Borderline partir ou rester ?

[Fermé]
Signaler
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 6 janvier 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
9 janvier 2010
-
Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 23 mai 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
23 mai 2014
-
Bonjour,
à tous je suis avec mon copain depuis 4 ans et demi il a tout les syndromes du borderline, et ses crises arrivent à peu près tous les deux mois ( changement d'humeur, mauvaise interpretation des choses, agréssivité, mutisme...) on s'aime beaucoup et on vit de belle choses mais quand la crise arrive, c'est destabilisant pour moi et je commence à fatiguer...

J'aimerai avoir des témoignages de gens borderline savoir si ils se rendent compte qu'ils font mal à l'être aimé et comment ils le vivent , et l'avis de personnes vivant avec des borderlines comment gèrent-elles les moment de crise

Comment réagir lors des crises de mon compagnon, comment puis je l'aider ? dois je rester pour l'amour, ou le quitter à cause du côté obscur...

j'espère que vos réponses me permettront d'y voir plus claire car mes nerfs sont pas loin de lâchés, j'ai même pensé au suicide... Merci

11 réponses

quand tu vois arriver les symptômes du borderline(hyper activité,agressivité verbale,...)tu dégages au plus vite pour sauver ta carcasse ,car il ne peut t'entendre,il n'est plus lui-même,il peut passer de l'agrssivité verbale à l'agressivité plysique en 2 temps 3 mouvements
23
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine 21672 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 23 mai 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
23 mai 2014
13
Bonjour,

bientôt 2 ans que la dernière intervention a eu lieu sur ce topic.
Tant pis, je réponds quand même à Kigeline.
Mutisme...
La pire des épreuves pour le co-borderline.
Pour moi j'ai enduré (et j'endure encore) ceux de ma compagne (ex compagne puisque compte tenu de son mutisme qui dure actuellement depuis 2 mois aujourd'hui) plusieurs fois pour des périodes variant enre 10 jours, 20 jours et maintenant 2 mois.
Quand je dis mutisme, c'est mutisme, RIEN !
Nous ne vivons pas ensemble donc elle disparait complètement.
J'aurais aié lire des réponses à tes questions qui sont les miennes : que faire dans ces cas là, relancer ou laisser faire ???
A plus...
Messages postés
3
Date d'inscription
lundi 24 janvier 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
27 janvier 2011
14
bonjour je suis une personne ki malheureusement et atteinte de la maladie borderline.je suis sous traitement sa fai maintenan 5ans et sa se maitrise asser bien.mais se ke tu dècri ne ressemble pas a la maladie borderline kar les crise ses tou les jours a chake heure a chake moment sa ne se dèclanche pas ke de tem en tem aprè fo voire si il nai pas bipolaire.je compren ke se soi fatiguant pour toi mais sache ke pour nous c aussi fatiguant de tj se maitriser et nn on ne saperssoie pas du mal ke lon peu faire a notre entourage.
Bonjour,

Le sujet date, mais moi je suis pile dedans. Donc si certaines personnes de cette file sont toujours là ou d'autres, j'ai une question assez simple et pourtant je ne sais y repondre seule.

Je suis depuis peu avec une personne qui souffre de troubles borderline. Je savais un petit peu à quoi m'attendre, car j'ai été moi même abandonnique, et les deux pathologies ont certains symptômes communs.
Cependant, il est actuellement dans une période de mutisme. Il a un travail très prenant, dans lequel çà se passe très bien. Mais il a soudainement coupé le contact. Il m'a envoyé un message rapide pour me dire qu'il "avait des périodes comme çà où il se renfermait sur lui-même."
Encore heureux, je mesure la chance qu'il m'ait prévenue...
Cependant, plus de nouvelles depuis 10 jours. Je lui envois des messages par sms tous les deux jours, des messages un peu détâchés, mais pour lui montrer que je suis là.

MAIS... je ne sais pas du tout si c'est la bonne attitude à adopter avec une personnalité borderline.
Est-ce qu'il ne vaut pas mieux le laisser dans son coin ? Est-ce qu'il ne vaudrait mieux pas que je cesse de mon côté aussi de lui écrire ?
C'est mon instinct qui m'a fait choisir de lui écrire, mais n'étant pas une spécialiste de ces questions...

