Discopathies L4-L5, L5-S1

Fermé
nan974 - 18 mars 2012 à 09:23
 Alde - 2 févr. 2018 à 21:24
Bonjour,

je souhaite faire un résumé de ma propre expérience et de tous les témoignages que j'ai pu lire sur ce problème de santé récurrent. J'ai 38 ans et je suis atteint de ce problème de dégénérescence des disques lombaires depuis l'âge de 23 ans. Comme vous tous, je suis passé par des phases de sciatiques aigües, les lumbagos à répétition et les pincements de nerf incongrus. J'ai été opéré 3 fois... pour rien! Mais j'ai réussi à trouver des solutions pour éloigner les périodes de crise (je viens de passer 2 ans quasi tranquille en faisant du sport sans ménagement: kitesurf, standuppaddle, randonnée...):

-la chirurgie: dans le cas d'une dégénérescence "normale"(pas d'hernie discale compressive du nerf sciatique avec paralysie...) et de douleurs "incontrôlées" par des méthodes douces citées ci-dessous, il me semble que seules les artrodèses (verrouillage des vertèbres incriminées) ou les prothèses de disques, c'est à dire des opérations lourdes sont à envisager. Nombres de témoignages signifient une amélioration notable. Cependant, les résultats par méthodes douces sont à peine moins efficaces et il faudra de toute façon avoir une hygiène de vie dorsale irréprochable et attentionnée!!!
Autant essayer de se soigner en douceur d'abord!!!

Pour les chirurgies dites "légères" (du coup on y va les yeux fermés en se disant que ça ne peut pas faire de mal), elle ne servent à rien, si ce n'est souffrir le jour de l'opération, coûter à la sécu, rester sans activité des jours et des jours et .... avoir à nouveau mal 6 mois au plus tard après l'intervention!!
-les thermogoagulations (mêmes si elles sont bégnines) ne servent à rien (il s'agit de brûler les nerfs sensitifs autour des vertèbres douloureuses, ça soulage mais ne soigne pas et les nerfs repoussent!!)
-l'annuloplastie qui consiste à cuire le disque de l'intérieur pour le rétracter (comme un steack haché) pour réparer une fissure par exemple ne sert à rien non plus car la dégénérescence des disques se poursuit inéluctablement et la récidive est obligatoire.
Voilà pour ce qui est de la chirurgie. En résumé, prenez plusieurs avis de bons chirurgiens quand vous êtes au bord du gouffre uniquement!!! Et après avoir essayé les méthodes douces!

Pour ce qui est du reste:
-les infiltrations (mézothérapie ou grosse infiltration directe dans le rachis) ne servent à rien non plus car elles ne sont que temporaires!!!

-les anti-inflammatoires doivent êtres pris le moins souvent possible car ils vous fusillent l'estomac et peuvent provoquer jusqu'à l'ulcère. Il faut absolument utiliser une protection pour l'estomac en parallèle (pariet, mopral...). Dès que la crise aigue commence à passer, ralentissez les doses et reprenez une activité (marcher dans une posture la plus droite possible et contraction constante des abdominaux).

-la kiné et l'osthéopathie ou tout autre approche du même style: elle doit être douce et agir principalement sur le postural et le musculaire. Vous devez en tirer des leçons d'étirements à faire vous même le plus régulièrement possible, mais obligatoirement après chaque activité sportive. Il faut étirer principalement les psoas, les fessiers et les lombaires. La musculation non guidée est à proscrire sous peine de créer des déséquilibres aggravants.

-la ceinture lombaire: à n'utiliser qu'en période de crise si elle vous soulage et pour des efforts ponctuels sinon elle compense les efforts musculaires naturels et limite le gainage.

-le gainage lombaire: c'est le secret de l'abolition des douleurs permanentes. Il s'agit de rééquilibrer les forces autour du bassin et des lombaires. En général, les douleurs discales provoquent une réaction musculaire qui tend à "déprogrammer" les muscles abdominaux (ils se relâchent) au profit des muscles lombaires qui tétanisent dans une position sensée soulager les douleurs discales (articulaires). Ce sont souvent ces "contractures" qui sont les plus douloureuses et qui vous font ressembler à un "Picasso" quand vous vous regardez dans la glace: une épaule s'affaisse vers la hanche qui a tendance à monter (vous avez envie de marcher sur la pointe du pied côté douleur). Vous avez beau forcer, il est quasi impossible de retrouver une posture droite en période de crise. Les myorelaxants (myo = muscle) et les étirements sont les solutions à ce problème, pas les anti-inflammatoires!!! (NB: attention au trétrazépan extrêmement soporifique à n'utiliser que le soir, à remplacer obligatoirement par Myolastan par exemple en journée).

