Comment un sourd de naissance pense t-il ? [Résolu/Fermé]

Signaler
-
 oui -
Bonjour,

Mon fils 14 ans vient de me poser une colle!
Comment pense un sourd de naissance? il veut dire par là, quels sont les sons qu'il émet par la pensée? Généralement lorsque l'on pense, on prononce des phrases dans "sa tête". Mais lui, le pauvre s'il n'a jamais entendu un son?
Et que dire si en plus il est aveugle de naissance (il a pas de chance). A t-il même conscience qu'il existe??
Ma question peut paraitre bizzare, mais je lui dois une réponse.
Merci à vous si vous avez une idée sur le sujet.
A voir également:

1 réponse

Messages postés
431
Date d'inscription
samedi 28 août 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
17 mars 2015
15
Bonjour, en effet ce que votre fils à posé comme question est une question assez fréquente de la vie. En effet les sourds ne peuvent pas penser d'une façon semblable à la notre, mais il peuvent penser en se rappelant des images. Ils rassemblent ce qu'il perçoivent, certaines personnes sourdes, savent prononcer des mots, voire des phrases, avec une aide suivie. Ils apprennent à percevoir comment se prononcent les mots et donc certains peuvent penser comme cela. Mais la pensée n'est pas toujours des mots, la pensé se définie souvent d'images, de sentiments. On va avoir là une image de quelqu'un que l'on aime et on va être soit content ou heureux dans sa "tête" je dirais et donc "la parole intérieur" n'est pas toujours nécessaire pour pouvoir penser comme nous.

Besoin d'aides?
61
Merci

Heureux de vous avoir aidé ! Vous nous appréciez ? Donnez votre avis sur nous ! Evaluez Journal des Femmes

journal des femmes avec santé médecine 27552 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Tout à fait je pense avec les signes. Au moyen âge, les gens pensaient que les sourds sont moins intelligents, ils ne parlaient pas et faisaient des gestes. Ces personnes ne savaient pas qu'en fait les sourds faisaient des signes (pas des gestes) appartenant à une langue visuelle qu'est la langue des signes. Donc évidement, on utilise notre langue pour penser. Les gens sont surpris de la qualité du discours lorsqu'un intéprète traduit le discours d'une personne sourde, elle découvre que les sourds pensent et s'expriment avec autant de justesse qu'un entendant. Comme vous pouvez le constater, j'écris en langue française, les personnes sourdes peuvent aussi apprendre à écrire et à parler, comme c'est mon cas. Il est difficile d'apprendre à parler car nous n'entendons pas les mots, une personne entendante et aveugle aurait du mal à apprendre la langue des signes mais rien n'est impossible, juste très difficile.
merci de vous intéresser aux personnes sourdes. Il faut prendre du recul pour comprendre.
Bonjour Laurent
dans mon école de pilotage, le chef pilote a formé des pilotes sourds..
évidemment notre chère administration sclérosée et imbécile leur a mis pas mal de bâtons dans les roues, mais ces gens volent maintenant aux USA en toute tranquillité, avec des plans de vol spéciaux...
comme quoi les sourds sont des personnes qui sont capables de faire et penser exactement les mêmes choses que les autres!!!
Merci beaucoup Laurent d'avoir pris le temps de nous répondre. Tu l'auras certainement compris, nous n'avons jamais pensé qu'une personne ayant une différence de perception pouvait penser moins bien qu'une autre (en réponse à Kroniker).Je cumule moi-même de nombreuses "tares" C'était plutôt le comment qui nous intriguait. Mais je crois que tu as répondu parfaitement à cette question.
Merci encore
c'est très gentil de votre part, Dant, mais peu conforme à la réalité! le sapiens-parlant-et-entendant fait un complexe de supériorité grandiloquent(voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Congr%C3%A8s_de_Milan ). Le fait que un siècle durant la langue ait /les langues des signes (*1 aient été proscrite/s est très lourd de conséquences, même si, comme la loi anti-pantalon pour les dames, cela n'a pas toujours été suivi, car pour bien enseigner, il faut des moyens, et on n'en accorde pas à ce qui est interdit!
(*1 le français F. Sudre publia en 1866 une langue universelle identique pour tous (bien ou non voyants ou entendants, et applicable de manière identique quelque soit la nationalité, donc la langue maternelle, et même apte à remplacer le morse) incluant un excellent "volet" de langue des signes, qui souffrit de la même interdiction. Elle fut réveillée du château de la belle au bois dormant seulement 1 siècle plus tard par, non pas un français, mais St. Spielberg, dans l'un de ses célèbres films...