Fausse couche tardive 21 semaines

[Fermé]
Signaler
-
 totoro -
Bonjour,
le 09 fevrier dernier jai donc accoucher de ma fille a 21 semaines de grossesses cetai ma premiere grossesse avec mon cheri nou vivions que du bonheur et tou a basculer le jour ou le medcin des urgence nou annonce que je venai de faire une fausse couche tardive commen ces possible de faire une fausse couche aussi tard jaimerai si sa vou es ariver jaimerai que nou partagions notre histoire merci

34 réponses

bonjour je m'apelle virginie j'ai 34 ans je comprend se que tu peux ressentir je viens de sortir de l'hopital se vendredi je suis tomber enceinte le 17 juin 2009 la naissance de mon bébé était prévu pour le 17 mars mecredi j'avais rdv pour l'echographie du 2 eme trimestre j'étais a 20 semaine j'avais entendu le coeur de mon bébé 15 jrs auparavant tout semblais aller pour le mieux mais mardi soir j'ai commencer a avoir des perte légérement rosé puis comme j'avais eue un soucis au debut de ma grossesse avec des perte legere avec un peu de sang et suite a un examen a l'hopital de senlis on m'avais dit que je m'inquiétais pour rien le médecin a été tres désagréable d'ailleur du genre " vous fabuler madame faut vous calmer" entre nous un vrai con!!!!! comme si je m'amusais a faire plus de 30 borne pour le plaisir de me faire osculté!!!! alors moi je ne me suis pas inquiété!!! nous etions le samedi 30 aout j'etait enceinte de 12 semaine et je fesait ma premiere echo le mercredi qui suivait ....

arriver a mon quatrieme mois , le mardi la veille de ma deuxieme echo le soir je me suis apercu que j'avais des perte legerement coloré le lendemain matin j'arrive au travail je me suis apersu que les perte devenais de plus en plus maron accompagné d'un mauvaise odeur la j'ai interpeller l'infirmiere de mon travail et lui en ai parler elle ma conseiller de consulter comeme l'apres midi j'avais mon echographie a 14 h alors j'ai attendu de passer l'écho en me dissant que j'irrai direct au medecin enssuite!!!
je suis arriver toute exiter le coeur battent avec mes deux enfant benjamin 12 ans et marine 9 ans il était si heureux d'aller voir le bébé maman m'accompagnais aussi!!!
je me suis installer et le monsieur a commencer a passer l'écho et la je l'ai vu changer de tête pendant au moin se qui ma sembler une éternité!!!! ensuite il ses tourner vers moi et ma dit je suis désoler madame j'ai aucun rhytme cardiaque!!!! la je me suis mise a hurler sans meme regarder si mes enfant était présent tellement la douleur ma poignardé!!!! se tout petit bébé mon bébé c'était éteint dans mon ventre!!!!
tt a été trés vite enssuite je ne sais pas comment j'ai trouver la force mais j'ai appeler mon mari il est venu me chercher et ma conduit a l'hopital au urgence!! j'ai attendu au moin deux heure avant de voir un médecin sur le coup j'ai resentis bcp de colere par rapport a l'attente et quand ma maman a voulus aller re sonner je lui ai crier de ne rien faire de toute facon il y avait plus d'urgence mon bébé était mort!!!!!!

il mon confirmer le verdicte de l'écho mon hospitaliser en me demandant de faire un choix sur l'intervention par voix basse sous péridural ou part aspiration!!!
la premiere nuit ses dérouler avec des petite contraction et quand je somnolais des cauchemard se soir la j'ai chanter en me bercant des berceuse pour mon bébé enssuite .....
le destin a fait les chose autrement j'ai accoucher normallement toute seule dans ma chambre le lendemain vers 14h mon mari et ma mére sont venu me voir le matin la j'avais de plus en plus mal j'ai fait comme si de rien n'etait et les ai envoyer manger enssuite tt a été trés vite j'ai eue de plus en plus de contraction j'avais tres mal j'ai trouver le courage de me lever et d'aller mettre leur culotte jetable et une protection et me suis recoucher!!! enssuite toute les deux minute j'ai eue des contraction puis une trés grosse!!! un gros craquement dans mon ventre et j'ai sentie un liquide chaud couler j'ai voulu appeler l'infirmiere mais leur boitier ne fonctionnais pas alors je me suis lever doucement et me suis trainer jusqua la porte il y avait un boutons sur le mur rouge j'ai appuyer et suis retourner au lit la!!! une infirmiere et venu ma changer ma perfusion pour la douleur et ai resortie de la chambre ensuite j'ai de nouveau eue une grosses contraction et la j'ai senti que j'expulsait le bébé il était tout chaud!!!! vu que le boitier d'apelle ne fonctionnais toujours pas je me suis relever avec le bébé entre mes jambe pour de nouveau faire le tour du lit et appuyer sur le bouton rouge et de nouveau me suis recoucher j'ai vu 36 chandelle mais j'ai tenu le coup!! la j'ai eue l'impresion que les infirmiere m'était 10 ans a arriver j'ai cogner fort sur la table qui était a mes cotés en les appelent elle on fini par arriver et se sont apercu que j'avais expulcé toute seule le bébé enssuite tt a été trés vite il mon descendu en bas mon n'étoyer j'etait la sens etre la je les ai vu prendre mon bébé et le mettre dans une serviette pour l'éloigner de moi j'avais raison c'etait bien un petit garcon mon fils alexis.... mon petit ange que j'ai tellement désirer.... je ne comprend toujours pas se qui ses passer ni pourquoi sa ses passer j'ai tenu tete a tt le monde que j'aurai un petit garcon je le s'avais au fond de mon coeur!!! j'avais tt acheter en bleue s&ns vraiment en etre sur a 100 pour 100 mais au fond de moi j'en était sur !!!! et je ne m'était pas tromper le seule hic ses que je ne verrai plus jamais mon bébé mon alexis je ne veux pas qu'on me dise que j'en aurai d'autre comme si il n'avait pas exister comme si on pouvais le remplacer .... meme si je sais tres bien que je vais devoir vivre avec cette douleur.... voila la premiere chose qu'on ma dite vous etes jeune vous pourer en avoir d'autre comme si c'etait un caprise et que cetait un objet qu'on pouvais remplacer non pour moi c'etait plus que sa !!! c'etait un petit miracle que j'ai attendu trois ans et qui ses manifester alors que je ne pensait vraiment plus etre a nouveau mere!!!! certe je me suis peut etre trop investie mais pour moi tout semblais normal des tas de gents prepare l'arriver de bébé j'ai fait quoi de traver???
je suis conciente n'etre pas la seule dans cette situation , mais dans ses moment la on na vraiment l'impression de l'etre!!! on voudrais comprendre!!!
je suis actuellement a la recherche du pourquoi??? je m'en veux tellement questce que j'ai bien pu faire de mal?? est ce ma faute?? et se vide qui m'opresse par moment je n'arrive même plus a pleurer!!!!
apres avoir regagner ma chambre mon mari et ma mere était la et pleurais et moi je les regardais avec l'impression d'etre completement étrangere a leur douleur comme si j'avais plus de peine je n'ai pas compris et ne comprend toujours pas ma réaction!!!!!! je m'en veux enormément!!! que m'arrive t'il??
il y a que le lendemain matin que je me suis reveilller entre deux cauchemard et la j'ai réaliser se vide et j'ai eue trés mal et je me suis mise a pleuré de gros sanglo, j'ai pleuré des heure sans m'arreter, comme il ne m'était jamais arriver de pleuré, je suis toujours dans le floue, 5 jours aprés j'essaye de comprendre j'ai bcps parler avec des personne tres gentille a l'hopital mais je n'ai toujours pas de reponse!!! j'ai refuser l'otopsis car a l'idée qu'il touche mon petit sa me vrillais le coeur!!!
dans un mois j'ai une prise de sang a faire suivi d'un rdv avec le medecin pour essayer de trouver la cause

tout se que je sais aujourd'hui ses qu'il y a 15jrs son coeur battais encore d'apres l'echo il aurrai céssé de grandir entre 12 et 13 semaine et qu'il avait son cordon autour du coup les medecin pense a une infection car je me plaignais d'une fatigue exagéré je dormais toute la journer depuis 4 mois je restais eveiller pas plus de 5heure par jour sur le coup quand je leur ai dit sa les a fait rire et moi sa fesait au moin trois semaine que j'avais des soupcon!!! je trouvais sa pas normal du tout !!!
du coup je culpabilise en me disant que j'aurais peut etre du consulter plus tot!!!!
et je reste la avec mon envie de bébé qui ne se réalisera pas car rien que le fait d'imaginer recommencer je serai téroriser a l'idée de vivre encore une fois cela
et surtout parceque je voudrais qu'on me rende mon bébé je m'en veux tellement de l'avaoir abandonner a l'hopital si il s'avais combien je l'aime se petit garcon mon petit alexis....
43
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine 22477 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

