Se débarrasser de gale en 14 jours [Résolu/Fermé]

Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 24 août 2014
Dernière intervention
25 août 2014
-
Bonjour, j'ai contracté la gale par contact avec un patient contaminé lors de mon activité professionnelle à l'hôpital (radiologie). Il est compliqué de trouver des informations claires au sujet de cette maladie et elle est difficile à vaincre sans un traitement effectué très sérieusement. Cette expérience m'a conduit à rechercher pas mal d'informations à ce sujet et je souhaite maintenant partager mon expérience pour vous aider à vous débarrasser de ces saletés de sarcoptes! ; )

Ce qu'il faut savoir pour guérir de la gale :

Épidémiologie

Maladie très fréquente et touchant tous les milieux sociaux et tous les âges. Pas liée à un défaut d'hygiène (le parasite résiste au lavage car il est abrité dans la peau). En forte recrudescence. Survient surtout dans les collectivités (hôpitaux, maisons de retraites, crèches ...) et donne lieu à des épidémies.

Le parasite et son cycle parasitaire

Le sarcopte est un acarien invisible à l'oeil nu qui parasite l'être humain (il en existe également des spécifiques à d'autres espèces). C'est la femelle qui cause la gale en creusant des galeries dans l'épiderme (les sillons scabieux) pour se nourrir des débris de peau et y déposer ses oeufs.
Le cycle parasitaire dure deux semaines. L'accouplement à lieu sur l'hôte, le mâle meurt et la femelle creuse un sillon dans la couche cornée de l'épiderme pour y déposer ses oeufs. Les excroissances épineuses orientées vers l'arrière qui la recouvrent l'empêchent de reculer et elle est condamnée à progresser dans la peau de 1 à 2 mm/jour en pondant 3 à 4 oeufs par jour jusqu'à sa mort (1 à 2 mois). L'oeuf éclot en trois jours pour donner une larve qui sort du sillon, mue plusieurs fois (en nichant dans les vésicules perlées) et devient un sarcopte adulte en 15 jours. La femelle s'accouple à nouveau et le cycle recommence.

Pour une gale commune, il y a maximum 15 sarcoptes femelles sur l'hôte. Ce chiffre peut augmenter à plusieurs millions en cas de gale profuse (très rare). Il se déplace de plusieurs cm par heure sur la peau et sa mobilité est augmentée par la chaleur. Il prédomine au niveau des doigts et des poignets. Sa mobilité et sa contagiosité diminue fortement avec l'abaissement de la température quand il est hors de l'hôte.

Résistance

* Survie hors de l'hôte pour l'adulte : 4 jours.
* Survie hors de l'hôte pour les oeufs : 10 jours.
* Tué par un lavage au-dessus de 55 degrés.
* Tué par un acaricide en 12 heures.
* Est sensible au souffre et au bicarbonate de soude.
* Résiste à la javel et aux solutions hydro-alcooliques et aux désinfectants.



Transmission (gale commune)

Elle se fait par les femelles fécondées par contact direct de peau à peau dans 95% des cas. Il faut un contact prolongé (comme une relation sexuelle). Une poignée de main ne suffit pas. Dans 5% des cas, la gale est transmise par l'intermédiaire de l'environnement (literie, vêtements, mobilier en tissu). Ce type de transmission est faible car le parasite est très affaibli et peu mobile une fois hors de la peau. La femelle pénètre dans la peau d'un nouvel hôte en 1h. Le sarcopte de l'humain ne peut pas contaminer les animaux de compagnies mais ces derniers peuvent être des vecteurs en faisant office d'hôte provisoire pour le sarcopte. Inversement une gale de l'animal ne peut pas se maintenir plus d'une journée sur un être humain.

Clinique et symptôme

Période d'incubation de 4 à 6 semaines. C'est le temps pour que les sarcoptes soient suffisamment nombreux pour créer des symptômes. Le sujet est déjà contagieux. Lors d'une nouvelle contamination après avoir guéri de la gale, le sujet est sensibilisé et la période d'incubation est réduite de 3 à 15 jours.

Symptômes

Ils sont liés à la réaction de l'organisme aux déjections, à la salive, aux oeufs et aux cadavres des sarcoptes présents dans la peau.

* Prurit (démangeaisons) : Installation progressive puis quasi-constant. A recrudescence crépusculaire et nocturne (chaleur du lit). Intense au point de réveiller le sujet.

* Sillon scabieux : filament sinueux de quelques millimètres de longs correspondant au tunnel de l'acarien terminé par une élévation (éminence acarienne) correspondant à la position actuelle du sarcopte femelle. On les retrouve notamment aux niveaux des espaces interdigitaux, des mains et des poignets. Ils sont difficiles à voir. Pour les révéler, passer de l'encre bien liquide sur la zone suspecte, laisser sécher et passer un coton imbibé d'alcool. L'encre reste dans les sillons par capillarité.

