Sevrage Cannabis, Angoisse et mal-être

[Fermé]
Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 3 juin 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
3 juin 2015
-
Messages postés
41328
Date d'inscription
dimanche 6 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 octobre 2021
-
Bonjour, je suis une jeune fille de 19 ans et fumeuse depuis environ 5 ans, à raison de 6 à 8 joints par jour (dès le matin, toute la journée, avant d'aller dormir).
Je suis en plein sevrage du cannabis actuellement, et en me promenant un peu partout sur internet pour chercher des réponses j'ai pu remarquer que les infos sur le sujet sont loin d'être complètes, je viens donc partager mon expérience en espérant qu'elle puisse aider les gens qui cherchent désespérément des gens qui ont vécu la même chose pour se rassurer un peu sur leur condition.

Il y a un peu moins de 15 jours, en rentrant chez mes parents en train avec mon ami, un pétard m'a déclenché une attaque de panique incroyablement forte sur le quai de la gare et dans le train. Habituée des bad trips, j'ai tout d'abord tenté de me calmer en respirant calmement et en me répétant des phrases positives dans ma tête (Calme toi ce n'est rien, tu es bientôt arrivée chez toi, ça va aller.)
Malheureusement, arrivée à la gare et ensuite chez moi, la sensation d'angoisse ne partait pas.
J'ai trouvé une solution temporaire chez un naturopathe pas loin de chez moi le lendemain, un petit elixir totalement naturel appelé "Améthyste liquide" (oui oui, la pierre!), qui a eu pour effet de calmer cette crise qui ne partait pas, quasiment immédiatement. Il m'a également prescrit du magnésium.

J'ai changé mon alimentation, diminué ma consommation en tabac, tenté de me faire du bien. Mais ce qu'on ne dit pas assez, c'est que le cannabis anesthésie complétement les fumeurs réguliers, je ne connaissais plus les sensations de mon corps, je redoutais la crise d'angoisse au moindre petit mal physique, j'étais enfermée dans ma peur.
J'ai tenté de reprendre le train avec mon ami une semaine après, malheureusement c'était trop tôt, j'ai été replongée dans les conditions de ma crise ce qui a eu pour effet de m'en déclencher une, malgré la prise d'Alprazolam qui a défaut de me calmer m'a encore plus faite angoisser à cause des sensations physiques!!

(suite)
A voir également:

3 réponses

Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 3 juin 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
3 juin 2015
14
(suite)
J'ai donc décidé de rester dans le cocon familal, dans un endroit où je me sens en sécurité, et j'insiste beaucoup là dessus, ne vous infligez pas de stress supplémentaire!! Allez à votre rythme, faites vous chouchouter par vos proches, parlez en autant que vous le pouvez!

Cela fait maintenant une douzaine de jours que je n'ai pas touché un pétard. Je n'en ai même pas envie, la peur m'en empêche je suppose. Malheureusement les symptômes physiques sont bien réels, hier après un rendez-vous à l'hôpital et une prise de sang, je me suis vraiment sentie très faible, le pouls rapide, nauséeuse, et mes jambes se contractaient toutes seules.

Il n'y a pas de remède miracle et le plus dur et surtout d'accepter le manque de contrôle qu'on ressent lors de ces crises. Je me bat avec la peur de sortir de chez moi et d'être dans un environnement où je n'aurais pas d'échappatoire, pas de lieu tranquille où faire passer mon mal être.

Avec du recul, j'ai donc pu dégager les symptômes suivants, qui sont j'en suis persuadée directement liés au sevrage de cannabis:
Angoisse, stress, diarrhée, nausées, sensation d'oppression thoracique, fébrilité, faiblesse, perte d'appétit (et ce même plus de 10j après!!) idées noires, tristesse, profond mal être, bref..

Ce qu'il faut se dire, c'est que ce n'est que TEMPORAIRE! Faites vous aider, allez voir un psy ou des centres spécialisés en la matière, et surtout ACCEPTEZ votre mal être, chercher à le combattre peut empirer la crise! Rassurez vous tout doucement, et mettez en place là où vous vous trouvez un cadre afin d'occuper votre quotidien et de passer le temps, qui est votre principal ennemi mais votre meilleur allié aussi...

