Mon fils de 12 ans ne veut plus aller au coll

Fermé
Signaler
-
 CORRINE -
Bonjour,

Voilà, j'aimerais beaucoup avoir des conseils car je suis très préoccupée par mon fils de 12 ans qui ne veut plus aller au collège.

C'est un jeune précoce en échec scolaire, la primaire s'est passé tant bien que mal en redoublant la classe de CE2, pour la dernière année de primaire, il a fait un bon premier trimestre et après la chute, et pourtant j'ai toujours été derrière lui pour l'aider dans ses devoirs.

Puis cette année l'entrée au collège. Début difficile mais il essayait de travailler, sans acharnement non plus, et la encore je l'aidais à travailler le soir. Malheureusement, meme quand à la maison les lecons étaient sues, en classe il se plantait et se prenait de mauvaises notes avec l'annotation suivante "ne travaille, travaille non fait, non su.....) alors que nous avions travaillé, qu'il avait fait de réels efforts.

Du coup le temps passant il a développé une sorte de dégout, et a commencer a faire le mur pour rentrer à la maison. Puis parfois ne pas voiloir se lever pour se rendre au collège. Il me dit se faire tout le temps disputer....
Depuis quelques temps les devoirs ne sont plus notés, il ne fait plus rien du tout, et les profs le disputent de plus en plus et lui mettent des heures de colles auxquelles il ne va pas !!!

Nous avons été voir l'assistante sociale, la psy scolaire....

Nous avons mis en place un plan d'action individualisé, nous avons rrendez vous ce jeudi pour voir ce qu'ils nous proposent, mais avec l'éducation nationale je n'attends pas grand chose, peut être suis je pessimiste !!

Donc, mon fils est en souffrance, moi sa maman qui vit seule avec lui suis très stressée, je me demande tous les matins si mon fils sera au collège, si il ne va pas fuir dans la journée, j'ai la crainte que mon téléphone sonne au bureau pour m'annoncer son absence !!!! Je suis divorcée mais son papa est très présent !!

Il n'a que 12 ans et est trop jeune pour quitter le collège meme pour entrer en apprentissage !
Ce n'est vraiment pas facile !

Nous sommes aussi allés visiter un collège en internat adapté aux enfants précoces ou aux jeunes en souffrances, maisl malheureusement il n'y a plus de place, et ne prennent pas les jeunes en cours d'année.

Le système scolaire en france n'est fait que pour un type de jeune, les scolaires, et on ne sais pas exploiter les autres, ceux qui ne rentrent pas dans la norme. Les profs n'essaie pas ou ne savent pas faire autrement que de sanctionner ou de coller une étiquette à un élève different ! Ca me révolte !

Si vous avez des témoignages ou une possible aide je vous remercie beaucoup !!

