Douleur Nocturne Epaule [Fermé]

Mastertiti - 23 déc. 2009 à 22:25 - Dernière réponse :  Nanou77
- 2 avril 2018 à 15:09
Bonjour,

Je vous expose mon problème en espérant que vos avis pourrons m'aider.

Il y a quelques années j'ai eu des douleurs de temps en temps a l'épaule la nuit. Et puis plus rien.
J'ai souvent pensé a simplement un muscle froissé ou un tendon pincé.

Et malheureusement depuis 3 jours la douleur est revenue, plus intense qu' avant. Cela n'avait jamais duré plus d'une nuit. La douleur est suffisamment forte pour me réveiller 5 à 6 fois dans la nuit. Ca me fait la sensation d'avoir une grosse pointe qui m'appuie sur l'épaule depuis devant.
La gêne persiste une demie heure après le réveil, mais à la suite de ça, la douleur disparait le reste de la journée, ou du moins est nettement moins forte. Je fais de la manutention et cela ne me dérange pas lorsque je travail.

J'ai lu qu'il ça pourrait être une tendinite dégénérative, étant sujet à des tendinite au niveau du coude, mais qui ne se déclenche qu'après de très gros efforts. J'ai 24 ans, et ça commence a sérieusement me gêné, si la douleur persiste encore une ou deux nuits je vais être obligé d'aller consulter.

Si quelqu'un a eu le même problème, ou à le même problème, cela m'aiderai d'en savoir un peu plus.
Merci par avance de votre Aide
Afficher la suite 

30 réponses

Meilleure réponse
142
Merci
En ce qui concerne les douleurs nocturnes de l'épaule sans causes évidentes et même ( je dirai de plus, surtout en présence... ) en présence d'une rupture de la coiffe avérée, il faut toujours évoquer le diagnostic de compression du nerf sus scapulaire dans l'échancrure coracoidienne, plus précisément sous le ligament coracoidien.
Nous en avons dans notre équipe opéré environ 80 avec des résultats spectaculaires et rapides sur les douleurs.
Le diagnostic repose sur l'electromyogramme avec détection à l'aiguille , réalisé par un neurologue rompu à cette technique car le diagnostic est parfois difficile.
Cliniquement le seul signe, en dehors du caractère toujours nocturne de la douleur est l'atrophie de la fosse sus-épineuse et une irradiation très fréquente dans la coulisse bicipitale.
Le traitement est chirurgical et de façon commune consiste , sous anesthésie générale, en une petite incision dans le soft point de la fosse sus épineuse, par voie trans-trapézienne suivi d'un abord supérieur du ligament coracoidien puis section de ce dernier : le nerf est bien visible au fond de l'échancrure. C'est une technique simple à la condition de bien la posséder ( sinon elle peut être assez dangereuse car la région est "peu chirurgicale" pour les néophytes ).
Entre nos main elle dure environ 15 minutes au maximum et se fait en ambulatoire. Le soulagement est en règle immédiat et nous avons pu la qualifier pour cela de "canal carpien de l'épaule".
Très peu de gens connaissent cette pathologie et très peu de ceux qui la connaissent savent l'opérer...donc ne demandez d'avis ni aux rhumatologues qui n'en parlent jamais et encore moins aux médecins généralistes qui n'ont en général aucune notion d'anatomie de cette région, même si certains en ont entendu parler. Seuls certains chirurgiens de l'épaule savent la pratiquer ( certains parmi les très bons endoscopistes ont même décrit cette technique sous arthroscopie : c'est acrobatique et a réserver aux ténors de cette technique ).
La technique de base reste en protique l'opération a ciel ouvert, simple rapide , sure et permettant une récupération rapide. Elle permet aussi de ne pas opérer de nombreuses ruptures de coiffe ce qui fait qu'en cas d'association de ces deux pathologies ( cas très fréquent ) nous commençons toujours par cette libération nerveuse ( un mois environ de suite pour le nerf, proche de 6 mois pour une coiffe ).
Vous pouvez m'écrire pour plus de détails car nous avons maintenant une longue expérience de cette opération.

