TAUX PSA ELEVE _ Biopsie négative [Résolu/Fermé]

en novembre comme chaque année - 19 mars 2010 à 15:00 - Dernière réponse :  CHOUAN 85140
- 5 août 2012 à 10:07
Bonjour,
Comme chaque année, j'ai fait un test PSA en novembre 2009: un taux de 33 à affoler le biologiste, une 2ème analyse a donné un taux voisin; j'ai immédiatement fait une biopsie de la prostate: tous les prélèvements sont déclarés"indemnes".
En février 2010, j'ai refait une analyse PSA: taux de 65: affolement de l'urologue qui me pratique une nouvelle biopsie qui s'avère toujours négative.
Je n'ai aucun problème urinaire!
l'urologue ne comprend plus; il est prévu une IRM et une scintigraphie.
Qu'en pensez vous? connaissez vous des cas équivalents?
Afficher la suite 

13 réponses

Meilleure réponse
DCI 65720 Messages postés mercredi 30 avril 2008Date d'inscriptionModérateurStatut 24 septembre 2018 Dernière intervention - 19 mars 2010 à 15:34
90
Merci
Bonjour,

Il y a débat mais certainement pas condamnation du dépistage par surveillance du PSA.

Les 3 derniers cas de cancer prostatique auxquels j'ai été confronté ont pu être diagnostiqués et confirmés par biopsies.

Seul signe d'alerte: une élévation inexpliquée du PSA, dont la valeur avait au moins doublé en 12 mois. Ceci chez les 3 patients.




Merci DCI 90

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine a aidé 9708 internautes ce mois-ci

Publi-information
La corrélation entre le taux de PSA et la probabilité de mourir d'un cancer de la prostate est à présent largement remise en cause par les organismes internationaux de santé. Selon wikpedia en anglais, 80% des hommes de 70 ans et plus ont des cellules cancéreuses dans la prostate et décèdent d'une autre cause. Il ne faut donc pas s'affoler car même en cas de cellules cancéreuses la médecine est incapable actuellement de prédire dans quel cas elles vont provoquer la mort du patient et dans quel cas elles resteront inoffensives (patient mourant en fait d'une autre cause). Ce qui me semble important est de pratiquer une actvité physique, ne pas fumer, boire modérément, éviter le stress. En ce sens les examens médicaux à répétition causes un stress important qui peut déstabiliser le patient afaiblir ses défenses immunitaires et avoir des effets délétères sur l'évolution de la santé du patient. En revanche, en cas de cancer grave avéré (voir test de gleason suite à biopsie) on doit avoir recours aux méthodes curatives (chirurgie...). Ceci n'est qu'un simple avis personnel exprimé par un non professionnel de la santé.
17
Merci
bonjour
je n'ai pas de réponse mais me trouve dans la meme situation
J'ai 52 ans et Sans aucun symptome hors, lors d un controle de routine mon psa a été situé à 24
8 jours plus tard confirmation rapport libre /total 4% donc pas terrible du tout
Alors que le precedent dosage état en 2006 et était parfait,ainsi que l'examen de la prostate...............
J'ai rdv bientot chez un spécialiste je te tiendrais au courant
si de ton coté tu as de nouveaux éléments je suis preneur cordialement
Publi-information
15
Merci
Bonjour,
Après une biposie négative qui a occasionné des complications (le chirurgien a piqué dans l'urètre lors de la biposie ce qui m'a valu de retourner à la clinique 7 jous après car j'avais un blocage urinaire douloureux) j'en suis arrivé à la conclusion suivante :
- Si taux élevé de PSA à 64 ans ou plus OK Pour faire une biopsie (avec les risques que celà implique surtout avec plus de 60 prélèvements de tissu prostatique
- Si biopsie négative et taux de PSA reste élevé ne pas céder au lobby médical qui incite à toujours plus d'analyses génératrices d'un stress mortifère car de deux choses l'une :
1/vous avez un cancer mais à cet âge étant donné son évolution lente vous mourrez d'autre chose
2/ Vous n'avez pas de cancer et le stress provoqué par les multiples analyses, examens va vous mettre en situation d'en avoir un.
3/ Dans tous les cas : soignez votre hygiène de vie, faites un sport d'endurance (jogging, Marche en forêt ....) vivez de façon équilibrez en harmonie avec la nature et vous vivrez plus vieux qu'en vous livrant au lobby médical car personne ne connait mieux votre corps que vous-mêmes.
10
Merci
j'ai 65 ans un taux de psa qui est monté graduellement passant en 4 ans de 3 à 11,40 (le 8/9/2011)

quand il était en dessous de 10 le taux de psa libre était dans la norme entre 15 et 26 % (en dessus de 10 le psa libre n'est plus significatif).