30 réponses

Messages postés
1048
Date d'inscription
jeudi 17 septembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
26 octobre 2011
490
Certain professeurs nous aide mais la majorité nous rabaisse =/
85
Oui je suis bien d'accord avec vous, il y a plus de mauvais que de bons profs. Ils adulent les élèvent scolaires et laissent de côté les autres, et beaucoup de ceux la ont également un bon potentiel ! Tout le monde n'est pas sorti du meme moule, c'est ce qui fait la richesse, l'éducation nationale n'a pas compris cela !
1
mon fils a le meme age que le votre et est le souffre douleurs de ses camarades depuis 6 ans et bien que j'ai signaler ce problème dès le départ personne ne fait rien , sauf de le rendre responsable de la situation et de me demander de le faire suivre par un psy;il est très facile de faire porter la responsabilité sur l'enfant ou meme sur les parents ,quand on ne veut pas assumer ses propres responsabilitées.en attendant mon fils se trouve en echec scolaire par leurs fautes et en a meme tenu des propos suicidaires; pour ma part élevant moi aussi mon enfant toute seule ,j'ai décider qu"a la prochaine rentrée ,il serait scolarisé au cned, meme si pour m'en empècher,l'etablissement scolaire , a fait un signalement contre mon fils.
2
mon fils 13 ans ne veut plus aller au college depuis 3 semaines il est en 6eme dans le privé
il se plaint des moqueries des grands au sujet de son poids car effectivement il est en surpoids
je suis egalement séparée le pere est tres présent mais ne comprends pas et ne réalise pas le mal etre de son fils
mon fils suit une psychothérapie depuis 3 ans pour manque de confiance en lui et manque d'autonomie
je sais plus quoi faire j'ai peur pour son avenir il a des capacités mais ne les exploitent pas sa moyenne generale est de 10/20
au college on lui propose de passer en 5éme ou de redoubler sa 6ème on lui lasse le choix d'aller la ou il se sentira le mieux ca aurait du le rassurer mais tous les matins c'est pareil c'est la crise pour se rendre en cours
en 3 semaines soit 12 jours de cours il a ete absent plus de la moitié
que faire ??? j'avoue que la je me sens impuissante
1
inspection academique psy cours a domicile phobie scolaire
0
Mon garçon de 11 ans entrera au collège à la rentrée...Lui aussi semble toujours bien connaitre ses leçons à la maison et se plante à l'écrit. Quand une matière lui plait, on ne voit jamais les leçons et les notes sont au contraire très bonnes...Evidemment il refuse de faire ses devoirs, argumente, s'oppose à tout va et à côté va avoir une curiosité extraordinaire. Il se pose rapidement en victime, préfère mentir qu'assumer ses faiblesses, bref, il est compliqué! Nous ne savons pas s'il est précoce ou quoi que ce soit, il se comporte juste différemment et est terriblement angoissé et sa scolarité me fait peur. La seule chose qu'on ait trouvée pour le moment, à part le fait de ne surtout pas le lâcher (et vous semblez tenir! Tenez bon!) est le suivit régulier par un pédo-psychiatre. La première thérapeute ne convenait pas, on s'en est aperçu au bout d'une dixaine de séances quand même (les choses devenaient plus compliquées avec mon fils à la maison, il s'opposait encore plus et l'ambiance devenait infernale) Mais nous avons trouvé, il y a deux ans maintenant, LE thérapeute qui lui fait du bien. L'essentiel est qu'il ait une écoute neutre , et même s'il a envie de mentir sur sa vie, une personne qui ne JUGE PAS est essentielle. Pas de miracle, juste un enfant capable d'entendre à son tour. Pas toujours, mais plus qu'avant (il grandit aussi). Et la phrase que le psychiatre répète le plus régulièrement à ma sortie du cabinet "ne lâchez surtout pas".
Faites appel à une aide extérieur pour les devoirs ( un gars! Un étudiant qui puisse être un référent masculin!) Et continuez de le suivre, même si vous vous trouvez dure!!! J'ai très peur de l'entrée au collège, je serai peut-être sur ce forum l'an prochain avec un discours désespéré!
Mais avoir quelqu'un qui vous rappelle qu'en épaulant votre enfant jusqu'au déclic il pourra se choisir un avenir qui lui convient, ça fait du bien. Et le déclic peut arriver au moment de passer le bac...c'est le psy qui le dit:)
1
la seule chose que ma dit le collège ce matin,c on va prévenir l'inspection académique
34
Comme moi ,mon fils refuse d aller au college ,il a 14 ans et il veut entrer en apprentissage , c'est pourtant moi qui est alarmé le college devant la situation , j attendais de l aide et un soutien a la place on m a rèpondu : on va prevenir l inspection ; il serait peut etre temps qu il réagisse autrement ,d entendre ça ,ça démotive encore plus les jeunes a retourner en cours !!! Et moi qui disais à mon fils :on va en parler avec le collège je me suis bien trompé sur ce coup !!! Je comprend pourquoi les jeunes sont dégoutés ,on écoute meme plus ce qu ils ont à dire !!
0
alors éssayer d en savoir un peu plus si il a des problème a lécole si y a des gens qui l embete mais si votre enfants ne veut pas parler de c problème alor parler a c amies
0
bonjour et bonne année je suis d accort avec vous je trouve que les prof ne cherche pas si il y a un problème si l élève a besoin d aide ; non sè de suite sanction ou exclusion , tous sa je trouve que on écoute pas assai ses enfant bon courage a biento
