Je veux mourir mais j'ai pas le courage de me suicider.

- - Dernière réponse :  SurrementErron - 29 janv. 2019 à 21:14
Bonjour, cela fait maintenant plusieurs années que cela me travaille. Je ne suis pas triste, je n'ai pas trop de problèmes... je n'ai juste aucun intérêt pour la vie et je voudrais passer à autre chose. en bref la vie ne m'intéresse plus depuis que j'ai perdu foi en l'humain. je ressens comme un rejet de mon espèce au plus profond de moi. je m'emmerde simplement partout ou je vais et quoi que je fasse. le travail ? l'esclavage 2.0, l'amour ? une vaste blague pour trier les individus tout comme les classes sociales.

ce que je souhaite, ce serais une méthode efficace pour ne pas se suicider mais pour provoquer un accident. j'ai déjà songé a payer un tueur a gage via le deep web mais cela est hors de mes moyens actuels. je pensais à prendre un avion pour le canada par exemple et me droguer en plein milieu de la foret sans portable ( pour me perdre et mourir de froid ou mangé par des animaux) comme ca ma famille et toute ma communauté sera dans l'impossibilité de penser que je me suis suicidé .
J'ai 23 ans et j'ai vraiment fais le tour de ce que je voulais voir dans la vie. Le reste ne m’intéresse pas ou est hors de ma portée. j'ai besoin que les choses aillent vite sinon je me lasse et je ne fais plus rien.

Merci pour vos réponses
Afficher la suite 

Votre réponse

10 réponses

Messages postés
14650
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Dernière intervention
15 mars 2019
759
0
Merci
Dis donc, a 23 ans tu as fait le tour de tout dans ce monde, tu es prétentieux, a presque 3 fois ton âge je connais une infime, si petite partie de ce que je voudrais connaitre dans ce monde que la marge est bien grande devant moi. On apprend tout les jours, ce que l'on appris s'améliore, change, et il faut ré-apprendre.
La vie ne t'intéresse plus parce que tu n'as plus foi en l'humain. Tu voudrais que tout le monde te ressemble pour avoir foi, tu refuses la diversité de point de vu, d'être, la tolerance, ......ect.
Ta vie ne te plait pas car elle est certainement monotone, que fais-tu pour qu'elle change ? Tu repousses les gens, bien entendu ta vie sera monotone, triste, et puis, la vie est plus agréable a 2, pour donner et recevoir, echanger, faire des choses ensembles, se mêler a la société au lieu de la fuire. La vie n'est pas triste, c'est toi qui te la rend triste, ou en tout cas tu ne fais pas grand chose pour la rendre heureuse.
Tu as une copine ?
Tu bosses ?
Que fais-tu de tes journées dans ton temps libre ? Je parie pas grand chose, et oui, il y a tellement de choses a faire, a découvrir pour ne pas trouver sa vie si triste au point de vouloir l'abréger.
Attention je ne te juge pas, mais je ne te comprends pas, sauf si tu peux rajouter autre chose de plus grave qui me ferait comprendre.
Tu vies un mal-être depuis x temps, il y a toujours une ou des raisons, mais ce ne sont pas celles que tu crois, que tu dis. Ce que tu dis est le fruit d'autres choses que tu suspectes peut-être, ou totalement en dehors de ce que tu puisses savoir, mais ton mal-être est le fruit, uniquement le fruit d'un autre mal pas cité ou minimisé ici.


Posté depuis https://itunes.apple.com/fr/app/ccm-live-discussion-forum/id871822609?mt=8CCM Live forum pour iPhone/iPad]
Publi-information
Commenter la réponse de lekabilien
0
Merci
Rebonjour,

Je peux concevoir que cela puisse paraître prétentieux, mais ce n'est pas le cas. Effectivement j'ai cette impression puisque je n'ai plus aucun objectif dans ma vie ce qui de mon point de vue signifie qu'elle est finie. Comme je l'ai dis auparavant, je ne suis pas triste du tout. j'ai une vie normal, je bosse, j'ai des amis, je sors beaucoup, je lis énormément. j'ai une formation d'informaticien, et la j'ai recommencé une formation dans la construction métallique. j'ai un diplôme de travailleur social également.

