Sevrage du Cannabis ?

[Fermé]
Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 13 novembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 novembre 2013
-
Messages postés
73378
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
1 août 2021
-
Bonjour à toutes et à tous,

Petit nouveau sur ce forum, mais addict à la fumette depuis mes 15 ans (j'en ai aujourd'ui 25).

Après ces 10 longues années d'expérience plus ou moins réussies, j'ai enfin décidé d'arrêter le Cannabis (Shit, beuh, ce n'est plus ce que c'était, les prix ont doublés et la qualité n'en a que diminuée). Ma consommation était quotidienne, à raison de 4 ou 5 joints par jour.

Le déclic s'est opéré il y a environ 2 mois, lors d'une violente attaque de panique : je manquais de sommeil , j'avais fumé 3 joints d'une beuh assez forte (et pourtant j'étais habitué à fumer des joints purs sans aucuns soucis), et cette fameuse crise a surgie depuis ma nuque, la panique m'envahit, palpitations, sueurs froides, jambes flageolantes, l'impression que ma poitrine allait exploser, de mourir purement et simplement... S'en suivit 3 ou 4 heures à tourner en rond dans mon appartement (de 6h à 10h du matin), impossible de me coucher car la crise reprenait le dessus... Je fumais clope sur clope pour tenter de me calmer.
C'était pour moi ma toute première crise de panique, je pensais réellement ne jamais revoir mes proches à ce moment précis :(

J'ai ensuite continué la fumette pendant 1 ou 2 semaines, pensant que cette crise venait de mon manque de sommeil ainsi que de mon alimentation non-équilibrée (j'avais lu sur un forum santé que cela pouvait venir d'un manque de magnésium), mais mes angoisses resurgissaient le soir après quelques lattes, autant vous dire que la fume est devenue une sorte de phobie.

Selon moi mon corps m'a envoyé un signe très clair : il fallait que j'arrête, et vite.

Depuis donc plus d'un mois, je ne fume plus, mes angoisses sont plus ou moins dissipées, mais mon précieux corps qui me suppliait d'arrêter ne s'en porte pas si bien que çà.

Je ne ressens pas spécialement un manque, mais j'ai grandement augmenté ma consommation de cigarettes... Peut être aussi pour noyer mes angoisses.

Au réveil je me sens tout aussi décalqué que si j'avais fumé la veille.

Par contre je rêve à nouveau (cela n'a pas de prix).

Bizarrement les premiers jours furent les plus faciles pour mon cas, les complications arrivèrent au bout de deux semaines (faiblesse, rhume, maux de tête, douleurs nerveuses).

J'espère ne jamais replonger, c'est pourquoi je viens vous poser cette simple question : Que me conseillez-vous pour passer un sevrage plus tranquille sans avoir recours aux anti-dépresseurs ou autres anxiolytiques ? Ce qui signifieraient pour moi de faire un pas en avant pour mieux reculer de deux pas.

A savoir que mon généraliste n'a pas l'air très à l'aise à ce sujet (simple prescription d'anxiolytiques après ma crise d'angoisse) et que j'ai consulté un psy avant mon arrêt, qui m'a grandement aidé dans cette décision, et que je revois dans un peu plus d'un mois. (démarche qui me paraissait d'ailleurs inimaginable il y a peu)

Merci d'avoir pris la peine de lire mon histoire, je souhaite bon courage à toutes celles et ceux qui sont aussi en période de sevrage, quelle que soit la raison, il faut se détacher de cela du moment qu'une once de volonté est présente ! Peu importe les difficultés que cela implique, nous n'avions pas besoin de drogues pour apprécier le moment présent lorsque nous étions enfants.

Au plaisir,
Maeki.

2 réponses

Salut, j'ai 17 ans et cela fait 2ans que je fume du cannabis tous les jours sans arret, (7/8) joints par jour, aujourd'hui ca fait 3semaine et 2 jours que j'ai arrété, la première semaine c'est super bien passé, mais a partir de la 2eme les complications ont commencées, je m'explique, je suis pris très souvent d'énorme crise d'angoisses, sueurs froide, palpitation, l'impression de partir, ce que je ressens durant ces crises je le souhaite vraiment a personne,meme a mon pire ennemi, c'est horrible, j'ai énormément besoin d'en parler pour me calmer car sur le moment j'ai la forte impression que c'est physique, je suis parano j'ai peur de la crise cardiaque a tout moment et le pire c'est que ces crise arrive n'importe quand, encore hier soir avant d'aller et au lit et se matin en ouvrant les yeux... j'aimerai savoir combien de temp le sevrage peut durer au maximum, aidez moi svp
24
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine 25507 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Salut MAeki,