0
Desole de vous dire ca mais depuis quand a 12 ans c'est lui qui choissit ?
L'ecole est obligatoire jusqu'a 16 ans et VOUS etes responsable de lui, a 12 ans on a pas consience des choses mais vous savez ce qui est le mieux pour lui donc reagissez vite.
18
Votre intervention et remarque est inutile ! bien entendu il n'a pas le choix, je n'ai jamais laissé entendre qu'il l'avait, mais il est en souffrance ! Nous sommes des parents parfaitement conscients des choses, nous cherchons juste des solutions pour qu'il se sente mieux et accepte d'aller au collège et supporter les remarques injustes des profs.
Parfois c'est justifié mais souvent ça ne l'est pas, je vous rappel qu'il s'agit d'un jeune précoce en échec, comme beaucoup malheureusement car les enseignants ne savent quoi faire avec ces jeunes. Ils n ont pas la formation necessaire. Nous avons rendez vous au collège ce jeudi pour tenter de trouver une solution en attendant le collège spécialisé l an prochain !
0
Comment savez vous que votre enfant est précoce ?
0
Bonjour,
Avez vous pensé à demandé un PAI (Plan d'Aide Individualisé) pour votre enfant?
Je suis prof et dans une de mes classes, il y a un élève qui a un peu le même profil que votre enfant, diagnostiqué précoce avec en plus un problème d'hyper activité.
Ses parents ont demandé qu'un PAI soit rédigé pour lui. Pour cela, ils ont vu le médecin scolaire et le prof principal en présence de l'enfant et ont convenu de certains aménagements à faire pour lui, tels que: le placer devant, le questionner plus souvent, lui permettre de sortir se calmer s'il se sent trop excité (sans que cela soit une sanction)...
Depuis, son comportement s'est beaucoup amélioré: il est plus calme et mieux perçu par ses professeurs.
A mon avis, le PAI, qui ici est très symbolique, a fait réalisé à chacun qu'il y avait des difficultés, mais qu'elles pouvaient et devaient être surmontées.
0
Messages postés
484
Date d'inscription
mercredi 30 décembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
13 juin 2010
133
Bonjour,
Cela me fait penser à un début de phobie scolaire, et il faut vite le suivre.
Je suis passée par là aussi.
Je suis partie en L, donc certes j'avais plus de 16 ans, mais c'est tout. Et la L, je n'aimais pas. Une peur bleue de ne pas réussir, et c'était d'ailleurs le cas. Que je travaille ou non, c'était pareil. J'ai fini par ne plus y aller, je pleurais, je devenais hystérique le matin. J'avais terriblement peur de devoir y aller.
Ma mère ne me supportait plus, elle a même fait une TS en Janvier. Je continuais à ne pas y aller, et rentrait dans une immense anorexie-boulimie, j'étais maigre à souhait ! Et je mangeais l'équivalent de plus de 12 personnes par jour ! L'enfer !!
Personne n'a essayé de me comprendre.
Tout ce que je peux dire, c'est que j'ai été suivie par une psy qui a voulu m'envoyer dans un centre spécial, personnellement c'était Chanay. J'ai refusé de peur de ne plus avoir ma balance.
Depuis, je guéris petit à petit, mais selon les cours, j'ai une peur énorme !
Grande chance, j'ai eu de super notes au bac de 1ères malgré tout, mais ai loupé le bac de Terminale. Résultat, je repique, avec un bébé dans le ventre, donc interdiction de le louper !
Pour ton fils, consulte. Il souffre, je n'en doute pas. Et essaye aussi de voir le proviseur, et un maximum de gens du collège, et hors du collège. Il ne fait pas semblant...
16
Il ne sent pas bien du tout. j'étais pareil car voila un mois j'étais en dépression grave voulant me suicider.
je devenais violente, mauvaise humeur envers tout mon entourage et voulait le mal parfois aussi!!! Je n'étais plus motivée pour les cours, je dormais souvent pour éviter de subir la vie, je désespérait....Manger plus.....faisait souvent des tentatives de suicide.... Je pleurais tous les soirs, avait desmaux de ventre, de tete... Des nausées parfois...
Moi je vais tout simplement expliquer le fais de pourquoi j'ai change d'humeur:
-j'etais sur le point d'exploser. Je n'en pouvais plus de ma tristesse a Etre seule et critiquer, pas parler!! Je détestais tout le monde car j'avais l'impression que tout le monde se foutait de moi et que c'était que de l'injustice, ainsi marre d'.Etre triste...
-aussi je mangeais plus, faisais plus rien car je n'avais pas l'envie et la force de le faire.. J'avais mal au ventre a chaque fois au diner, des naussees.... Donc je mangeais pas... En deux semaine du coup j'ai perdue 5 kilos... Et une taille de pantalon.... On se sent vide, DESESPERE, on sait plus a quoi rime la vie.... Juste vide.... On dit que la vie sert a rien et on s'ennuie comme de la vie et veux dormir sans cesse.
-FATIGUEE car ma dépression me prenais plus d'.énergie car j'étais triste et sans cesse stressée....
-mes tentatives sont pour le désespoir.... Je croyais que personne m'aimait, me vouer de l'affection, de l'amour, on m'aider pas, engueuler, critiquer, ayant marre j'ai fait que ca......
-j'allais souvent sr l'Internet sur les forums ou chatboxs car je me sentais seule... J.étais triste.. Afin de remontée mes problemes^ et essayer de les vaincre, je surfer tout le temps et discuter souvent avec les gens pour éviter de penser a ma tristesse....