Petite astuce qui peut aider à décontracturer: si vous ne supportez plus la position allongée sur le ventre, à moins de mettre un coussin sous le ventre pour arrondir les lombaires, c'est qu'elle provoque un conflit articulaire (disques écrasés = vertèbres lombaires trop proches) par hyperlordose (cambrure excessive pour nous les fragiles) qui favorise la contraction de vos muscles lombaires "surprogrammés".
A l'inverse, surélevez vos pieds avec un coussin (n'hésitez à mettre de la hauteur) en positon allongée sur le dos: cette position étire doucement les lombaires et les empêche de se contracter à l'excès. Une bouillotte d'eau chaude permet également de décontracter.

Pour un gainage équilibré, rien de mieux que des activités sportives complètes sur le plan musculaire: la marche, la natation, le stand up paddle. Il est intéressant d'avoir de bons conseils au départ pour avoir une bonne posture (exemple, le crowl avec masque et tuba permet de garder la tête dans l'axe de la colonne vertébrale et de ne pas provoquer une hyperlordose des lombaires). Dans tous les cas, l'objectif majeur est de reprogrammer les abdominaux et de les remuscler en douceur: pour chaque activité ou effort (soulever un objet, se pencher, marcher, nager...), il faut contracter les abdominaux pour éviter que le dos n'assume seul l'effort.

Lorsque vos abdominaux auront retrouvé une activité normale et une forme suffisante, non content d'avoir le ventre plat, vous aurez une sensation de confort incroyable dans le dos et vous ne vous ferez plus surprendre par un pincement violent du disque en attrapant un objet anodin sur une table anodine!!! Lumbago => douleurs articulaires , tétanie des lombaires, médocs, kiné, arrêt de travail, dépression, douleur stomacales, médocs....trou de la sécu, baisse de salaire, crise économique!!!
Alors, vous allez les serrer ces abdominaux!!

Je suis convaincu que le secret pour limiter ces douleurs lombaires, inéluctables compte tenu de la dégénéréscence bien réelle de nos disques, est une hygiène de vie sans faille sur le plan dorsal. Les réponses efficaces ne viendront de l'extérieur que si la vie devient insupportable.
Prenez vous en main, trouvez un bon kiné (ceux qui travaillent sur les chaînes musculaires ont une approche qui me semble la plus adaptée) qui vous montrera des étirements intelligents (psoas, fessier et lombaires) à pratiquer chez vous. Trouvez le sport qui vous convient et pratiquez le avec régularité: il n'y a rien de pire que l'inactivité qui fait fondre vos muscles et laisse vos lombaires assumer le moindre effort!!! Si vous vous blessez régulièrement, changez de sport même si c'est très dur à avaler (j'ai arrêté le rugby, le golf, le snowboard et le surf, et je vous assure que ce fût chaque fois un crèvecoeur!!!) (NB: si il y a du vent et de l'eau près de chez vous, le kitesurf avec harnais culotte est excellent pour le dos!!!!!!!!!!).

N'acceptez plus de déménager vos amis, qu'ils se débrouillent, vous êtes interdit de port de charges lourdes, même si vous avez une carrure de rugbyman et que c'est dur d'avouer une faiblesse, c'est la seule activité qui m'a démontrée clairement qu'elle est néfaste pour nous. C'est radical si vous voulez passer une semaine allongé.
De même, tant que vous n'avez pas un gainage efficace, la position penché en avant de quelques degrés (vaisselle, repassage...) est "fatale" à vos lombaires, pensez-y!!!!

Depuis 2 ans et parce que j'ai décidé de me prendre en main, j'ai réussi à retrouver le sourire. Les rappels à l'ordre sont systématiques dès que je baisse ma garde. Il faut vite reprendre les activités sportives avant que ça n'empire!!
Bon courage à tous, je sais que ce n'est pas facile de se motiver mais je vous garantis que vous ne le regretterez pas!!
A voir également:

5 réponses

Docteur Pierrick Hordé
Messages postés
39922
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
14 août 2022
28 165
18 mars 2012 à 10:35
Merci beaucoup pour votre témoignage très intéressant et tres clair qui pourra aider les nombreuses personnes concernées.
Docteur Pierrick Hordé

Directeur éditorial de Santé Médecine et du Particulier Santé

234
D.B.25 . Très bon article que j'ai relu plusieurs fois : clair ,bien rédigé et récit cohérent d'une expèrience personnelle . En substance , d'excellents conseils dont les victimes de sciatique feront un usage sans modèration . Votre avis renforce ma conviction , à savoir que le massage compétent,les conseils d'un bon ostéopathe et un travail postural répétitif et réflèchi représententl l'essentiel d'une thérapie efficace . Félicitations et amitié.
0
j'ai appris beaucoup de choses juste une question ? je pratique deja du sport ! comment faire dans ce cas ?
0
Merci beaucoup!
0
merci pour cet analyse excellent.e j adopte merci .....
0
Excellent post, merci nan974
0