Regime a 800calories et pas de perte de poids [Fermé]

Signaler
Messages postés
5
Date d'inscription
jeudi 3 juin 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
4 juin 2010
-
 Brigitte Saâda -
Bonjour,

j ai commencé un regime a 800 calories par jour samedi passé, et en plus de ca je fais du sport trois fois semaine 1h. Je n ai pas encore perdu de poids! est ce normal? Tout le monde me dis qu au debut c normal car le corps pompe ds ses reserves maias en revanche, je vois que mon ventre s est affiné et mon visage egalement! povez me repondre par vos experiences! bye

4 réponses

C'est tout a fait normal, j avais la meme chose quand j'ai commence aussi mon a 800calories et ca fait maintenant 2 mois et j'ai perdu 8kilos et le meillleur c que les 800 calories par mois me sont maintenant largement suffisantes pr ma journee, mon estomac s est retreci. et de pluss parfois je fais un petit extra en mangeant une petite friandise
74
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine 26173 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Publi-information
Messages postés
5
Date d'inscription
jeudi 3 juin 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
4 juin 2010
4
c est vrai que ca parait peu mais en fait je mange super equilibré! je ne me sens pas faible du tout! le matin : un thé vert + educolrant, une orange, une biscotte avec un peu de beurre. A midi: courgettes, carottes, poivrons, tomates, oignons cuits a l'eau avec beaucoup d assaisonnements poivre, sel, persil, thym, basilic, poivre rouge, safran,... toutes ces epices font que je ne sens pas que c cuit a l'eau, avec un blanc de poulet de 150grammes. le soir: encore des legumes et un yaourt nature et une pomme. melon aussi. Mais je n ai tjs pas perdu de poids alors qu en pensez vous?
Publi-information
querida2404
Messages postés
5
Date d'inscription
jeudi 3 juin 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
4 juin 2010
4
donc en mangeant équilibré, on perds progressivement, c normal alors de ne rien perdre au debut?
00lina00
Messages postés
30101
Date d'inscription
lundi 1 décembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 janvier 2020
3 390
Oui, tout à fait.
querida2404
Messages postés
5
Date d'inscription
jeudi 3 juin 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
4 juin 2010
4
merci pour les conseils
querida2404
Messages postés
5
Date d'inscription
jeudi 3 juin 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
4 juin 2010
4
faites moi part de vos esperiences de perte de poids ca me tracasse de ne rien perdre
Si tu veux savoir mon expérience, d'avoir trop voulu perdre comme une poupée russe quand j'avais à peine 16 ans, j'avais perdu mes règles. J'avais eu très peur et la gynécologue m'a fait comprendre le danger d'entreprendre un régime seul. Sans m'en rendre compte, je devenais comme anorexique à force de supprimer tel ou tel chose. Je remarque que dans ton régime, il n'y a pas de sucres lents, des pâtes, du riz hors saches que ça ne fait pas grossir du tout ! Ce sont les sauces que l'on met à côté qui font grossir. Bisous.
Bonjour,

Si tu ne perds rien, c'est que ton métabolisme s'est habitué à ton type de régime. Tu peux très bien maigrir en mangeant de tout, varié en faisant une activité physique à côté. Ne te focalises pas sur les calories. Il ne faut pas manger ni trop gras ni trop sucré/salé et éviter de grignoter dans la journée. La douche écossaise, le gant de crin, les huiles essentielles amincissantes peuvent t'aider. Aussi boit un grand verre d'eau à ton lever. Hydrates beaucoup ton corps. La tisane au reine des prés, aux queues de cerises sont des bons laxatifs qui permettront de rejeter les toxines. BOn courage et si rien n'y fait, que tu es toujours mal, consultes.
Messages postés
30101
Date d'inscription
lundi 1 décembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
16 janvier 2020
3 390
Bonsoir,


Dans 1 semaine, on va vous récupérer à
l'hôpital.

Je vous conseille de remonter vos calories
à 1200 calories, sachant qu'en temps normal,
une femme a besoin de 1800 à 2000 calories.


Que se passe t-il quand nous suivons un régime ?

Lorsque nous entamons un régime restrictif, nous pensons nous attaquer au « gras » : comme on dit familièrement, on veut « tailler dans le gras ». Quand vous décidez de suivre un régime, vous voulez, par-dessus tout, perdre du poids tout de suite. Vos nouvelles habitudes alimentaires, vos restrictions ne peuvent combler les besoins de votre organisme, à qui vous demandez brutalement de s'adapter à des apports moins importants.

Que fait votre organisme pour répondre à cette nouvelle donne ? Il se trouve contraint de se servir dans les réserves de graisse du tissu adipeux pour répondre à ses besoins, que les apports du régime restrictif sont insuffisants à combler.

C'est bien là l'objectif de tous ces régimes : demander à notre organisme d'aller puiser dans nos réserves. Et de fait, la pauvreté de nos apports le force à agir ainsi. Mais la perte de quelques kilos, période bénie des débuts de régimes, ne perdure pas : elle laisse la place à une stabilisation du poids, ainsi que je l'ai constaté tant de fois et avec tant de rage, comme vous très certainement.

En fait, les activités dans l'organisme se sont mises au niveau de nos apports alimentaires, en réduisant leur train de vie. C'est un peu comme nous lorsque nous devons accepter une réduction de salaire, ou continuer à vivre sur des allocations qui s'amenuisent : nous supprimons certaines activités et nous roulons à l'économie. Vous trouvez ça triste ? Votre organisme aussi !

La fonte de tissu adipeux ne se fait plus ; alors, forcément, nous ne maigrissons plus. En ne nous voyant plus maigrir alors que nous maintenons toujours les restrictions alimentaires et en constatant qu'en plus, nous avons à présent la peau sèche, de la cellulite, des fringales, des pertes de mémoire, « des coups de pompe », etc., nous finissons tous, tôt ou tard, par interrompre le régime et par reprendre nos anciennes habitudes alimentaires. S'agit-il d'un manque de volonté à poursuivre le régime, alors que notre poids stagne et que nous nous sentons fatigués et « vidés » ? C'est ce que nous acceptons d'entendre et de croire, quitte à nous culpabiliser.

En fait, l'abandon des régimes n'est pas dû au hasard : notre organisme a des limites qui nous obligent à arrêter de l'affamer, afin de protéger notre capital santé. Après avoir beaucoup accepté de nous, le corps reprend les commandes et fait valoir ses droits, pour son bien.

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez lire les premières pages de mon livre sur Amazon.