Arrêter le cannabis

Fermé
angie - Modifié par begonie le 1/07/2014 à 14:16
 Nass - 10 avril 2018 à 20:36
Bonjour, je suis une consomatrice de canabis depuis 18ans,ma consomation moyenne et de 5 a 10 par jour,jé decide darreter mais jai tres peur de ne pas y arriver etant donne que je nai jamais arreter avant aujourdui,la il me reste juste 1 pti truc et apres stop a cette merde qui ma trop pourri la vie meme si je reconnais que jadore sa,jé conscience que cela menpeche davoir une vie plus epanoui,jaimerais pouvoir discuter avec des personnes qui sont dans ma situation ou qui sont arriver a sen sortir,besoin d aide et de soutien,merci par avance.
A voir également:

15 réponses

tophe590
Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 29 septembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
29 septembre 2014
27
29 sept. 2014 à 02:42
Salut @ tous,
j'ai commencé a fumer de l'herbe et shit à 20ans. J'en ai 42 aujourd'hui, il ne s' est pas passé un jour sans fumer. C'etait inconcevable pour moi de ne pas en avoir, jamais a court en 22ans de fume j'ai toujours anticipé. Je pouvais aller n'importe ou dans le monde mais' jamais sans mes 5/6 pets par soir. ( depuis une quinzaine d'années je ne fumais que le soir, je me suis interdit de fuler en jour plus facile avec des enfants). Comme la plupart au début c'etait festif, rigolo, c'est vite devenu un medoc. Je suis musicien guitariste et au ?ébut j'en avais besoin pour puiser mon inspiration, je ne savais jouer sans!!!
cela fait plusieurs mois que ca me travaillait d'arreter, la premiere raison comme lu plus haut marre que l'on nous prenne pour des cons...ca devient de plus en plus dur a trouver et c'est de plus en plus cher. L'etat se fout de nous.La drogue dure est moins chere sur lille que la fume pour vous dire !!! Sans compter le budget mensuel et la santé aussi. J'ai decidé de stopper car je me rends bien compteque l'on est bien moins social et sociable meme si je ne pensai pas cela quand je fumais. Ce ras le bol grandissant j'ai arreter net il y a 3 semaines, je vais vous étonner mais aucun soucis du jour au lendemain, sans aucune substitution. Ni alcool, ni médoc, sans crise de nerfs (marié 2 enfants) les 2/3 premieres nuits un peu difficile mais étrangement plus facile que je ne l'aurai pensé. Quand j'ai stoppé, j'avais encore du matos qui tenez vous bien'''je l'ai jeté, incroyable mais c'est la vérité. Je me sent super bien', j'ai retrouvé une vivacité d'esprit, j'ai envie de faire pleins de chose' ma femme (qui ne fumait pas) hallucine de ma zénatitude. Je vois beaucoup plus de monde, je suis plus à l'écoute des gens. Meme à la maison avec mes enfants, je suis extremement plus patient et plus investi. Je regrette de ne pas l'avoir fait plus tot, jamais je ne reprendrai cette merde, j'ai l'impression d'avoir perdu de precieuses années et pourquoi ? Pour se tuer les poumons et la cervelle. Il n'y a pas de remede miracle si ce n'est la force de caractere, n'arreter pas si vous n'etes pas pret ni parce qu'on vous l'oblige ni faute de moyen. Le déclic viendra et là seulement allez y stopper. On a la chance de dépendre d'un produit qui n'agit que psychologiquement. Tout est dans la tete. Bon je vais arreter ma tartine, ma technique ? J'ai choisi un moment ou j'etais en arret de travail. Je lis beaucoup, je regarde des films et curieusement moi qui etait incapable d'aller voir un tarantino, un cohen ou autres sans fumer cela s' est inversé. J'apprecie tout ce que je fais bien plus quand fumant. Du sport en jour et occupez vous l'esprit le soir' la premiere semaine je ne me couch er que lorsque vraiment je n'en pouvais plus....mort de fatigue je vais me coucher 2/3h du mat mais au moins mes nuits son bonnes. Les cauchemardw et suée ont durée 2 nuits...et oui ca a marché, d'ou l'arret de travail...puis tout doucement on avance l'heure du coucher. Maintenant je profites pleinement de mes potes de la fqmille...de la vie quoi. Voila je part à Barcelone dans quelques jours et pour la premiere fois sans fume. Ca ne m'attire plus du tout et me manque encore moins sans comper que je vais pouvoir mettre mon argent dans des choses bien plus "concrete". A ceux qui ont eu le courage de me lire merci, je tenais a partag er mon expérience si ca peut servir....eviter aussi les fumeurs pendant votre sevrage et ne prenais jamais plus"une taffe" comme ca sinon c'est foutu, soyez juste pret la vie vous le rendra. Bonne chance et ne desespérai pas si j'y suis arrivé vous aussi.....désolé pour les fautes je suis sur mon phone
Tophe
226
merci pour ton teimoignage ça donne de l'espoir. dans mon cas j'ai 33ans j'ai commencé a fumer des bédo tous les jours a 15ans, aujoud'hui je fume 5 a 10 joins par jours et je me pose de réel questions sur mon adicction, je pense me raprocher du déclic dons tu parle, je sature j'ai l'impression de devenir fou mais en meme temp je me leve le matin je bois un café et je fume un bédo, je suis dans le paradoxe, c'est quand j'ai fumé que je suis motivé pour arréter mais des que je suis net c'est comme si mon cervo changeait d'avis, il n'est plus question d'arreter... mais plus je me bat plus je me raproche du déclic, j'espére qu'il ne tardera pas...je suis en difficulté, c'est un probleme, je me demande si je peut y arrivé seul, ai-je peut etre besoin d'aide? mes idées se brouilles comme d'hab et je me dis fume un join ça iras mieux, quelle galére!
2
plouf plouf
Messages postés
4559
Date d'inscription
mercredi 19 avril 2006
Statut
Contributeur
Dernière intervention
20 décembre 2019
355
31 oct. 2014 à 16:33
Coucou ,