* Des vésicules perlées sur les mains et les poignets. Lieux de niche des sarcoptes immatures.

* Les nodules scabieux. Rouges et infiltrés. Au niveau du scrotum. Réaction d'hypersensibilité, ils ne contiennent pas de sarcoptes vivants et peuvent persister des mois après la guérison.

* Des signes non spécifique de type urticaire : espaces interdigitaux des mains, face antérieure des poignets, coudes, racines des bras, ombilic, fesses, faces internes des cuisses, organes génitaux externes chez l'homme, mamelons et aréoles chez la femme. Le dos, le cou et le visage sont le plus souvent épargnés.

Selon mon expérience, c'est très simple, si vous avez des démangeaisons qui vous réveillent la nuit vous devez immédiatement penser à la gale et rechercher des sillons sur vos mains. Si vous en trouvez un, vous avez la gale à coup sûr. En général on pense d'abord à une simple allergie. À bon entendeur !

Diagnostique

Attention, les médecins ne sont pas familiers de cette maladie qui est difficile à mettre en évidence. Dirigez-vous directement vers les urgences de dermatologie d'un hôpital où on pourra vous faire un prélèvement cutané.

* Test à l'encre (voir symptômes) pour mettre en évidence les sillons et guider un prélèvement.

* Visualisation du parasite au dermatoscope.

* Prélèvement cutané par grattage « à sang » des lésions et visualisation du sarcopte, de ses oeufs ou des déjections au microscope.

* Présence des personnes ayant les mêmes symptômes dans l'entourage du sujet.

Traitement

Il n'y a pas de guérison spontanée de la maladie. Plus le traitement est tardif, plus le nombre de sarcopte sera important et plus la maladie sera difficile à éradiquer, agissez-vite ! Le risque de recontamination est important et il est impératif de suivre le traitement avec le plus grand sérieux !

Les traitements disponibles sont oraux (Ivermectine) ou locaux (Ascabiol et autres) et sont des insecticides neurotoxiques pour le parasite. Ils bloquent son système nerveux provoquant une paralysie puis la mort par asphyxie. Ils sont sans effet important sur l'homme. Ils n'agissent pas sur les oeufs, il est donc nécessaire de refaire le traitement après 10 jours pour tuer la seconde génération de sarcoptes pour guérir de la gale.

Ayant fait le traitement standard en Suisse qui est le traitement par Ivermectine, je n'ai pas d'expérience de l'Ascabiol qui est à appliquer sur la peau. L'efficacité est équivalente à l'ivermectine mais les inconvénients sont plus importants (douleurs, temps de contact de 12 h etc.). Si vous avez la possibilité de combiner les deux traitements je vous le conseille néanmoins car j'ai dû faire deux traitements consécutifs à l'ivermectine pour guérir.

Ivermectine « STROMECTOL » (sur ordonnance en suisse)

Traitement de référence en Suisse.

Prise de 4 à 5 comprimés (en fonction du poids) à J1 et J10 (pour tuer les oeufs). À jeun 2 h avant et 2 h après la prise (on ne connait pas les effets de l'alimentation sur l'absorption). Le produit est ingéré par le parasite par l'intermédiaire du sébum. La concentration d'ivermectine au niveau de la peau commence à décliner au bout de 24h (effet protecteur de deux jours contre une recontamination). Le sujet est contagieux 48h après la prise.
Le prurit doit diminuer nettement dans les 8 jours mais il est normal d'avoir des démangeaisons pendant encore maximum 6 semaines, le temps que l'épiderme élimine les déchets des acariens.

Benzoate de benzyle « ASCABIOL » (sur ordonnance en suisse)

Traitement de référence en France.

Prendre une douche, se sécher et appliquer la lotion sur tout le corps sauf le visage. Répéter le tout après 15 minutes et laisser agir le temps prescrit (entre 12h et 24h). Répéter le cycle une seconde fois immédiatement après. Le traitement doit être répété à J10 pour tuer les oeufs.

Traitement de l'environnement

C'est le point clef pour guérir et éviter de vous recontaminer (très fréquent). Il faut se considérer comme contagieux 48h depuis le début de traitement. Si vous vivez en famille, il faut traiter également vos proches (1er cercle) même s'ils n'ont pas de symptômes.

