Obsession de la perte de poids

lunatique_31
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 25 mars 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
26 mars 2008
- 25 mars 2008 à 22:03
 nicoco21 - 11 mars 2015 à 10:48
Bonjour,

Moi c'est Valérie, j'ai 26 ans, je suis maman de deux petites filles merveilleuses et je suis mariée à un homme formidable depuis 6 ans. Vous devez vous dire que j'ai tout pour être heureuse et jusqu'a aujourd'hui, j'étais pleinement heureuse ...

A l' âge de 6 ans mes parents ont divorcés, j'etais trés proche de mon pére et son départ je l'ai vécu comme un abandon, alors pour compenser le manque de mon pére, je me suis réfugié dans la nouriture et j'ai fait avec les kilos que ça m'imposé, pour moi c'était la bulle d'affection qui me manqué et cette bulle pesait 120 kg. Puis j'ai rencontré mon mari, il ai l'île d'amour dont j'avais besoin, c'est un homme adorable, au début on ne vivais que d'amour et d'eau fraîche, forcément j'ai perdus du poids, ensuite on a eu le désir d'avoir un enfant, je suis tombé enceinte tout de suite, mon premier trésor est né et cette grossesse m'a fait à nouveau perdre du poids, 2 ans et demi aprés mon second trésor est arrivé et a fait envolé 10 kilos supplementaire. Mon rôle de maman et de femme m'allait à la perfection, j'assumer totalement mes kilos en trop, ça ne m'a jamais empecher de prendre soin de moi, d'être feminine et de me trouver joli...

Mais voilà, le hic c'est qu'un matin, dans mon petit monde habituel, je suis allé, comme tous les jours, me laver et lorsque je me suis aperçu dans le miroir, là le choc, j' ai eu l' impression de voir une autre personne, tous les atouts de mon physique se sont effacés pour laisser la place à tous les defauts, je me suis vus comme un sumo de 400 kg, j' avais l'impression d'être totalement deformés, je me suis sentis horrible et j' en ai eu la nausée...

Je suis plutôt d'un caractére combatif donc je me suis mise en tête de faire un regime mais malheureusement pour moi mon cerveau me joue des tours, je me rends compte que je suis passée d'un extreme à l'autre, ça fait 26 jours que je me nourrie que de yaourt, salade et pommes. Dés que je mange autre chose, je me fait vomir en me disant que c'est justement le fait de manger qui fait que j' en suis là aujourd'hui, je suis obsédé par ce regime, je ne parle que de ça, je me pése 5 à 6 fois par jours, je vois la nourriture comme un ennemi plein de gras et de sucre, mon mari ne sait plus quoi me dire pour me rassurer et je suis tellement mal dans mon corp que je lui reproche le fait qu'il puisse m'aimer, aujourd'hui j'ai déja perdu 9kg, je sais que c'est enorme mais une petite voix dans ma tête me dis que c'est pas suffisant...

Je me doute que j'ai un probleme psychologique, j'aimerais savoir si certains d'entre vous on déja vécu ça et surtout ce que je dois faire pour être mieux dans ma tête pour enfin me sentir mieux dans mon corps ...

Merci d'avance
A voir également:

9 réponses

Bonjour lunatique,
Je vais raconter mon histoire, qui me semble, pourra peut-être t'être utile. Lorsque j'avais 11 ans environ (j'en ai 21 aujourd'hui) ma mère a commencé à me faire constamment des reproches sur mon poids. En grandissant, cela a commencé à devenir une obsession. J'avais 12-13 ans quand j'ai commencé mes premiers régimes (toujours sur les conseils de ma chère mère) Je bois un milk shake minceur par repas ou 2 biscuits minceur. En fait je faisais une taille 34-36 pour 1m65, c'est à dire environ 55 kilos. Quand je regarde les photos aujourd'hui, je me rends bien compte que j'avais un corps "idéal". Bref! tout ceci a pris de l'ampleur. Dès l'âge de 13 ans environ dès que je me voyais dans un miroir je pleurais (ce n'est pas une image). Je suis devenue suicidaire, toute ma vie tournait autour de cette obsession, j'avais l'impression que tout le monde me regardait dans la rue, j'étais constamment mal à l'aise. Je suis devenue anorexique-boulimique. Une fois je n'ai rien mangé pendant trois jours, mais contrairement aux anorexiques je ressentais un besoin violent de manger (surtout des sucreries), j'ai souffert le martire durant ces trois jours, quand n'y tenant plus je mange 3 plaques de chocolat en moins de 5 minutes. Je fonce aux toilettes et je vomis en même temps que j'ai une crise de larme. Paradoxalement, je ressentais le besoin de plaire, j'avais un besoin viscéral qu'on m'aime et je me suis mise à m'habiller de manière extrêmement provocante. Tu vois ces filles de 14 ans, mini-jupe, nombril à l'air avec piercing, grand décolleté et bottes en cuir? Eh bien c'est ce à quoi je ressemblais. Evidemment, je n'ai pas eu l'effet que je désirais, au lieu d'amour j'ai surtout récolté du mépris de la part de mes amis et particulièrement de mes professeurs. Tout ceci cet enchainer jusqu'à me conduire à l'auto-mutilation. J'avais un tel dégout pour ma chaire que je me frappais violemment, ceci en général en pleurant, juste après m'être fait vomir. Ma mère était au courant car elle l'avait lu dans mon journal intime, elle ne m'en a jamais parlé et à continuer à me rabaisser (l'instinct maternel est un mythe :-) )
Tu dois te demander comment je me suis sortie de ce cercle vicieux et comment je suis la jeune fille charmante et épanouie d'aujourd'hui? Eh bien, j'ai eu la chance d'aller vivre chez mon père vers l'âge de 16 ans et je suis entrée dans ma nouvelle école. De plus j'ai eu un petit ami qui était anarchiste, il m'a parlé de la société de consommation, du machisme et du monde en général, à sa manière. Je suis tout à coup passée de "petite allumeuse" à "féministe extrémiste". Tout ceci a durer un certain temps, je me sentais un peu mieux mais j'avais une telle haine envers la société... Dès qu'un garçon me faisait une remarque sur mon poids j'en venais à me battre. Ni Pute, ni Soumise!
Petit à petit je me suis calmée, en me retrouvant dans un environnement sain. J'ai commencé à faire un travail philosophique sur moi. Je devais faire l'effort de me trouver belle. Crois moi c'est possible!
Je me regardais sous un angle nouveau. Mes seins... plutôt jolis et dans un décolleté... MIAM MIAM. Et mes cheveux? j'en connais beaucoup qui pourrait les envier... Quel joli regard! et sous cet angle là en sous-vêtements je suis carrément craquante!
Même si cela parait abérant, c'est ton cerveau qui te renvoie ton image dans cette maudite glace. C'est donc d'abord avec lui que tu dois travailler et non tes kilos en trop. Le cerveau à la capacité de te renvoyer une image de toi qui n'a rien à voir avec la réalité et c'est ce que tu ressens apparemment:
"et lorsque je me suis aperçu dans le miroir, là le choc, j' ai eu l' impression de voir une autre personne, tous les atouts de mon physique se sont effacés pour laisser la place à tous les defauts, je me suis vus comme un sumo de 400 kg, j' avais l'impression d'être totalement deformés, je me suis sentis horrible et j' en ai eu la nausée"
Alors mon conseil, détend toi. Tu dois philosopher maintenant (pas besoin de faire l'uni). Essaie de passer du temps seule et cogite sur tout ça. Avant tu étais heureuse, tout se passait bien avec ton mari, maintenant cette situation est néfaste pour tout le monde, principalement pour toi alors accroche toi!
Essaie d'être seule un soir et passe du temps à te pomponner, mets des jolis sous-vêtements, et de jolis habits et observe toi! qu'est-ce qui est beau chez toi? TOUT la beauté c'est relatif. Tu as le choix de te trouver laide ou belle, penses-y.
J'espère sincèrement que tu te sentiras bientôt mieux, je ne souhaite a personne ce que tu vis en ce moment.
Bonne chance
7
"tu as le choix de te trouver laide ou belle". Wouah quelle phrase l'appliquer en reste cependant difficile.
0
Encore une petite chose, beaucoup de gens en répondu à ce message par des "recettes minceur", ce qui n'est pas vraiment le sujet de ce forum. Nous sommes dans un contexte psychologique, pas diététique.
J'espère qu'il y aura d'autres témoignages comme celui de lunatique_31 et chamousse.

