Pensées incontrôlables, insupportables, gestes irrationnelles

Signaler
-
 Tonnieta -
Bonjour,

J'ai souffert de troubles obsessionnels compulsifs pendant 9 ans.
Qu'est-ce qu'est un TOC ? C'est une maladie due à l'anxiété. Beaucoup de personnes sont touchées par les troubles obsessionnels compulsifs, des personnes très sensibles avec un raisonnement impressionnant. Ces personnes touchées par cette maladie n'en parlent pas. Pourquoi ? Nous avons peur d'être pris pour des fous, d'être juger, d'être exclu. Cette maladie cache une très grande souffrance, un mal être profond. Les TOCS sont caractérisés par des pensées noires, des angoisses, par exemple : la peur de notre mort ou celle d'un proche ou d'être sale, la peur des microbes. Alors pour éviter ça, nous allons inventer tout un rituel irrationnel par exemple : toucher 50 fois la table de nuit ou se laver pendant 3h de temps d'affilée pour éviter d'être sale ou se laver les mains pendant 30 min. Le pire dans tout ça, c'est que nous savons que c'est complètement stupide ce que nous faisons et que ça ne va rien changer. Mais nous ne pouvons pas nous en empêcher, c'est comme une drogue. C'est une compulsion.

A l'heure actuelle, je souffre encore de cette maladie. J'ai été suivie par de nombreux psychologues, psychiatres. Beaucoup voulaient me prescrire des anti-dépresseurs car ils pensaient que j'étais un cas désespérés. Mais j'ai toujours refusé, je ne voulais aucun médicament pour m'aider. J'allais m'en sortir seule ! J'ai été et je le suis toujours maintenant suivie par une psychologue, je fais une psychothérapie qui m'aide énormément. Je peux dire que grâce à cette thérapie mes TOCS ont diminués de 85 % ! Je me sens beaucoup mieux. Je peux dire à présent que se ne sont plus mes TOCS qui contrôlent ma vie, mais qu'à présent JE CONTRÔLE MA VIE.

C'est une maladie où on souffre énormément, où on se sent terriblement seul, pas compris, où l'on broie du noir, on a envie d'en finir avec la vie car on la trouve injuste de nous infliger ça. Pourquoi moi ? Est une question que je me posais souvent pendant mes crises. Si tu souffre des mêmes symptômes que j'ai cité ci-dessus, ne te dit jamais que tu es fou, tu ne l'est absolument pas. Tu penses être seul, mais tu ne l'es pas, TU N'ES PAS SEUL.

Je suis en fin d'étude et je fais mon travail de fin d'année sur les TOCS. J'ai mon expérience personnelle mais j'aimerais avoir celle d'une autre personne, avoir d'autres avis que le mien. Si tu as envie de parler de tes TOCS ou de tes angoisses, de tes peurs, si tu as juste envie de te confier à quelqu'un qui sait et comprends ta douleur, tu peux m'écrire un mail à cette adresse : ***@***, ou juste me répondre ci-dessous.

Merci d'avance pour vos réponses, n'ayez pas peur de m'écrire, je me ferais une joie de vous répondre le plus vite possible ! Je suis quelqu'un de très ouvert à la discussion.

Bonne journée, bonne soirée et merci de m'avoir lue.

E.
      • Par mesure de sécurité les discussions se passent uniquement sur le forum et non par mails.

La modération

2 réponses

Messages postés
4
Date d'inscription
lundi 5 octobre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
5 octobre 2015

Bonjour, quel âge avez vous?
Vous ne parlez pas de votre famille. Comment gérez vous votre vie face à elle?
Merci de vos réponses.
Messages postés
3
Date d'inscription
jeudi 1 octobre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
6 décembre 2015