Merci orthomimi 142

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine a aidé 9950 internautes ce mois-ci

fanfouedelamotte 4085 Messages postés samedi 15 novembre 2008Date d'inscriptionContributeurStatut 20 mars 2018 Dernière intervention - 16 janv. 2011 à 18:40
Mon cher confrère et néanmoins ami,
j' ai lu avec intérêt le début de votre "post"; j' ai beaucoup moins apprécier à partir de:"Très peu de gens connaissent cette pathologie et très peu de ceux qui la connaissent savent l'opérer...donc ne demandez d'avis ni aux rhumatologues qui n'en parlent jamais et encore moins aux médecins généralistes qui n'ont en général aucune notion d'anatomie de cette région, même si certains en ont entendu parler.
Donnez vous la peine de sélectionner le forum "rhumatologie" et tapez dans le moteur de recherche " nerf sus scapulaire ". Vous verrez alors qu' un simple généraliste, qui plus est retraité, dont le pseudo est "fanfouedelamotte" y parle de la-dite névralgie en date du 10/11/2010. Vous voyez donc qu' il y a encore des généralistes qui ne sont pas complètement ignares et connaissent autre chose que la bobologie.
J 'ai remarqué que l' excellence, chez les médecins comme dans la plupart des professions, va de pair avec la modestie. En ce qui vous concerne, la modestie n' a pas l' air de vous étouffer.
Confraternellement .
Bonsoir,
J'ai des douleurs à l'omoplate gauche qui apparaissent dans la journée et qui sont parfois difficiles à supporter. J'ai essayé les anti inflammatoires, les relaxants, la kiné, les osthéos, les rhumatos, etc ... J'ai fait plusieurs examens : scannner avec injection ; IRM rachis cervical etc .. RIEN
L'EMG montre un ralentissement isolé de la conduction du nerf sus scapulaire gauche (3,15 ms contre 2ms pour le droit).
Ces brûlures sont insupportables, par contre la nuit je ne ressens rien.
Je suis dans la région de Toulouse alors s'il faut que je me fasse opérer, je le fais car je n'en peux plus.
Qui dois-je aller voir ?
merci de m'aider
Merci pour vos explications concernant ce problème , malheureusement je crains de ne pas trouver de spécialiste en sud Alsace .
Merci beaucoup, je souffre énormément de l'épaule et surtout la nuit. Cela fait 5 mois maintenant et je ne sais plus quoi faire . merci pour cet article !
12
Merci
Tu as probablement une compression du nerf sus scapulaire dont le signe majeur est une douleur exclusivement ou presque exclusivement nocturne : le diagnostic est posé sur l'electromyogramme de ce nerf, seulement réalisé par de bons neurologues rompus à cette technique. La détection ne peut se faire qu'à l'aiguille pour les atteintes modérées et donc exclue toute recherche avec des electrodes de contacts.
Si la compression de ce nerf, dans l'echancrure coracoidienne, est retrouvée par cet examen, un traitement infiltratif peut être proposé, là encore par quelqu'un d'habitué à cela car, comme toutes les infiltrations péri nerveuses, il faut utiliser un stimulateur electrique. Cette épreuve a un intérêt surtout diagnostique le plus souvent , en faisant disparaitre temporairement les douleurs mais l'effet est le plus souvent thérapeuthiquement non efficace dans le temps.
Il faut alors opérer.
Si tu veux en savoir plus, tu peux m'envoyer un email car j'en ai opéré environ 80 avec d'excellents résultats et, de plus, il y a très peu d'équipe en France qui se sont penché sur ce problème. L'opération est extrèmement simple, dans des mains entrainées, et peut se faire sous anesthésie générale et en ambulatoire.
Merci pour les informations, qui sont tres claires et tres précise... Mon premier poste doit dater d'il y a quelques mois, et par chances les douleurs sont passées... Ca a pour abitude de passer pendant de long moments... JE vais attendre, rester comme ca et jouer sur la chance, par ce que je n'ai nis les moyen ni la possibilité de me faire opérer ou meme de faire des examens ces temps. Le jour ou cela deviendra trop handicapent, je n'hesiterais pas a me renseigner auprès de toi. Merci encore pour tes conseils.
OK : l'intervention est simple mais il faut impérativement avoir une preuve electromyographique de cette pathologie et surtout la notion de durée des troubes est importante
Bonjour,