salu j'ai vécu la meme choz je suis sorti de l'hopital vendredi... je voulais juste savoir persone ne ta expliké ce ke pouvais rendre les résulta de l'autopsie ?? moi nn plu d ke le pédiatre (kan g t dan la salle dacouchmen) a parlé d'autopsie jlui é di tou de suite non pas de sa a mon bébé, é on ma expliké ke sa pouvai aidé a savoir pk, ce bébé est sorti tro to... vu ke c peut etre du a une infection il seron surmen avec les resulta... alor g accepté avec une douleur :s mai je me di ke peut etre avec ma prochaine grossesse je serai ce kil fo ou ce kil ne fo pa fair...
bonjour
j ai vécu une fausse couche a 23semaines le 02/01/2010 a nous aussi ils nous on proposé l autopsie mais c était hors de question.
c était une petite fille nous l avons appeler Alice elle faisait 30cm pour 600g et nous l avons tout les deux reconnu et fait marquer sur le livret de famille ce qui nous a permis d avoir tout ce qu on aurait due avoir.
En faite il s' est révéler que mon col était trop grand d 1 centimètre après une hystérographie.
ce qui veut dire qu a ma prochaine grossesse c'est un cerclage des 3mois de grossesse.
Un deuil de fait sachant que j étais censer accoucher le 27 avril 2010 très dure de passer cette date sans son bébé
Bonjour Cathy,
J'ai vécu la même chose que toi en septembre 2009. C'est drôle, mais le 27 Avril, c'est aussi ma date de naissance...Je suis de tout coeur avec toi, et plus que personne, je te comprends. Pour moi, les médecins n'ont trouvé aucune cause, mis à aprt un utérus assez petit. Mais je ne suis pas rassurée pour une prochaine grossesse. C'était ton premier enfant? Je te souhaite bon courage. N'hésite pas à en parler, car pour ma part, je n'y arrive toujours pas. Ni avec ma famille, ni mon mari. A bientôt.
BONJOUR,
J'ai vecu la même chose que vous il ya plus de trois mois de cela, j'étais ensceinte de 26 Semaines de deux magnifique garcons, mes bébés que je ne saurais jamais oublié. Une grossesse qui a été une joie pour mon chéri et moi. Il s'appelaient Mathéo & Mathis. J'avais rdv pour faire ma quatrième échographie car j'en fesais tout le mois. Habituellement je la fesais en ville, mais ce jour là mon chéri m'a demandé de le faire dans l'hopital d'où je me fesais suivre. Je vous explique çà en bref, quand je suis arrivée à l'hospital, j"avais rdv à 14h mais je ne sais pour quelle raison, la gygy m'a pris vers 14h45. Mon mari a eu le temps d'arriver car il était au travail et devrait passer me prendre après l'echo. On est rentré dans une salle qui y avait une nouvelle machine et deux infirmières. Une d'elless nous a dit "vous etes la première à utiliser cet apareil".... Je me suis installée sans faire attention parce que mon mari était là, mais il y avait un silence absolu, personne disait rien, donc je me suis retourné pour voir ce qui se passe. Et l'une d'entre elle m'a demandé depuis quand je les sentais bougé??? Moi comme si rien était j'ai commencé à leur expliquer que ce matin ils n'ont pas bougé comme d'habitude mais je pense qu'ils sont fatigués.... J'ai vu qu'ils avaient tous un autre air, elle m'a dit froidement " je suis désolé, ils ne vivent plus"..... J'ai oublié où j'étais, je pense que personne n'a déja eu autant de mal dans çà vie que moi ce jour là...

A l'hopital les personnels sont cruels, je dirais même sans coeur, et comme si rien n'était elles m'ont envoyé voir le service d'hospitalisation afin de rentrer en urgence... Mes amies j'avais deux enfants, pas deux trucs. Il n'y a pas eu une personne qui m'a parlé d'accouchement, on me dit " Mme vous allez expulsé les bébés" mais pardon, ils n'étaient des immigrés dans mon ventre!!!!!. Ils m'ont donné des comprimés pour accelérer le travail (soit disant) ça a pris quatre jours, dites vous durant ces quatre jours je vivais avec deux bébés morts à l'intérieur de moi. J e pensais que c'était juste un cauchemard et que j'allais me réveiller, eeeeeeeeeeet nonnnnnnnnn.

J'y étais depuis mercredi dans l'après midi et j'ai accouché samedi soir à minuit. Pendant tout ce temps j'étais avec les mères qui étaient elles très heureuses, j'entendais les autres bébés qui pleuraient dans les chambres à côtés, les proches qui les amenaient des cadeaux... Et poutant moi j'étais dans le noir seule avec mon mari à mes côtés..... Après mon accouchement ils ont nettoyés mes fils et nous les amenés dans un petit nid l'un à coté de l'autre.... Je n'ai pas eu la chance de tenir dans mes bras, pas eu le temps de faire leur connaissance... Personne peut comprendre la douleur d'une mère qui voit partir ses enfants sans pouvoir dire "donnez les moi ou non je ne veux pas qu'ils s'en aille". Le plus dur à entendre dans ces mots ce sont ceux qui ne savent quoi nous dire pour nous reconforter, qui en te regardant droit dans les yeux te dit " vous etes jeunes vous en aurez d'autres bien mieux que ça". Je ne les en veux pas ces gens gens là, mais je dis juste au fond de moi que j'aurai bien d'autres enfants mais je n'aurais jamais ces deux là!!!!!!!

Bref, la tristesse m'a tellement envahi que je ne pensais pas que j'aurais le sourire un jour. J'en pleurais nuit et jour en criant " pourquoi moi????" Mais comme je le sais déja que DIEU a tout fait pour un but. Aujourd'hui çà exactement 3 mois et 14 jours depuis la naissance de mes enfants d'amour, mais Gràce à Dieu je suis de nouveau ensceinte de dix semaines amménorrhée et j'attend impatiemment de faire l'écho pour savoir combien que j'aie cette fois ci (ça me ferait grand plaisir de ravoir une grossesse multiple).

Je ne souhaite à personne de connaître ces douleurs même pas mon pire ennemi!!!!

Bon courage à vous toutes
bonjour j'ai fait une fc a 19+5sa le 4 novembre 2010et aujourd'hui je croi que je n'aurai plus jamais gout a la vie,je doit reprendre le boulot le 20decembre2010 car j'etait en arret maladie vu que je n'avait pas droit au congé mat car j'etait a moin de 22semaines de grossesse amenoré je ne me sent pas prete du tout psychologiquement mais que faire? la seule chose qui me reconfote c'est que j'espere avoir la joie de retombé enceinte rapidement mais j'ai lue qu'il faut attendre au moin 2cicle avant de refaire un bébé,je ne pourai jamais oublier mon petit bébé décédé mais peut etre que je retrouverai l'envie de vivre
Bonjour,

Voici mon histoire:
J'ai accouché d'une petite fille le 15 novembre 2009 à 23 semaines à 14h. Quelques jours avant j'avais fait ma deuxième écho, ma gynécologue m'a dit que les images étaient belles comme dans un livre. Tout était parfait, j'étais ravie, je pouvais enfin donner ce que mon copain souhaité tant. Dans la nuit du 14 je me réveille en ayant une contraction, je me dis que c'est normal et je me rendors illico. Le matin du 15 novembre, je prends ma douche, et la j'ai eu une grosse contraction, j'étais pliée en 2 dans la douche. Je sors et là, comme une envie d'aller aux toilettes, et poufff, j'ai perdu les eaux. J'appelle mon copain en larme, il appelle les pompiers qui m'amènent à la maternité. J'ai attendu plusieurs heures avant d'être ausculté, ils me font une écho, j'entends son cœur, et ils me disent que j'ai perdu les eaux et que malheureusement elle est trop petite pour survivre. Je suis restée une semaine à l'hôpital avant qu'ils ne décident quoi faire. Je la sentais bouger de moins en moins et il me faisait écouté son cœur tous les matins, jusqu'à ce que je demande qu'ils arrêtent. Mon ami et moi ont a décidé d' interrompre la grossesse, car elle ne pouvait plus grandir sans liquide et ses muscles s'attrofier. Je suis rentrée chez moi, pris un premier cachet et quelques jours plus tard je devais en prendre un autre, mais je n'ai pas eu le temps. J'ai été à la maternité et j'ai accouché aux bouts de longues heures. Je ne voulais pas pousser car je savais qu'elle allait mourir en sortant. Ce fut un moment atroce, un cauchemar. C'est la première fois que j'ai vu mon copain pleurer. On attendais avec impatience ce moment ...
Je m'en remets doucement. J'ai reçu aujourd'hui les résultats de l'autopsie, et il n'y a rien, aucune raison. Ils m'ont dit que cela arrivé souvent.
Je tente de nouveau de faire un bébé, mais j'ai si peur que cela recommence. JE ne supporterais pas une nouvelle fois de vivre cette épreuve.