2 biopsies à un an d'intervalle, toutes les deux négatives.
A signaler, après la première biopsie mon taux de psa a bondit de 4 à 10 sans explication de la part de l' urologue, depuis il tourne entre 8 et comme hier, à 11,40. Je viens donc d'effectuer ce matin à la demande de mon urologue un IRM, résultat : rien de suspect. J'ai rendez vous avec lui fin septembre.
Pour une question de confort j'envisage quand même, une ablation d'un l'adénome bénin qui a été décelé et qui est la cause de tous ces soucis et de cet inconfort de vie.
plantamare 423 Messages postés vendredi 29 janvier 2010Date d'inscription 3 septembre 2017 Dernière intervention - 19 mars 2010 à 15:15
6
Merci
J'ai lu sur internet (mais je ne connais plus l'adresse du site, il faudrait que vous cherchiez un peu) une étude intéressante montrant que le dépistage du cancer via le taux de psa est peu fiable et contesté aujourd'hui par de nombreux cancérologues de par le monde. Il semble que de nombreux hommes soient biopsiés inutilement, alors qu'il s'agit tout de même d'une intervention traumatisante. Voilà, cherchez un peu, et bonne chance
greg_1291 363 Messages postés vendredi 15 juin 2007Date d'inscription 15 juillet 2015 Dernière intervention - 23 sept. 2010 à 23:57
j'ai également un taux de psa élevé , et j'urine des fois avec un faible jet , mais sans pour cela soufrir , j'ai vu mon urologue et ce dernier me prescrit une biopsie , mais sachant que c 'est un truc plus ou moins sur , j'ai chercher sur le net et j 'ai trouvé PCA3 une methode plus ^performant et sans douleur ...voila ...je vous prie de faire des recherches également ...salut
DCI 65720 Messages postés mercredi 30 avril 2008Date d'inscriptionModérateurStatut 24 septembre 2018 Dernière intervention - 24 sept. 2010 à 08:22
Bonjour,

Soyez prudent !
A ce jour, la biopsie prostatique reste le seul examen permettant de mettre en évidence un cancer débutant, lorsque ni le toucher rectal, ni l'échographie ne permettent de trancher et lorsque le PSA montre une élévation suspecte.

Quant au PCA3, il n'est envisageable actuellement que pour les patients présentant un PSA élevé ou dont la rapidité d'élévation est suspecte et qui ont déjà eu une première série de biopsies négatives.

Donc, la biopsie reste un élément majeur dans bien des diagnostics du cancer prostatique.
3
Merci
Après un taux de PSA de 5,5% j'ai réalisé une biopsie en juillet 2010. Résultat négatif sauf que le chirurgien a malencontreusement piqué dans l'urètre lors de la biopsie d'où hémorragie (vessie pleine de sang) blocage urinaire et re-anesthésie générale pour "décailloter" la vessie. 6 mois après mon taux de PSA et à 7. J'attendrai longtemps avant de me faire "charcuter" à nouveau !
Bonjour,
La biopsie n'est pas un examen anodin et, comme toute intervention , elle comporte un risque.
Malgré cette malheureuse expérience , n'attendez pas d'avoir un taux de PSA trop élevé pour réagir.
Cdlt
Il ressort clairement d'études récentes que d'une part, le taux de PSA n'est pas un marqueur pertinent du cancer de la prostate (puisqu'il y a environ 70 % de faux positifs et des faux négatifs). On observera par ailleurs que des études menées dans plusieurs pays démontrent après autopsie d'hommes morts d'une autre cause, que 30% des hommes de 50 ans avaient un cancer de la prostate et que 80% des hommes de 70 ans en avaient un également et que ce cancer n'est pas à l'origine de leur mort; Voir Wikipedia en anglais adresse: http://en.wikipedia.org/wiki/Prostate_cancer#cite_note-13 voir chapitre: "causes" étude cf ^ Breslow, N; Chan CW, Dhom G, Drury RA, Franks LM, Gellei B, Lee YS, Lundberg S, Sparke B, Sternby NH, Tulinius H. (November 15 1977). "Latent carcinoma of prostate at autopsy in seven areas. The International Agency for Research on Cancer, Lyons, France". Int J Cancer 20 (5): 680-8. doi:10.1002/ijc.2910200506. PMID 924691.
Enfin, je me demande pourquoi le wikipedia en français ne reprend pas ces études et se montre nettement plus alarmiste que le wikipedia en anglais ?
Bonsoir,
Il est évident que le PSA n'est pas un marqueur fiable, par contre une biopsie positive ne laisse aucun doute sur la présence d'un adénocarcinome dont il est difficile de connaitre l'évolution à moyen ou long terme. Là est toute la difficulté quant au choix d'un traitement immédiat ou d'une surveillance active.
Je voulais simplement dire qu'il ne fallait pas attendre un stade T3 détecté uniquement par une biopsie trop tardive.
Cdlt
Merci beaucoup pour vos observations.
Il n'empêche que, après avoir subi une biopsie comportant plus de 50 prélèvements (avec complications) il y a 9 mois, qui s'est révélée négative, on peut légitimement s'interroger sur le rapport bénéfices/risques de la poursuite d'un suivi du taux de PSA après 64 ans. En effet, les 2 études (US et Européenne) publiées le 19/03/2009 ne font pas ressortir un accroissement notable de l'espérance de vie en cas de suivi (surtout si l'on prend en compte le stress généré par ce contrôle). Il est vrai, qu'en contrepartie, cette "épée de Damoclès" contribue à mieux soigner son hygiène de vie et stimule la sagesse (carpe diem).
Bien cordialement.
Publi-information