je vous conseille qu'il parle de ses problèmes. Moi je l'ai toujours désire mais sans vouloir en parler a ma mère... J'étais pareil au début j'osais pas...mais j'ai fait le grand pas. Ou soit consacrer lui un moment. Juste le fait de parler soulage ENORMEMENT, j'aurais tellement aimée parler moi... L'attention et le fait d'écouter est ENORMEMENT important.
Surtout ne le brusquez pas!!! Ne lui dites pas de méchancetés ou voir gronder, dire quelque chose de negaTif! Cela ne fait qu'empirer....
Moi des que mes parents ont fait cela j'ai commencée a ne plus vouloir les voir et Etait en colère auprès d'eux et je les détestais...

Voila si d'autres questions ou autre demandez-moi.
En tout cas courage. Je sais que pour votre fils c.est TRES dur, je le comprends. Espérons qu'il sorte de sa dépression...
9
Messages postés
1048
Date d'inscription
jeudi 17 septembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
26 octobre 2011
490
Bonsoir, Un témoignage? J'en ai un..
Je n'ai jamais étais forte à l'école, j'ai toujours détesté les maths et l'anglais mais pour mon avenir je faisait des efforts.. Puis les profs m'aimé pas, sertes j'étais une élèves sage et douce mais "feignante" à leur gouts. Pourtant dieu sais que je travaillé le soir j'apprenais mes leçons je les connaissais par coeur au petit déjeuné je continuer de lire mes cahiers et dans la voiture.. Et puis arriver devant ma copie le trou noir complet!
Et faut dire que les professeurs ne faisait pas beaucoup d'efforts.. "Isabelle?? Tu ne comprend pas? Va au fond de la classe et dessine! Et tu viendras 1h mercredi!!" Ah ouais c'est vrai que c'est mieux de mettre en retenue des élèves que de les aidées..
Encore si c'étais eux qui nous surveillé pendant les retenues mais même pas ^^

J'ai redoublé ma 4ème se qui ne m'a pas servit --' de plus étant une fille avec quelque kilos en trop j'ose même pas dire les insultes que je subissais.. Et les rires quand on annoncé ma note qui étais pas fabuleuse à haute voix! Parce qu'il faut dire que les bonne notes les profs ne les disent jamais à haute voix mais les note catastrophique il se font un plaisir de la crier que pour même la classe d'à côté l'entende..

Je suis passé en 3ème j'ai eu mon BEPC et puis j'ai voulu partir dans un lycée public mais on à dis à ma mère "vous avez pu payer le privée pendant X années donc vous pouvez continuez de le payé!"
En gros ils ne voulais pas de moi je suis partie dans un lycée privé qui avait une bonne réputation et pourtant..

Aux yeux des profs j'étais une bonne à rien et il fallait que je dorme pour pas nuire à la classe.. Alors on me mettais encore et toujours au fond de la classe..

La réputation du lycée c'est avéré que c'étais pas celle qu'on disait.. Ils se battais à coup de table en pleins DS (merci pour la concentration) et de la drogue circulé comme si de rien étais.. J'ai arrêté au bout de 3 mois

Résultats? J'me retrouve aujourd'hui à 17ans sans diplômes (à part le BEPC) inscrite à l'anpe sans emploi n'y rien depuis plus d'un an..

Alors si je peu vous conseillé parler avec votre fils de se qui ne va pas, de pourquoi il ne veux plus aller au collège.. Aller voir le directeur(trice) et plaignez vous des professeurs (s'ils le faut)..
Tout ça le décourage et il ne voudras plus jamais y retourné!

Courage ^^ je suis sur qu'il y as une solution = )

--
Je n'ai pas peur de mourir, mais je préféré ne pas être là quand sa arriveras = )
5
Merci pour votre témoignage !
Nous sommes dans un pays ou le système public classique est nul ! les profs n ont pas de pédagogie et dès qu'un jeune est un peu different, ils le classent dans les bons à rien au lieu de le comprendre. C'est lamentable !
0
Bonjour Isaabelle, que faite vous à la rentrée cette année ?
0
C'est vraiment dommage Isaabelle =x. Madrine ,je suis en 4ème ,& je comprend parfaitement ce que votre fils peut ressentir. Il y a sûrement d'autres choses que les profs derrière tout ça. Vous lui avez demandés s'il s'entend bien avec ses camarades ?S'il n'a pas de problèmes ?Car parfois ,avec les insultes que j'ai ,aller au collège est comme me dire d'aller en enfer. Puis les profs aussi se pensent toujours supérieurs. Certes il y a différence d'âge mais voilà !& j'adore les profs "Vous travaillez ou pas je m'en fou ,moi je suis payé pareil à la fin du mois !" On voit qu'ils se moquent de notre scolarité --'.
0
Par un test effectué par une psychoterapeute spécialisée et renommée sur Paris qu'un médecin m a conseillé lorsqu il avait 5 ans car il trouvait que notre fils avait un mode de raisonnement au dessus des enfants de son âge, un autre médecin m a conseillé de revoir la meme spy pour refaire un test à 12 ans, sans que les médecins ce soit concertés avant. Seul, nous n'aurions pas eu cette idée. Depuis mon premier post, pas trop d'évolution malgrés les visites chez le psy. Il ne fait plus le "mur" mais ne fait rien en classe ni aucun devoirs, nous avons fait un dossier pour le mettre dans une école sur Joinville ou il y a des jeunes précoces avec un programme un peu différents, mais le hic, est qu'il est limite précoce, donc pas sur que le dossier passe ! Nous sommes un peu perdu face à un jeune qui a en plus beaucoup de caractère. hors scolaire il est adorable, mais dès que nous abordons le sujet c'est la catastrophe ! je n'étais vraiment pas prête à faire face à ce genre de soucis ! c'est vraiment difficile ! et ce nous ne sommes pas des parents laxistes comme certains peuvent le penser !
On l'a puni, pas eu de cadeaux à Noel, supprimé tel portable .... rien y fait, la carotte ne marche pas non plus pour qu'il daigne se mettre au travail ! je ne sais plus quoi faire ! Il ne se rend pas compte l'impact que son comportement a sur nous ! Je fais des gastrites à répétition !
5
bonjour