J'ai exactement le problème dont vous êtes entrain de parler, une compression du nerf sus-scapulaire, on m'a déjà fait l'infiltration mais malheureusement sans résultat concluant. La douleur est encore là aujourd'hui. Je voudrais savoir en quoi consiste l'intervention ?
Merci
orthomimi - 29 juin 2011 à 23:28
5
Merci
En principe la compression du nerf sus-scapulaire donne des douleurs à tendance nocturne, plutôt du moignon de l'épaule, dans la coulisse bicipitale aussi, et a comme caractéristique de diminuer la rotation interne de l'épaule ( le dames ont par exemple des difficultés à agrafer leur soutien gorge ). Cela est sans doute lié au fait que le nerf sus-scapulaire, a direction postérieure, attache le plexus à l'omoplate et empêche ainsi les mouvements de ce type, le plexus perdant une partie de sa mobilité.
Bref si cette compression semble isolée avec une augmentation de la latence en EMG on peut commencer par une infiltration sous stimulateur du nerf sus-scapulaire, guidée sous echographie : dans l'ancien service du Pr Mansat, à Purpan, je pense qu'il doivent faire cela très bien. Mon anesthésiste aussi le faisait bien mais il est parti. Ensuite il y a la libération du nerf, geste simple entre des mains tout de même habituées car l'anatomie est un peu spéciale a ce niveau.
Essaie donc, avant, de trouver quelqu'un a Toulouse faisant ce geste sous échographie.
Si cela marche même quelques temps, même quelques jours voire heures, cela suffira a porter le diagnostic et autorisera l'opération ensuite en cas de récidive douloureuse.
Il faudrait peut être, si ce diagnostic était bien sur sur le plan EMG, rééduquer les muscles de la coiffe, sus et sous épineux de façon a retrouver une élévation harmonieuse de votre épaule car si le processus compressif est bien interrompu il n'en reste pas moins que les muscles ont été touchés et qu'ils doivent reprendre progressivement force et synchronisation.
N'oubliez jamais qu'une épaule n'a pas vraiment de ligaments comme le genou mais des ligaments 'actifs" que sont les muscles de la coiffe. Si vous voulez retrouver une épaule indolore, et stable il faut faire de la kiné après cette opération.
La compression du nerf sus scapulaire a en fait deux conséquences :
-en immobilisant le nerf elle attache le plexus en arrière à l'omoplate, et c'est probablement ce qui fait mal (car le nerf est uniquement moteur. )
-en le comprimant, il atrophie les muscles de la coiffe ( sus et sous e ), et l'épaule fonctionne mal ; donc douleurs par conflit sous acromial.
Pour peu qu'il existe aussi une lésion de coiffe, facteur pouvant déclencher une compression du nerf, c'est une raison de plus pour se faire rééduquer.
Quant aux douleurs intercostales je ne sais pas quoi vous répondre : chiropraxie peut être ?
Il m'arrive assez souvent d'infiltrer sous télévision en sous acromial après mes libérations nerveuses.
Enfin il existe aussi de vraies ruptures de coiffe qu'il faut opérer en cas d'échecs infiltratifs.
J'espère avoir répondu a vos questions.
Merci pour votre réponse rapide.
Donc mes douleurs au dos pourraient être liées pour vous? Car j'ai comme une douleur en particulier sur une vertèbre!!!

l'EMG montrait bien que le nerf était touché, aujourd'hui après l'opération (1 semaine) j'ai réellement toujours mal, comme un points vers l'omoplate ainsi que vers la face extérieur de l'épaule pour vous cela est normale?

