Glucophage 850 pour maigrir [Fermé]

Messages postés
43
Date d'inscription
mercredi 23 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
24 février 2016
- - Dernière réponse :  mg986 - 28 août 2014 à 12:58
Bonjour,
Je voudrais prendre le glucophage 850 pour perdre du poids et ceci sans que je sois diabétique, et je voudrais savoir s'il n'y a pas de danger pour ma santé.
Merci beaucoup.
Afficher la suite 

1 réponse

Meilleure réponse
8
Merci
Bonjour

Qui vous l'a prescrit ?

+

Dire « Merci » 8

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine 11275 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Publi-information
tlaitmasse
Messages postés
43
Date d'inscription
mercredi 23 avril 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
24 février 2016
-
Bonjour,
Personne ne me l'a prescrit c'est pour ça que je pose la question ! Sinon je l'aurais pris sans me soucier !
Bonjour à tous,

Je voudrais faire part de mon expérience récente au sujet de la prise de metformine à faible dose (3×250 mg/jour).

Suite à la consultation du Dr. PANIZZA j'ai commencé ce traitement (je précise que je suis sportif et que je fais attention à ma consommation d'alcool).
En effet, d'après lui de nombreuses personnes non-diabétiques selon les normes de laboratoire sont résistantes à l'insuline - état dit pré-diabétique - ce qui leur pose plusieurs problèmes dont la mauvaise utilisation du glucose par les mitochondries (usines à énergie des cellules, fabriquant l'ATP).

L'insulino-resistance épuise peu à peu le pancréas qui doit produire sans cesse des quantités plus importantes d'insuline afin d'envoyer aux cellules le signal de capter un maximum de glucose pour fabriquer de l'ATP par le biais de la respiration cellulaire mitochondriale.
Aussi trop d'insuline peu mener à d'autres problèmes tels un stockage plus important du glucose sous forme de graisses viscérale et abdominale et donc une évolution graduelle vers un surpoids et les problème cardio-vasculaire qui vont avec et ce dès la trentaine.

Selon le Dr. Panizza le metformine permet donc, d'une part, d'accroître la sensibilité des cellules à l'insuline qui, par conséquent, captent plus facilement le glucose en circulation (utilisé par les mitochondries pour la fabrication de l'ATP).
D'autre part, il permet de mettre au repos le pancréas qui du fait de la meilleure sensibilité des cellules à l'insuline n'a plus besoin d'en produire autant. De même le foie réduit sa néoglucogenése, il est également mis au repos.
Enfin, comme le glucose est mieux utilisé, les fringales sucrées sont diminuées voire supprimées sans pour autant que des états d'hypoglycémie n'adviennent.

Je dois dire que j'étais sceptique, dans un premier temps, mais après 15 jours seulement j'ai perdu 2 kilos sans changer mon alimentation mais tout de même en mangeant mois car je ressent plus vite la satiété qu'avant, effet très étonnant pour moi car j'ai toujours eu un très bon « coup de fourchette ».

Certains d'entre vous ont-ils expérimenté ces effets du metformine ?
Certains médecins, comme M. De LORGERIL, comparent le metformine au Médiator, le Dr. Panizza dénonce formellement ce parallèle. Qu'en pensez-vous ?

Bien à vous.

M