J'ai 18 ans.
Non, je ne parle pas de ma famille effectivement. Ma mère en souffrait énormément, elle en pleurait parfois. Généralement, quand j'étais en pleine "crise de tocs" on était pas patient avec moi, on me disputait très souvent à cause ça, mais j'y pouvais rien, j'étais juste malade, je l'ai pas choisi.
Il y a quelques années, je gérais très mal ma vie, je me cachais des autres, j'évitais toute vie sociale, je restais dans ma chambre à broyer du noir. Les TOCS m'emprisonnaient, c'étaient eux qui géraient ma vie. Mais maintenant, j'ai réussi à reprendre le dessus et c'est moi qui gère ma vie et ça fait un bien fou. :)
J'espère avoir répondu à vos questions, hésitez pas à m'en reposer ou à me parler en message privé !
>
Messages postés
3
Date d'inscription
jeudi 1 octobre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
6 décembre 2015

Bonsoir, vous dites avoir été suivie par des spécialistes, et avoir refusé des traitements médicamenteux, dès l'âge de 9 ans donc...
J'ai cru comprendre que avec ce genre de maladie il fallait avoir un suivi psychologique à long terme, même si parfois c'est un échec et que les rechutes ne sont pas rares.
Comment faite vous pour vous en sortir à votre très jeune âge?
Y a t'il eu un élément déclencheur qui fait que vous vous sentez mieux.
Et aussi un élément déclencheur qui vous a affectée au point de développer ce genre de troubles.
Cordialement.
Messages postés
3
Date d'inscription
jeudi 1 octobre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
6 décembre 2015
> Tonietta
Bonjour,
On m'a proposé beaucoup de traitements, des antidépresseurs très forts. Mais j'ai toujours refusé et ma mère ne voulait pas que je prenne des médicaments de la sorte parce que j'étais très jeune.
Oui, il faut un suivi, j'ai été suivie par de nombreux psychiatres, psychologues. Ca fait maintenant 3 ans et demi que je suis une psychothérapie avec une psychologue spécialiste dans les tocs. Je vais mieux certes, mais je peux très vite rechuté. C'est pourquoi je continue de la voir 1 fois toutes les deux semaines. Je serais une anxieuse à vie, il faut juste que j'apprenne à gérer mes angoisses autrement qu'avec les tocs.
Je m'en suis sortie grâce à ma famille, à la psychothérapie et parce que justement je suis jeune, je veux vivre et je ne veux pas me pourrir la vie avec mes angoisses. Il faut avoir beaucoup de volonté et il faut être prêt à être soigner et à être séparer de nos tocs.
L'élément déclencheur de mes tocs, c'était à l'école, on nous mettait en garde contre les tiques (l'insecte) et j'ai eu très peur. J'ai commencé à me laver les mains plusieurs fois dans la journée, de plus en plus longtemps, je m'inspectais le soir si je n'avais pas de tiques ... On m'a aussi beaucoup embêté quand j'étais petite, ce qui a fait chuter ma confiance en moi ... C'est pourquoi j'ai développé des tocs pour me protéger des autres et protéger ma famille, car j'avais peur qu'ils leur arrivent quelque chose.
J'espère avoir répondu à vos questions. :)
D'ailleurs, êtes-vous touché par ce trouble ?
Bonsoir. Non je n'en suis pas affectée.
Un ami en souffre, il a plus de 50 ans, d'une intelligence hors norme. Il décortique chaque être vivant, surtout la race humaine. Il étudie beaucoup la psychologie et tout ce qui touche à l'homme, son environnement...
La première fois que je l'ai rencontré, je lui ai dit de se faire soigner tellement je pouvais lire sur son corps tout entier son mal être.
Il m'a dit que les médecins lui ont dit qu'il ne peuvent plus rien faire pour lui.
Tellement qu'il est angoissé il a un hoquet perpétuel...

Donc, comme je disais, il se laisse vivre
Messages postés
4
Date d'inscription
lundi 5 octobre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
5 octobre 2015

S'agit il de névroses obsessionnelles compulsifs...
Messages postés
3
Date d'inscription
jeudi 1 octobre 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
6 décembre 2015

Dans un sens oui, on peut parler aussi de névroses.