Je n'ai pas de copine, j'ai essayé on est resté ensemble trois ans c'était marrant mais je ne sais pas j'ai toujours l'impression que ce n'est pas pour moi. d'ailleurs à la fin je crois bien qu'elle m'a trompé parce que je ne venais même plus la voir ( même si elle ne faisait pas d'effort non plus aha ) Actuellement il y'a très peu de femmes qui m'intéresse j'ai même cru être gay mais après certaines vérification je crois que je ne le suis pas. Bref j'en suis arrivé au point ou je me dis que de toute façon je me vois pas changer des ampoules et tondre le gazon dans ma parfaite petite maison avec ma parfaite petite famille et mon parfait petit chien ou chat ça dépend les versions.

La semaine étant donné que je travaille (ou que j'ai les fers aux poignets) je ne sors pas mon travaille me fatigue énormément (physique). le week end je le passe en général chez un amis (apéro apéro apéro) mais il m'arrive bien souvent de sortir dans des soirées. je vais principalement dans les soirées assez hard ( rock/métal electro dark ou même trance ...) Je n'adresse pas trop la parole aux autres quand je suis clean mais quand je suis déchiré parfois je bavarde avec les gens.

Je sais que je ne connais pas tout du monde et bla bla bla mais je pense vraiment que ce qu'il reste à découvrir n'est pas pour moi. Encore une fois je le redis je ne suis pas du tout triste. je gagne a peu près 3000 euros par mois ( je ne vis pas en france) et j'ai tout pour être heureux ( ce que je suis si on s'appuie sur le fait que je ne manque de rien) Cependant voyez mon problème comme cela: j'ai l'impression d'être un vieillard dans un corps de jeune.
Publi-information
Commenter la réponse de Z.
Messages postés
14650
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Dernière intervention
15 mars 2019
759
0
Merci
Tu te cherches encore, tu es indécis sur pas mal de choses. Ok tu vies tu bouges, mais brouillon. La vie c'est des objectifs, dont un majeur a tout un commun des mortels, construire sa vie. Professionnellement ça roule, mais sans que cela soit tard, peut-être penser justement a une stabilité dans ta vie.
Une fille aux mêmes objectifs que toi, et dans quelques temps, quelques années, une famille.
Vivre comme tu le fait sans aucun objectif c'est certain que tu a l'air de brasser dans le vide, sans prise, sans avancer.
Je ne sais pas d'ou tu postes pas de France donc, mais tu peux te permettre de payer quelques séances avec un psy pour te comprendre et avancer.
Je ne sais pas si dans ton pays il existe des structures publique, d'état pour recevoir des gens dans ton cas, car tu dois parler de cela avec un pro, mais sinon fait dans le privé, ce qui existe dans ton pays.
Tu as l'air de bouger comme un jeune de ton âge je dirais, mais tu ne trouves pas ta place, il est la le problème. Pourquoi ?...
Tu dis une chose entre autre. Tu t'amuses mieux quand tu bois si j'ai bien compris. Et oui, un peu chaud ou "déchiré", tu n'es plus toi lucide, tu es probablement celui que tu voudrais être sans alcoolisation. Pourquoi tu as besoin de fumer du cerceau pour trouver un peu de gaité dans ce monde, parmi tes amis, que tu puisses voir ton entourage de façon intéressante et ne pas avoir ce rejet que tu exprimes plus haut.
Tu as un petit soucis a régler avec toi même, et seul tu n'y arriveras pas.


Posté depuis https://itunes.apple.com/fr/app/ccm-live-discussion-forum/id871822609?mt=8CCM Live forum pour iPhone/iPad]
Commenter la réponse de lekabilien
Messages postés
96484
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
15 mars 2019
3993
0
Merci
Bonjour.

L'absence de sens, le vécu du vide, le manque de motivation et d'intérêt pour la vie, les gens et les choses font partie d'un ensemble de problèmes qui peuvent bénéficier d'une rencontre avec un ou une professionnel(le) de la santé, en général un ou une psychologue spécialisé(e) dans le domaine existentiel.