bisous à vous toutes
2
bonjour valérie
attention a ce que tu est entrain de faire subir a ton corp, sais tu que ton corp à une mémoir?ce que tu lui fait aujourd'hui,il va te le faire payer demain. dés que tu mangeras autre choose qun yaourt ou un fruits,il va tout garder en reserve et tu va reprendre tes 9kg +++ .
ne fais pas le genre de bétise que j'ai fais perdre 10 ou15kg en deux mois,cest nul.
sur le moment c'est génial,on est heureuse,fière,motivé puis tu sais bien que tu ne peu pas tenir a vie, alors un jour viens un petit écart!!! cest pas grave ;cestque aujourd'hui... puis viens une invitation,on ne peus pas refuser...puis viens des invités a la maison... puis un petit cou de blues envie de chocolat... puis puis puis, puis un jour ca ne s'arete plus et tu reprendra tout tes kilos et la le moral troisième sous-sol!!!
je ne te dis pas tout ça pour te démoralisé, au contraire pour te motivé a t'alimenté comme il faut.
mange des légumes,prépare toi de bonne salades composé:tomate,concombre,fenouille,endive,thon au naturel,batonet de crabe,oeuf dur,il y a telement de bonne chose peu calorique, que ça ne vau pas la peine de s'en privé et en plus de s'abimé la santé.acompagnes toujpours tes salades de 2 tranches de pains complet ou aux céréals.
bois de l'eau ou des tisanes,il y a mème des thé qui aide a élliminer c'est pas mal et c'est bon.
je ne sais pas si ti est accro au sucre (ce qui est mon cas) si oui je te donnerais un truc pour diminuer l'envie.
jespere que mon méssage te seras utile,et qu'il te permetras de perdre du poid tranquilement et pas n'importe comment.
et quand on a la chance d'avoir 2 trésors comme tu as, les choses essentiels de la vie ne sont-elles pas ailleur que sur nos problèmes de poid......???
1
babarjo
Messages postés
3151
Date d'inscription
samedi 29 décembre 2007
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juin 2017
57
26 mars 2008 à 08:23
bonjour je m'excuse je fais un copier coller de ma demarche , si tu as un caractére combatif .c'est beaucoup plus facile on a quelque chose de commun .

bonjour voila 56 ans 27-7-2007 220 kg ce jour soit 7 mois 154.5 kg soit 65.6 kg perdu (sans operation)objectif 120 pour 1.93m sans avoir faim
au mois de juillet le declic malgres les 220 kg ,5 km de marche tous les jours puis j'ai pensé a tout les aliments que j'aime avec peu de calorie et j'ai composé avec ceux-ci
basé sur beaucoup de legumes a vonlonté-fruits 3 a 4 par jours-viandes 80 a 100 grammes/repas grillé ou 120 grammes de poisson 5 a 6 fois semaines grillé ou cuit a l'eau et tres peu de feculent sauf au repas du matin ou je prends 80 grammes environ de pain complet et 30 grammes de fromage allégé et le soir un yaourt ,boisson eau plate sauf peu d'exception
voila la medecine ne peut rien faire pour vous si ce n'est que vous aider a atteindre votre objectif ,il n'y a pas de pillules miracles il faut de la volonté comme dans d'autres pathologies (depression -alcolémie-fumeurs)ect
aujourd'hui je marche 5 a 10 km et ma volonté d'atteindre mon objectif de 120 kg pour septembre reste intact
et comme je n'ai pas été opéré je continue une vie normale ,sans etre exclu de la société qui permet de temps en temps un repas normal entre des amis

pour maigrir c'est simple marche 1 heures a 1h30 par jour ,puis manger autrement (je suis suivi par mon medecin et j'ai vu plusieurs nutritionniste qui ont validé ma nouvelle habitude alimentaitaire malgres qui manque des féculents


maintenant j'arrive doucement a 70 kg de perdu et arrive a 1h30 de marche ,mais le chemin est encore long

bon courage
0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
Bonjour Lunatique,