Dois je tenir mon bras en écharpe ou non encore aujourd'hui après une semaine? Car je l'ai déjà relaché et si je bricole un peu avec j'ai énormément mal (comme si mon épaule était en carton). Il ne faut peut être pas trop que je m'en serve encore?

Je commence la Kiné demain mais j'ai peur d'avoir autre chose à force. Est ce qu'après une libération du sus scapulaire le nerf peut résté lésé?

Désolé de vous poser toute ces questions mais j'ai tellement peur que cela ne ce remette pas et d'avoir toujours mal, je suis extrêmement sportif et je pratiquais beaucoup la musculation avant mais depuis un an plus rien et le moral en pâti aussi.
Désolé pour vos douleurs : en effet on les voit disparaître en règle et à la manière d'un canal carpien, rapidement, quelques jours après.
Il y a peut être aussi une explication : avez vous pris de anti inflmmatoires depuis votre opération ?
Si non et si vous n'avez ni insuffisance rénale ni douleur d'estomac ou antécédents d'ulcère, je vous conseille une cure de Biprofenid 100 a raison de deux à trois par jour, avec de l'Oméprazole deux par jours ( 20 ) et une pincée d'Efferalgan Codeine en plus et en même temps.
Cet anti-inflammatoire est surtout un décontracturant musculaire puissant donc extrêmement efficace en post-opératoire car le trapèze a été traversé et se manifeste.
Donc commencer par cela et , en principe, les douleurs devraient céder.
Par contre ne pas prendre ces médicaments préventivement : danger pour l'estomac. Pas trop longtemps aussi.
Si cela ne passe pas, infiltration sous acromiale sous amplificateur de brillance.
Après et seulement après, vérifier que le nerf a bien été libéré complètement avec EMG.
Ne pas oublier la rééducation des muscles de la coiffe...
Bon courage en tous cas.
Encore une foie merci pour votre réponse, je trouve sa vraiment gentil de votre part.

Pour mes douleurs ce que je trouve bizarre c'est que ce sont les mêmes que avant mon opération, et que j'ai extrêmement mal devant l'épaule ainsi que ver l'omoplate et sous le bras.

Pensez vous que le trapèze puisse faire ça? (surtout que j'ai été opéré par arthroscopie...)
Faut il que je garde mon bras en échappe après une semaine?

J'ai passé des IRM de l'épaule et du rachi qui ne montrent rien un problème de coiffe est donc épargné non?
Et j'ai été opré il y a 6ans de ça pour une disjonction acromio claviculaire aussi.

Tout ça me dérange car j'ai la sensation de ne pas avoir été opéré de la bonne chose!!!

Qu'est ce qui serait susceptible de me faire ces douleurs sinon depuis tant de temps?
Surtout que ma première douleur se situait devant l'épaule et qu'elle à migré ensuite vers l'omoplate 2 mois après!!

Enfin je ne sais plus quoi pensé surtout que comme je suis un cas un peu à part pour les médecin ils ne cherchent pas plus loin et me laisse avec ces douleurs.

Merci à vous de m'aider à avancer un peu.
Et désolé pour ces interrogatoires!!!
Cher Monsieur ( ou madame Lulu) : refaites vous faire un EMG du sus-scapulaire au troisième mois et faites aussi vérifier les autres nerfs du coin ( grand dentelé par exemple) et médian au poignet ( il y a des douleurs d'épaules projetées assez souvent ).
D'autre part très peu de personnes pratiquent cette technique sous arthroscopie ( en fait il y a un "cador" qui travaille à Annecy et qui est très fort là dedans, l'ayant décrit, je crois, mais a ma connaissance il y en a assez peu d'autre sachant le faire, enfin ,comme cela.
Mais je ne prétends pas connaître tout le monde en France, bien sur ! ).

