Hypocondriaque

Résolu
nano8723 - 24 nov. 2011 à 09:03
soraya80
Messages postés
14143
Date d'inscription
samedi 4 juillet 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 avril 2014
- 24 nov. 2011 à 14:27
Bonjour,
bonjour à tous
je me sens dans une impasse, comme souvent.
Les portes se ferment.
Une généraliste où j'allais ne veut plus me recevoir; une autre m'écoute mais ne me prend plus au sérieux et ça fait 3 fois qu'elle se trompe de diagnostic pour des trucs sérieux(dernièrement une entorse très grave, elle m'a dit de marcher au lieux de m'envoyer aux urgences, et avant une bactérie dans le nez ; elle m'a donné de la crème homéopathique et il m'a fallu 3 traitements antibio pour éliminer!)...
J'ai bien une psychologue, mais la dernière fois elle m'a dit qu'elle se sentait impuissant face à mon problème.De plus elle est peu disponible, je ne la vois qu'une ou 2 fois dans le mois.
J'ai tout le temps peur d'une maladie..tout le temps..
Ma vie tourne autour de ça; je me regarde sans cesse, observe une rougeur ou un symptôme, le cherche sur le net, commence à paniquer...
Maintenant j'ai un acouphène..c'est très pénible..sur le forum "france acouphènes, on ne me répond plus..on me dit que c'est définitif (l'ORL me l'a dit aussi) et basta...
Comme si les gens sentait à travers de l'écriture , la panique...et me repoussait.
La personne avec qui je vis en à ras le bol, c'est peu de le dire..je ne parle que de ça, de la santé, de mes symptomes.Et si je n'en parle pas, j'y pense la plupart du temps.
Mon corps est une explosion de stress et de détresse; j'ai beaucoup de choses qui en découlent : pytiriasis dans le cuir chevelu, asthme, hypertension,lichen vulvaire,perte de cheveux,palpitations, ....vraiment je ne sais plus quoi faire.

1 réponse

soraya80
Messages postés
14143
Date d'inscription
samedi 4 juillet 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 avril 2014
2 278
24 nov. 2011 à 09:29
Bonjour,
Avoir peur de la maladie, c'est avoir peur de son ombre.
Et puis si vous n'avez pas la volonté de lutter contre la maladie, alors vous êtes une proie idéale tout les maux.

Les médecins disent que c'est le courage et la détermination qui vient à bout de certaines maladies.

Bref, un bouton, un rhume, un acouphène sont peut-être gênant mais très très loin d'être grave.


0
soraya80
Messages postés
14143
Date d'inscription
samedi 4 juillet 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 avril 2014
2 278
24 nov. 2011 à 09:36
je vous mets deux liens concernant les anti-corps, vous verrez que l'on est pas aussi fragiles que ça.
La mécanique du corps est bien huilée ;
http://www.google.fr/...

http://www.pfizerforschungspreis.ch/index.php/fr/les-laureates/2001/86-grundlagenforschung-herzkreislauf.html
0
je suis bien d'accord, mais ça ne se commande pas.
si on est comme ça, ce n'est pas le raisonnement qui va nous guérir.C'est un mal profond , je ne sais plus par quel bout traiter le probléme.
0
soraya80
Messages postés
14143
Date d'inscription
samedi 4 juillet 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 avril 2014
2 278
24 nov. 2011 à 10:53
Je comprends.
Mais sauf erreur de ma part, il existe des thérapies par immersion, c'est à dire d'apprendre à gérer ses peurs en y faisant face.
en pratique cela signifie donc dans votre cas, être amené à aller dans des lieux à forte fréquentation.
Je suppose que vous éviter toutes les contaminations que l'on peut avoir dans des lieux publiques, non ?
0
non, ce n'est pas vraiment ça.
c'est plus que dés qu'on à une rougeur sous le nez par expl, les hypocondriaques pensent de suite à un cancer, alors que les autres n'y font pas attention..L'angoisse s'amplifie et devient incontrolable.
0
soraya80
Messages postés
14143
Date d'inscription
samedi 4 juillet 2009
Statut
Contributeur
Dernière intervention
8 avril 2014
2 278
24 nov. 2011 à 11:30
D'accord, mais si la théorie médicale, ne vient à à bout du raisonnement, alors il faut absolument que vous trouviez un thérapeute qui puisse vous accompagner dans votre guérison.
Votre ami et votre entourage doivent vous soutenir, mais il faut aussi que vous, vous permettiez à vos proches de penser également à eux.
Ce que j'entends c'est de leur montrer que leurs efforts ne sont pas vains et que vous faites vous aussi des efforts.

En bref, dans ce contexte, tout le monde doit mettre du sien dans la mesure du possible, et penser autant à soi qu'à l'autre ;)
0