Cette recherche et ce vécu d'absence de sens comme tu le décris nécessite ce genre de rencontres.

Tu vis dans quel pays et proche de quelle grande ville ?
Commenter la réponse de begonie
0
Merci
bonsoir,

Je vis en suisse. j'ai deja essayé d'aller chez un psy , elle a noté tout ce que j'ai dis en me proposant des choses tellement bidon que je me suis demandé si elle avait lu durkheim ou weber au moins une fois... du coup j'y suis plus jamais allé. Pour l'instant pour ressentir des choses j'ai pris l'habitude de me droguer le week end (alcool + mdma) l'effet est empathogène et permet de simuler le bonheur. ce sont quelques heures de plaisir que je me permets disons 1 fois par semaine. par contre quand je sors c'est clairement pour être dèchiré. en moyenne je consomme une demi bouteille de vodka, quelques bieres, de temps en temps je prends des amphetamines pour pas etre fatigué ou de la coke même.
je précise que je ne suis pas accroc et que ca peut arriver une fois par semaine quand il'ya une fête intéressante.

pour l'amour vous savez dès qu'il y'a un truc qui ne me plait pas je laisse tomber. en vérité rien que le fait de me dire que vu que je suis un gars c'est à moi d'aller de l'avant et tout ca me blase déjà. je suis flemmard je ne fais rien sans garantie de résultats... du coup les femmes voila quoi. Il m'arrive parfois de passer la soirée avec une fille mais je ne vais jamais plus loin que des petits bisoux. ca fait donc 1 an que je vis seul. de temps en temps une amie (qui a les cours avec moi)me rend visite pour faire l'amour. elle m'interesse tellement pas que je dois me prendre un cachet avant sinon c'est mort y'a pas moyen.

je ne dors plus beaucoup ou de manière étrange depuis quelques temps. vous savez j'ai une ale image de moi même. Souvent j'ai l'impression d'incarner la destruction...

bref. en général si je me montre tel que je suis réélement je fais peur aux gens ou ils ne me comprennent pas. c'est un problème récurrent du coup je pourrais jouer dans un film tellement j'ai dévenllopé mes talents d'acteurs. il faut que je vous laisse j'ai exactement 7h et 25 mn de nuit devant moi pour réfléchir.

bonne soirée
Commenter la réponse de z.
Messages postés
96484
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
15 mars 2019
3993
0
Merci
En tenant compte de ce que tu as décrit, je ne vois qu'une solution constructive qui reste une rencontre avec des spécialistes dans le domaine de l'addiction car c'est ce qui t'aidera pour renouer à la vie sociale en tant qu'individu ayant des difficultés de créer des liens significatives et ceci, en partie, du à cette consommation des produits.

Informe-toi pour obtenir une adresse d'un Centre ou peut-être dans un service spécialisé intégré dans un grand hôpital et ayant comme mission de proposer une aide aux personnes qui sont devenues addict.
begonie
Messages postés
96484
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
15 mars 2019
3993 -
Tu vis proche de quelle grande ville en Suisse ?
ah non mais je ne ouffre pas d'addiction ^^ pardonnez moi mais en me relisant j'avoue que ca a pu porté à confusion. Quand je parlais de cachet je parlais pas de drogue du tout je pensais plutot a un truc genre aphrodisiaque ( pour avoir envie un peu enfaite) non je prends parfois de la drogue mais en tant que fetard. je n'en ai jamais pris autrement ( meme l'alcool ) je ne bois pas ni me drogue la semaine ( je connais bien les problèmes liés a une surconsommation j'ai fais mon travail de diplome la dessus)
non je voulais juste dire par la que je devais me forcer a coucher avec cette fille pour avoir une certaine activité sexuelle. mais qu'en aucun cas cela apportait quelque chose a mon bien être. De toute façon ce n'est pas dans mes plans de recommencer vu que ca m'apporte rien.
Si j'ai écris sur ce forum c'était pour trouver un moyen de partir sans devoir me suicider. à force de vivre dans mon corps et de reflechir à cela j'ai commencé par penser qu'il fallait que je m'exile dans un autre pays la ou je connais personne pour entre guimée refaire ma vie et découvrir de nouvelles choses. puis j'ai compris que ce serait efficace quoi 1 an, 2, peut etre même 3 mais que tot ou tard ce sentiment de vide me reviendrait droit dessus. ce qui pourrait me sauver ce serait d'avoir un objectif, une cause à laquelle croire pour pouvoir avancer sans reflechir a ma condition humaine.
Cependant je n'ai malheureusement jamais trouvé cet Eldorado mental.
je ne sais pas si vous comprenez ce que vivre sans but peut être difficile. le problème c'est que mon cerveau analyse la vie d'une façon tellement rationnel que je ne peux pas vivre normalement. Car dans ma logique chaque agissement amène des conséquences et je suis obligé de réfléchir à tout avant d'agir et si a un seul moment je me dis que c'est pas le bon plan et bien j'arrête tout et je ne fais plus rien.
begonie
Messages postés
96484
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
15 mars 2019
3993 -
Je ne me référais qu'à tes dires ici :

