Complications après une ivg

jane - 25 oct. 2009 à 18:29 - Dernière réponse :  Toonguette
- 9 août 2018 à 15:54
Bonjour,
j'ai subi une ivg médicamenteuse le 24 aout et passé un controle une semaine après tout etait parti et normal mais le 28 septembre exactement je reperds énormément de sang retourne d'urgence à l'hopital le médecin me dit que tout n'est pas parti et me redonne des cachets pour expulser
aujourd'hui 25 octobre je ne saigne plus mais je me demande si je ne dois pas repasser des examens pour contrôle
en plus de cette mauvaise expérience, je m'étais déja fait avortée deux fois li y a de cela 5 ans et je me sens très mal j'ai très peur pour la suite pour ma santé et pour le jour ou je voudrais un enfant je n'arrive plus à avancer c'est très lourd à porter
aidez moi
Afficher la suite 

Votre réponse

6 réponses

Meilleure réponse
1
Merci
Réponse à Nini73,
Je viens d'apprendre que je suis enceinte de moins de 3 semaines et ne peux pas le garder, je pleure, je pleure, je pleure, je culpabilise et ne me remettrai certaiment jamais d'une ivg. Certes il existe aujourd'hui bcp de méthodes afin de ne pas tomber enceinte mais il existe aussi des femmes qui ne supportent ni pilule ni préservatif, qui vont de gynéco en gynéco pr trouver une solution mais rien n'est pris au sérieux jusqu'au jour ou ... !
Personne ne juge les femmes ou ados qui gardent un enfant mais qui ne l'assument pas et en font des "cas sociaux" ou malheureux mais par contre tout le monde juge une femme qui a recours à un acte dont elle souffrira toute sa vie juste parce qu'elle ne veut pas donner la vie à un enfant dans de mauvaise conditions.
Il est facile d'un point de vue extérieur de juger une femme qui subit (car subir est le mot) une ivg mais tu ne sais pas ce qui l'oblige à le faire et pour quelles raisons elle le fait !

Il est suffisemment difficile d'assumer ses actes et erreurs pour en plus affronter le regard et le jugement de personne qui ne sont pas concernées !

Merci inconnu 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine a aidé 12530 internautes ce mois-ci

Que c joliment dit .. bravo enfin quelqu'un qui a l'esprit et la tête sur les épaules
Commenter la réponse de inconnu
0
Merci
Salu jane !
Je ne me permet pas de te jugé parce que j'ai fait 2 ivg moi aussi. Le premier ivg sa c'est passé il ya 6 ans et tous c'est très bien passé. J'étais enceinte de 4 semaine. Par contre la deuxième sa c'est passé il y a 2 ans j'été enceinte de 8 semaine. Faute de lit a l'hopital ils ont pas pu m'hospitalisé avant ! Et sa c'est pas passé comme pour le premier! j'ai pris les medicament (et oui a 8 semaine de grossesse !!!!) et bien evidament il me resté beaucoup de debrie. Ils ont du me faire un curtage.
Bon depuis j'ai eu une nouvelle grossesse qui c'est très très très bien passé et j'ai une merveilleuse petite fille de 3 mois.
Donc de ce côté la je ne pense pas qu'une ivg provoque des lourdes consequences. je ne pense pas !!!

Maintenant je te donne un conseil. Va voir ton medecin pour refaire un controle. Tu as raison de t'inquièté pour le futur. On n'est jamais trop prudant.

Par contre je comprend tout a fait que ce soit lourd a porté. Mais Tu doit reprendre le dessus. je sais c'est facile a dire. Mais dit toi que peu etre que si tu l'auré gardé tu n'arriveré probablement pas la l'assumé cette enfant que se soit financierement, mentalement, spychologiquement.... Et il vaux peu etre mieux sa, qu'il finisse a la DASS, ou l'abandonné dans le coin d'un rue comme on entend tous les jours a la tele !
Mais si jamais va voir un spychologue, il t'aidera a surmonté cette epreuve.

Je sais que c'est pas facile, et je sais qu'il ya beaucoup de personne qui vont me critiqué en lissant mon roman. Mais c'est pas grave. j'assume mes actes, et mes erreurs.

Je te souahite un bon courage
Commenter la réponse de mado
-1
Merci
Alors oui obligée de réagir à ce que vous dites, car nous sommes en 2009 et les moyens de contraception sont divers et variés aujourd'hui et je n'arrive pas à comprendre comment on peut arriver à faire 2 ou 3 interruptions de grossesse en moins de 6 ans......

Désolée mais moi ca me choque. Maintenant des accidents, ou des problèmes de santé, ou pire des viols nécessitent bien évidemment le recours à des IVG.

Et comme vous le dites si bien, y a des gens qui gardent leur bébé pour les donner à la DDASS ou les délaisser. C'est vrai, d'ailleurs je suis moi même une enfant de la DDASS.
Mais je peux vous dire que justement ces enfants là, qui ont eu la chance d'être adopter par des gens formidables, ont l'intelligence de prendre une contraception, pour justement ne pas reproduire le même schéma.

Il y a 20 ou 25 ans c'était peut être encore acceptable...quoi que...mais aujourd'hui ca ne l'est plus.
Il faut être responsable et ne pas faire n'importe quoi, n'importe quand sous prétexte que des cachets existent pour se débarasser d'un embryon.


Et comme vous dites en fin de message, il faut assumer ses actes et ses erreurs.....
en fait ,je pense que le fait d'avoir été pris en charge par la ddass fait de toi une femme qui a du vécu !!!
et qui ne fais jamais d'érreur !!!

et bien on s'est bien fouttu de ta gueule !!!!
des fois dans la vie , on ne choisi pas se qu'il peut arriver !!! d'ailleur je suppose que tes parents aurais mieu fait , eu !! d'avorter]!!!
ca aurais éviter au monde d'entendre autant de connerie !!!

ne juge pas les gens quand tu ne connais pas leur vie !! ok !!!!!!!!
Pour ma part j'ai dû avorter deux fois en 3 ans et même si les moyens contraceptifs existent il faut aussi savoir qu'on est jamais à l'abri d'un oubli voir même d'un échec de la méthode choisie.
Je suis une femme responsable j'ai 4 adorables enfants mais l'injustice a frappé deux fois et je ne culpabilise pas de mes choix d'avoir avorté.
C'est un droit et nul ne peut se porter juge pour décider si oui ou non il y a abus!
Une femme qui avorte souffre d'une manière ou d'une autre car elle seule est maître de sa vie et de son histoire.
Ton argument justement repose sur ton histoire, penses-y avant de te lancer dans des arguments blessant.
Commenter la réponse de nini73
Publi-information