Lire ton temoignage me rassure en quelque sortes.
Il ya 5jours j'ai fait une crise alors que je fumais un joint (je suis un homme de 30 ans, je fume depuis 15 ans, et depuis plusieurs mois je suis chez moi et fume 5-10 petes par jours).
Enorme vertige, jambe qui tremble, sueur froide, obligation de m'allonger....jamais eu ca avant.
Le landemain, mardi, je me sentais un peu bizard, alors reflexe de drogué oblige, je me suis roulé un joint, au bout de 2 lattes, les symptomes sont revenus.
J'ai donc decidé d'arreter de fumer (et meme boire aussi, les petes/bieres etaient legions...).
2j apres, le jeudi, voyant que les raideurs dans la nuque, les vertiges et cette sentation d'esprit embrouillé ne partait pas je suis allez au urgence.
Il m'ont fait Electrocardiogrammes, prise de sang, test neuro et scanner.... et rien de rien.
Pour eux, c'est psychologique, mais dés le landemain, cad aujourdhui, les symptomes sont toujours là. Je ne comprends pas, je leur ai parlé du cannabis et d'apres eux rien a voir (mais honnetement j'ai jamais rencontré un medecin qui savait parler drogue...).
Avez vous ces fortes raideurs dans la nuque aussi ? Que faire pour que ca passe ? Cela me fait tres peur, je suis tellement fatigué que je ne peux rien faire.
Mais pour le bedo en tout cas je tiens, je n'ai pas fumé de pete depuis mes 2 derniere lattes il y a 3/4j (alors que j'avais jamais arreté en 15 ans, surtout pas autant...)
Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 26 août 2016
Statut
Membre
Dernière intervention
26 août 2016
> joeyyy
Bonsoir,
Je ne vais pas peut être répondre à vos questions mes je tiens à apporter mon témoignage. J'ai 39 ans, je suis un homme et fume depuis 20 ans et quasi exclusivement pour dormir, trouver le sommeil. Je pensais être insomniaque mais c'est la weed qui m'a rendu comme cela. A l'aube de mes 40 ans et avec 2 enfants je savais qu'a à un moment donné il fallait stopper. Je fumais jusqu'à quelques années 2-3 pêts avant d'aller au lit mais depuis 4.5 ans ma conso avait explosé entre 6 à 8 de 11h du soir jusqu'à parfois 5-6h du matin, qu'en on bosse c'est dur. Mon corps s'est mis progressivement à se fissurer, insomnie malgré la fumette, très nerveux, fatigue, mal de tête, mal de dos et surtout mal de ventre qui se traduit encore par des spasmes qui peuvent durer toutes la nuit. Clairement c'est l'enfer. Après plusieurs tentatives après des médecins généraliste pour trouver de l'aide, les seules réponses auxquels j'avais droits c'était "Bah on ne va pas remplacer ta drogue par une autre autant continuer"...Mais il y a 2 semaines j'ai était voir une personne sur Toulouse, énergéticien boudhiste sur conseil d'une amie... Et la après oscultation il m'a littéralement mis claque en pleine gueule lorsqu'il m'a révélé se qui m'arrivait et se qui me pendait au nez...Je n'ai pas eu besoin de lui expliquer mes symptôme, il les a devinait tout seul même avant que je lui disent ce pourquoi j'étais venu le voir. Il à tout de suite compris que je fumais et m'a révélé tout les maux dont je souffrais....Tout est liés... En clair, si je ne décidais pas à arrêter il me donné que très peu de chance de survivre, soit je me suiciderais car le mal ne fera qu'empirer (6 patients dans mon cas ce son donnés la mort l'année dernière car il n'arrivais plus à supporter les maux dont il souffrais) et plusieurs ont fini en chaise roulante) donc si je continuais j'avais de grande chance de finir comme un légume, il m'a donné 7-8 ans maxi avant l'issue fatale... mon cerveau est touché, le cortex situé sur la base du cerveau est entouré normalement d'un liquide qui l'empêche de taper les parois du crâne hors moi je n'ai plus tout ça, mon cortex est complètement dilaté, selon lui c'est du chewing gum ... d'ou les pertes de mémoire, les maux de tête etc... mon corps est en train de me lâcher et quand cela va péter ben il sera trop tard...la tête commence à vaciller et tout le reste dégringole...J'ai paniquer et il était temps que quelqu'un me dise la vérité... Donc j'ai décidé radicalement d'arrêter, je suis à mon 11 éme jour et pour tout vous dire c'est extrémement difficile...Mes symptômes sont principalement le manque de sommeil, je dors pas plus de 2h fractionné sur toute la nuit, des petits bouts de 20-30 mn pas plus, je ne peux rester au lit les spasmes m'en empêche, parfois je n'arrive même pas à rester assis, obliger d'être en position debout, de marcher...les nuits sont très trés longues...irritabilité, grosse fatigue la journée, incapable de faire une activité, mal de ventre, maux de tête permanent depuis 2 jours...ce sont les symptômes les plus gênant...Mais il y a tout de même du positif, lorsque je fumais j'avais constamment des pensées très noires, négatives, surtout la peur de perdre mes enfants, hors je constate que cela à disparu totalement, je rêve à nouveau...Miracle je ne savais plus ce que ça faisait, je crois bien que cela remonter à plus de 10 ans...Le seul hic, c'est revenu au bout de 5 jours mais alors attention, rêve ultra réaliste et très perturbants, cela s'appelle "l'effet rebond", j'ai 10 ans à rattraper et les 1er peuvent être très violent de réalité, le 1er j'ai mis du temps à m'en remettre...maintenant ça va mieux...Le plus pénible s'est comme certains le mal de tête et les raideurs dans la nuque qui commence à arriver...J'appréhende beaucoup la suite...j'espère sue cela va passer rapidement, pour ça je n'ai pas de réponse et je suis preneur pour une solution...Pour le sommeil, il m'a dit que cela s'améliorerais au bout d'un mois, pour le cortex, heureusement ce n'est pas irréversible il faut compter mini 3 mois...Le tout pour être un nouvel homme selon lui 6-8 mois...c'est long mais ça en vaut la peine...Et puis je relativise, il y a toujours pire...
Bref, vous l'aurez compris c'est pas facile... Je n'ai pas spécialement voulu répondre à une ou des questions mais je tenais à apporter mon témoignage...peut être que ça aidera quelqu'un, le rassurer, mes tous ces symptômes sont normal, c'est le processus auxquels nous devons passer pour reprendre une vie normale et je suis fermement décider à y arriver, je ne replongerais pas quoi qu'il arrive...Donc j'ai juste un mot à dire COURAGE...
Par contre si une personne à un moyen pour diminuer les maux de têtes et les raideurs dans la nuques, je suis preneur...Merci d'avance...
Amicalement :-)
Messages postés
117473
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
31 juillet 2021
20 907
Bonjour et bienvenue,
Je vais te renvoyer à cette réponse :
https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/forum/affich-1569033-sevrage-du-cannabis#4
Plop les gens !
Pour les maux de tête : boire au moin 1,5 l d'eau par jour