Elle s'appelait mélody, elle aurait du venir au monde vers le 20 mars, et maintenant je me retrouve sans elle.
Bonsoir,

Je vous lis et je n'arrive pas à comprendre pourquoi autant de mamans vivent ce cauchemar...
Cela fait une semaine pour moi et j'ai l'impression que je ne vais pas arriver à avancer pourtant il le faut.
Comment se fait-il que le résultat de l'autopsie a été aussi long Lauryannel?
Je regarde tous les jours mon fils en photo et je lui parle avec mes larmes et mon incompréhension...
Je veux bien retenter l'expérience car j'ai un grand vide, je sais trés bien que je ne le remplacerai jamais...
Mais j'ai peur de revivre tout cela...
Je t'aime mon bébé et tu me manques terriblement...
Aller courage aide moi dans cette épreuve...

A bientôt

Maman très triste
je ne comprends pas comment les médecins peuvent dire que cela arrive souvent sans raison. Une fausse-couche précoce Okay. Ensuite, il y a forcément un problème quelque part. Mon premier enfant est né à 28 semaines on m'a dit que c'était dû à une infection à streptocoque B dont j'avais quelques traces. On n'a pas recherché d'autres causes et pour la grossesse suivante on m'a dit qu'il n'y aurait pas de problèmes. J'appréhendais d'arriver à la 28ème semaine mais c'est à 22 semaines que les choses se sont compliquées et là le bébé était trop petit pour s'en sortir. En fait, il s'agit problement d'une béance du col qui n'a malheureusement pas été détecté car les médecins n'ont rien recherché. Pour la dernière grossesse j'ai subi un cerclage et je suis restée allongée à partir de la fin du 3ème trimestre et ce pendant cinq mois, me levant pour mon aînée le matin, le midi et le soir. Une à deux fois par semaine, je pouvais "sortir" mais mon ventre me pesait énormément et je sentais quelques contractions. Alors là prochaine fois, fait attention quand même. Positive le plus possible pour ta grossesse et repose-toi un max. Ne culpabilise pas pour le ménage ou autre. Pense à toi et au bébé.
Mon aîné n'a aucune séquelle de sa grande prématurité, mais bon c'était pas drôle non plus cette séparation de deux mois avec mon nouveau-né, et l'inquiétude qu'il ne survive pas ou qu'il y a des séquelles.
Nos bébés, on ne les oublie jamais. Moi ça va faire 9 ans le 29 mai et elle est toujours là, dans ma tête et dans mon coeur même si mon petit dernier à rempli beaucoup le vide laissé par ma puce.
bonjour je vien de lire votre texte et croyez moi que je vous comprend et de plus j'ai 2 garçons qui ont 11ans et 7ans le premier est né tout a fait a terme parfaite grossesse et vlan le 2eme né a 26sa resté 103jours a cloche villeet va bien aujourd'hui je vous evite les detailles de ce longs parcours a l'hopital il est tres fragile du poumon et un peu petit (108cm pour 7ans mais v a quand meme bien) mais mal'heureusement le 4 novembre 2010 j'ai mis au monde un petit bb que l'on desirait plus que tout (comme ses deux frere) il est né sans vie a 19+5sa j'ai eu des contraction tres tot a 15semaines de grossesse je supose que le contraction a ouvert le col car l'otopsi na rien trouver medicalement et on me dit qu'a la prochaine grossesse je serai cerclé tres tot et je prie ledieu que ça marchera car j'ai l'attention de recommencer des j'aurai eu 2cicle
je comprends votre douleur à toutes, car je suis passée par là moi aussi.
j'ai perdu ma petite fille, ma princesse, il ya bien des années dejà,mais à chaque évocation, j'ai l'impression que c'est très recent. C'était le 20 Octobre 2004.
Après des années d'attente, de frustation, de colère puis de résignation, ma grossesse fut une oh! agréable surprise!!!
Le premier trimestre c'était mal passé, nausées, bouffées de chaleur, réveil nocturne...puis au 4 eme mois tout est rentré dans l'ordre j'ai commencé à vivre pleinement ma grossesse, à m'epanouir et avoir une relation fusionnelle avec mon bout de chou. C'était magique!! Puis ce marin d'Octobre, à 23 semaines de grossesse, sans qu'il ya ait le moindre problème, le moindre petit signe, petit symptome, je vais faire pipi et là, c'est la poche des eaux qui est entrain de sortir. Panique totale. Je ma cousine m'accompagne aux urgences, je ne comprends toujours pas ce qui m'arrive, jusqu'à ce que le medecin m'annonce que je suis en train de perdre mon bébé, non, que mon bébé est mort. Je refuse de l'admettre, pour moi c'était tout simplement pas possible!!!!
on me conduit à la salle d'accouchement, je suppliie les sages femmes de ne pas faire sortir mon bébé, de le garder encore un peu, il va revenir, tout sauf perdre tout espoir , tout sauf l'accoucher maintenant. Je refuse d'admettre la triste réalite, je ne pouvait pas croire à ce qu'elles me disaient, je faisais un cauchemard, mon Dieu! non ce ne pouvait pas etre possible, ça n epouvait pas nous arriver à mon bébé et à moi, non ce n'etait pas de mon bébé dont toutes ces personnes parlaient. Je refusais de "pousser" mon bébé, mon ange, et j erefusais de me faire opérer, et le cauchemard à duré des heures, 8H et 20 min. Elles ont fini par forcer la sortie, parceque j'etais à demi inconsciente, vu les douleurs de contractions. Je n'ai pas arreté de pleurer toute cette nuit là. Et le lendemain matin j'ai demandé à quitter l'hopital, plus tard je faissais une tentative de suicide. Je ne voulais plus vivre sasn ma princessen sans mon ange, ce bout de chou qui avait donné un sens à ma vie. Le pire c'est que je n'avais meme pas pu la voir, les sages avaient decidés ainsi, elles ont pensé que ça allaient etre plus dure pour moi de faire son deuil si je l'avait dans l'etat ou elle était. Elle ont eu tord. Aujourd'hui j'aimerai à nouveau etre enceinte, meme si je sais qu'il ne la remplacera, mais je n'y arrive toujours pas.
BISOU A TOUTES
Messages postés
108
Date d'inscription
mardi 27 octobre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
18 octobre 2010
29
j'ai le coeur brisé , ça fait très très mal d'entendre ton histoire et je veux pas imaginer comment tu l'as vecu, je sais pas quoi dire, mais juste un point d'interrgation, tu sentais ton bebe bouger avant cet accident ou pas, pacque les doc disent toujours qu'il faut controler nos bebe et si au bout d'une journée y a pas un signe il faut déclarer , je sais pas ton cas, mais je te souhaite de touit mon coeur que tu auras un bébé, grooos bisous.
Salut Patoue! Ton message me touche énormément..tu as pu lire plus haut qu il m'est arrivé la même chose qu'à toi...C'est l'incompréhension totale. Les médecins t ont ils trouver une raison à la rupture de la poche?
Moi, aucune raison...éventuellement un utérus qui a du mal à se détendre. Pour ma part, je n'arrive pas à penser à une nouvelle grossesse. J'aimerais un jour un enfant, mais sans avoir à le porter pendant 9 mois...C'est moche de dire cela et pourtant, c'est tellement vrai...Tu dis que tu n'arrives pas à tomber enceinte. Sans indiscrétion: c'est une volonté comme moi ou c'est cette fichue nature qui se met en travers??? Je te souhaite bon courage et j'attends ta réponse. Ca me fait du bien d'en parler avec d'autres personnes, car je n'en parle à personne dans mon entourage. J'ai l'impression d'être observée, comme si c'était pas normal que j'aille pas bien...C'est arrivé il y a 4 mois et pourtant c'est comme hier...A bientoy. Bis
Bonjour à vous toutes

