Arret du tabac

Résolu
mona - 23 janv. 2011 à 16:29
 marina101077 - 23 janv. 2011 à 19:39
Bonjour,

j'ai arreté de fumer il y a 2 semaines sans aucune aide mais je me sentais tellement fatiguée et triste que j'ai repris (hélas) ce matin mais je veux arreter quelqu'un peut-il me dire si ces symptomes de fatigue etc.. sont normaux lors de l'arret du tabac merci a tous de votre aide

2 réponses

00lina00
Messages postés
29326
Date d'inscription
lundi 1 décembre 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
7 mars 2021
6 186
23 janv. 2011 à 16:32
Bonjour,


Le syndrome de manque

* Le syndrome de manque est la conséquence de la baisse brutale de la nicotine dans l'organisme en dessous d'un certain seuil auquel le fumeur est habitué ; dans cette situation, le cerveau, notamment ses récepteurs, réclame sa dose de nicotine.

* Nervosité, colère, agressivité, agitation, impossibilité de se concentrer, insomnie, envie de grignoter et de manger, tristesse, dépressive, anxiété, impossibilité de se concentrer...sont caractéristiques du syndrome de manque.

* L'arrêt du tabac provoque une réelle souffrance que le fumeur doit apprendre à maitriser.

* Ces manifestations sont importantes au début de l'arrêt du tabac puis diminuent rapidement pour disparaître, en général, en quelques semaines

* Les pulsions d'envie de fumer peuvent se prolonger plusieurs mois, surtout pour les gros fumeurs.

* Les substituts nicotiniques et certains médicaments peuvent aider à vaincre les symptômes de manque de nicotine.

* La dépression est une complication pouvant survenir après un arrêt du tabac: 15 % environ des fumeurs présentent une dépression un an après l'arrêt du tabac.



Les difficultés comportementales

La dépendance psychique et comportementale liée aux habitudes est également importante à prendre en compte.

Un fumeur prend l'habitude de fumer une cigarette dans certaines circonstances, installant de véritables rites dans sa vie quotidienne.

L'arrêt du tabac va s'accompagner de difficultés à retrouver d'autres rythmes, à réapprendre à vivre sans tabac dans des situations rituelles ou fumer était devenu un réflexe.

Quelques semaines suffisent souvent à régler cette période délicate.

Les personnes déprimées sont souvent des fumeurs très dépendants car le tabac provoque un effet stimulant sur l'humeur masquant les manifestations d'un état dépressif sous jacent.

L'apparition d'un état dépressif quelques mois après l'arrêt du tabac est d'ailleurs souvent constatée.

3
marina101077
23 janv. 2011 à 19:39
bonjour je viens de voir ton message moi j ai arrete de fumer le 11 janvier sans aucun substitut je fumais 35 cigarettes par jour et j ai arrete d un coup de tete c est ma 4eme tentative mais la je tiens mais les symptomes sont nombreux crise de larmes, souvent enerve , boutons sur le visage, fatigue, envie de fumer, tourne souvent en rond, sueur, tremblement mais faut tenir moi je me fais suivre par un tabacologue je le vois pour le 1ere fois mardi j espere qu il m expliqueras tous mon medecin m a dit qu il fallait beaucoup parle de notre experience pour tenir alors surtout hesite pas et courage il faut tenir c est une droguie
0