Phobie d'impulsion comprendre

Fermé
colombe27
Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 24 juillet 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
24 juillet 2012
- 24 juil. 2012 à 15:09
toskia
Messages postés
4
Date d'inscription
lundi 17 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
31 décembre 2012
- 17 déc. 2012 à 19:57
Bonjour,
Ma fille a depuis quelques temps la peur de faire du mal aux personnes qu'elle aime
moi par exemple, elle est hyper angoissé .j'en ai parlé à mon médecin pour lui c'est des phobie d'impulsion.elle ne veut pas aller voir un médecin car elle reste persuadée qu'elle est folle et que le médecin va la faire internée.
Quand elle était petite elle avait peur de mourir je l'avais emmener chez une psychologue et cela c'était passée cela était du pour la psychologue au fait que nous avions eu plusieurs décès de proche en peu de temps.Mon médecin propose qu'elle voit un homéopathe pour avoir un traitement à base de plante plutôt que lui des anxiolytiques
dont le traitement est plus lourd.
Est ce que l'homéopathie pour faire quelque chose les phobie d'impulsions ou veut il mieux la mettre sous anxiolytiques ou Ad.quel est le meilleur traitement?
Comment lui faire comprendre qu'elle n'est pas folle et que cela et du au fait qu'elle est hyper anxieuse et angoissée,
J'ai besoin de votre aide pour qu'elle comprenne que cela ce soigne et qu'elle accepte de voir les personnes qui pourront 'aider.
J'ai peur qu'elle fasse un jour une bêtise.
Si je pouvais avoir des témoignages sur ces phobies ,peut être me croirait elle et accepterai de voir un médecin.je ne peux pas la forcer car elle va avoir 19ans.
Dite moi comment me comportait envers elle cela m'aiderai beaucoup car j'ai peur aussi de craqué.
merci d'avance colombe27
A voir également:

9 réponses

remyd
Messages postés
2606
Date d'inscription
vendredi 20 janvier 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
8 août 2013
741
24 juil. 2012 à 16:42
Bonjour,
votre fille n'est pas folle et on ne l'internera pas. Elle a par contre besoin de consulter un spécialiste ( commencer peut être par un psychologue) ou elle pourra exprimer ses angoisses et son mal être. Ce dernier s'il le juge utile pourra l'adresser à un psychiatre.
Peut être elle n'a pas fait le deuil des nombreux décès de proches, ce n'est qu'une hypothèse bien sur.
10