j ai le meme cas a la maison.
cette année mon fils a 14 et je l ai fait placé ds une maison d enfant il etait d accord.
l année derniere année catastrophique aucun travail de sa part il ne sechait pas les cours mais ne faisait rien ne notait pas les devoirs ne voulait pas faire le travail demandé en classe etait insolent j avais des mots tout les jours des heures de colles il en a fait tellement .... une vrai impasse on a vus avec les profs pour faire des feuilles de suivies qu il devait nous remettre tous les soirs .... il les perdait volontairement ... bref a la maison ct la rebellion la crise d ado en plus invivable ajoute a cela un comportement aggresif envers moi.
j etais a bout l assistante sociale a proposée un placement en maison d enfant de toute maniere le college ne voulait plus de lui cette année et il avait deja changé tellement d ecole ...
cela fait une semaine qu il est en maison d enfant a lyon ( je suis a toulon )
et hier au tel il m a dit j en ai marre d etre la je veux rentrer et si tu veux pas je ferais tout pour me faire virer ... voila n attends rien de l education nationale si il n est pas ds le moule elle n en fera pas un specialement pour ton enfant. mon fils aussi a ete diagnostiqué precosse a l age de 3 ans et je peux te dire que depuis je suis en galere avec lui. mis a part un tres bon primaire malgre un comportement insuportable, depuis la 6ieme c une cata.
et les profs ne sont pas formé pour.
je sais que j'ai peut etre l air pessimiste mais ce n est pas gratuit des solutions j en cherche on ne m en propose pas de magique. si il arrive a se faire virer d une maison d enfant imagine que je n ai plus rien il n a que 14 ans.
je ne peux te dire que bon courage et il en faut
marie
4
Bonsoir.

Je n'ai jamais aimé l'école pour différentes raisons. Plus jeune, les lundi ou jours de rentrée j'en arrivais à être réellement malade. Je ne faisais rien pour l'être, mais j'étais pris de vomissement,...

Ma mère était du genre alors à me garder à la maison... je serais tenté de dire qu'heureusement mon père était la pour m'y envoyer.
Je ne dis pas que c'est peut être la source de ces problemes.
Mais ne rentrez pas dans son jeu non plus.
Ce n'est quand même qu'un gamin de 12ans faudrait voir à se faire respecter aussi...

Je ne vais pas m'étendre plus que ça, mais vous me faites rire...quand on lit que vos gamins ont 12ans et que vous ne savez pas quoi faire.
Allez voir vos psy oui, rendez vous malade.
On va me dire, qu'il faut évoluer ouiiiii on trouve des noms à mettre sur tout...
Enfin, c'est vrai qu'en évoluant on voit le résultat, sont de plus en plus jeune les criminels, les gamins en échec scolaire, fumeurs, probleme d'alcool, ...
Alors qu'avant, plustot que d'aller voir un psy je me retrouvais à vérifier les angles au coin :) (et je ne suis pas un "vieux")
4
boujour

