Vibration interne + fasciculations

Signaler
-
 Sarah12 -
Bonjour,

Depuis plus 2 mois j’ai des vibrations à l’intérieur du corps, depuis 1 mois et demi des fasciculations (visages : lèvres, joue, tempe) et dans le corps (cuisses, mollet, ventre, cou...) ainsi que des picotements mains + pieds et des spasmes musculaires.

Lorsque je suis debout, mes jambes tremblent.

J’ai aussi des tremblements aux mains, de la fatigue ++++ et des difficultés pour dormir, avec réveils nocturnes et des raideurs en me réveillant et crampes/bloquages la journée.

J’ai perdu 8kg en 2 mois.


J’ai regardé sur Google, je suis tombée sur la SLA... J’ai fait un bilan neuro normal, une IRM cérébrale, médullaire, une ponction lombaire, des analyses sanguines et 2 EMG avec 2 neuros différents. Thyroïde normale. Tout est normal. Mais mon inquiétude concernant la SLA persiste, les fasciculations douleurs et fatigue s’amplifient... J’ai une entorse cervicale. Lyme a été écartée avec test Elisa négatif. A priori je ne suis pas spasmophile non plus.

Trois questions : est-ce que le cerveau peut se créer des symptômes après les avoirs lu (fasciculations par exemple) ? Et est-ce que Charcot peut-être écartée après avoir fait tous ces examens? Est-ce que l’anxiété peut créer une entorse cervicale ?

Traitements en cours : magnésium, vitamines B12, D, et complexe oligo-éléments, millepertuis, Oméga 3.

4 réponses

Messages postés
114511
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
14 mai 2021
19 307
Bonjour Sarah,

Si tous les examens n'ont rien retrouvé et seulement dans ce cas, il va falloir penser à une composante psychosomatique du symptôme
Une consultation avec un médecin psychiatre pourrait t'aider à faire le point et surtout te soulager, sais tu à qui et où t’adresser ?
Cliquer sur les liens bleus pour en savoir plus
"est-ce que le cerveau peut se créer des symptômes après les avoirs lu (fasciculations par exemple) ?"
Et :
"Est-ce que l’anxiété peut créer une entorse cervicale ? "
Oui car parfois ,notre psychisme nous joue de sales tours et une souffrance psychique inconsciente peut très bien se convertir en souffrance physique où les symptômes sont bien présents et la souffrance authentiquement ressentie par le patient cela peut aller jusqu'à la somatisation, voire même la conversion
https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/contents/756-trouble-de-conversion-le-corps-n-obeit-plus
Et aussi lire :
https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2601442-maladie-psychosomatique-definition-liste-exemple-traitements/

" Et est-ce que Charcot peut-être écartée après avoir fait tous ces examens?"
Seul le médecin psychiatre pourra en répondre

Et tu devrais arrêter tes recherches anxiogènes car 99% des auto diagnostics faits à partir d'internet s 'avèrent faux...


Merci pour votre retour.
Je vois déjà une psychiatre depuis 6 mois pour de l’anxiété mais celle-ci ne fait que grandir... Je suis terrifiée à l’idée de mourir d’ici quelques mois de cette maladie... Véritablement. Jai multiplié les passages aux urgences. Je ne comprend pas que mon cerveau puissent me créer des fasciculations et une telle fatigue avec plus aucun gout à rien... Je fais des pries de sang toutes les semaines, et tout est toujours normal...
Messages postés
114511
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
14 mai 2021
19 307
Mais de rien et parles tu de toutes ces somatisation avec elle en plus de traiter ton angoisse ? as tu un traitement à base de psychotropes ? si oui lequel ?
NB : le tutoiement est une habitude de convivialité sur ce forum mais si ça vous gène...;-)

Oui elle le sait, mais c’est difficile de se dire que tout est dans la tête quand on voit son état dégringoler... oui j’ai eu plusieurs traitements mais je ne tolère pas les AD. J’ai aussi des anxiolytiques que je ne prend pas car ça me fatigue mais ça ne empêche pas de réfléchir et surtout les symptômes persistent... J’ai eu la paroxetine, Brintellix, escitalopram... J’ai Xanas, Seresta, Tranxene et aussi du Valium. En revanche depuis septembre je prend du Bisoprolol pour la tachycardie.