Jeudi 11 février à 23h42 mon fils José-Nicol est né mais trop petit pour vivre.
C'est ma 2ème grossesse ma fille va avoir 11 ans et moi bientôt 42.
J'étais enceinte de 22 semaines et vlan le cauchemar, le week end d'avant je suis rentrée d'urgence à la clinique car j'avais des contractions avec saignements, ils m'ont gardé 3 jours car cela aller mieux et je voulais être auprès de ma fille.
Le gyné m'a ausculté et m'a dit que je devais rester au lit le plus possible et revenir en cas de récidive.
Il n'a pas trop approfondit car je devais passer ma 2ème echo le mercredi 10 février.
Chouette nous voilà parti pour l'écho, ma fille et mon compagnon car nous avions hâte de connaître le sexe de bébé.
Je m'installe sur la table et là ,le doc n'arrive pas à voir correctement le bébé car il est de dos et il ne peut pas faire correctement les mesures, il essaie de bouger bébé car d'après lui bébé dort.
Il est accompagné d'une élève ( enfin je crois bien),je sens que quelque chose se passe mais je ne dis rien j'attends, il s'absente vers son bureau et laisse l'élève regarder à son tour, elle a du mal à faire les mesures et parle avec le doc qu il y a une anomalie sur le rythme cardiaque, un peu faible...
Elle me demande de me rhabiller et le doc demande à ma fille de nous attendre en salle d'attente.
Là il nous annonce que le bébé est dans les courbes les plus basses, qu'il va envoyer certains clichés au CHU pour avis et il téléphone en direct à mon gynécologue pour qu il me reçoit le plus rapidement possible pour faire au plus vite une amniosynthèse et de revenir dans 3 semaines pour une nouvelles écho car parfois cela arrive et avec du repos cad 18 heures coucher mais qu'il reste pessimiste car les courbes sont vraiment inférieure à 3% et que le bébé ne s'alimente pas comme il faut.
Je suis en pleurs et on file vite direction le cabinet de mon gynécologue.
Sur le trajet je sens du liquide tout chaud entre mes jambes, je dis à mon compagnon je saigne heu! non je perds les eaux...
Arrivée au cabinet du gynécologue, la secrétaire nous demande de nous installer en salle d'attente non impossible je suis trempée, j'emprunte les toilettes avec 2 protections qu'elle me tend, en sortant le gynécologue est là et m'emmène d'urgence à la clinique c'est à 2 pas.
Il m'installe en salle d'auscultation et vérifie par une écho, la poche s'est fissuré et il ne peut plus faire d'amnio plus de liquide.
Il me réconforte et va chercher mon compagnon et ma fille restés à remplir les modalités ( les papiers d'admission).
Je reste seule ds cette salle et je n'arrive pas à croire que le pire est là, ma fille et mon compagnon arrive, le gyné demande à ma fille de rester un instant dehors car il veut s'entretenir avec nous.
Et là il nous annonce que je vais aller en salle pendant 2 h car je vais accoucher mais il ne sait pas dans combien de temps et qu'il y a aucune chance pour mon bébé car il est trop petit.
Je veux embrasser ma fille avant que mon compagnon la ramène chez une amie, je la rassure.
Je vais en salle de travail, une sage femme très sympathique que je retrouve car le week end d'avant j'étais venue, elle me dit mais je ne voulais pas vous revoir de si tôt, je lui ai répondu que moi non plus mais qu'apparemment bébé en avait décidé autrement.
Elle me pose une perfusion et me dit que je reste ici pour une surveillance de 2h, je lui demande dès l'arrivée de mon compagnon il pourra venir avec moi, elle me répond bien sur ne vous inquiétez pas.
Que je n'hésite pas à sonner dès que j'en ai besoin,une infirmière me prélève du sang pour analyse,et urine aussi ensuite elle me dit qu'elle va me piquer aux fesses pour une injection de morphine et autre chose ( je ne m'en souviens plus) cela va me chouter un peu mais me décontracter.Mon compagnon arrive enfin! mais je suis bien choutée mais j'ai envie de vomir,chose que je fais au moins 3 fois, la sage femme dit que je ne dois pas supporter la morphine.
Mon gynécologue est de garde ce même jour et il vient me voir régulièrement et m'explique comment cela va se passer,que je vais retourner en chambre et attendre que le travail se fasse seul.
Nous revoila en chambre et je voudrais que cela arrive cette nuit car c'est long et franchement je ne réalise pas tout à fait à ce moment là...
Nous passons la nuit dans la chambre, j'ai de petites contractions mais rien de plus.
Le lendemain on m'apporte le petit déjeuner,une sage femme m'explique que mon gynécologue va venir me voir et me donne des antibios que j'avais commencé le week end dernier car j'avais un début d'infection (enfin mon taux sérique était trop élevé à ce moment 4 jours auparavant...).
Une responsable du services revient nous expliquer ce que l'on nous avez dit la veille, des papiers administratifs,est ce que l'on voulait une autopsie,reconnaitre l'enfant,s'occuper de lui pour les obsèques,le voir après sa venu etc...On a beaucoup discuté avec mon compagnon ( mon amour).
On a vu le matin la psychologue car on le désirait, on a discuté longuement et elle nous à fait part de son expérience etc...
Je retenais mes larmes mais parfois cela était trop difficile et je me lâchais...
Le gynécologue est venu voir si tout aller bien je lui ai dit que j'avais des contractions et il m'a dit qu'il attendait une réponse du comité pour la prise de 3 cachets pour m'aider à ce que le travail s'accélère.
Avec mon compagnon on a décidé d'autoriser une autopsie,de reconnaître l'enfant et de le voir dès sa naissance.
A 17h30 (jeudi 11 février 2010) le gynécologue arrive avec le fax de confirmation et il me donne ces 3 cachets que je dois prendre en sa présence, ce que je fais sans broncher car je sais que c'est la fin et que je ne veux pas que mon bébé souffre.
Il nous dit que cela peux prendre des jours????(Oh! je connais l'issue et nous voulons que cela se passe vite sans souffrance physique en plus)...
La journée se passe, visite de mes beaux parents,on discute de choses et d'autre pour que j'oublie un peu.
Mon compagnon revient, il est allé récupérer des affaires chez lui car nous n'habitons pas encore ensemble il est chef d'entreprise et son travail est loin de chez moi et je veux terminer la scolarité de ma fille ( son CM2 avant un déménagement).
On dîne ensemble dans la chambre, on parle beaucoup et on essaie de dormir, le gynécologue passe régulièrement ainsi que les sages femmes de garde.
J'essaie de dormir un peu et je compte les contractions,je m'assoupis et je suis réveillée par des contractions plus fortes, j'attends un peu avant de prévenir la sage femme.
23h00 les contractions sont fortes, la sage femme arrive et elle m'emmène avec un fauteuil en salle, mon compagnon vient avec moi par un autre couloir.
La jeune sage femme me prépare est me dit ben dis donc vous c'est du rapide car une 1/4 d'heure plus tôt rien à signaler.
L'anesthésiste arrive pour me faire une péridurale,j'ai mal à chaque contractions,je pleure,ils font sortir mon compagnon, et dès la péridurale effectuée, une contraction et le temps de m'allonger je sens mon bébé arrivait,tout va très vite,une 2ème poussée et bébé est là entre mes jambes... Je le sens...Il est 23h42...
Elles coupent le cordon et mon gynécologue s'excuse car il arrive trop tard,je répond à demi consciente, pas de problème ils ont assuré comme des chefs.
Mon bébé est dans un haricot recouvert d'un linge blanc, je le regarde et la sage femme me dit qu'elle revient avec lui.
L'anesthésiste est toujours là et me met un masque pour que je m endorme un peu , le temps que le gynécologue vérifie que tout a été expulsé...
Je me réveille à nouveau , ils font rentrer mon compagnon.Je lui dis que ça y est le bébé est là et qu'ils vont nous l'emmener.
A ce moment là on ne sait pas si c'est une fille ou un garçon, l'anesthésiste est là et nous dit c'est un garçon si nous ne connaissions pas le sexe...
Le gynécologue arrive avec notre garçon emmitoufler dans un linge pour que nous le prenions dans nos bras,je suis toute bizarre,je sais qu'il est sans vie mais je veux l'embrasser, lui dire que nous l'aimons et rester avec lui...
Je demande si je peux l'embrasser ( question bizarre aussi?) c'est ce que je fais et je dis à tous ceux qui étaient présents :" Il est beau mon fils! hein!" un hochement de la tête du gynécologue tout gêner de la situation.
A ce moment là, je n'ai pas impliqué mon compagnon,je réalise aujourd'hui en écrivant que j'ai dis mon fils et non notre fils...Oh mon amour! excuse moi c'est involontaire bien sur que notre fils est beau...
Je l'ai tenu dans mes bras et nous l'avons regardé longtemps, tout le monde s'est éclipsé pour nous laisser seul,mon compagnon a pris une photo.
J'ai parlé longuement à notre fils,que nous l'aimions qu'il va retrouver son oncle et sa grand-mère ( mon frère est décédé , il avait 19 ans et la maman de mon compagnon quand il avait 11 ans) donc on a décidé de lui donner leurs prénoms José-Nicol (mon frère et sa maman).
Je me suis excusée auprès de lui si j'avais fait quelque chose pour que cela se passe ainsi et que nous l'aimions, nous l'avons embrassé et laisser au gynécologue pour qu'il l'emmène....
Ensuite nous avons signé pleins de papiers, pour l'autopsie,la prise en charge etc...
Je suis restée en salle pendant 2 heures avant de retourner en chambre que l'effet de la péridurale disparaisse.
Nous sommes retournée en chambre et nous avons essayé de dormir avec pleins de cauchemars pour ma part.
J'ai beaucoup pleuré ensuite car je n'arrivais à me faire à l'idée de savoir mon bébé loin de moi et que je ne le verrai plus...
Le lendemain le gynécologue m'a demandé ce que je voulais faire moi bien sur, je voulais rentrée chez moi, ma fille attendait avec impatience mon retour et je savais que je n'avais plus rien à faire à la maternité ,mon fils partait aussi le matin même pour le CHU.
Le gynécologue ne sait pas opposé à ma décision et il voulait me voir dans un mois et qu il faisait un courrier à mon médecin traitant et que je n'hésite surtout pas en cas de besoin qu'il serait là .
Et qu'il nous donnerait des nouvelles dès les résultats.
Nous sommes partis directement de la clinique en mairie reconnaître notre fils, c'est important pour nous car nous voulons laisser une trace de sa courte présence parmi nous.
Je suis triste et pense tout le temps à ces moments dès que je faire les yeux toutes les images réapparaissent.
Je sais que cela va être dur, il reste encore des modalités, il faut que j'aille voir la CPAM car j'ai droit au congés de maternité, c'est absurde, j'étais enceinte il y a 4 jours et maintenant plus rien, mon bébé n'est pas avec moi et mon ventre reste un peu rond...Je ne réalise pas trop encore mais je sais qu'il n'est plus là...
Ces dernières nuits je croyais à chaque réveil que c'était un cauchemars et que je vais me réveiller mon fils en moi...
Eh! non désillusions... c'est bien réel, je dois affronter maintenant la réalité, ma souffrance, notre souffrance...
Je tourne en rond, c'est les vacances pour ma fille et elle est toute proche de moi, je discute beaucoup avec elle mais refuse que je pleure alors je lui explique que c'est normal j'ai du chagrin mais que cela va aller...
Oui mais combien de temps...
J'attends avec impatience le résultat de l'autopsie et je regarde souvent les photos prises de notre fils...
Je ne sais pas encore si je veux un autre enfant car j'ai cette peur en moi mais ce sera un autre enfant son frère ou sa sœur le 3ème pour moi et le 2ème pour mon compagnon...
Voilà mon histoire, notre histoire, son histoire...
José-Nicol, sache que nous t'aimons et t'aimerons toute notre vie...