Moi je fais cela bêtement et classiquement par voie trans trapézienne, et je demande systématiquement, en pré-opératoire, un scanner avec reconstruction 3/D de l'échancrure coracoidienne ( j'ai eu quelques cas d'absence de ligament coracoidien avec orifice osseux fermé necessitant alors une résection osseuse supérieure, une fois pas d'échancrure du tout... ).
Comme sous controle de la vue, ce n'est déjà pas facile à faire, alors sous arthroscopie... cela doit l'être encore moins.
Donc si cela ne passe pas, faites vérifier votre nerf au troisième mois .
Et tenez moi au courant.
Au fait pourquoi au troisième mois : c'est le délai que demande habituellement les neurologues pour refaire un examen après une libération nerveuse.
Très amicalement.
Orthomimi
kouignamann - 4 avril 2010 à 04:41
2
Merci
il s agit sans doute d'une tendinite calfcifiante, seul un rhumatologue pourra venir à bout de cela en pratiquant une infiltration, qui soulage au bout de deux ou trois jours, cela revient, quand on commence....
La calcification du sus épineux est une pathologie précise dont la caractéristique essentierlle est qu'elle fait souffrir au moment de phénomènes inflammatoires traduisant un remaniement de celle ci : on dit qu'une calcification nait , vit et meurt et les douleurs sont fréquement aux deux extrèmes de sa vie.
En pariculier en phase de liquéfaction il peut y avoir des douleurs intenses, a la manière d'un abcès d' ou le surnom de "furoncle calcique ", et j'en ai opéré plusieurs à ce stade avec de très bon résultats.
L'autre caractéristique arthrographique est qu'elle ne s'accompagne que rarement de lésion de la coiffe des rotateurs.
Les infiltrations a faire pour des douleurs modérées sont de deux types :

-une dans la bourse sous acromio coracoidienne, sous télévision, car l'inclinaison de l'acromion peut tromper un opérateur débutant et rendre difficile et douloureuse ce geste simple
-l'autre directement dans la calcification, toujours radio guidée, geste appelé "trituration" car il consiste a multi piquer avec une forte aiguille le dépot de calcium. C'est un geste très douloureux que je déconseille aux gens douillets malgré l'anesthésie locale qui obligatoirement doit l' accompagner.
On injecte dans les deux cas, au final, une ampoule de corticoide retard.
En cas d'échec et si il est bien avéré que la calcification est responsable des douleurs, ce qui n'est pas toujours le cas ( voir mon topo sur le nerf sus-scapulaire ), l'intervention sera pratiquée, sous anesthésie générale, soit par arthroscopie, mais il est parfoit difficile de repérer une petite calcification au sein du sus-épineux, soit par mini open, en regard de la calcification, et de toutes façon controlée en amplificateur de brillance.
Mastertiti - 24 déc. 2009 à 19:27
1
Merci
Merci pour votre réponse, donc cette douleur viendrai simplement d'une contracture ou d'un tendon enflammé?
Effectivement la manutention ne doit pas aider, mais j'occupe ce poste depuis une semaine, hors, j'ai toujours occupé des postes plus ou moins physique, celui-ci n'étant pas le pire.

Si quelqu'un a une solution pour aidé a faire passer la douleur, que je puisse enfin redormir tranquillement, hormis la prescription d' anti-douleur ou de somnifère... Bien que j'imagine qu'il n'y ait pas de solution miracle...
Bonjour,

Si tu as comme moi une épicondilyte du coude, je te conseille vivement d'aller voir un bon rhumatologue!
Moi aussi je souffre de tendinite et les douleurs je sais de quoi je parle....Impossible de me servir de mon bras droit, diagnostique : épicondylite du coude. Après 6 mois de douleurs non stop, j'ai fini par changer de médecin. J'ai trouvé un très bon rhumatologue qui a su me guérir. Il m'a fait quelques séances d'ondes de choc, en complément un traitement super efficace que je te recommande : un fortifiant et cicatrisant des tendons : CICATENDON. Depuis je peux de nouveau me servir de mon bras droit et je ne me suis pas fait opérer! pour ceux ou celles que çà interesse : voir le site www.labrha.com, il y a toutes les infos sur ce traitement. Bon courage à tous!
Mastertiti > Bernard - 31 déc. 2009 à 16:53
Merci bernard,