Comme toutes les histoires sont différentes, je ne coparerais pas la mienne à la tienne car dans tous les cas cela n'a pas d'importance.
Ce qui l'est en revanche, c'est que les troubles dont tu parles sont des compensations. Manger permet de remplir des vides, ou des trop plein. De se rasasier tu vois?
J'ai aussi tout essayé et mon corps semblait faire de la resistance ou alors au contraire c'etait la dégringolade.
Ce qui m'aide en ce moment est le travail de l'esprit. La compréhension vraie de ce qui m'arrive. Non pas la psychologie qui est une recherche des raisons à un état que l'on vit mais plutot l'acceptation de cette situation et à partir de là, rééquilibrer les energies manquantes: se liberer du trop plein ou se remplir du vide. En gros, trouver l'équilibre. J'ai commencé par hasard le livre de Matthieu Ricard, le moine bouddhiste (et je ne suis pas ésotérique pour deux sous). Puis j'ai enchainé Shambhala la voie sacré du guerrier. Pour comprendre des principes de vie fondamentaux. Chacunest à sa place tel quel dans l'univers. Arreter le jugement continuel auquel nous nous soumettons et aligner son corps et son esprit. C'est très difficile car nous n'avons jamais été éduqués de la sorte. Mais si l'on accepte le fait que tous, autant que nous sommes, nous luttons au quotidien, chacun à notre niveau contre la souffrance. Alors, il n'y a plus de différence entre toi et moi et l'autre. Tous les jours nous cherchons la meme chose. Progressivement, je me réapproprie mon corps. Je défocalise de mon obsession avec la nourriture. Elle n'est plus compensation mais bonheur lorsque mon corps en a besoin. Alignement corps esprit. C'est pas facile, c'est long MAIS, si tu comprends et accepte que c'est un style de vie, une discipline qui te libére de ta soumission à tes propres émotions cela te conduit progressivement à te détacher des choses qui n'ont pas d'importance. Rien n'a d'importance. Je m'explique. Non pas dans l'indifférence, je me fous de tout, mais au contraire, si un evenement arrive et me contrarie, je me mets en colère et laisse passer cette colère. Après tout, la terre continue de tourner, et les gens continuent à lutter contre la souffrance, au quotidien. Alors je me laisse le droit de vivre ma colère, ma tristesse etcc pendant quelques instants et puis, comme le font les enfants, je passe à autre chose.
Tu verras, bien souvent si ce n'est toujours, nos émotions sont liés à notre ego démesuré: comment ose-t-il me faire ca à moi? hé bien, moi, je ne siuis pas plus importate que l'autre donc' je remets (ou j'essaie) de remettre en perspective.
Resultat, ca marche bien mieux que tout ce que j'ai pu essayer avant: psy, régime etc...
Mon rapport à la nourriture s'améliore, je suis à peu près un régime Dukan, qui m'a surtout appris ou re appris à me nourrir convenablement et à apprendre à manger. Cela a généré une reaction en chaine: discipline, plus de laisser-aller que ce soit sur moi ou autour de moi. Ne as laisser la vaisselle s'accumuler par exemple ou laisser un peu la poussiere s'accumuler au contraire sans en faire une obcession de nettoyage ...un équilibre dans toutes choses.
Tous les jours, je pioche une phrase au hasard dans Shambhala et je médite là-dessus pour ne pas oublier que la discipline conduit à la liberté