A toutes les mamans, soyons fortes et je suis de tout cœur avec vous...

Merci à mon gynécologue Docteur M---, Docteur R------ (Echo...) et toutes les personnes de la clinique pour leur soutien et leur discrétion...
Merci de m'avoir lu car cela me fait un immense bien d'écrire mon, notre son histoire...

Je t'aime mon ange...Maman
> José-Nicol
Me revoilà avec mon chagrin grandissant chaque jour... (j'ai laissé mon histoire le 15 février 2010).
Je sais que cela ne sert à rien de m'apitoyer comme cela mais c'est plus fort que moi.
Comment vais je surmonter cette peine, ce manque,ce cauchemar...
Mon amour et ma fille sont là heureusement...
Devant ma puce j'essaie de ne pas esquisser une larme mais c'est difficile et je me cache...
Aujourd'hui je suis allée à la CPAM, je n'ai pas pu prononcer un mot tant le chagrin me gagnait, car le fait de dire pourquoi ma venue...pfffffff pour faire valoir et changer les dates de mon congé maternité...
La pauvre dame , elle s'excusait et compter les semaines sur un calendrier pour vérifier si j'avais le droit à ces congés???
Ensuite avec ma puce nous sommes allées faire quelque course,aucune envie et trop fatiguée pour avancer mais il le faut, la vie continue mais qu'est-ce-que c'est dur!!!!
J'ai hâte que tout cela s'apaise, je sais que je n'oublierai jamais...
Bon je vais essayer d'aller dormir un peu avec mes larmes et mon chagrin.

Mes amours je vous aime...
Mon ange papa, maman et ta sœur t'aime beaucoup .

A toutes les mamans donnons nous du courage.

Une maman triste...
Messages postés
39
Date d'inscription
jeudi 3 décembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
25 mai 2010
13
bonjour
ne t'inquiète pas tu vas oublier, c'est pas vraiment facile, moi j'ai oublié dès que je négligé l'entourage, croyer moi personne ne te comprend ils cherchent seulement à quoi en parler et parler sans s'arrêter, mais maintenant je me sents plus à l'aise, et j'attends tomber enceinte de nouveau et la vie continue pourquoi s'arrêter? à une experience doulereuse? laisses la passer et tu vas voir! et oublis tt le monde,
dieu soit avec toi et avec ttes il nous laissera jamais tomber, il y a toujours une 2ièmme chance
bon ccourage
salut peux tu t'expliquer mieux je ne te comprend pas.
Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 26 octobre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
27 octobre 2009

Bonjour je m'apelle virginie j'ai 34 ans je comprend se que tu peux ressentir je viens de sortir de l'hopital se vendredi je suis tomber enceinte le 17 juin 2009 la naissance de mon bébé était prévu pour le 17 mars mecredi j'avais rdv pour l'echographie du 2 eme trimestre j'étais a 20 semaine j'avais entendu le coeur de mon bébé 15 jrs auparavant tout semblais aller pour le mieux mais mardi soir j'ai commencer a avoir des perte légérement rosé puis comme j'avais eue un soucis au debut de ma grossesse avec des perte legere avec un peu de sang et suite a un examen a l'hopital de senlis on m'avais dit que je m'inquiétais pour rien le médecin a été tres désagréable d'ailleur du genre " vous fabuler madame faut vous calmer" entre nous un vrai con!!!!! comme si je m'amusais a faire plus de 30 borne pour le plaisir de me faire osculté!!!! alors moi je ne me suis pas inquiété!!! nous etions le samedi 30 aout j'etait enceinte de 12 semaine et je fesait ma premiere echo le mercredi qui suivait ....

arriver a mon quatrieme mois , le mardi la veille de ma deuxieme echo le soir je me suis apercu que j'avais des perte legerement coloré le lendemain matin j'arrive au travail je me suis apersu que les perte devenais de plus en plus maron accompagné d'un mauvaise odeur la j'ai interpeller l'infirmiere de mon travail et lui en ai parler elle ma conseiller de consulter comeme l'apres midi j'avais mon echographie a 14 h alors j'ai attendu de passer l'écho en me dissant que j'irrai direct au medecin enssuite!!!
je suis arriver toute exiter le coeur battent avec mes deux enfant benjamin 12 ans et marine 9 ans il était si heureux d'aller voir le bébé maman m'accompagnais aussi!!!
je me suis installer et le monsieur a commencer a passer l'écho et la je l'ai vu changer de tête pendant au moin se qui ma sembler une éternité!!!! ensuite il ses tourner vers moi et ma dit je suis désoler madame j'ai aucun rhytme cardiaque!!!! la je me suis mise a hurler sans meme regarder si mes enfant était présent tellement la douleur ma poignardé!!!! se tout petit bébé mon bébé c'était éteint dans mon ventre!!!!
tt a été trés vite enssuite je ne sais pas comment j'ai trouver la force mais j'ai appeler mon mari il est venu me chercher et ma conduit a l'hopital au urgence!! j'ai attendu au moin deux heure avant de voir un médecin sur le coup j'ai resentis bcp de colere par rapport a l'attente et quand ma maman a voulus aller re sonner je lui ai crier de ne rien faire de toute facon il y avait plus d'urgence mon bébé était mort!!!!!!