" Pour l'instant pour ressentir des choses j'ai pris l'habitude de me droguer le week end (alcool + mdma) l'effet est empathogène et permet de simuler le bonheur. ce sont quelques heures de plaisir que je me permets disons 1 fois par semaine. par contre quand je sors c'est clairement pour être dèchiré. en moyenne je consomme une demi bouteille de vodka, quelques bieres, de temps en temps je prends des amphetamines pour pas etre fatigué ou de la coke même.
je précise que je ne suis pas accroc et que ca peut arriver une fois par semaine quand il'ya une fête intéressante.
".
bah oui, une fois par semaine bah c'est la cuite du week end quoi ^^
Commenter la réponse de begonie
Messages postés
14650
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Dernière intervention
15 mars 2019
759
0
Merci
Bonjour
Tu penses maitriser les choses que tu fais juste a ce que tu veux qu'elles soient, (consommation diverses), tu penses être réfléchis rationnel et tes faits maitrisés, tu penses qu'un pro ne t'apportera rien non plus. Tu ne maitrises pas grand chose en faite, tu es mené par le bout du nez par ce mal-être qui te domine. Tu n'as pas envie de te battre contre cette volonté néfaste qui te domine, tu te laisses aller car c'est plus simple, c'est ainsi qu'il t'entraine ce mal insidieux.
Tu bois tu te drogue pour avoir un semblant de vie social, si tu était logique, rationnel, tu le sais bien que ces produits c'est plutôt la marginalisation.
Tu te drogue pour avoir envie d'une fille, ces mêmes produits qui, comme tu dis font que tu y arrives, sont les mêmes qui te conditionnent a en prendre pour y arriver encore, pas addicte tu dis ?
Tu es allé voir un ou une psy et tu attendais un miracle, le la pauvre, il elle avait perdu sa boule magique.
Tu prends la peine de critiquer la manière sans te donner la peine d'y consacrer un peu plus de temps avant de juger, un peu plus d'intérêt, y croire et t'y impliquer.
Si tu te cassais une jambe tu seras cloué au lit quelque temps et cela tu l'observerais car tu ne peux bouger, c'est physique, tu l'as compris. Mais le mental tu ne vois rien, il n'y a rien que tu comprennes non plus, c'est insidieux et cela n'est pas aussi simple que tu le penses a gérer.
Comme le temps nécessaire a une jambe cassée pour guerir, chose que tu vois a fur et a mesure, le mental il faut plus de temps et le résultat tu ne le verras qu'après plusieurs séances et en y mettant toute ta volonté.
Tu es en train de devenir addicte si tu ne l'es pas déjà. Tu ne l'es pas ?, essaies de ne plus toucher a ces m...., je pense que tu en serais en manque et que tu te sentiras mal, que ton corps en réclamera, que tu y penseras constamment.
Et oui, tu pars a la derive, tu crois maitriser les choses, choses qui te maîtrisent, a malin, malin et demi, qui est qui ?
Tu ferais mieux de reprendre contacte avec ce pro que tu as consulté une fois et surtout, ne t'attends pas a voir sortir une boule magique. Les soins mentaux sont et indisociables, un pro et toi. Si tu ne participes pas, que tu prends cela a la légère, que tu attends tout de ce pro c'est perdu d'avance. Tu dois absolument y croire et mettre ta volonté, et laisser le temps ensuite apporter ses resultats.