En esperant que cela pourra t'aider un peu.
0
je n'ais pas vecu ta situation a proprement dit mes ma mere a fait la meme chose pendant au don moment elle a arreté de ce pesé elle faisait 39 kg pour 1m64 ce qui fait pas beaucoup et deux amie a moi oun eu le meme proubleme que toi. Dit toi que ton probleme ne se porte pas juste sur la nouurriture la base est ailleur et bien plus profondeje te conseil un livre que tes enfants pouuron egalement lire plus tard il s'intitule "maman pourquoi tu ne mange pas" je ne dit pas que la seule solution est d'aller en maison de repos car de touute facon l'idee dite coumme ca ne te plaira pas mais dit toi que tu n'est pas seule ton mari et tes enfants sont une arme contre ce proubleme. La seule chouse que je puisse vraiment te conseil c'est de ne pas attaquer ce probleme unquement comme un probleme de nourriture c'est bien plus que ca
0
Chère Lunatique, ton surnom signifie-t'il déjà qqchose ?

Réagis vite! Rappelle-toi comme tu peux être heureuse hors de ce soucis qui est tombé d'on ne sait pas où sinon tu risques d'entrer dans un cauchemard. Se faire vomir peut faire des dégâts! Tu étais bien dans ta peau, ta vie, !? TU PEUX LE RE-DEVENIR même avec des kilos en trop. Que s'est-il passé pour que tu réagisses tout d'un coup ainsi ? va en parler avec un professionnel ! c'est urgent, il ne faut pas banaliser ce qui t'arrive, ça peut devenir une spirale infernale sinon. Va demander de l'aide chez quelqu'un de professionnel et tu retrouveras ton amour pour toi comme par le passé. Bon courage !
0
lunatique_31
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 25 mars 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
26 mars 2008

26 mars 2008 à 20:34
Merci à vous pour vos réponses, je suis tout à fait d'accord avec ce que vous avancez, pour la marche je le fait déja, mais mon probléme c'est pas que j'arrive pas à perdre de poids mais que je fait une fixation sur le fait que me nourrir va me faire automatiquement grossir...Moi je veux manger equilibré mais mon corps rejette cette idée et surtout cette envie, c'est surtout ce soucis que je n'arrive pas à regler.
-1
bonsoir, il faut vraiment que tu fasses un éffort.
tu sais bien que tu ne va pas tenir comme ça éternelement,et le jour ou tu va remanger normalement ça va ètre la cata.
il y a plein de cite qui te propose de "délicieuse" recettes minceur, je t'assure c'est super sympa,tu te fais plaisir sans grossir. Allez courage!!!!!
si tu deviens trop faible, qui va s'occuper de tes boutchou ?????
0
oops... je viens de voir que je t'ai répondu dans le message suivant (chamousse) désolé... :)
0
chamousse
Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 12 juin 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
12 juin 2008

12 juin 2008 à 00:58
Est ce que quelqu'un peut m'aider? C'est une vraie dtresse psychologique.
Je suis mèere célibataire de 3 petits de 2 à 5 ans et je bosse comme cadre dans une entreprise. J'étais tres maigre 47kg pour 1m61. Lorsque j'ai commencé à déprimer, j'ai pris 2 kg. J'ai fait une fixation là dessus. J'ai commencé des régimes, mais rien n'y faisait. D'abord un régime hypocalroique normal puis Dukan. Mais rien de rien. J'ai arreté car je n'en pouvais plus, ca dure depuis 8 mois. Je fais énormément de sport (joggind 44 à 5 heures par semaine, normal et fractionné et boxe thailandaise). Malgré cela j'ai continué à grossir. Je suis aujourd'hui à 53kg et le moral est tellement bas que je n'arrive même plus à communiquer avec les autres. J'ai pris rdv chesz des chirurgiens plastique car je suis vraiment au bord de la déprssion sérieuse. Je mange environ 1300calories par jour. très équilibré, rien entre les repas, je suis ecoeurée. Je me suis dit que peut-etre mon corps avait réagi aux régimes et était en phase de stockage. Mais combien de temps cela dure t-il? Il me semble que l'équation est facile, diminution d'apport calorique, augmentation de dépense calorique ca donne nécessairement un résultat positif?
J'ai aussi fait les tests pour voir si j'avais des pbmes hormonaux et tout est ok.
J'ai besoin d'aide s'il vous plait....Il est vrai qu'une partie est de la masse musculaire mais la graisse est là et bien installée. Je commence à être serrée dans mon linge ce qui ne devrait pas se passer si la graisse avait fondue.
Quelqu'un a til vécu une situation similaire?
-1
OUi ... et j'ai remarqué que plus on s'en préoccupe, plus ça s'aggrave........... Essaie plutôt de chercher ce que représente cette obsession pour toi ? tu es encore toute mince !! (1,61 et 53 kg, c'est du Parfait, tu était certainement même un peu trop maigre avant...): Si tu comprends ton obsession mentale, tu le libéreras des soucis que tu t'es créés dans ta tête. Relaxe-toi, vois un professionnel pour comprendre et tu retrouveras vite une vie normale ! Courage ! bas-toi mais pour la bonne raison, pas pour perdre ce poids qui n'est vraiment pas inquiétant... :-)
0
Bonjour,