il mon confirmer le verdicte de l'écho mon hospitaliser en me demandant de faire un choix sur l'intervention par voix basse sous péridural ou part aspiration!!!
la premiere nuit ses dérouler avec des petite contraction et quand je somnolais des cauchemard se soir la j'ai chanter en me bercant des berceuse pour mon bébé enssuite .....
le destin a fait les chose autrement j'ai accoucher normallement toute seule dans ma chambre le lendemain vers 14h mon mari et ma mére sont venu me voir le matin la j'avais de plus en plus mal j'ai fait comme si de rien n'etait et les ai envoyer manger enssuite tt a été trés vite j'ai eue de plus en plus de contraction j'avais tres mal j'ai trouver le courage de me lever et d'aller mettre leur culotte jetable et une protection et me suis recoucher!!! enssuite toute les deux minute j'ai eue des contraction puis une trés grosse!!! un gros craquement dans mon ventre et j'ai sentie un liquide chaud couler j'ai voulu appeler l'infirmiere mais leur boitier ne fonctionnais pas alors je me suis lever doucement et me suis trainer jusqua la porte il y avait un boutons sur le mur rouge j'ai appuyer et suis retourner au lit la!!! une infirmiere et venu ma changer ma perfusion pour la douleur et ai resortie de la chambre ensuite j'ai de nouveau eue une grosses contraction et la j'ai senti que j'expulsait le bébé il était tout chaud!!!! vu que le boitier d'apelle ne fonctionnais toujours pas je me suis relever avec le bébé entre mes jambe pour de nouveau faire le tour du lit et appuyer sur le bouton rouge et de nouveau me suis recoucher j'ai vu 36 chandelle mais j'ai tenu le coup!! la j'ai eue l'impresion que les infirmiere m'était 10 ans a arriver j'ai cogner fort sur la table qui était a mes cotés en les appelent elle on fini par arriver et se sont apercu que j'avais expulcé toute seule le bébé enssuite tt a été trés vite il mon descendu en bas mon n'étoyer j'etait la sens etre la je les ai vu prendre mon bébé et le mettre dans une serviette pour l'éloigner de moi j'avais raison c'etait bien un petit garcon mon fils alexis.... mon petit ange que j'ai tellement désirer.... je ne comprend toujours pas se qui ses passer ni pourquoi sa ses passer j'ai tenu tete a tt le monde que j'aurai un petit garcon je le s'avais au fond de mon coeur!!! j'avais tt acheter en bleue s&ns vraiment en etre sur a 100 pour 100 mais au fond de moi j'en était sur !!!! et je ne m'était pas tromper le seule hic ses que je ne verrai plus jamais mon bébé mon alexis je ne veux pas qu'on me dise que j'en aurai d'autre comme si il n'avait pas exister comme si on pouvais le remplacer .... meme si je sais tres bien que je vais devoir vivre avec cette douleur.... voila la premiere chose qu'on ma dite vous etes jeune vous pourer en avoir d'autre comme si c'etait un caprise et que cetait un objet qu'on pouvais remplacer non pour moi c'etait plus que sa !!! c'etait un petit miracle que j'ai attendu trois ans et qui ses manifester alors que je ne pensait vraiment plus etre a nouveau mere!!!! certe je me suis peut etre trop investie mais pour moi tout semblais normal des tas de gents prepare l'arriver de bébé j'ai fait quoi de traver???
je suis conciente n'etre pas la seule dans cette situation , mais dans ses moment la on na vraiment l'impression de l'etre!!! on voudrais comprendre!!!
je suis actuellement a la recherche du pourquoi??? je m'en veux tellement questce que j'ai bien pu faire de mal?? est ce ma faute?? et se vide qui m'opresse par moment je n'arrive même plus a pleurer!!!!
apres avoir regagner ma chambre mon mari et ma mere était la et pleurais et moi je les regardais avec l'impression d'etre completement étrangere a leur douleur comme si j'avais plus de peine je n'ai pas compris et ne comprend toujours pas ma réaction!!!!!! je m'en veux enormément!!! que m'arrive t'il??
il y a que le lendemain matin que je me suis reveilller entre deux cauchemard et la j'ai réaliser se vide et j'ai eue trés mal et je me suis mise a pleuré de gros sanglo, j'ai pleuré des heure sans m'arreter, comme il ne m'était jamais arriver de pleuré, je suis toujours dans le floue, 5 jours aprés j'essaye de comprendre j'ai bcps parler avec des personne tres gentille a l'hopital mais je n'ai toujours pas de reponse!!! j'ai refuser l'otopsis car a l'idée qu'il touche mon petit sa me vrillais le coeur!!!
dans un mois j'ai une prise de sang a faire suivi d'un rdv avec le medecin pour essayer de trouver la cause

tout se que je sais aujourd'hui ses qu'il y a 15jrs son coeur battais encore d'apres l'echo il aurrai céssé de grandir entre 12 et 13 semaine et qu'il avait son cordon autour du coup les medecin pense a une infection car je me plaignais d'une fatigue exagéré je dormais toute la journer depuis 4 mois je restais eveiller pas plus de 5heure par jour sur le coup quand je leur ai dit sa les a fait rire et moi sa fesait au moin trois semaine que j'avais des soupcon!!! je trouvais sa pas normal du tout !!!
du coup je culpabilise en me disant que j'aurais peut etre du consulter plus tot!!!!
et je reste la avec mon envie de bébé qui ne se réalisera pas car rien que le fait d'imaginer recommencer je serai téroriser a l'idée de vivre encore une fois cela
et surtout parceque je voudrais qu'on me rende mon bébé je m'en veux tellement de l'avaoir abandonner a l'hopital si il s'avais combien je l'aime se petit garcon mon petit alexis.
Messages postés
108
Date d'inscription
mardi 27 octobre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
18 octobre 2010
29
je suis vraiment désolé pour vous et pour cette malheureuse expérience c, c tres difficile de retenir mes larmes , dieu soit avec vous
Voila plusieurs fois que je traine sur ces sites.

Comme vous, j'ai vécu une fausse couche tardive à 19 semaines il y a 4 mois. Pour moi, c'est comme si c'était hier...J'ai du mal à regarder vers l'avant et pense encore à mon petit garçon. Les médecins n'ont trouvé aucune raison à ce qui nous est arrivés. Notre petit était beau et bien formé. J'ai perdu les eaux brutalement à la maison. J'ai tout de suite su que j'étais en train de perdre mon BB. Aujourd'hui, j'ai très peur de retomber enceinte et de vivre le même cauchemar. Est ce que quelqu'un d'entre vous a vécu comme moi une fausse couche tardive et est retombée à nouveau enceinte??
Comment explique t on ces foutus FC tardives?

Merci de votre soutien. Bon courage aux mamans qui ont connu ce bonheur arraché.
Bonjour en fait c'est par hazard que j'ai consulté ce site
Moi je suis dans la meme situation que les autres a 20 semaines j'ai perdu mon petit garçon et la la date d'anniverssaire approche (18 Février 2009).
Pour te répondre Ange j'ai quand meme retenter l'expérience de la grosesse et la je vient de faire a nouveau une fausse couche a 12 semaines et je t'avoue que je suis complètement démoraliser
Mais je sais que je retenterai une dernière fois l'expérience et cette fois je mettrai toutes les chances de mon coté pour que celà puisse fonctionner.Alors comme me l'a dit mon gynéco j'attend encore 4 mois et si j'ai le courage je me lance, sinon j'éssaierai de me satisfair ede ce que j'ai déjà un magnifique petit garçon de 5 ans
courage
> gabriel
Un grand merci pour ta réponse. Je te souhaite également bon courage. Pour moi, le temps passe mais les jours se ressemblent...J'ai consulté un nouveau gynéco qui m'a encouragé à entamer une nouvelle grossesse, mais je n'y arrive pas...Je t'envie d'être si courageuse! A bientôt.
bonjour ange comme toi j'ai vecu le meme drame fc a 19+5sa et l'otopsi na rien trouver medicalement nous n'avons pas souhaité savoir si c'etait un garçon ou une fille mais aujourd'hui je regrette de n'avoir pas eu le courage de mettre un visage a ce bb,n'ous l'avons inscrit sur notre livret de famille on l'a prénomé Nirina,Abygael ( j'ai une pers de mon entourage tres proche qui ma dit c'est pas grave tu est gene et tu en fera un autre ,sauf que pour moi c'est irremplaçable meme si j'en aurai 15autres apres ce petit angeet de plus c'est pas yn jouet que l'on achette au super marché que l'on peu echangé parcequ'il n'a pas bien fonctionner)
je suis desoler pour toi bon courage jai perdu ma fille a23 semaine je partage ma peine avec toi
Messages postés
108
Date d'inscription
mardi 27 octobre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
18 octobre 2010
29
bonjour, en lisant ce que vous venez d'écrire , je me suis sentie à l'hopital pres de toi tellement je voyais des images et non pas des mots, j'ai les larmes au yeux et je t'assure que tu n'y ai pour rien ne te culpabilise pas

je suis enceinte de 11 semaines, j'avais des douleures au bas de ventres depuis le debut de ma grossesse , mainant ces des douleures fréquentes, et apres avoit lu tt ce que vous venez d'écrire, je me pose la question , est ce que j'arriverais à mettre mon bébé sein et sauve, ou je vais passer par la meme expérience que , j'ai très peu..