Posté depuis https://itunes.apple.com/fr/app/ccm-live-discussion-forum/id871822609?mt=8CCM Live forum pour iPhone/iPad]
Non mais je suis vraiment pas addicte, ça fait 2 semaine que je n'ai rien pris et je vais très bien. Je ne ressens aucun manque.

Ca fait longtemps que je suis comme ca, à force on se forge une carapace qui fait que plus rien ne nous touche. Ce que je veux ce n'est pas détruire cette carapace ni changer ma façon de penser.
Je cherchais juste un moyen de provoquer un accident pour en rester la. Comme je l'ai dis je n'ai pas de pensées mauvaise. Ce monde ne me sied pas il n'est pas comme je voudrais qu'il soit et je ne puis vivre ici. La souffrance c'est de me réveiller jour après jour dans un monde ou personne ne se rend compte à quel point on se fait exploiter.

J'aurais préféré vivre à une autre époque probablement.
Commenter la réponse de lekabilien
Messages postés
64698
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
15 mars 2019
6367
0
Merci
Oui et je me permet d'ajouter :
" j'ai deja essayé d'aller chez un psy , elle a noté tout ce que j'ai dis en me proposant des choses tellement bidon que je me suis demandé si elle avait lu durkheim ou weber au moins une fois "
Durkheim et Weber sont des sociologues, rien à voir avec les études de psychiatrie.
Quelles étaient donc ces choses bidon ?
Comme te le dit Lekabilien, dans une relation psychothérapique, le patient doit être partie prenante du soin, dans l'alliance thérapeutique , en confiance et surtout, avoir envie d'aller mieux


