Cancer de l'utérus guéri mais 6 mois après métastases

[Fermé]
Signaler
-
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 26 mai 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
26 mai 2015
-
Bonjour à vous,
mes amis(es) m'ont dit que je devrais parler sur des forums que ça me ferait du bien, ces temps-ci je suis très angoissée et j'ai beaucoup de peine, c'est difficile d'être positive parce que j'ai très peur.
L'année passée au mois de mars on m'a diagnostiqué un cancer du col de l'utérus de stade 3b, ça veut dire qu'il est sorti de l'utérus et c'est propagé sur le bassin et les ganglions, après 33 traitements de radiothérapie, 6 traitements de chimio et 3 de curiethérapie, on m'annonce qu'il n'y a plus rien, super heureuse je réussis à reprendre une vie normale, je recommence à travailler. au mois de janvier (6 mois après) je fais un PET scan( examen normal pour voir si l maladie est bien disparue, mon oncologue m'appelle pour me rencontrer et me dis comme ça, que mes résultats ne sont vraiment pas beaux, j'ai des métastases au foie et aux poumons, ils étaient là lors de mon cancer mais trop petit pour être vu, maintenant ont me dit que mon cancer est agressif, je fais de la chimio, pour essayer de faire diminuer les métastases mais le pronostic est pas super, j'ai droit à 6 traitements de chimio (j'en suis au deuxième) ensuite nous pourrons savoir si ça a fonctionné ou pas, si je vis ou pas...j'ai très peur!
A voir également:

2 réponses

Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 26 mai 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
26 mai 2015
24
Bonjour Marie,
je suis également confrontée à cette maladie.
j'ai 37 ans, divorcée avec 2 enfants.
en 2013 un cancer invasif du col de l'utérus m'était diagnostiqué.
j'ai commencé par une opération pour analyser les ganglions et déterminer l'étendue exacte du cancer.
ensuite parcours classique : radiothérapie, chimiothérapie, curiethérapie et hystérectomie totale élargie.
j'étais optimiste car dès le départ les médecins étaient confiants.
pourtant dès le 1er pet scan de contrôle apparaissaient des métastases dans le ventre et le long de l'uretère.
j'avais de l'eau dans mon rein ce qui l'occasionnait d'importantes douleurs. une sonde double m'était alors installée. (elle permet à l'urine de passer du rein à la vessie).
je recommençais la chimio avec d'autres produits (taxol, avastin, carboplatine). je perdais alors mes cheveux. ma fille a eu de grandes difficultés à l'accepter (elle a 6 ans).
mon corps rejetait par ailleurs ma sonde, elle s'est déplacée à 2 reprises. a chaque fois j'ai dû me faire opérer en urgence pour la changer.
à l'issue de la chimio, ma cancérologue m'annonçait que je ne guérirais pas. la chimie n'ayant pas réussi à détruire la totalité de ma tumeur.
elle m'annonçait en même temps que mon espérance de vie était très réduite : de quelques à quelques petites années avec beaucoup de chances.
ce fut un coup de massue, je ne m'y attendais pas du tout. et encore moins mon compagnon, avec lequel j'étais depuis quelques mois.
actuellement je suis sous avastin toutes les 3 semaines. je sais qu'il ne fait effet que quelques mois... ensuite le cancer progressera à nouveau et je devrai reprendre la chimio.
cette situation est très difficile à vivre.
je ne peux plus travailler, mes enfants sont petits (3 ans et 7 ans) et je sais que j'ai peu de chance de les voir grandir, sans compter que mon compagnon s'est effondré à l'annonce de mon pronostique. l'avenir à mes côtés lui fait peur, du coup il se réfugie auprès de ses amis. il dit qu'il m'aime mais me fuit... tout le monde me dit que c'est difficile pour lui et que j'ai de la chance de l'avoir. ces mots sont durs à entendre, j'ai l'impression de ne plus valoir grand chose.
j'ai récemment décidé de rompre. il a eu du mal à l'accepter mais je pense que c'est mieux pour lui et pour moi. je ne veux pas me sentir comme un poids et surtout je veux rester optimiste, ce qui est très difficile lorsque les gens qui nous entourent ne pensent qu'au fait que l'on va bientôt mourir.
je n'ai pas de conseil a donner. personnellement je me dis que l'on va tous mourir tôt ou tard. moi je sais que ça arrivera plus tôt que pour la plupart des personnes. j'ai donc cette chance de savoir que je dois en profiter dès maintenant et ne rien remettre à plus tard...
bon courage à toutes
39
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine 21672 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Messages postés
3
Date d'inscription
mardi 28 avril 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
25 novembre 2015
22
Bonjour Marie,

Il y a 3 ans, on m'a diagnostiqué un cancer des ovaires et du péritoine.
J'ai subi une opération (ablation des ovaires et de l'utérus + un morceau du colon) suivie d'une chimiothérapie, puis d'injection d'avastin toutes les 3 semaines. Je me sentais en pleine forme.
Au mois de mars, je passe un TEP scanner qui a révélé des cellules suspectes au niveau des gaglions mammaires internes. Résultat : nouvelle chimio jusqu'à fin juillet. J'avais prévu un voyage au mois de mai que j'ai dû annuler.
Mais, Marie, il faut garder le moral. C'est très important. Après quelques jours très difficiles, j'ai repris le dessus. Il faut que vous fassiez pareil.
Les traitements sont efficaces maintenant. Et si on ne parle pas de guérison, du moins on peut avoir de longues rémissions.
Faites votre traitement en vous disant qu'il va réussir et que dans quelques semaines, vous serez bien. Surtout chassez la peur et l'angoisse, elles vous font du mal.
Bon courage !