j ai le meme blem . petetre kil et comme moi dislecsique comme moi je suis en 6eme je vai redouble et je doit recomence ma scolarite depuis lo cp ac l ortophoniste
3
Enfin, quelqu'un et surtout quelqu'une qui est en "totale souffrance" avec moi. Je n'ai pas de réponse à votre parcours mais je peux vous expliquer le mien pour que juste, vous ne vous sentiez pas seule car il est fondamental de ne pas se sentir isolée dans ces périodes.
Nous vivons en Afrique depuis 4 ans (bientôt à Noël), j'ai dû laisser ma grande fille (à cause de clichés "anti Afrique") à mon ex mari malgré la volonté de ma grande avec qui mon 2ème mari avait vécu depuis qu'ellle avait 2 ans (au moment du départ 14 ans) et j'ai une 2ème fille de mon 2ème mariage qui a aujourd'hui 12 ans. Non seulement douleur d'une mère d'être séparée de sa fille, une vraie déchirure, non aussi pour moi mais pour mon mari (son papa de coeur), sa soeur qui l'a connue dès sa naissance. Et puis au fil du temps, échec scolaire malgré une intelligence certaine. Ortophoniste (bilan : pas de dysléxie, retard de 24 mois comme par hasard dû à notre départ de France, petite mémoire, blocages), psychologue (enfant très intelligente, qui n'aime pas l'autorité, fonctionne au feeling) mais dur dur d'être maman quand les notes au dessous de la moyenne arrive et que malgré la présence de mon époux, je gère tout car depuis 16 mois j'ai cessé de travailler et que j'appréhende le retour du collège ("tu as quoi à faire pour demain et les autres jours ?" car il faut anticiper) et qu'en réponse ("jsais pas !). Moi j'ai pris une aide en maths, physique mais j'ai demandé de l'aide du collège car je craque et ne peux plus gérer les devoirs où tout dure 2h tous les soirs et les week end y compris. Jamais de répit ! Oui le système scolaire français n'est pas à la hauteur des enfants en déficit scolaire je n'ai pas dit "stupides", bien au contraire, que faire pour eux ! ceux qui fonctionnent au feeling des profs, histoire d'être aimés un peu plus que les autres, besoin de reconnaissance, besoin de combler un manque : un papa, une soeur, je ne sais moi. Et encore plus quand on est loin de la France, quel soutien, quelle aide ???? Nous les mamans qui aimons tellement nos enfants à en tomber malades, qui se défoulont dans le sport ou dans rien du tout, faute de moyens ? Une idée ????
3
Merci pour votre témoignage. Bien sur nous nous occupons de sa souffrance. Nous allons voir un psy, nous avons vu les profs, psy scolaire, assistante sociale, mais les profs n'y comprennent rien ! Nous avons rendez vous tous less trois demain pour trouver une solution avec le collège.
2
Il m'arrive exactement la même chose avec mon fils de 12 ans, je suis désemparé! Quelle solution existe t il pour ses enfants qui sont loin d'être bête mais dont on ne sait pas voir les qualités! A part être rabaisser sans cesse, que leur propose t on? Mon fils n'a plus goût à rien, il veut partir. Il se scarifie et se fait du mal! ça me rend malade! Je vais essayer de voir ce qui existe comme autre solution sur internet à part l'école! Je vous tiens au courant!
2
Une seule règle à tout ça :ne pas faire d enfants hors normes ,l école n a pas de solution pour eux ,j ai 2 enfants ,ma fille de 10 ans qui a d énormes difficultés scolaires ,qui est suivi en CMP etc qui progresse car elle est tres volontaire mais "trop intelligente "pour entrer dans une classe de clis et pas "assez intelligente " pour suivre le niveau de sa classe ,on fait quoi avec ces enfants ?? On attend qu il decroche parce qu un jour ils en auront marre d etre dans l echec? Et mon fils de 14 ans qui ne veut plus aller en cours il veut rentrer en apprentissage mais non, on le force a terminer sa 3eme si bien que son année scolaire est compromise , c'est un refus total de continuer sa 3eme donc?? Pourquoi ne pas les rediriger meme en cours d année quand eux memes se rendent compte qu ils ne vont pas bien . Il y a un gros malaise au niveau du college ,de plus en plus d eleves décrochent et ne veulent plus y retourner du tout ,encore pire !
2
Bonsoir,
je ne serais ni pour les profs n'y pour vous , je m'explique vous ne devez pas dire que les profs sont injustes ou nulles a votre enfant et vous ne devez pas accepter que l'on traite ce petit de nul pour cela expliquez lui que les profs font ce qui peuvent avec leurs moyens et lui il fait ce qu'il peut avec les siens, mais que de toute façon l'école est obligatoire et autant que cela ce passe bien et dans obligatoire il y a s'y tenir et ne pas faire l'école buissonnière .
Les punissions doivent être respectées et respectable ne pas punir puis relâcher c'est trop souvent se qui se passe, enfin le papa et la maman doivent partager des instants de jeu et ne pas être constamment des policiers qui remette dans le droit chemin.
il y a des enfants plus difficile que d'autre mais j'en suis persuadé il y a toujours un fil conducteur, j'espère qu'avec l'aide du psy vous trouverez la clé. Phil..
1
Ne cherchez pas à tout prix des solutions venant de l'éducation nationale , des profs ... ! Il n'en existe qu'une seule et elle ne peut venir que de votre fils. Dites lui d'oublier les remarques désobligeantes et autre et de ne penser qu'à lui , qu'à son futur. A t il une idée de ce qu'il souhaiterait faire plus tard ? si oui même flou et encore imprécise , qu'il s'y accroche , c'est son avenir dont il est question, sa vie future qui est en jeu donc qu'il ne la gâche pas à cause de gens qu'il ne connaît pas même si il peut les voir tous les jours (sa vie se fera sans eux). J'en suis passée par là moi aussi et j'en ai beaucoup souffert , humiliée , insultée , mise de côté , au fond , virée des cours , partiellement et/ou définitivement d'établissements scolaires pour soi disant insolence , violence ... les profs interdisaient les élèves de venir me parler, de s'asseoir à côté de moi ... j'avais mauvaise réputation par leur faute , quoi que je fasse j'étais rabaissée devant tout le monde , et plus c'était comme ça moins je faisait d'effort et plus j'étais renfermée et agressive. j'ai été refoulé d'autres établissement qui , au vu , des annotations écrites de là où j'étais passée ne voulait pas de moi et me fermait leurs portes. J'y ai échoué pas mal de fois mais il faut savoir garder son sang froid face aux remarques de gens qu'on ne connaît finalement pas et qu'on ne connaîtra jamais. Ce qui m'a aidé moi personnellement un temps à tenir le coup ce fut le soutient de mon mari et l'amour des animaux que je chouchoutais dans les refuges. Pour eux je voulais faire un effort (pour que mon homme soit fier de moi et les animaux sentent que je m'accrochais comme eux à ce faible espoir de plus de justice , de chaleur humaine , d'amour, d'une gentillesse dans le regard des gens) mais souvent ils ont été réduit à néant et j'ai sombré , j'ai pétais les plombs d'un trop grand manque de tendresse dans ma vie , de ce manque de repères , de cette injustice perpétuelle et j'ai plongé très bas (médicaments , hallucinations , tentatives de suicide , drogue , alcool , dépressions grave , hospitalisation et j'en passe) mais voir mon mari dans un état proche du mien m'a fait une déchirure plus révélatrice (tel un boomerang qui nous ouvre les yeux plus rapidement que le claquement du fouet) que tout ce que j'avais pu subir et entendre dans ma vie et je me suis dit "plus jamais ça" , j'ai pas supporté lui faire autant de mal , le blesser alors que c'était le seul qui croyait en moi , me donnait de l'amour , de l'espoir , me poussait vers le meilleur de moi même et je me suis jurée de plus jamais lui faire subir tout ça et de me défoncer pour réussir ma vie et donc la nôtre. C'est pour lui que je me suis dépassée et c'est grâce à lui que finalement je suis toujours là et que j'ai pu montrer aux profs que malgré leurs propos à mon égard j'avais à nouveau la force de me battre. Il y a des moments où pour ouvrir les yeux on a besoin d'un grand choc pour nous réveiller et voir la vie bousillée qu'on se gâche par la faute d'autres , ce jour là fut mon choc et je l'ai pris de plein fouet. Est ce que j'aurais pu m'en sortir sans ça ... je ne sais pas mais quoi qu'il en soit faut jamais laisser tomber et puiser en nous les forces que nous avons pour rectifier le tir et tout faire pour réussir notre avenir sans avoir de regrets. Que votre fils ne baisse pas les bras et face front à tout ça en continuant ses efforts , le principal c'est que vous, vous sachiez qu'il travaille, même si il n'y arrive pas une fois face à l'examen , vous savez le travail qu'il a fournit la veille et les jours d'avant. Qu'il n'oublie pas que c'est juste un mot , une phrase venant d'inconnus qui le bloque , pas autre chose , gardez lui votre soutient toujours quoi qu'il se passe et redonnez lui confiance et qu'il oublie ce qu'on peut dire sur le travail fait en cours , il doit s'en fichez complètement et ne garder que son avenir dans la tête , ce ne sont qu'un tas d'inconnus, qu'il fasse le minimum pour passer dans la classe suivante , qu'il y ait une annotation positive (participe, a de meilleurs résultats, s'investit + , enfin des choses comme ça) et le tour est joué , le principal étant toujours son avenir et pas une annotation stupide qui ne révèle rien (vu qu'aucun profs ne voient ce que fait votre fils chez lui). Bon courage à vous ! (et désolé pour la longueur du message)

