Problèmes de pensées obsessionnelles / peurs ....

ned892
Messages postés
8
Date d'inscription
dimanche 28 janvier 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
1 février 2018
- Modifié le 28 janv. 2018 à 14:56
 Sabella02 - 19 févr. 2018 à 20:11
Bonjour les gens, j'ai un problème très gênant et très handicapant. Voilà je souffre de moi même, de mon attitude envers moi même. Je n'arrête pas de me faire du mal, de me faire peur toutes les secondes avec tout et n'importe quoi alors que je ne veux pas le faire. C'est devenu une obsession assez extrême. C'est peut-être ce que l'on appel les pensées intrusives. Je sais pas trop quoi faire et à vrai dire depuis quelques jours j'envisage le suicide. Je ne veux pas me suicider à la base, mais ce que je suis en train de me faire est tellement pénible et absurde que je ne vois pas d'autres solutions. Je fais des exercices de relaxations mais mon problème c'est que quand j'ai fini ma relaxation je me dis "tu vas y repenser à ces choses et je vais te faire chier". Et du coup le stress recommence et les scénarios défilent dans ma tête. Bref je sais pas dans quoi je me suis foutu et ce n'est pas la première fois car cela m'arrive tout les 3/4 mois. C'est invivable même dehors avec les gens je me teste sans cesse. Que peut-on réellement faire dans cette situation ?

8 réponses

ned892
Messages postés
8
Date d'inscription
dimanche 28 janvier 2018
Statut
Membre
Dernière intervention
1 février 2018
4
Modifié le 28 janv. 2018 à 15:32
Bonjour Andy, merci pour votre message. Je me suis un peu calmé. Oui je pense aussi que ce n'est qu'une période de ma vie et non pas ma vie en entier. Mais c'est comme si mes pensées anxiogènes étaient devenues encore plus dures, plus fortes et plus mal. J'ai comme une angoisse sur : si je vais m'en sortir ou pas, si je vais me permettre de vivre ou pas. Je n'arrête pas de m'imaginer dans un hôpital psychiatrique en train de souffrir comme un malade, comme dans les films. D'ailleurs c'est à cause d'une scène d'un film que mon problème à commencé. Je vais voir le psychiatre jeudi.
4