Phobie d'impulsion

dédou - 16 août 2011 à 19:45
 Santariaxx - 15 mars 2015 à 22:09
Bonjour,
j'ai lu tous les messages que vous avez postés et comme beaucoup on dit, c'est vrai que ça fait du bien de vous lire, on se sent moins seule face à ses peurs.
En ce qui me concerne, j'ai commencé à avoir peur de tuer mon ami il y a quelques années. Quand j'ai eu ces visions là, je me suis empêché de dormir au cas où je passerai à l'acte. J'avais horriblement peur de le faire pendant mon sommeil. Je ne suis pas somnambule mais vu que cette idée était tenace, je me disait que ce serait mon inconscient qui me commanderait. Résultat, je n'ai pas beaucoup dormi pendant une longue période. Après cet épisode, la peur est un peu passée; je ne sais pas comment. Je me suis même installée avec mon ami.
Manifestement, le problème à l'origine de ces phobies n'est pas résolu puisque c'est revenue... J'ai peur dès que je vois des couteaux, je ne peux pas regarder des films policiers parce que je m'identifie au tueurs. Je traque tout ce qu'il y a en moi qui me fait penser que je deviens folle. J'ai peur de perdre pieds, j'ai toujours l'impression d'être à la limite du pétage de plomb. Ce matin, mon radio réveil a sonné et la première information que j'ai entendu était un homme, dépressif et ruiné qui a tué sa femme, ses enfants et son beaux père sur l'île de Jersey. J'étais horrifié, j'ai pensé à mon ami et je me suis dit que je ne pourrai jamais avoir d'enfant ac lui. e ne serai jamais sereine et je ne le rendrai jamais heureux.
Je suis quelqu'un de plutôt réservée, en général je parle peu, j'écoute plus et j'aime bien écouter les autres mais souvent je me dis que moi je n'ai rien a raconté d'intéressant, j'ai l'impression d'être vide, mon regard est vide et je raisonne mal. Donc je parle de moins en moins. J'ai 23 ans mais je suis déja épuisée... Je suis désolée d'être si triste, quand je vois des filles pleine de vie, qui pète la forme, qui sont spontanée, j'adore et je les envie pas mal. Moi, je ne croque pas la vie comme ça.
Voila mon témoignage, je vis la même chose. Je vais essayer de suivre les conseils que j'ai lu. J'espère que j'aurai des réponses.

4 réponses

soraya80 Messages postés 14143 Date d'inscription samedi 4 juillet 2009 Statut Contributeur Dernière intervention 8 avril 2014 2 270
16 août 2011 à 20:06
Bonsoir
C'est assez particulier effectivement.
En avez-vous parlé à un psychologue ou psychiatre ?
Je ne pense pas que vous puissiez perdre pied comme vous dites.
Il y a peut-être une partie de votre enfance que vous occultez, ou qui a été douloureuse ?
Bonjour, je sais que le post date de quelque années déjà mais je vit exactent la même situation. J'aimerais bien en discuter avec toi pour savoir où en est tu rendu et j'aimerais ainsi pouvoir te partager ma situation.

N'hésite pas à m'écrire santariaxx @ outlook . Com
0
nikiss Messages postés 3 Date d'inscription dimanche 7 août 2011 Statut Membre Dernière intervention 1 septembre 2011
29 août 2011 à 12:56
salut !!!
mon histoire est exactement similaire !!!!
veux tu discuter en messagerie privée ?
Billy.Deyss Messages postés 19 Date d'inscription mardi 1 février 2011 Statut Membre Dernière intervention 30 août 2011 2
30 août 2011 à 23:56
Surtout ne jamais se conforter dans l'idee de la folie, car une fois qu'on s'est persuade etre folle c'est la descente et c'est notre excuse. Ensuite des que ces idees viennent dans la tete il faut lire, ecouter de la musique, regarder une emission (s'occuper l'esprit quoi), il faut aussi en parler a un medecin (specialise dans ces choses la si possible) et se dire que ce n'est que passager.
nikiss Messages postés 3 Date d'inscription dimanche 7 août 2011 Statut Membre Dernière intervention 1 septembre 2011
1 sept. 2011 à 13:31
comme le dit Billy.Deyss : ne te conforte pas dans cette idée de folie.... je suis allé voir mon psychiatre dans la semaine pour lui en parler... il m'a bien confirmer la chose suivant : il n'y a jamais de passage à l'acte dans le cas de phobie d'impulsion..... une phobie d'impulsion est toujours en direction des gens que l'on aime le plus... c'est pour cela que l'idée de leur faire du mal est insupportable et te créer des angoisses...

Surtout ne reste pas dans cette situation, va voir un psychiatre et explique lui ce qui t'arrive.... d'une part cela te fera du bien d'en parler et d'autre part l'objectif d'une psychothérapie comportementale est de trouver d'ou vient le problème.....

ne t'inquiète surtout pas.....