviens fou (meurtrier, psychopathe), incapable de me concentrer, idées intrusives j'arrivais même plus à refouler ça,je vous passe les détails qui sont ultra pénible rien que d'y repenser. J'ai marché, j'ai pris une douche froide pour me calmer etc ... Cela a duré plus d'une heure, j'ai pas compris ce qui m'arrivais.
Les jours d'après, jusqu'à maintenant, j'ai retrouvé cette sensation d'être blessée au cerveau et d'avoir comme une chape de plomb sur la tête. J'ai pas mal ruminé sur ce qui m'arrivait, à tel point qu'aujourd'hui je peux le dire, j'ai des phobies d'impulsion. Accompagné de ça, je ressentais plus rien, au niveau émotionnelle, j'évitais ma copine et ses parents, je me mettais à l'écart, plus de plaisirs à rien et une certaine confusion.J'étais aussi très tendu.
Je me suis forcé à faire du sport et à lire, j'ai réussi à faire des activités normales mais sans joie ni plaisir. Ma consommation de clopes à augmenter d'un demi paquet/jour et j'ai perdu 4 kilo en un mois. Suite à mon comportement d'évitement, ma copine a décidé, quelque jour après la crise, de faire un "break", je n'avais dés lors plus qu'une envie, repartir chez moi.
Je suis rentré deux jours avant la date prévue ( les "vacances" ont duré 2 semaines). A mon retour, donc il y a deux semaines, mon père ,qui est généraliste, ma mis sous séroplex 10 mg et des xanax 0.25 à prendre en cas de crise ( je me suis tapé le paquet en deux semaines ).

En résumé, aujourd'hui je me soigne par les médicaments et j'essaye de voir du monde et faire du sport. Ma copine amorce la rupture gentiment mais elle le fait. J'aimerai compléter cette approche en voyant un psy, qu'en pensez vous ? Ce cheminement anxiété généralisée > somatisation > crise d'angoisse > phobie > dépression est elle "normale" ? Comment en faire table rase ?

Bref j'ai besoin de conseils car je vis la période la plus pénible de ma vie et j'aimerai en sortir aussi vite que possible sans jamais plus y avoir à faire.

Merci de m'avoir lu et désolé pour si je me suis égaré dans certains détails.
A voir également:

9 réponses

katy76000
Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 28 mars 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
28 mars 2014
5
28 mars 2014 à 16:00
Bonjour à tous,
Moi aussi c'est la première fois que je me manifeste sur un forum mais en revanche, j'y vais régulièrement lors de "crises" afin de me rassurer car même si je sais déjà que ce ne sont que de vilaines pensées à dégager, bien lorsque ca me prend l'angoisse est trop forte et il n'y a qu'en lisant les autres personnes que ça me rassures.... Je suis également sous seroplex et lysanxia là ca fait un an et demi presque 2 ans :/ on a essayé avec le doc de diminuer petit à petit comme je fais a chaque fois lorsque je suis en bonne période afin de les arreter mais là dur... j'ai 33 ans ma premiere crise d'angoisse est apparu à 14ans, mes phobies d'impulsions elles sont apparues à la naissance de mon 2eme enfant il y a 6ans et demi (je ne vous decris pas ce qui me passait par la tête, on connait tous malheureusement le truc.... ) ca a duré 3 ans ensuite une grande accalmi pendant un an et demi et la depuis presque 2 ans ca recommence par periode, les fameux hauts et bas :/ Pareil avec la peur de faire mal aux personnes que j'aime le plus (parent, enfant, soeur etc...) et là depusi quelques jours c'est aussi la peur de me faire des trucs à moi-même tout à l'heure j'me suis imaginé entrain de m'etrangler avec le fil de ma souris, de me planter le stylo dans le visage... ( cest horrible !!! et cette sensation de peur à ce moment ca me fais comme une brulure et une boule au ventre, je suis remplie de panique c'est affreux ....) et ce principalement lorsque je suis seule :/ Auriez-vous des astuces pour, sur le moment de cette pensée, ce coup de panique, à part venir lire et relire vos témoignages sur les forums , calmer ca ?
J'ai rdv avec mon psy le 9 avril j'espere que ca me refera du bien car c'est juste invivable notre situation, ca me bouffe la vie moi perso, j'en viens à m'empecher (meme si je sais que c'est ridicule) de manger en meme temps que les enfants par exemple de peur que ces pensées arrivent pendant ce moment qui est censer etre un moment de partage, en fait je me bouffe lexistence déjà en ayant peur que ces pensées affreuses arrivent, avant même qu'elles ne soient réellement présentes....
Lorsque je fais la vaisselle il ne faut que personne n'entre dans la cuisine car pareil j'ai trop peur lorsque je lave un couteau que quelques choses arrive, toutes les écharpes, corde à sauter, bandeau sont banis de chez moi pareil par peur de tout ce qui pourrais arriver de mal avec cà....
Et là bas la peur de me frapper moi-même c'est juste affreux....
Pour moi là j'ai trop peur de le faire et j'ai vraiment l'impression d'être "folle" et surtout trop peur de le faire réellement, tout à lheure je mettais mes mains sous moi par peur de me frapper le visage..... ca fait vraiment PEUR de penser ca c'est affreux.... Est ce que des choses similaires vous sont arrivées ?
D'avance merci de vos réponses
9