15 ans de calvaire avec ma femme borderline

Résolu
loulou - 12 oct. 2010 à 13:50
 loulou - 10 janv. 2011 à 09:55
Bonjour,

J'ai vecu l'enfer avec ma femme qui je suppose est borderline, elle ne reagie plus a la réalité, boit le soir en cachette conduit a vive allure, tout le monde a tord sauf elle, vie sexuelle dramatique, brulure sur les bras (je pensais que c'etait le four) rapport au travail difficile, depense d'argent avec gros decouvert. je suis a ma 4 eme
tromperie de sa part, a chaque fois elle revient abbatue.j ai cherché longtemps son probleme je suis soulagé de connaitre le mot borderline ou tpl. Maintenant elle vient de recommencer une tromperie mais je peux plus l'aider pour la suite de sa vie et c'est bien la le probleme.Son comportement envers moi reste de iréel haine , posé une plainte pour coups, manipulation, mensonge sur son avenir proche, ect mais je ne recule pas. Je veux qu elle avance mais sans moi. Une torture psy sur ma fille de 13 ans reste le plus difficile a accepter alors je gere chaque jours. Lorsque je parle de vente de maison divorce c'est impossible d'ouvrir un dialogue alors que toute les démarches sont faite???!!!!!
L'impuissance voila mon sentiment après 15 ans de bataille auprès d'elle.
La suite me fait peur quand va venir le jour ou il faudra signer la vente de la maison.
Une seule question comment communiquer dans ces circonstances avec un border
qui ne veut plus rien n'entendre de la réalité sa fait peur????

6 réponses

L'incommunicabilite avec un borderline est sans doute le propleme no 1. Personnellement je me suis cassée les dents dessus et j'ai tout perdu. Mieux vaut tout perdre et partir, même en piteux état, que de rester et de se faire detruire. Vous n'aurez jamais aucune réponse satisfaisante a aucun de vos problèmes et même si cela arrivait ce ne serait pas suivi d'effet. C'est tout simplement impossible de communiquer avec une personne qui ne sait pas ce qu'elle ressent et dont les émotions et donc le discours changent toutes les dix minutes, ça ne peut que rendre fou. Ayez un médiateur, la communication avec les proches est rendue très compliquée par le trouble, c'est plus facile avec des étrangers, évitez les contacts directs. Bon courage.
2