La marche à suivre avec l'ivermectine pour guérir en 14 jours

1) Se faire prescrire par le dermatologue de l'ivermectine (2 doses).
2) Prendre deux jours de congé si possible.
3) Achats :
* Une boite de gants jetables.
* Des essuie-tout.
* Des sacs poubelles.
* Deux sprays acaricides (Sanytol anti-acarien ou APAR). Le Sanytol est
beaucoup plus rentable et pratique !
* Un tapis de stretching/sport si vous avez un canapé en tissu.
* 200gr de bicarbonate de soude médical.
4) Chez soi, prendre l'ivermectine (à jeune 2h avant et après la prise). Prendre une douche soigneuse, se sécher avec un linge propre et mettre des habits propres. Mettre des gants.
5) Passer l'aspirateur dans tout le logement, y compris sur toutes les surfaces textiles (canapés etc.). Stocker les tapis, les éléments textiles que vous ne pouvez pas laver dans votre chambre (couvertures, coussins etc.).
6) Votre chambre : mettre les couettes et coussin dans des sacs fermés. Traiter le matelas à l'acaricide, l'aspirer et le retourner. Fermer votre chambre à clef et ne plus y entrer avant 10 jours.
7) Vêtements portés dans la semaine qui précède, linge de lit, de cuisine et de toilette : lavage à 60 degrés et passage au sèche-linge. N'oubliez pas de mettre des gants pour sortir le linge propre et ne pas par le recontaminer. Attention aux chaussures !
8) Passer à l'acaricide les canapés, chaises et autre surfaces textiles, les chaussures (penser à tout ... même les gants de cuisine !). Laisser agir 12 heures avant utilisation. Méfiez-vous aussi de tous ce que vous avez touché les jours précédant, siège de toilettes, poignées de portes, télécommandes, écouteurs etc. N'oubliez pas la voiture et votre milieu professionnel.
9) Passer à l'eau bouillante les éléments comme les peignes, les grilles de rasoir, les embouts d'écouteurs, etc. Attention aussi aux lunettes et montres.
10) Préparer vous un lit de fortune que vous pourrez passer facilement à l'acaricide tous les soirs. Si vous avez un canapé en cuir c'est parfait. Sinon utiliser le tapis de sport. Pour plus de confort emballer un oreiller dans un sac plastique pour pouvoir le traiter facilement. Se passer de couverture.
11) Essayer de toucher le moins de chose possible et toujours garder les gants.
12) Tous les matins, se lever, désinfecter son lit de fortune, prendre une douche avec un gel douche additionné de bicarbonate de soude (laisser agir quelques minutes avant de rincer), mettre des habits propres, se sécher avec le sopalin (pour éviter une montagne de lessive) et mettre des gants. Vous pouvez aussi prendre des bains chauds de 40 minutes avec 100 gr de bicarbonate. La substance ne peut pas vous guérir mais va tuer les acariens présents en surface et faciliter la guérison.
13) Le soir quand vous rentrez passer vos chaussures au spray et emballer les dans un sac pour la nuit, prendre une douche avec bicarbonate et mettre des habits propre pour dormir.
14) Maintenir ces précautions au minimum trois jours (sinon c'est la recontamination à coup sûr) et même 10 jours pour plus de sécurité. Continuer à laver à 60 degrés les vêtements et à les changer tous les jours.
15) Refaire toute les étapes à J10 et faire attention pendant encore trois jours.
16) Ressortir vos affaires des sacs et réintégrer votre lit à J14.
17) Si vous avez été strict... vous êtes guéri !

Evolution

Le prurit et l'apparition de boutons sont normales même en cas de réussite du traitement jusqu'à 6 semaines. Le prurit doit diminuer nettement en 8 jours. Les démangeaisons n'augmentent plus particulièrement au moment du couché et la nuit. Les nodules scabieux peuvent persister des mois. Cette phase est psychologiquement difficile car on n'a pas l'impression d'être guéri avant environs deux semaines. La part de psychologie est importante dans cette maladie. Ne pas renouveler les traitements sans consulter un médecin à nouveau car une résistance des acariens peut s'installer.

Recontamination

Elle apparaît en 3 à 15 jours. Si l'insomnie, le prurit nocturne et surtout le sillon réapparaissent vous devez vous retraitez au plus vite. Dans la majorité des cas, la recontamination est due à un mauvais traitement du linge et de l'environnement ou à un nouveau contact avec un sujet infecté (qui est asymptomatique pendant la période d'incubation !)

Je me m'en suis sorti avec cette marche à suivre, bonne chance à vous !
; )
Afficher la suite 

1 réponse

Meilleure réponse
Messages postés
66287
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
5 décembre 2018
9
Merci
Bonjour,

Afin de respecter les règles en matière de propriété intellectuelle et de respect du copyright, veuillez préciser les sources du copié/collé de votre texte ci-dessus : auteur, source, etc...

Faute de quoi, votre intervention sera supprimée.

Merci de votre compréhension.



"Trop de modération tue la consommation..."

Merci DCI 9

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine a aidé 6247 internautes ce mois-ci

Publi-information
Publi-information