J'ai 83 ans mais la vie ne m'intéresse plus

Messages postés
612
Date d'inscription
jeudi 9 juillet 2009
Dernière intervention
1 février 2019
- - Dernière réponse : Andy31200
Messages postés
65143
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 mars 2019
- 29 janv. 2019 à 16:26
Bonjour,
Voilà à peu près 5 ans que plus rien ne m'intéresse dans la vie.
Je ma lève avec beaucoup de difficultés après des longues nuits de profond sommeil, ayant juste envie de rester au lit.
je prends mon petit déjeuner, je n'ai plus envie de faire ma toilette, seule laver mes dents j'y tiens trois fois par jour.
Après m'être habillée je m'allonge sur un relax et écoute des livres (je ne peux lire directement un livre mes yeux ne me le permettent pas).
Je n'ai pas du tout envie de regarder la tv car ça me fait également mal aux yeux et la medecine ne peut rien pour cela.
Je n'ai plus non plus envie de sortir me promener car j'ai une douleur au talon qui m'empêche de marcher plus de 10 à 15 minutes.
En fait j'aime bien manger puis j'attends impatiemment le soir pour dormir espérant ne plus me réveiller.
On a tenté de me donner des anti-depresseurs mais rien n'y fait.
Pouvez-vous m'aider à continuer à vivre ? Mon mari est gentil, j'ai des grands petits enfants mais les voir ne m'intéresse pas et eux non plus ne sont pas intéressés c'est bien normal car je ne suis pas gaie évidemment.
Je vous remercie infiniment pour le cas où vous pourriez me donner des idées.
Bien amicalement
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Messages postés
65143
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 mars 2019
6418
0
Merci
Bonjour et bienvenue sur ce forum,

Vous dites :
"On a tenté de me donner des anti-depresseurs mais rien n'y fait"
Prescrit par qui ?
Pendant combien de temps mes avez vous pris ?
Vous rappelez vous du nom ?
Publi-information
Liliane Boemare
Messages postés
612
Date d'inscription
jeudi 9 juillet 2009
Dernière intervention
1 février 2019
-
Merci beaucoup d'essayer de m'aider.
Je vais également répondre aux questions figurant dans votre message.
J'ai commencé à travailler à 20 ans secrétariat. de 20 ans jusqu'à 42 ans j'ai continué dans cette branche, secrétariat de direction, sans aucun arrêt de travail. A 42 ans j'ai commencé à avoir des douleurs à l'omoplate droite (droitière) uniquement au bureau, mais dès que je rentrais chez nous plus de douleurs.
Petit à petit cela s'est accentué et, pour ne pas arrêter, j'ai installé un relax dans mon bureau tout en prenant des comprimés de Myolastan.
Bien entendu j'ai consulté en particulier à l'hôpital Bichat Professeur Marcel Francis Kahn (1984) qui a appelé cela le "SPID Syndrome polyalgique idiopathique diffus" en fait cela signifiait qu'on ne comprend pas la cause. Peu de temps après le nom a été donné "Fibromyalgie" cela est maintenant très connu mais on ne peut toujours pas traiter !
Tout de même séances de "relaxation", centre anti-douleur Saint Antoine à Paris durant 2 années. C'est à partir de là que l'on m'a donné :
- Athymil
- Rivotril
J'ai été obligée cette fois d'arrêter de travailler durant 6 mois, surveillée par la Sécurité Sociale, qui a décidé qu'au bout de 6 mois je devais reprendre le travail. J'ai tenté mais la douleur de l'omoplate était insupportable. Je l'ai signalé à la SS qui a dit que je n'avais rien c'était dans ma tête. Je n'ai pas pu être reconnue en longue maladie. Je n'ai pourtant jamais plus retravaillé.
La douleur de l'omoplate est restée présente jusqu'en 2013 (30 ans !).
Entre temps une nouvelle douleur s'est installée en 1999 au talon gauche. Consultation qui n'a pas réussi à l'expliquer malgré des examens allant jusqu'à l'IRM. J'ai commencé à pleurer de douleur et l'on m'a alors donné en 2005 le Zoloft plus du Zaldiar qui ont été très efficaces durant 5 à 6 ans mais à force l'effet positif s'est estompé. Mon docteur m'a redonné de l'Athymil espérant que le changement ferait un effet mais cela n'a pas été le cas. Elle a tenté le Deroxat, nombreux effets indésirables, nausées, difficultés à uriner, constipation.
Elle vient de me prescrire le Cymbalta depuis 10 jours. Il va falloir attendre quelques semaines avant de savoir si la dépression va ENFIN reculer.
Voilà, je m'excuse d'avoir développé à ce point mon problème mais il est important de connaître les antécédents pour essayer de mieux comprendre la raison pour laquelle je n'ai plus envie de vivre, que plus rien ne m'intéresse, que je suis extrêmement fatiquée. J'étais très sportive (si l'on peut appeler cela du sport, j'ai fait de la danse classique jusqu'à l'âge de 44 ans et j'étais passionnée). Voici la dernière photo montrant le niveau que j'avais atteint
https://www.cjoint.com/c/IADpdByI5ML
Merci beaucoup de m'avoir répondu si rapidement.
Je vous souhaite une bonne fin de journée.
Commenter la réponse de Andy31200
Messages postés
65143
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
22 mars 2019
6418
0
Merci
Mais de rien, belle danseuse ! ;)
"Elle vient de me prescrire le Cymbalta depuis 10 jours. Il va falloir attendre quelques semaines avant de savoir si la dépression va ENFIN reculer. "
Très bonne prescription mais effectivement comme tous les antidépresseur de la famille des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine, un délai de 2 à 5 semaines est nécessaire pour que les effets bénéfiques se fassent sentir, de plus, Il est également administré chez les patients atteints de douleurs neuropathiques. Patience donc...
N'avez vous pu jamais bénéficier d'une psychothérapie ? de sophrologie ? relaxation hypnose médicale qui pourraient aussi vous soulager ?
Cliquez sur les liens bleus pour en savoir plus
Je vois que vous vous intéressez à l’informatique en autodidacte, je ne puis que vous encourager à poursuivre cette activité.


J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte
Publi-information
Commenter la réponse de Andy31200