Désolée pour le pavé, pour ceux que ça intéresse je continuerai de poster mon évolution :)
88
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine 21672 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Messages postés
3
Date d'inscription
dimanche 7 juin 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
7 juin 2015

Salut ,moi je viens juste d'arrêté ,j'ai encore l'effet de mon derniers joint,mais je suis décidé d'arrêter aussi le cannabis fumeurs depuis 16 ans 1g part jours ,j'espère de ne pas être violent ou autre symptôme bon courage a toi imaginaire t sur la bonne voie '-'
C'est exactement mon soucis, làngoisse a t elle finit par partir ?

Je vis exactement la même chose, j'ai peur d'être seule avec moi-même ou de me retrouvé dans un lieu public où je ne me sentirai pas en sécurité ou je ne pourrai pas dormir ou m'étendre pour m'aider a passer au travers de mes crises de paniques... J'espère que c'est réellement temporaire parce que je ne sais pas si je vais pouvoir tenir comme ça plus d'une autre semaine. C'est le pire feeling que j'ai ressentis, j'angoisse sur tout je suis devenue paranoïaque. Je n'arrête pas d'avoir des idées noires parce que se qui m'angoisse est inévitable donc je ne sais pas se qui peut me réconforter. Je suis perdue et j'ai besoin d'aide.. Me changer es idées et m'occuper est la meilleure chose que je peux faire pour l'instant mais mes maux de tête et ma fatigue l'emporte mais une fois que je veux dormir, l'insomnie embarque et se qui m'angoisse reviens... Il me faudrait des calmants ou peu importe mais je ne peux pas en parler a mes parents parce que je devrais leur confié que j'ai consommé.. Je suis coincé la dedans et ça m'épuise. C'est extrêmement dur pour le moral. Et même pour le physique..
Messages postés
41328
Date d'inscription
dimanche 6 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 octobre 2021
10 162 > Melilavoie06
Bonjour,


Afin de recevoir des réponses claires et personnalisées merci de créer ta propre discussion concernant ton problème plutôt qu'empiéter dans une discussion ne te concernant pas directement.
Messages postés
3
Date d'inscription
dimanche 5 juillet 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
9 juillet 2015
13
Je trouve ton témoignage formidable. Cela fait maintenant un peu plus de deux mois que j'ai arrêter le cannabis et la cigarette .. J'ai énormément souffert, comme toi de crises d'angoisse (de panique) à répétions.. À ce stade là cela s'appelle même des névroses d'angoisse. Et comme tu l'as dit, c'est comme si tu redécouvres les sensations de ton corps et cela m'a également plongée dans une hypôcondrie sévère.
Après deux mois d'arrêt, je peux enfin jouir de ne plus avoir de "crises d'angoisse" et mon hypocondrie s'est également un peu calmé..
Je te souhaite du courage et te souhaite toutes mes félicitations pour cet arrêt. Je n'aurais jamais cru que le sevrage serait si douloureux à vivre mais j'ai comme l'impression d'être sur le chemin de la guérison.. Si tu veux discuter, n'hésites pas à m'écrire !
Je t'embrasse.

Manon.
Messages postés
74632
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
13 octobre 2021
8 843
Bonjour à Manon,

Merci de rester sur le forum pour discuter autour du problème.
Les discussions peuvent intéresser tous les membres.

