Pervers narcissiques,comment en être sûre?

[Résolu/Fermé]
Signaler
Messages postés
3
Date d'inscription
dimanche 19 juillet 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
20 juillet 2009
-
 jaromyr -
Bonjour,

C'est la première fois que je ressens le besoin de m'inscrire sur un forum, et je le fais car je suis dans l'incapacité d'y voir clair, malgré les nombreux témoignages de personnes victimes de pervers narcissiques.
J'ai rencontré un homme il y a 5 mois...ADORABLE! Il m'a comblée (affectivement) tant et si bien que je ne parviens pas à comprendre son changement de comportement si soudain vis-à-vis de moi.
Il correspond de près à la description du pervers narcissique, mais aussi longtemps que je n'en ai pas la certitude, j'entretiens l'espoir de construire un avenir avec lui.
Il est en effet manipulateur, très intelligent, il ment effrontément, il est très orgueilleux, imprévisible, impulsif et surtout semble parfois être complètement indifférent à la douleur qu'il m'inflige.
Il a toujours la position de victime, ou de "plus grande victime" que moi par rapport à un événement quelconque.
Etre certaine que j'ai bien affaire à un pervers narcissique me renforcerait dans l'idée que ce n'est pas un homme pour moi (ni pour personne, d'ailleurs...). Mais le problème est que je ne parviens pas à en être totalement convaincue!!! Comment faire pour arrêter de me poser cette question sans arrêt, l'est-il ou ne l'est-il pas?

J'ai été malmenée par lui dernièrement, insultée...par simple jalousie (alors qu'il se dit ne pas être jaloux)!
Il a réitéré une semaine après, nous a gâché toute une soirée et la nuit parce qu'il ne parvenais pas à me faire adhérer à SA façon de voir les choses, alors que ça ne concernait que moi (il s'agit de mon avenir professionnel).
Il y a quelques jours, j'ai appris qu'il avait dit du mal sur moi à son entourage, ce qu'il nie! Il en a profité pour mettre un terme à notre relation.
J'en souffre, bien sûr, mais pour parvenir à m'en détacher je tente par tous les moyens de savoir si il est effectivement un PN ou non.

Qu'est-ce qui détermine cette pathologie de manière incontestable?
Je le ressens comme ça, mais j'ai tellement peur de me tromper...je l'aime tellement que s'il est possible qu'il change (tel qu'il l'avait promis la dernière fois qu'on s'est vus), je ne me pardonnerais pas de ne pas avoir au moins tenté de lui laisser sa chance de devenir meilleur.

Merci à toutes celles (et ceux) qui auraient à m'apporter leurs conseils, à me parler de leurs propres hésitations et de la manière où ils sont passés à la certitude d'avoir affaire à un PN.

Merci, et courage à tous...

61 réponses

bonjour,

Regarde ce site, : schmit@therapie-breve.com
c'est une personne qui pourrait peut-être t'aider.
Bon courage, Pat