Je débute la TCC avec un psychologue, mais j’ai l’impression que ces symptômes ne sont pas dans ma tête mais bien réels. A savoir que j’ai vécu plusieurs moments successifs difficiles : la perte de mon grand-père d’un cancer foudroyant en 3 semaines à l’âge de 68 ans en septembre 2019, ma tante décédée d’un cancer du sein après des années de combat en février 2020, l’épidémie en mars 2020, l’achat de ma maison en octobre 2020, puis la perte de mon travail en novembre 2020 après des mois à rester dans un bureau sans rien faire, sans travail et de là, l’angoisse a commencé de se faire de plus en plus présente... Et puis les vertiges au début, en décembre... des passages aux urgences pour comprendre... et en février tout s’est empiré. Ça a commencé peu avant de faire une IRM cérébrale qui me stressait beaucoup... et depuis les symptômes empirent et de fil en aiguille avec ces recherches sur internet, j’ai trouvé Charcot. Et ça ne me lâche pas...

Ok pour le tutoiement !
Messages postés
114511
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
14 mai 2021
19 307
D'accord et si tu es demandeuse de soin, partie prenante dans celui ci, dans l'alliance thérapeutique, en confiance, et aussi, si tu as vraiment envie d'avancer et d'aller mieux, cela sera efficace mais il faut savoir que les soins type psychothérapie peuvent mettre beaucoup de temps avant d'améliorer les symptômes, patience donc...;)
Et de plus avec tous ce évènements tu dois souffrir du syndrome de stress post traumatique complexe, lire chapitre qui y est consacré
:
"Le STSP se manifeste par des troubles somatiques variés souvent sous forme de douleurs chroniques : "troubles digestifs, troubles de la sexualité, troubles obstétricaux, fibromyalgie, troubles cardio-respiratoires, céphalées, etc."
https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-sante-du-quotidien/2627783-syndrome-de-stress-post-traumatique-symptomes-traitement/

J'appelle un chat un chat *
     *en Français dans le texte
Je pense que patience n’est pas le maître mot des hypocondriaques. J’ai lu l’article sur STSP, ça correspond un peu à ce que je pourrais ressentir mais c’est difficile d’accepter que ce soit dans ma tête alors que je suis persuadée que les médecins passent à côté d’une maladie grave et qu’ils remettent tout sur l’anxiété...

J’ai abordé le thème de la spasmophilie et de la fibromyalgie avec la psychiatre, mais selon elle ce n’est pas ça, c’est purement psychologique...
Messages postés
114511
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
14 mai 2021
19 307
Ta psychiatre à totalement raison et je vais te dire autre chose : c'est vrai que souvent, lorsqu'ils ne trouvent pas, les somaticiens ont tendance à dire " c'est dans la tête, c'est le stress " un bon médecin psychiatre ( qui ne l'oublions pas est avant tout médecin ), avant de dire " c'est pour moi " va bien s'en assurer et mener des investigations et bien souvent, ils " lèvent des lièvres "

Ma psychiatre ne m’a fait faire aucun examen, d’ailleurs mon MT non plus. C’est un neurologue qui a compris le « problème » et qui a accepté de faire les examens pour me rassurer. Ma psychiatre voulait me faire hospitaliser ainsi que mon MT... Pour mes cervicales, j’ai été aux urgences car j’avais mal depuis plusieurs semaines, et mon médecin me disait que c’était juste du stress, aux urgences j’ai menti en disant que j’étais tombée dans les escaliers, c’est là qu’ils ont fait une radio et ont trouvé l’entorse. J’ai peur que je sois dans la catégorie anxieuse et que si j’ai réellement quelque chose on ne me croit pas, on mette ça sur l’anxiété alors qu’il y’a réellement quelque chose. Je sais que la seule chose pouvant me rassurer c’est que les symptômes cessent, car dans une telle maladie, il n’y pas de répit. Mais pour l’instant c’est l’inverse, ça ressemble à une descente aux enfers.