bisous, votre amie
Le 20 novembre dernier à 5heure de matin j'ai accouché de ma troisième fille Agalé elle fessai 18 cm et aurrai visiblement resemblée a ses deux soeurs. C avec ma gynéco que j'ai apris la mauvaise nouvelle. Tout aller bien, le 31 octobre j'ai eu de violentes contractions alors je me suis reposer en attendant mon RDV chez ma gynéco le 19 novembre(j'ai eu souvant des contractions a ma deuxième grossesse et le repos ete suffisant), le col ete bien fermé tonique et a l'écho plus de battement cardiaque sa croissance c'etait arreter aux dates des contractions violentes.
Se lundi la j'été toute seule en ville j'ai appeller mon marie pour lui dire puis l'école de mes filles pour qu'ils les garde jusqu'a 18h (le temps de trouver une solution) et enfin mon pere pour qu'il puis me prendre mes filles toute la semaine. j'ai été au urgence de la clinique ou j'été suivi et la mon mari et moi sommes tombé sur le plus con des médecins qui nous a demander si le bébé été bien mort (sur de sur? demanda t il ) et quand t il a refait une écho a pris un air dégouter et a dit " a oui d'accord" et il nous a renvoyer chez nous.Le lendemain je suis retourné a la clinique voir mon médecin qui n'a tout expliqué les demarches qui aller suivre.
j'ai eu les comprimé pour ouvrir mon col et j'ai attendu 2 jours puis les contrations sont arriver maturellement comme pour un accouchement normal est la petite est arrivée.mon mari n'a pas eu le temps d'arriver pour l'accouchement car elle est arriver trop vite du fait qu'elle soit mon troisieme enfant.
ils ont fait un curtage pour décoller le placintas sous anesthésie général.
je penser que sa aller, que j'accepter la prète de cette petite mais le retour a la maison depuis une semain est difficile je ne veux voir personnes ma filles de 6 ans la tres mal pris l'annonce a ete violente car elle a du mal a accepter. je me sens seule.
je suis vraiment triste pour toi et je comprend le fait que tu te sente seule!!! ses un moment tres dur a vivre et les plait sont tres longue a cicatriser du moin si elle cicatrise un jour moi on ma sortie des connerie aller madame sa doit aller mieux pour vos deux enfant mais le mal et la et on n'y peux rien on est seule malgres tout se que bcp ne comprenne pas elas pour eux sa semble evident que sa va et sa doit passer moi je pense qu'il faut du temps bcp de temps car psycologiquement on est boulverser on a mal et effectivement on est seule mais quand il nous arrive de croiser des femme qui vive le même enfer et qui elle peuve comprendre notre mal on s'appercoit qu'on est seule avec notre douleur certe mais que l'on n'est pas les seule a vivre l'enfer d'avoir perdu sont bébé!!! si te viens l'envie de parler de se qui te fait mal sache que tu n'est plus seule!!! je comprend l'enfer que tu vie et ta souffrance car quel que soit le moment ou on le pert ce bébé tant desirer on na mal et le pire ses surtout le choc que sa nous laisse le vide et la détresse!!!! dans ses moment la meme entourer on est seule on le vie comme une punition et on culpabilise bcp aussi moi aussi je me sens tres seule meme entourer je le suis car la douleur que je ressent n'appartient qu'a moi je n'en parle pas car j'ai toujours les meme reponse et des regard de pitié j'en veux pas de tt sa je veux seulement comprendre prkoi c'est tout !!!!!
je ne sais pas si on aura l'occasion d'en parler enssemble mais sache que je repondrais a ton mesage si tu veux parler...... je ne te dirai pas que sa ira mieux et que tu oublira c'e serai mentir on oublie jamais rien on vie avec!!!!! a bientot si tu me cherche j'ai le pseudo vivivivre.....
Bonsoir à toutes (et à tous)...
J'suis émue aux larmes devant vos témoignages, je partage complètement votre douleur ayant moi meme vécu cette épreuve que je ne souhaiterais meme pas à ma pire ennemie si j'en avais une...
Moi j'avais 22ans et je me souviens encore de ce jour de septembre 2008, après des jours de nausées, de fringales et de fatigue intense... après avoir uriné sur mon test de grossesse : POSITIF!!! et là tout s'enchaîne, les prises de sang, rdv chez le gynéco, planification des semaines a venir, pleins de projets dans la tete, la panique de l'imprévu, l'excitation de l'inconnu mais SURTOUT le fruit d'un amour qui dure depuis 7ans maintenant...
Début de grossesse difficile, nausées du matin au soir, envie de dormir permanente, et émotivité anormalement élevée. j'pleurais à la moindre contrariété... j'ai eu des contractions utérines dès les premières semaines et mon gynéco ma préscrit des spasfons et du repos...
2mois, 3 mois, 4 mois... toujours pareil, je répète bien à mon gynéco que les contractions ne cessent pas... ca m'angoissais et son calme de "je-m'en-foutiste" me stressai encore plus...
5ème mois, 16 déc 2009 écho morpho... c'est UNE FILLE et elle est parfaite... j'en rêvais... sachant que dans ma famille, il n'ya que des garçons, que des frères, que des neveux, que des cousins... je suis l'unique fille alors quand j'ai su que c'était une nénette... une joie intense m'envahit... même un garçon aurait fait mon bonheur ceci dit...
Puis 22 déc, rdv chez le gynéco pour lui montrer mes échos et faire mon suivi mensuel... 2-3 jours avant, je m'étais apercue que j'avais des pertes un peu marron donc je lui dit... il m'ausculte et me dis que mon col s'est raccourci... "repos total et une autre écho dans 15 jours"... sachant que j'avais des contractions depuis le début, n'aurait-il pas manqué qqch?? j'évite de me poser cette question parce que ca ne changera rien a ce qu'il s'est passé par la suite...
24 déc au matin, au toilette et une "grosse perte un peu colorée" (j'ai su plus tard que c'était déja le bouchon muqueux)... je panique tout de suite et appelle mon homme pour m'emmener aux urgences... après 3h d'attente, c'est a mon tour... toucher vaginal et là... le gynéco urgentiste m'annonce que la poche des eaux est déja dans le vagin... je me suis immédiatement mise à trembler de tout mon corps, je ne m'attendais pas à ca... 23 sa, elle ne "pouvait pas arriver maintenant"...
eux pensaient que j'accoucherais dans la nuit... mais je n'avais plus de contractions... pendant 3 jours, hospitalisée et les medecins attendaient de voir ce qu'ils se passeraient naturellement... rien... une lueur d'espoir : repousser la poche des eaux et "cercler"... alors on prie, voyant notre tristesse, certains de nos proches ne pouvaient retenir leurs larmes... "Prom-test" pour vérifier si la poche des eaux n'est pas fissuré... elle l'était... plus d'issue, je devais me séparer d'elle... 28 déc 19h00 en salle d'accouchement, péridurale... notre Eden est née... psychologiquement, ce fut très difficile pour moi, vraiment.
Heureusement j'ai un homme EXTRAORDINAIRE et une famille présente. Aujourd'hui, quasiment 1an jour pour jour, je pense l'avoir accepter et je parviens presque à sourire en pensant à elle, elle nous accompagne chaque jour... mais je pleure toujours en racontant mon histoire... la douleur psychologique, elle, reste vive.
Courage à vous toutes... Vous avez tout mon soutien ;)
Messages postés
108
Date d'inscription
mardi 27 octobre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
18 octobre 2010
29 >
Messages postés
39
Date d'inscription
jeudi 3 décembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
25 mai 2010

je voudrais bien savoir la cause moi aussi tellement je partage ton chagrin, dite, est ce que ton doc te demende de rester allonger pendant la periode de grossesse? paceque y a des cas de femmes qui restent allongées et ça marche , il faut ni la marche ni etre debout ni memle l'escalier,

ne perds pas l'espoir , ça viendra le bebe qui restera en toi et ne te laisse pas tomber jusqu'au jour ou il viendra au monde sein et sauve.
Messages postés
39
Date d'inscription
jeudi 3 décembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
25 mai 2010
13 >
Messages postés
108
Date d'inscription
mardi 27 octobre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
18 octobre 2010

je viens de prendre un traitement pour avorter, et j'ai un peu peur, et je me dis maintenant mieux qu'après, ça sera plus dificile tout en avançant en grossesse
a+
Messages postés
108
Date d'inscription
mardi 27 octobre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
18 octobre 2010
29 >
Messages postés
39
Date d'inscription
jeudi 3 décembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
25 mai 2010

j'ai pas compris ta situation, pq on te donne un traitement pour avorter?
Messages postés
39
Date d'inscription
jeudi 3 décembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
25 mai 2010
13 >
Messages postés
108
Date d'inscription
mardi 27 octobre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
18 octobre 2010

j'ai une grossesse arrêtée à 9sa maintenant!!!!!!!!!!!!!!
Messages postés
108
Date d'inscription
mardi 27 octobre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
18 octobre 2010
29 >
Messages postés
39
Date d'inscription
jeudi 3 décembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
25 mai 2010

