Comment vivre après pose de stents

Résolu/Fermé
Bibiche - 11 mars 2010 à 03:39
 Filoubang - 21 nov. 2017 à 11:01
Bonjour,
En 2006 suite à une échographie de la vessie, on m'a dit que mon aorte était obstruée : contrôle annuel depuis chez l'angéiologue jusqu'à novembre 2009 date à laquelle elle a constaté que c'était de + en + obstrué. Donc IRM, scanner, on me dit que j'ai des artères d'une femme de 90 ans (j'en ai 50)... et que je dois me faire poser des stents (aorte bouchée à 80 %).
Je n'ai jamais eu de tension, n'ai jamais de "mauvais" cholestérol mais en ai beaucoup de "bon". Je fumais environ 7-8 joints par jour depuis 15 ans. Avant je fumais en plus une dizaine de cigarettes... Je n'ai jamais rien ressenti comme maux de jambes, palpitations,... rien. J'ai toujours fait de la gym rythmique.
Jusqu'après la pose de deux stents dans l'aorte (15 à 20 cm en dessous du coeur) le 20 février 2010. Depuis je ne dors plus (je dormais comme un bébé), j'ai des douleurs pas excessives mais gênantes, surtout la nuit aux bras, au cou. J'ai des gargouillis dans le ventre comme si j'avais du mal à digérer, des gaz... bref des tas de symptômes inconnus qui me stressent et ne me laissent pas envisager l'avenir sereinement... A ma sortie d'hopital (1 journée 1/2 d'hospitalisation), on m'a remis une ordonnance avec des médicaments à prendre à vie : plavix, coversyl, tahor et du kardégic 75 pendant 1 mois (je prenais du Kardégic depuis 4 ans sur les conseils de mon médecin traitant).
Premier symptôme au bout de 2 jours : des bleus partout sur les jambes, les bras. J'ai pratiquement arrêté de fumer des cigarettes (2/jour en moyenne depuis l'opération) et complètement arrêté les joints (bien plus facile que je l'imaginais...). L'angéiologue m'a dit que c'était le Kardégic qui donnait des bleus, j'ai arrêté le Kardégic. Mais elle m'a dit de continuer le traitement à vie des 3 autres, que c'était la meilleure façon pour éviter que ça ne se rebouche... Idem pour le cardiologue qui m'a fait faire un test à l'effort il y a 2 jours en me disant que tout allait bien, que je pouvais reprendre le sport mais qu'il ne fallait pas arrêter le traitement mais par contre arrêter complètement la cigarette...
Donc pour eux tout va bien mais pas pour moi. Que faut-il faire ???
Merci de vos témoignages.
A voir également:

7 réponses

christelle20 Messages postés 11 Date d'inscription samedi 3 janvier 2009 Statut Membre Dernière intervention 23 juillet 2010 90
11 mars 2010 à 20:36
bonjour le traitement que vous avez cet a vie,mon amis a fait un accident cardiaque,et il etait en soin intensif,et apres le lendemainon lui a pose des stents en deux fois,il a ete arrete 6mois,et aux jours d'aujourd'hui il a toujours son traitement,et cela fait 3ans
163
y a pas d' secret fo bouger 6ans qu'on m'a mis des stents j'marche cour fais du vtt bref j'fais du sport tous les jours et la meilleur mon teste d' effort la plus pars du temps positif (et je fais quand même du sport j'par du principe ne pas y penser on vie qu'une fois donc je profite un max)
9
Il a y un peu plus de deux ans suite à une activité sportive intense , j'ai eu un début d'infactus , pris à temps évitant des dégâts plus importants; j'ai été hospitalisé en urgence, A 48 ans on m'a posé 4 stents , depuis je suis en traitement au plavix et kardegic à vie ainsi que du tahor pour baisser mon taux de cholestérol.
C'est la vie ! j'ai hérité de certains antécédents familiaux, un pére qui a été emporté par un infarctus à 49 ans et un frére sportif avec un bonne hygiène de vie qui est parti à 46 ans , il ne fumait pas, ne buvait pas et faisait du sport quotidiennement.
Nous ne sommes pas tous egaux devant la nature mais j'ai mes responsabiltés dans le sens ou j'aimais bien aussi certains plaisirs comme le cigare, et les petits écarts de table.Mon métier ne m'a pas particulièrement aidé etant dans une fonction commerciale intense , ( stress, horaire , hygiène de vie , déplacements quotidiens etc...)
Depuis ma vie à diamétralement changé j'ai quitté mon job, je bosse pour moi , certes je perd en salaire mais je gagne en confort et en liberté partant sur le principe qu'il vaut mieux être un petit chez soi qu'un grand chez les autres !Je profite de ma famille bien plus.
Alors je ne me pose plus ces questions existentielles de ma durée de vie car je pense qu'il y a deux ans si il n'y avait pas eu ma femme à mes côtés , un chance que mon frére n'avait pas , je ne serais plus parmis les gens que j'aime, Alors pour moi ce n'est que du bonus alors que cela soit dans 1 an ou 20 ans qu'importe !!
Nous vivons bien trop souvent avec la peur , celle d'aimer et de ne pas ête aimé ,celle de vivre, celle de louper ses examens,celle de perdre les gens que l'on aime,celle d'etre au chômage, celle de souffrir, celle de ne pas gagner assez d'argent, celle de ne pas avoir d'ami,celle de mourir , celle de ne pas réussir et bien d'autres encore et toutes pernicieuses.

Parfois , il y a des accidents de la vie qui nous font changer pour notre bien , nous font regarder au lieu de voir , ecouter au lieu d'entendre et penser au lieu de raisonner .
52