Symptômes arret tabac

Résolu/Fermé
laure strasbourg - Modifié par sante-medecine le 13/05/2011 à 17:42
 tonton62 - 26 févr. 2018 à 18:10
Bonjour,
J ai stoppé le tabac depuis 4 jours. J'ai commencé à fumer à 14 ans et j en ai 33.
Etant sujette à pas mal d'allergies (pollen, poils animaux, poussière...) et faisant de l'asthme à l'effort (lorsque j'éclate de rire, en montant les escaliers ou lors de mes allergies), cela faisait longtemps que l'arrêt du tabac s'imposait régulièrement dans ma tête.
Il y a quelques semaines j'ai commencé à tousser, faire de plus en plus de petites crises d'asthme, tout en continuant à beaucoup fumer (en moyenne 1 paquet par jour).
La combinaison tabac, toux, asthme et ventoline a fait qu'au bout de quelques jours j'avais les bronches complètement intoxiquées et de plus en plus de mal à respirer normalement. Suis pas allée voir de médecin, comprenant toute seule que ce que j'imposais à mes poumons en était la cause.
Aussi j'ai acheté des patchs 21mg en pharmacie, j en ai collé un le jeudi soir en me couchant et depuis plus une seule cigarette.
Cela fait 4 jours.
J ai une toux très sèche, par quinte, surtout en journée, une sensation de douleur aux bronches, mais je me sens beaucoup mieux malgré tout.
Je ressens aussi une fatigue intense à dormir non stop, et des nausées faibles.
Par contre lorsque j'ai un regain de forme, pour ne pas penser à la cigarette, je suis over boostée, une vraie pile.
Mais je suis si fière, et j'ai eu si peur pour ma santé que je suis ultra motivée et la sensation de manque, très présente les 2 premiers jours, se calme petit à petit.
Combien de temps dois je continuer avec les patchs 21mg?
Dois je prendre du sirop pour la toux?
Y a t-il des médicaments pour décrasser les bronches?
Que faire pour aider mon organisme à se purifier?
Merci
A voir également:

29 réponses

j'ai 50 ans je fume depuis l'age de 20 ans, je fumais un paquet par jour, cela fait 10 jours que j'ai arrêté, c'est très très dur. Tout me rappelle la cigarette, je suis de mauvaise humeur, je dors très mal, je suis invivable, mais je tiens le coup, je n'utilise aucun produit de substitution. Il faut le décider. C'est un véritable combat, je suis vraiment dépendante de la clope, mais je vais arriver à m'en passer, je crois en moi.
148