J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte
Oui c'est des sociologues cependant ce sont deux éminents personnages qui on fait des thèses sur le suicide et c'est le baba pour comprendre. Après un sociologue c'est juste un psychologue de masse ( weber travaille sur des petits groupe de gens qui ont un trait en commun).
Andy31200
Messages postés
64698
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
15 mars 2019
6367 -
" c'est le baba pour comprendre"...d'un point de vus sociologique, quant au médecin psychiatre il n'est en aucun cas un " psychologue de masse "
Mais tu ne réponds pas :
Dans une relation psychothérapique, le patient doit être partie prenante du soin, dans l'alliance thérapeutique , en confiance et surtout, avoir envie d'aller mieux, étais ce le cas lorsque tu as rencontré cette "psy " et étais ce une psychiatre ou une psychologue ?
Commenter la réponse de Andy31200
Messages postés
14650
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Dernière intervention
15 mars 2019
759
0
Merci
Et bien si, il faut détruire cette carapace et cette façon de penser, tu t'es enfermé ou laissé enfermer dans un monde qui te pousse au suicide, c'est un manque d'analyse, de réelle lucidité, tu ne trouves pas ta place avec cette façon de penser et cet enfermement.
Comment se fait-il que des milliards de gens sur terre ont trouvé leur place mais pas toi ?t
Tous ces gens ont-ils tors de vivre parmi des communautés humaines que toi tu refuses, que tu traites gens niais car ils te déçoivent ?
Penses-tu être meilleur que les autres, en quelque sorte au point que tu refuses de te fondre dans la société ?
Tu as un gros travail psychologique a faire sur toi même crois moi car, tu as a priori toit pour vivre comme peu de jeune de ton âge peuvent pouvoir le faire, tu ne vois pas les bonnes choses de ce monde tu ne vois que les mauvaises. Oui, il y a toujours des choses qui ne sont pas bien en tout et dans tout, mais si tu prenais la peine de t'ouvrir vraiment a la société, tu trouveras une infime partie de mauvais pour une sacrée majorité de bon.
Ce monde ces gens qui te font dire que la vie n'en vaut pas la peine, ce monde ces gens avancent, toi tu t'apitoies sur ton sort. Qui sont ce qui font ce monde ? Ceux qui savent et qui de donnent de continuer a apprendre et a donner, partager ce savoir ou, ceux qui croient savoir et s'enferme sur leur bulle comme toi ?
Tu refuses la diversité qu'elle te plaise ou pas, tu refuses un monde car il n'est pas taillé a ta taille, (1 contre 7,5 Mrds), tu refuses les gens car il ne te ressemblent pas pour que tu puisses peut-être accepter ta vie et être heureux...., en fait tout ce que tu fais est par dépit, par vraiment convaincu.
Tu veux quoi pour être heureux ? Peux-tu m'apporter une réponse autre que mourir ?
Car je le répète, la majorité absolument des jeunes de ton âge voudrait bien avoir tes moyens pour commencer dans la vie, alors si ton mal n'est pas toi même, un mal intérieur qui doit être discuté pour le comprendre, te comprendre, pour trouver un sens a ta vie.
Il faut te reveiller, ne le prend pas mal mais tu me donne l'impression d'un enfant gâté, il faut te remettre sur les rails et arrêter de broyer fu noir, car tu as de quoi avoir une belle vie.
De l'argent, des amis, bien entouré...enfin, si tu les considères comme des amis et non justes des passe-temps. Il faut te donner des objectifs, et accepter de vivre en société, et la vie en société c'est être tolérant, ne rien repousser, juger avant d'avoir pris la peine de la découvrir, toi tu rejettes tout en bloc, car tout est nul.
Commenter la réponse de lekabilien
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 16 janvier 2019
Dernière intervention
16 janvier 2019
0
Merci
Je comprends tout à fait ce que vous ressentez. Mais chez moi il y a quand même quelques différences.
Ce vide constant est insupportable, la sensation qu’on m’inflige la vie d’une autre me détruit, je suis seule même si j’ai beaucoup d’amos, je n’ai l’illusion de m’amuser qu’a travers les drogues et l’alcool, je n’ai aucun but, aucune motivation et je n’ai pas le curage d’en finir non plus ce qui me fait ressentir quelque chose de très désagréable dans la poitrine. Cette solitude constante... Si j’avais pu choisir, je n’aurai jamais vécu, qui plus est dans un monde pareil, un monde faux qui cours à sa propre perte... En lisant ton histoire je me suis dis que te raconter la mienne pourrais te donner, comme ton histoire m’a donné, l’espace d’un court instant un peu de baume au cœur, même si cela passe instantanément. Je n’ai rien vu de cette vie qu’elle le dégoûte déjà. Je suis juste là où je devrais etre(études) mais je j’en fais une et je l’en fiche, avec qui je devrais être (mes amis) mais je j’en ressens rien, pas de raisons particulière d’etre triste appart de rester dans ce monde. Malheureusement les gens ne comprennent pas que la mort peut être la chose la plus heureuse qu’il soit dans une vie, les gens qui tiennent à moi seraient trop triste de mon départ et je ne supporte pas rendre des gens tristes. Malheureusement je suis bloquée entre deux mondes... bonne soirée
lekabilien
Messages postés
14650
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Dernière intervention
15 mars 2019
759 -
Bonsoir etrepersonne
Ton problèmes ou ce qui empêche sa résolution, c'est la drogue et l'alcool, tu ne crois pas ?
S tu veux échanger sur ton cas et peut-être trouver des solutions, ouvres un post.


etrepersonne
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 16 janvier 2019
Dernière intervention
16 janvier 2019
> lekabilien
Messages postés
14650
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Dernière intervention
15 mars 2019
-
Non merci, conneje l’ai précisé, son post a changé un petit quelque chose pendant un court instant et je voulais lui amener la même chose, je ne me réfugies pas dans l’alcool ou la drogue et ne ressens pas le besoin de parler mais merci quand même, bonne soiree
lekabilien
Messages postés
14650
Date d'inscription
jeudi 18 décembre 2014
Dernière intervention
15 mars 2019
759 > etrepersonne
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 16 janvier 2019
Dernière intervention
16 janvier 2019
-
Prends soins de toi.
Et bonne promenade sur les divers forums.
Merci Z. Merci Entrepersonne ça fait du bien de percevoir un fragment de sois même dans quelqu'un d'autre.
Commenter la réponse de etrepersonne