begonie, modératrice
Merci de ta réponse Manon, j'aimerai savoir quelles ont été tes solutions pour recommencer à vivre normalement ? Personnellement je suis sous traitement, un antidépresseur faisant aussi anxiolytique appelé cymbalta, mais si j'ai pu recommencer à vivre à peu près normalement je refuse toujours tout autre trajet que la voiture (bus train) et ait beaucoup de mal à envisager autre chose que mon quotidien..
Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 24 juillet 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
24 juillet 2015
> lmaginaire
Bonjour imaginaire,
merci pour ton témoignage, je me suis senti moins seul et moins fou. j'ai arrêté de fumer depuis 11 jours, ma mâchoire est en béton, je n ai plus faim, je suis oppressé, mais je sais maintenant que cela est normal, et il faut juste être patient et gentil avec soi-même. je pense qu on ne peut pas revenir en arrière, mais on peut apprendre à vivre d une autre façon, qui sera meilleure que celle qui nous a amené à arrêter!
bravo pour ton courage, disons-le nous! bravo pour cette décision capitale.
pour rendre les crises moins aiguës, je prends des fleurs de bach, c'est naturel et pas trop cher, on en trouve dans les boutiques bio ou certaines parapharmacies. c'est un tout petit sparadrap sur une grosse coupure, mais ça aide.
se balader, voir des amis, regarder des séries, s'asseoir au bord de l eau, tout ça aide. il faut être patient. on se débarrasse pas si simplement d'une vieille habitude. c'est normal, mais ce n est pas grave. ça passe. et c'est pour le mieux.
COURAGE!
Messages postés
3
Date d'inscription
dimanche 5 juillet 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
9 juillet 2015
13
Vois tu, j'ai un petit garçon de deux ans, et je t'avoue qu'il m'est énormément bénéfique dans ma "guérison".
J'allais mieux, je n'ai pas pris de traitement, seulement du Lysanxia en cas de crise sévère et incontrôlable. Les transports en communs sont bannis pour moi aussi, et la solitude était impossible pour moi (trop peur de faire une crise seule avec mon fils) mais depuis 3 heures solitudes oblige. Je viens de rompre avec le papa de mon fils, je sais que ce n'est ni le lieu ni le sujet pour me lamenter mais c'est plus fort que moi. 4 ans de relation, on avait arrêter le cannabis ensemble, il refume de nouveau, l'enfer était de nouveau présent (son agressivité ses sautes d'humeurs, passivité, profitant du chômage ...) décidée à tirer un trait sur cette drogue et sur tout le mal qu'elle apporte j'ai mis fin à notre relation qui battait de l'aile depuis trop longtemps. Maintenant je me retrouve seule, sans amies, sans chéri, sans "calmant", j'ai tout perdu, je me retrouve seule face à mon sevrage qui, j'ai l'impression ça redevenir un calvaire (crise d'angoisse il y'a 2h) Dieu merci il me reste mon fils. Sinon ou serais je a cette heure ci ? Bien loin je pense.

Désolée de tout ce blabla de tout ce roman qui pue l'égoïsme et le pessimisme. Tu voulais que je t'apporte des réponses mais malheureusement je viens de perdre tout espoirs :(
Messages postés
2
Date d'inscription
vendredi 24 juillet 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
24 juillet 2015

bonjour manonAI,
merci pour ton témoignage. tu n es pas seule, nous sommes nombreux à traverser ces moments terribles, et lorsque tout est noir, sans issue et bloqué, repense à tout le bien que l'arrêt du cannabis et ces changements de vie vont te faire, tu as agi pour TOI, pour ton enfant, c'est énorme, bravo. soyons gentils avec nous, doux, quand l'angoisse monte, appelle un/une amie ou un membre de ta famille, quelqu'un de bienveillant, ou alors, fais comme moi, écris à des inconnu(e)s, mais ne reste pas avec ton anxiété dans le ventre toute seule.
j'en suis à mon 11 ème jour de sevrage et je me sens ultra mal aussi. mais j'ai pris une décision qui me sera bénéfique, je n en doute pas. il faut juste que ça passe.
tu parles d égoisme, mais je crois que prendre soin de soi pour aller mieux, est nécessaire, et partager ses émotions peut vraiment aider.
parfois il faut toucher le fond pour rebondir. la vie c'est pas facile, mais c'est un voyage extraordinaire.
courage, tout n'est pas perdu.
Jai arrete de fumer il y a 2 mois j'ai 23 ans fumait depuis l âge de 16ans j'ai perdu toute envie de sortir m'amuser et ce qui m'inquiète le plus c est mon mal de jambe toute la journée surtout au réveil avec quelque vertige maux de tete est ce que cela est du au sevrage selon vous?