Borderline et rupture

[Résolu/Fermé]
Signaler
-
 abelro -
Bonjour,

Je vie (je vivais) avec un garçon de 34 ans depuis 5 mois qui présente bcp des symptômes d'une personnalité borderline.

En résumé, nous travaillons dans la même société, les deux premiers mois ont été idylliques, au bout de 15 jours il était quasiment installé à la maison (insidieusement) avec mes deux enfants d'un premier mariage, il me disait ne pas vouloir d'enfants (j'ai 42 ans) et se contenter des enfants des autres, il voulait construire une histoire qui dure, il disait y croire et m'aimer "profondément". Les problèmes sont apparus peu à peu, après chaque dîner chez mes amis, il me reprochait de l'avoir délaissé alors que très amoureuse j'étais en permanence dans ses bras. Nous sommes partis en vacances tous les deux et pendant deux jours il m'a fait des crises, persuadé que je draguais un barman. Des reproches sur mes tenues comme quoi je voulais aguicher (je suis plutôt BCBG). Depuis plus d'un mois, la situation a empirée, des colères inapropriées et violentes (par l'intensité, pas par des gestes), impossible alors de discuter et l'issue est la fuite (retour chez lui). A chaque fois qu'il est partie je l'ai supplié de revenir et il revenait au bout de deux jours mais nous n'abordions pas le pourquoi de ses colères (dans le déni à chaque fois, le problème a ses yeux venant toujours de moi). La semaine dernière n'en pouvant plus je lui ai écrit une lettre en lui expliquant pourquoi la relation ne pouvait pas durer et en mettant point par point tous les problèmes : ses crises, son manque de confiance vis à vis de moi, ses interprétations délirantes, ... (bref j'ai lancé un pavé ds la mare), le retour a été explosif, il a tout nié en bloc, m'a raccompagné chez moi et fait ses valises. Depuis plus de nouvelles, je l'ai croisé à plusieures reprises à mon boulot (il m'ignore).

Que faire, je crêve d'envie qu'il revienne mais bien entendu pas dans ses conditions, et pour ça il faut que je lui fasse prendre conscience qu'il doit se faire aider. Si je le recontacte je sais qu'il reviendra pour repartir au premier problème. Pensez-vous qu'il reviendra de lui même ?, comment aborder avec lui son problème sans le frustrer ?.

Merci de vos témoignages
A voir également:

3 réponses

je vous conseille de faire une thérapie de couple. dis lui que le problème vient d'une mauvaise communication entre vous et allez voir un analyste au Centre psychanalytique de traitement et de consultation à la rue Chabrole 75010, les 12 premières séances sont gratuites et c'est des gens sérieux. Bon courage
6
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine 25507 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Messages postés
73812
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
31 août 2021
8 542
Bonjour carrye,

Le titre dit : Borderline et rupture. Qu'est-ce qui te dit qu'il s'agit d'un tel diagnostic ?

Cela ne fait que 5 mois que tu connais avec cette personne une relation particulière et la période de lune de miel est déjà bien derrière le dos.
Pour répondre à ta question : tu peux aussi te dire que tu t'es trompée au niveau de ta relation et y mettre fin.
Si la personne en question souffre de ce(s) problème(s) que tu évoque, eh bien, les solutions ne se présenteront pas si facilement.
Si tu dois mettre des gants pour parler des problèmes dont il nie qu'ils viennent de lui, tu perdras beaucoup de ton énergie nécessaire au travail et à l'éducation de tes enfants sans oublier de t'occuper un peu de toi-même. La gentillesse et la compréhension "féminine" a ses limites et tu as le droit de poser tes limites en renonçant de continuer cette relation pas très intéressante ni constructive. :)

Un grand merci pour votre retour.
Pour répondre à Bégonie, voici les troubles qui me font penser qu'il a ce problème

- Colères intenses, inappropriées et soudaines, ne canalise pas du tout ses émotions
- alternance à mon égard entre idéalisation et haine
- Parfois un mal être "palpable"
- Changements d'humeurs soudains
- Sentiment d'être une "victime", incapacité à accepter ses propres responsabilités.

Par contre à ma connaissance pas de tentative de suicide ni d'automutilation, pas de comportements impulsifs destructeurs (boulimie, drogue alcool ...). C'est quelqu'un qui fait beaucoup d'activités sportives intenses (kitesurf, parapente, ...) et qui fait attention à son alimentation. C'est un garçon intelligent qui est bien "inséré" dans son activité professionnelle.

Qu'en penses-tu ?

Merci
Messages postés
73812
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
31 août 2021
8 542
Re-bonjour carrye,
Concernant la description, je n'en pense personnellement rien car je ne me permet pas d'entrer dans le domaine de diagnostics. C'est trop complexe ce domaine des situations de mal-être psychologique et les spécialistes pourraient trouver une toute autre explication.
Je pense plutôt à toi carrye et à ton bien-être et ton besoin personnel de te sentir bien dans ta peau et te permettre de prendre des décisions afin de vivre ta vie au mieux sans trop de soucis qui te pèsent sur les épaules. Pense à toi et prend soin de toi.
Je le vis en encore plus fort....c est une lecon de vie.