Marco 9333 merci de crééer ta propre question :-).
Pourquoi toi tu n'arriverais pas a déccrocher de tes joints...?
D'autres que toi y sont arrivès mon grand.
Il te faudras ce déclic comme tu l'appelles et comme d'autres , beaucoup de VOLONTÉ.
Si tu ne te sens pas le courage d'arriver seul , rien ne t'empêche de demander de l'aide , a une équipe médicale pluridisciplinaire ...( addictologue , psy , infirmiers etc...) en milieu hospitalier...
Mais surtout ne perds jamais de vue comme dit : le proverbe " QUAND TU VEUX TU PEUX !"
Allez , bon courage , je te souhaites d'avoir : rapidement ce déclic que tu attends...ca sera nettement mieux pour ta santé et ton porte-monnaie comme j'ai pu lire..
Courage un jour ou l'autre tu y arriveras avec : une volonté qui sera la tienne...comme d'autres ont eu avant toi...et les suivants en auront aussi ;-)
0
sollagame
Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 5 janvier 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
5 janvier 2015

5 janv. 2015 à 23:42
ton con conseille me soulage beaucoup. Mercis pour ton commentaire, tout et la ce que j'aime entendre ou lire, mercis je vais le suivre.
0
merci collègue lol
0
Merci beaucoup pour votre expérience qui m'a même faire pleurer. Moi depuis 30ans de la vie je l'ai gâché et sans interruption. Je veux arrêté cette merde et j'ai peur de mon manque et de nature je suis beaucoup énervé et c'est sa qui me calme. J'ai peur d'arrêter et de faire des bêtises que je vais regretter. Mais votre expérience ma vraiment touché et merci pour sa! Je mérite aussi une belle vie. Merci et bonne chance et bonne continuation
1