Enfin, combien de temps durent les crises de mutisme ??? J'imagine bien qu'il n'y a pas de règles strictes en la matière, mais qu'avez vous vécu ? observé ?

Merci beaucoup de m'avoir lue et merci pour vos réponses...
Est il violent?
borderline ou bipolaire?
Messages postés
484
Date d'inscription
mercredi 30 décembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juin 2010
128
C'est quoi boderline précisément ?
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 6 janvier 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
9 janvier 2010
5
bonjour, violence verbale uniquement qui n'est pas dans l'extrême. et ce qui est drôle c'est que lors du changement il a une toute autre voix, plus j'essaye de l'aider, plus il me repousse, il va même jusqu'à dire qu'il ne m'a jamais aimé, et il ne supporte aucun geste affectif, ou preuve d'amour, c'est une coquille vide....

et une fois la crise passé, il vient me voir en s'excusant et en disant qu'en fait il m'aime, qu'il a besoin de moi et il est hyper affectueux etc et c'est reparti pour 2-3 mois de bonheur jusqu'à la prochaine crise....
Je pense que ce n'est pas un Borderline, ¸a ressemble plus a Bipolaire. Resterait d'avoir le bon diagnostique. Mais le TPL n'a pas tout a fait les même symptômes.

Je suis dans un relation avec une personne que je crois est borderline.Je suis d'accord avec Delsy qu'il me semble que les humeurs changent plus fréquemment chez les BPD's-et ils durent moins longues périodes de temps.Avec mon copain pour exemple-on a passé une semaine de tranquilité et depuis ce moment- début de mai - je ne sais pas où je suis avec lui- quoi à faire ou dire. Je commence à croire que c'est moi qui est malade ou au moins que je suis aussi malade. On sens vraiment isolé parce que autres gens ne peuvent pas comprendre pourquoi je reste avec quelqu'un qui me rend souvent triste et sans espoir; En fait j'en ai grand besoin de quelqu'un à parler avec.
Le problème c'est que si vous n'arrivez pas à poser des limites, les crises vont se rapprocher et vous serez constamment dans la ligne de mire de ses "humeurs". Par contre, si vous essayez de résoudre le problème d'une manière trop radicale, il risque de partir en vous détestant. Personnellement, je n'ai tenu qu'une année. Au début j'essayais d'être tolérante et compréhensive, mais les "border" cherchent toujours à vous mettre à l'épreuve. Plus vous en faites, pires ils deviennent. La seule solution que je vois c'est de le convaincre de suivre une thérapie et de prendre les médicaments pour soulager ses états d'âme. Je n'ai pas réussi à envoyer mon border chez le psy, du coup - échec total de la relation. Même une femme très amoureuse s'épuise au bout d'un certain temps à devoir assumer les décharges d'agressivité suivies de mutisme, à rester sans nouvelles pendant des semaines et à devoir marcher sur les oeufs pour ne pas le froisser. Parce qu'il s'agit malheureusement d'une maladie et une maladie ne se guérit pas qu'en discutant - l'aide d'un médecin est nécessaire.
Les symptômes que vous décrivez n'ont rien d'essentiel à une personne borderline. C'est un problème tout autre. Cependant, il semblerait qu'il y ait tout de même un problème. Je vous suggère de lui en parler et de prendre du recul si il ne semble pas vouloir s'aider lui-même.
Messages postés
5
Date d'inscription
mercredi 6 janvier 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
9 janvier 2010
5
en réponse à choukette https://aapel.org/
Messages postés
14144
Date d'inscription
samedi 4 juillet 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 avril 2014
2 124
Bonjour
Je ne conseillerais pas par expérience.
Mais il me semble que vous devriez prendre du temps pour vous.
Rejoindre un groupe de personnes vivant avec des bordelines, cela pour vous permettre de mieux connaitre les mécanismes de la maladie et aussi pour pouvoir trouver une oreille attentive.
Ou de discuter soit avec votre médecin soit avec un psy pour vous épaulez.
Après c'est sûr que c'est un sacrifice, que seul l'amour peut prendre en charge, à vous de déterminer si vous pensez pouvoir le faire ou pas.
Mais vous ne devez pas vous en vouloir qu'elle qu'en soit votre décision.
Restez franche avec votre conjoint est un point primordial pour vous deux.
Courage.
en réponse à choukette https://aapel.org/