J'espere ne pas avoir d'epicondilyte du coude. Du moins je ne suis pas médecin, mais je n'ai pas de grosse douleurs au niveau du coude, donc se serai peut être un tennis elbow mais a l'épaule :-)

Moi ce qui me semble le plus spécial c'est que la douleur ne se réveil que la nuit, et que la journée j'ai pleine possession de mes capacités de l'épaule. Hors la tendinite (comme j'en ai deja eu) dure quelques jours après de gros efforts de jour comme de nuit.

J'ai eu mal une nuit, même après un week-end de repos. La seule nuit que j'ai pu passer tranquillement a été celle où, par désespoir, je me suis appliquer du Voltarène en gel.

Je pense que j'essaierai d'aller consulter quand je le pourrai. Merci q tous de vos réponses.
fanfouedelamotte 4085 Messages postés samedi 15 novembre 2008Date d'inscriptionContributeurStatut 20 mars 2018 Dernière intervention - 1 janv. 2010 à 13:50
1
Merci
Bonne année!
Essayons d' y voir un peu plus clair:
mastertiti se plaint de l' épaule; alors il ne faut pas embrouiller le problème avec des histoires de coude. Elbow en anglais veux dire coude. L' épicondylite est une tendinite du coude.On évacue tout ça comme"hors sujet".
Quand tu dis:"J'ai souvent pensé a simplement un muscle froissé ou un tendon pincé", je pense que tu as vu juste. Quand une douleur, au niveau d' une articulation, se manifeste surtout la nuit et disparait après un peu d' exercice physique, c' est souvent, comme je le disais plus haut, une histoire de muscle et/ou de tendon.
Au niveau de l'épaule c' est souvent le tendon du muscle sus-épineux qui fait partie de la coiffe des rotateurs. Ce tendon est souvent pincé entre la voûte acromio-claviculaire en haut et la tête de l' humérus en bas. En plus ce tendon est hyper sollicité dans la vie courante et au travail: il intervient dans le geste d' écarter le bras sur le côté, par rapport au corps. Il a donc tendance à subir une dégénérescence plus ou moins précoce.
Qu' est-ce qu' on peut faire?
Primo dormir avec un coussin assez épais, coincé entre le bras et le thorax. Si ça te soulage: primo, te soulager, c' est bien le but recherché; secundo ça prouverait que le diagnostic est exact.
A partir de là:
- ces tendinites finissent souvent à guérir en s' aidant d' anti-inflammatoires et d' une réeducation chez un kiné.
-Dans les cas les plus graves ( rupture plus ou moins complète) il faut opérer.
Bonne Année...

Cette nuit j'ai bien dormis... Le meilleur remède reste le Champagne :-)

Plus sérieusement, je pense que tu as raison, je vais essayer de dormir avec l'oreiller sous le bras, ca pourrait peut etre m'aider, je vais également demander a ma petite femme de gentillement me masser l'épaule au gel anti-inflamatoir, en espérant que ça finisse par passer de la même manière que c'est apparu.

