Alcool et brûlures d'estomac très violentes

Résolu/Fermé
Lisette - 4 juil. 2008 à 18:47
 alcoolique2 - 6 avril 2009 à 09:33
Bonjour,
J'ai 22 ans, je suis étudiante et je bois pas mal depuis que j'ai 15 ans. J'ai commencé à avoir des sensations de brûlures les lendemains de cuites, vers 20 ans, qui ressemblaient au début à une faim que je n'arrivais pas à calmer. Puis c'était de plus en plus violent, comme si on me serrait très fort l'estomac et que la douleur remontait comme une vague dans l'oesophage.
Maintenant la douleur commence dès le premier verre que je bois (j'avoue que n'étant pas très riche, je bois vraiment des saloperies, des trucs forts et premiers prix comme le mauvais whisky, mauvais vins, mauvaises bières fortes...) et je suis obligée de me souler vraiment jusqu'à tomber pour ne plus la sentir, sinon ça fait encore plus mal le soir même que le lendemain. Je précise que je ne bois pas tous les jours et que les douleurs passent au bout d'une journée et d'une nuit complète après la prise d'alcool.
Je me demande si l'alcool a pu provoquer une vraie lésion, et à chaque nouvelle prise d'alcool, j'ai l'impression que ça s'accentue encore un peu plus. J'ai un peu honte d'aller consulter parce que je ne me sens pas de graves problèmes d'alcoolisme, je suis juste une jeune fille qui fréquente des milieux soit étudiants, soit alternatifs (musiciens, etc...)
Merci d'avance pour vos réponses
A voir également:

10 réponses

Doc Breizh Messages postés 3012 Date d'inscription mercredi 11 juin 2008 Statut Modérateur Dernière intervention 25 juillet 2011 1 107
Modifié par sante-medecine le 27/05/2011 à 09:42
Bonjour,
l'alcoolisme ne se définit pas forcement par une prise quotidienne d'alcool; beaucoup d'étudiants ont un problème avec l'alcool : les alcoolisations aiguës du week-end rentrent dans ce cadre.Tu bois jusqu'à être complètement ivre pour oublier la douleur:on pourrait presque parler de "dépendance physique" (avec des gros guillemets) puisque tu bois en sachant que tu auras mal.
Les douleurs décrites pourraient faire penser à une gastrite ou une oesophagite par reflux gastro-oesophagien (favorisé par l'alcool).Mais il faut consulter un médecin,lui parler des douleurs et de ta relation à l'alcool.Il n'y a pas de honte à lui en parler:il fait aussi de la prévention
Primum non nocere
En Bretagne,il ne pleut que sur les cons!



Pour plus d'informations sur le traitement de l'alcoolisme : https://sante.journaldesfemmes.fr/quotidien/2564630-alcoolisme-dependance-alcool-definition-symptomes-sevrage/
63
Merci doc pour votre réponse; vous avez l'air de vous y connaître et je vous remercie de ne pas dramatiser. Je vais aller voir un médecin je pense, vous avez parfaitement raison.
Bien à vous
2