Argile verte et kyste pilodinal

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
jeudi 26 février 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
26 février 2015
-
Messages postés
423
Date d'inscription
vendredi 29 janvier 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
3 septembre 2017
-
Bonjour,

Notre fils de 25 ans a été opéré deux fois en deux ans d'un kyste pilodinal. Après 6 mois de répit, la cicatrice se réouvre et nous craignons une 3ème opération !
Nous avons entendu parler des cataplasmes d'argile verte. Avez-vous une expérience à ce sujet.
Comment les faire ? Sont-ils efficaces ? Des médecins peuvent-ils suivre ce traitement ?
Merci d'avance de vos réponses !!!
A voir également:

2 réponses

Messages postés
423
Date d'inscription
vendredi 29 janvier 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
3 septembre 2017
281
Perso, je traite beaucoup de choses avec l'argile, mais pour un kyste, je ne sais pas si c'est possible. Aucun médecin ne suivra ce traitement avec vous, ils vous riront au nez - et ils ont tort, évidemment. L'argile cicatrise très bien les plaies. Il y a quelques années, j'ai été mordue très profondément par un berger allemand, à l'hôpital on m'a mis un tas de produits chimiques et de pansements dessus, au bout d'un mois, cicatrice épouvantable qui suinte. Argile pendant 8 jours, cicatrisation parfaite et plus aucune douleur. Mais si la plaie de votre fils est ouverte, c'est un peu délicat : c'est possible, mais il faut oser. On vous dira que cela va infecter la plaie, mais c'est faux. Le mieux c'est de protéger la plaie avec de la gaze et de mettre le cataplasme au-dessus, pour qu'il ne touche pas directement, sinon cela arrache la croûte. Selon les motifs du kyste, il peut y avoir avec l'argile une crise dite de nettoyage qui est assez spectaculaire, mais qui entraîne une apparente détérioration de la plaie. C'est passager, uniquement. ***** supprimé par la modération est un bon bouquin pour apprendre la base.
Messages postés
78858
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
20 octobre 2021
33 236
Il faut toujours être très prudent dans les "conseils thérapeutiques" !!
On ne sait rien de la personne à laquelle on s'adresse, de son état de santé, des possibles pathologies dont elle peut souffrir et dont le ne parle pas, de son éventuel terrain allergique, etc...
On ignore l'importance et le potentiel de gravité du problème de santé décrit.
Et on évite d'écrire "c'est possible, mais il faut oser". Il ne faut surtout pas "jouer au docteur" lorsque l'on en a ni les connaissances ni les compétences.
Messages postés
423
Date d'inscription
vendredi 29 janvier 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
3 septembre 2017
281
Ben, en fait, la personne ne cherche pas un "docteur", les médecins ont déjà opéré, fait ce que préconise la médecine officielle, et cela ne marche pas. Donc, la personne cherche autre chose. Pour utiliser les médecines naturelles, on peut effectivement dire qu'il "faut oser", en ce sens qu'on se prend en charge soi-même, ce qui demande un peu de courage. Il n'y a plus le médecin derrière, que l'on peut accuser si ça ne va pas. On est responsable de sa propre santé. C'est cela que je veux dire. Donc, puisque le titre du livre que j'aime beaucoup a été coupé, il suffit de chercher sur internet, par exemple "argile santé" pour trouver plein de ressources dans les médecines douces ou naturelles.