Et si ça ne passe pas j'irai consulter un bon kiné. En tout cas encore merci, je vais dejà utiliser les bonnes vieilles methodes. Et je souhaite une bonne année pleine de santé à tous.
1
Merci
moi j'ai la meme chose dans mon epaul gauche quelque fois douleure brulure et quand je le bouge il faitbun bruit on dirait graissement et finalment c eatait une herni celebrale doc je te conseil d aller voi un medcin bon courage
1
Merci
Bonjour,
J'ai eu une injection sous scanner le 3 août. Et c'est pire !!! le docteur me dit que c'est normal au début et qu'il faut attendre.
Je ne comprends pas les douleurs à l'épaule droite alors que le pb vient de la gauche.
Le spécialiste trouve que les résultats de l'EMG ne sont pas significatifs.
Les douleurs sont à côté de l'omoplate près de la colonne vertébrale.
Depuis l'injection, j'ai à nouveau les brûlures sous l'omoplate.
En fait maintenant, on se demande si c'est bien le nerf qui est le pb.
J'ai RDV à nouveau le 22 septembre pour une IRM du nerf + spécialiste de l'épaule.
J'avais réussi à avoir un peu de répit pendant 15 jours avec que des douleurs superficielles (nerfs sensitifs ) et maintenant tout recommence à zéro alors que je n'ai rien fait de spécial car je suis en vacances.
Je me demande quand tout ça va s'arrêter.
On me parle d'une intervention chirurgicale pour libérer un nerf mais comment savoir que c'est bien ça le pb. Les kinés, eux disent que ce n'est pas ça.
On verra la suite.
Mouchnok
Tendinite de l'angulaire, d'insertion du rhomboide, frottement du grand dorsal sur la pointe de l'omoplate, voire bursite inter scapulo thoracique ???

Essayez de faire faire une infiltration entre omoplate et grill costal, cela marche parfois.

Pour les sensations de brulures essayez probablement le Lyrica ; c'est un excellent médicament, un peu comme était le Neurontin, initialement indiqué dans l'épilepsie, mais qui sert à calmer les douleurs neuropathiques, les algodystrophies etc.
On donne usuellement deux comprimés à 75 par jour en montant les doses progressivement ( on peut aller jusqu' à 450 voire 600 dans les cas extrêmes...).
Attention le traitement et sa tolérance doivent impérativement être suivis par le MT en particulier en cas d'insuffisance rénale.
Sinon c'est a peu près tout ce que je peux vous dire à la lumière de vos écrits car je ne vois pas de diagnostic précis là dedans.
J'en suis vraiment désolé.
fanfouedelamotte 4085 Messages postés samedi 15 novembre 2008Date d'inscriptionContributeurStatut 20 mars 2018 Dernière intervention - 24 déc. 2009 à 11:06
0
Merci
ça ressemble bien à une histoire musculo-tendineuse genre contracture; le pronostic est , en général, bon mais la manutention n' arrange pas les choses.
0
Merci
Heureusement pour moi pas de bruit bizare a l'epaule :)
En revanche si je fais un peu le bilan, et pour essayer de résumer simplement, il sagirait en quelque sorte d'arthrose au niveau de l'épaule c'est bien ca...
Non parce qu'il y a quelque temps j'ai eu des douleur au genou, et mon médecin m'a dit que cela pouvais etre des petites pointes d'arthrose au niveau du genou, donc pourquoi pas la meme chose a l'épaule.
Ce qui moi, m'etonne vraiment c'est que toutes mes douleurs articulaire sont vraiment passagères, et aléatoire, je peu passer ma soirée a soulevé des poids sans avoir le moindre mal le lendemain, et me reposé le week-end, et avoir une douleur le lundi au réveil.
Est ce "normal" d'avoir ce genre de probleme à meme pas 25 ans? Le futur promet réjouissant si j'ai deja ce genre de probleme a mon age!
Merci a tous pour vos réponses.
0
Merci
Merci pour les infos.
Ma rhumato m'a fait une infiltration sans grande amélioration. J'ai fait de l'acupuncture (1 séance aujourd'hui donc j'attends de voir). Mes douleurs sont aussi présentes à l'omoplate droite da manière symétrique parfois ???? Est ce un Pb cervical ?? Je n'y comprends plus rien.
Je fais de la kiné.
j'ai RDV avec un spécialiste de l'épaule le 26 juillet à Médipôle. On verra ça.
Merci pour votre aide.
OK tenez moi au courant
Publi-information