J'ai eu le même problème que toi. Carrément obsédée par la nourriture et certain aliments en particulier. ''Le pain est mon ennemi'', etc etc. La peur viscérale de déroger de la ligne de conduite qu'on vient de se fixer.
J'te dis, quand j'ai lu le commentaire de la personne qui marche 1h par jour. J'ai fait tant d'exercices que j'en était obsédée et prisonnière. Je me rappelle, une nuit, avoir fait près de 500 setup pour rattraper les journées où je n'vais pas pu en faire. Une vraie timbrée!

J'ai découvert la respiration, la visualisation, mâcher lentement (que je n'arrive pas encore, je mange comme une fusée ''finissons en au plus vite de cette maudite bouffe''..)...
Éviter les miroirs, les vitrines, croire que tous les regards disent ''Oh lala, mais t'as vu comment elle est groooooosse et qu'elle se néglige...''
Une vraie paranoia...
Ce qui a sauvé ma vie c'est la foi... appelez ça comme vous voulez... mais ça revient à dire ''lâcher prise''... et AMOUR!
J'ai également lu les théories psychologique du positivisme: je résume rapido presto. Un japonais s'est mis a ''parler'' à des échantillons d'eau... il les a fait congeler. Lorsqu'il parlait positivement, l'eau glacait géométriquement. Lorsqu'il ''parlait négativement'' (insultes, par exemple), l'eau crystalisait anarchiquement. Il a fait le parrallèle avec le corps humain qui contient 90% d'eau (je crois). Il a refait les expériences avec des pensées positives et négatives pour arriver aux même résultats. Il y avait donc un impact des paroles et pensée sur la matière... donc nos pensées ont des répercussions sur notre vie-corps...
Donc s'il y avait quelque chose à faire, ce serait de dompter tes pensées... refuser catégoriquement de laisser entrer en toi toutes pensées négatives ou fixations ou peur ou obsession... whatever!
Se donner une chance et un droit à l'erreur...
Parler à son corps (je sais que ^ca a l'air con..) mais ''wow, quel beau corps!'' Wow.. quelles belles fesses... hum, je suis canon aujourd'hui! Une chance que j'ai ce corps qui fonctionne à merveille!

Tous ça au lieu de se fouetter et de se traîter en spartiate... aimons-nous! :) Je sais que ça fait culcul la praline... mais n'empêche que ça a du sens. non?
Le pouvoir des pensées est si puissant. Il faut cultiver les bonnes sinon s'en créer volontairement.
Dixit les horreurs qu'on peut se dire. Si on se dit environ 60 000 pensées par jours, et quelles ont un impact sur notre vie, aussi bien en avoir des belles! Tu veux surement bien crystaliser ... non? LOL
Dixit les doutes et la peur... bienvenue positivisme et amour de soi.
Je confirme que cette démarche n'est vraiment pas facile! Et effectivement, elle n'est pas que pour perdre du poids mais surtout pour retrouver son calme... et calme=baisse d'hormones de stress=meilleure adaptation à l'insuline et autre chimie du corps..

Bonne chance!.
0