Ps : ne le laissez pas arrêter son cursus scolaire en 3e malgré toutes les difficultés à traverser , car il y en aura de plus grandes à affronter si il a pas son bac. Ce diplôme en soit ne vaut rien et franchement on s'en fiche mais il faut l'avoir absolument pour espérer un avenir quelque peu décent sans avoir à travailler sous les ordres d'un patron qui vous exploitera et vous virera à son gré toute votre vie ne sera qu'une recherche d'emploi et un enfer. (pas tous heureusement mais vaut mieux avoir ce diplôme en poche croyez moi). Il vaut mieux que votre fils fasse sa scolarité en en bavant jusqu'en terminale et obtention du bac (soit 5 ans) plutôt que pendant 50 ans et jusque pour le restant de ses jours. (même si y aura des personnes qui auront su gérer leurs vies sans bac et sans soucis mais c'est des exceptions pour moi , la majorité cherche sans trouver ou trouve mais en ne travaillant que 6 mois , puis chômage , puis re-boulot dans une autre entreprise ... sachant que passé 40 ans on vous embauche rarement).
1
il peut pas sauter une classe avec votre accord , celui du directeur de son collège ??? si il veut pas travailler là c'est qu'il trouve peut etre sa trop simple et a besoin du niveau au-dessus...
1
Messages postés
13
Date d'inscription
mercredi 17 novembre 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
13 septembre 2011
334
bonjour, je ne voudrais pas paraître "à côté de la plaque", mais il peut aussi exister des causes qui peuvent paraître invraisemblables, à un certain âge, et pourtant....
je m'explique:
mon fils de 9 ans, était en CE2, l'année dernière, et après seulement quelques jours de scolarité, il ne voulait plus aller en cours !!
les notes baissaient, comédie omniprésente pour aller à l'école, etc..
nous avons en vain chercher toutes les causes possibles à ce comportement, y compris avec les enseignants, sans résultats.
et puis, il m'a demandé un euro...
c'est ce qui a fait tilt dans ma tête, car celà faisait plusieurs fois que celà se produisait !!
je lui ai demandé pour quelle raison, et après des tentatives d'excuses bidons, il a fini par me dire la vérité:
"si je donne pas un euro à trois garçons de mon école, ils me tapent dessus" !!!!
Racketté par des CM2 !! qui l'eût cru ??
les choses mises au point, avec l'école, les parents qui bien évidemment ignoraient les agissements de leurs enfants, et les enseignants, en présence de mon fils et des 3 autres élèves, tout est rentré dans l'ordre !!
la société change, les comportements aussi....
1
Messages postés
482
Date d'inscription
samedi 12 septembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
6 juin 2011
247
J'ai qu'une chose qui me vient en tête.