Pour les douleurs dans la nuque : quelques séances de sona ainsi que de longues nuits

En ce qui concerne le canna, je fumais énormément (joint sur joint, peut être 15-20 spliff bien chargés)

La solution ? Changer d'environnement
Avoir beaucoup d'activités (non passive, éviter la téle, les series pour passer le temps et favoriser les activités "actives xD", lecture, sport, benevolat)

Et surtout ne plus se considérer comme un fumeur !

Les symptomes de manques apparaissent au bout de 2 jours, vous fumerez clope sur clope jusqu'a en vomir

Lire pendant 30 min le soir vous fatiguera et vous aidera a vous détendre assez pour s'endormir a des heures acceptables

Vous passerez par des moments difficiles mais au bout de 3 semaines vous aurez récupérer votre appétit et vous aurez trouver le moyen d'éprouver du plaisir sans passer automatiquement par un gros spliff

En tant qu'ancien gros fumeurs je peux vous dire que le joint était devenu ma seul raison de vivre ..

Courage, pour une vie 100x meilleure et interessante il faut du temps et de bonnes raisons d'arrêter !

Toi gros fumeur qui me lit, tu mérites une belle vie bien remplie !

Peace
Messages postés
73378
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
1 août 2021
8 272
Bonjour.

C'est un beau témoignage qui peut encourager plein de gens qui ont peur d'arrêter la fumette.
A toi, bonne continuation !
Messages postés
73378
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
1 août 2021
8 272
Bonjour.

Merci pour ce témoignage qui aidera les personnes dépendantes au cannabis et autres drogues à la prise de conscience et la motivation nécessaire pour sortir de la drogue.

Voilà encore un lien vers le dossier autour des drogues et du cannabis dans lequel des informations et des orientations vers des services spécialisés dans ce domaine, complèteront ton message et où tu trouveras des réponses à tes questions :

https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/faq/drogues-et-addictions-142


Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 13 novembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
13 novembre 2013

Bonjour begonie,

Je vous remercie pour votre réponse plutôt... nocturne :)
J'espère aussi que mon témoignage pourra aider certaines personnes.
Je vais suivre le lien que vous m'avez fourni et je vous tiendrai au courant de l'évolution de mon sevrage.

Bonne journée !
bonsoir maeki, cela fai dix ans que je fumai, des douilles, une 15 aine par jour, et cela fais presque 1 mois que j'ai arrêté complètement, la clope également, "je tien grâce a la clope électronique"
mais depuis une semaine, je souffre de maux de crane assez sévères , d'insomnie.. "il est 4h 30 du matin" xD
de faiblesse en tout genre.., surtout mon crane qui me fais souffrir...

as tu réussi a arrêter, n'as tu pas replonger? et si non, as tu subis les mèmes symptômes?
cela me rend sacrément hypocondriaque