Votre enfant a-t'il des amis?
Pensez-vous que les jeunes de sa classe ont une influence sur lui?
Comment se passe ses devoirs lorsque vous les faites avec lui?

Je connais un mec qui n'a jamais été bien fort en classe, et il recevait souvent des critiques des autres élèves suite à cela et c'était très loin de l'encourager.
Il est possible que votre enfant subissent la même chose et qu'il a peur du regard des autres.
0
Il me dit qu'il a des copains en classe, qu'il ne voit pas en dehors, que les copains de classe le respecte car il les défend et les fait rire ! Le problème vient directement du fonctionnement du collège ! et des profs !
0
Bonjour,
J'ai moi aussi un fils qui aura 12 ans fin décembre et il est en 6ème. Lui aussi est en échec scolaire alors que ses profs ne cessent de me dire qu'il a tout à fait les capacités mais qu'il ne travaille pas, ne note pas les devoirs à faire, parfois ne note pas ses cours, mais en plus, il ment, vole (je me suis aperçue hier, qu'il venait de me voler 40 euros !!!!) et m'a avoué que ce n'était pas le 1ère fois etc ... Du coup, pas besoin d'essayer de se débrouiller seuls (heureusement, mon mari me soutient même s'il n'est pas là la journée pour gérer les RdV avec le collège !!!) car cela fait deux ans que cel dure : j'ai pris RdV dans un CMPP (je crois que cela veut sire : Centre Médico Pédo Psychologique) sur les recommandations d'une médecin de l'hôpital Necker à Paris (où j'avais tenté d'avoir un RdV). Il m'a expliqué que dans ces centres, plusieurs médecins spécialisés (pédo psy, psychologue, orthophoniste et ...) font passer des tests aux enfants en difficultés, en souffrance etc ... et détermine s'il aura besoin d'un pédo psy, d'un orthophoniste etc ...
J'ai pris un RdV hier mais il va falloir patienter jusqu'en juillet pour le 1er Rdv.
Je te conseille donc de ne pas tenter de te sortir de cette situation par toi même car tu n'y arriveras pas; pire, à accumuler trop de stress c'est toi qui risque de faire une dépression et devoir aller consulter un psy !!!!
Bon courage, je sais ce que tu es en train de traverser :(
Sandrine
0