sincérement sésolé

mais est ce qu'on vous a dit la cause d'une grossesse arretée, biensure pour ^prendre les precaution la prochaine fois
bonjours je connait moi aussi cette douleur car tout ce passait bien pour nous aussi et puis des pertes de sang anormales je consulte en urgence soit 30 minutes après le début des saigements hélas trop tard et la les médecins n ont pas éte tendre il m ont ignores ils parlait entre eux alors que moi j était la sur cette table d examen en priant le ciel pour que ce ne soit rien mais le verdict est tomber quand enfin un médecin m as regarder j'ai oser lui demander la vérité :fausse couche tardive a 28 semaines de grossesse avec un accouchement programmer au surlendemain je n aies pas fermer l oeil de ces deux long jours les plus durs de ma vie voila mon petit ange mon amour s en allait sans jamais avoir pu sourire ni ouvrir ces petits yeux sur le monde mon mari et moi l avons appelle Matéo . Il fait partit de nous à tout jamais.Nous étions comme toi abattus et voulions comprendre la réponse est venue d une autopsie que nous avions demander avec sont papa : ce peut etre une infection bactérienne silencieuse qui ce serait glissée entre le placenta et mon ange , entrainant une hémorragie et la mort du bébé. le deuil est long et difficile ,tu continura à vivre mais tu n 'oublirajamais cette petite puce, ta puce elle vivra a jamais dans ton coeur et celui de sont papa.si tu as bession de parler n hésite pas courrage je suis avec toi! que dieu bénisse ta puce! toi et sont papa
Messages postés
39
Date d'inscription
jeudi 3 décembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
25 mai 2010
13
merci, mais je ss hereuse d'avoir mes jumaux au paradis, je les trouveras un jour, je les adore comme s'ils sont avec moi et comme tu l'as dit ils font parti de notre vie

je n'ai pas eu d'histoire sur ça. je ne peux pas dire que je vous comprends. quoiqu'il en soit je vous soutiens moralement. ce dois être un moment de votre vie (voir toute la vie) qui fait mal et qui peut vous traumatiser.

encore une fois, vous avez mon soutien de vive voix et de plein cœur
Messages postés
532
Date d'inscription
mardi 17 mars 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
16 novembre 2011
237
bonjour,

j'ai lu vos histoires avec grandes émotions, je suis agée de 20 ans et enceinte de 18 SA.
je suis en arrêt du à un risque de fausse couche précoce.
je suis donc couchée 24/24.
Le problème est que j'avais mal au ventre souvent de grosse douleur, et quand j'en ai parlé à mon gygy et il a regardé mon col, il était bien pas de problème mais le bébé pousse.
je dois donc rester coucher pour que le bébé n'appuie pas et ne me provoque pas de contractions.
une sage femme passe toutes les semaines pour voir si tout ce passe bien et mes problèmes sont du à mon travail et à mes 3h de transport par jour pour m'y rendre.
J'èspere ne pas vivre les mêmes expériences que vous.
J'ai l'impression d' être chanceuse d'avoir un gygy comme j'ai, j'ai vu dans ses yeux une peur quand il m'a annoncé cela. et c'est même lui je crois qui m'a fait avoir encore plus peur et prendre vraiment conscience du danger que mon bébé encourait.
Courage
Bonsoir Hélène

Prends bien soin de toi et surtout reste coucher s'il le faut.
Ne pense pas à nos histoires, mais à ton bonheur qui va arriver j'en suis sur.
Reste optimiste et prends soin de toi jusqu'à la fin.
Finit les balades et trajets de voiture,plus de boulot et maitrise ton stress...

Prends soin de vous 2 et courage...

Bisous
Dans la maternité dans laquelle j'étais, ils font les autopsies qu'une fois par mois, ils attendent d'avoir plusieurs bébé et il me semble que c'était pas dans ma ville.
Je ne sais pas pourquoi ca été si long. J'ai eu un rendez vous avec mon médecin mi-janvier, je pensais que c'était pour connaitre les résultats d'autopsie. J'ai attendu plus d'une heure dans une maternité avec tout autour de moi des femmes enceintes, cela a été dur, j'ai failli partir. Quand enfin cela a été mon tour, il me dit qu'il n'avait pas les résultats de l'autopsie dans mon dossier, et comme il était 17h , le service était fermé. Il m'a donc fait juste un examen et m'a dit qu'il m'enverrait par courrier les résultats de l'autopsie. Beaucoup d'attente pour pas grand chose, car il n'y a aucune raison à cette fausse couche précoce.
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 17 février 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
15 mars 2010

Bonsoir à toutes

Le temps passe et je n'ai toujours pas de nouvelles de l'autopsie de mon ange.
Demain je vais prendre rdv chez mon gyné car cela a fait un mois jeudi dernier que mon fils est parti.
Je me force à sortir faire des courses , les boutiques mais je croise des nouveaux nés, des femmes enceintes et cela me fend le cœur et les larmes aux yeux... Cela me fatigue et me déstabilise...
Cela est très dur...
Je suis vide et lasse et mon manque est réel...
Mon ange je t'aime et tu me manques terriblement...

bonjour
je voulais te dire un peu mon histoire: moi aussi j'ai fait une fausse couche a 23semaines c était une petite fille on l a appeler Alice et déclaré sur le livret de famille. je n ai pas souhaitais faire l autopsie de mon bébé pour moi c était une souffrance de + a surmonter et j en avais pas le courage. après de multiple examen on a trouver la cause et mon col est trop grand d 1centinmetre donc il me faut un cerclage. j'ai était voir un psy pendant un bon bout de temps et elle m a aider a surmonter tout sa. sa naissance était le 27 avril 2010 j'ai réussi a faire mon deuil et le 27 avril j'ai appris que j était retomber enceinte et même si la perte de notre fille était dure quand j'ai appris cette nouvelle j étai aux anges et je me dis que le azar des dates n est pas indiffèrent a mon bonheur
ma psy me disait toujours que j allais aller mieux une fois que je serais retomber enceinte et c'est vrai même si je fais le baby blouse de ma petite Alice je suis heureuse d avoir a nouveau un petit bébé dans mon ventre mais il est vrai que si pour n importe quel raison je venais a reperdre ce bébé je n en referais plus
je te souhaite bon courage et surtout ne t enferme pas dans ton malheur parles en
Je ne peux vous donner de réponse. je viens de vivre la même chose que vous à 5 mois et demi de grossesse tous ce que l'on m'a dis c'est que j'aurai besoin d'un cerclage au col de l'utérus à la prochaine grossesse et de sans doute rester allongé. Je suis rentrée chez moi il n'y a que quelque heure et j'ai besoin de beaucoup en parler. Mardi matin j'ai ressenti les 1ère contractions que je prenaient pour de gros ballonnements. J'ai appelé ma gynéco qui ma dis de me reposer, d'appeler si ça ne passait pas... puis j'ai eu envie d'aller au toilettes à 12h30... j'ai alors vu du sang. J'ai appelé la clinique et mon mari pour consulter. Puis, arrivé sur le parking de la clinique les petites douleurs sont devenues grosses et la douleur mettait insupportable. Je prenait toujours ça pour des ballonnements et lorsque la sage femme ma consulté ma poche était déjà descendu dans le vagin... elle me fit comprendre que l'accouchement aurait lieu. Je me suis mise à délirer et à crier. Mon bébé bougeait encore à l'intérieur et la sage femme me prévenait qu'il ne supporterais sans doute pas de sortir. Après avoir sentis ses derniers mouvements j'ai du poussé et son coeur c'est arrêter trop petit pour supporter. Ils ont essayé de le réanimer, mais n'ont pas pu le sauver. Je suis ensuite resté 2h avec mon fils dans les bras, j'ai pleuré, prié , crié, je l'ai bercé embrassé comme si il était vivant. Aujourd'hui, je pleure en écrivant cet article car il y a une semaine j'annonçais à mon mari qu'il allait avoir un champion et à mes parents que c'était bien un petit garçon. J'avais hâte que les mois passent pour être à l'accouchement, sans savoir qu'il aurait lieu si tôt. Les funérailles de mon petit Joseph ont lieu la semaine prochaine et nous devions déménager pour lui le mois prochain. L'appartement sera vide sans mon fils qui ressemblait tant à son père. Je ne souhaite qu'une seule chose qu'un autre enfant vienne effacer mes pleures qu'il nous offres les sourires que son grand frère aurait du nous offrir. J'ai espoir malgré le chagrin qui m'empoigne.
Il Fau Etre Forte Seule Est la Clé a la Solution..., Les Pleur soulage, cette Douleur Pour moi est tjs présente cela fai ajd jour pour jour ke g accouché de mon fils a 5 Mois de grossesse ossi, la douleur reste, ne change pas, mai on s'habitu a ce mal! Si tu a Besoin de parlé moi je suis la mm si on ne se connai pas mai je connai ce ke tu ressen car moi ossi g porté é bercé mon bébé comme toi!
Merci. J'ai tellement mal. Ce weekend mes parents sont venu me voir, puis j'ai finis par dormir chez eux car mon mari était au travail la nuit et ils ne voulaient pas me laisser seuls. Mon mari ne me parle plus du bébé depuis que l'on a été aux pompes funèbres. Il me parle comme si le petit n'avait jamais existé, il m'écoute mais détourne le sujet dès que je lui demande si lui ça va. Mes parents ne trouvent d'autre parole que de me dire que je suis jeune j'en aurai d'autre. Comme si je venais de perdre mon chien ! J'ai expliqué ce que je ressentais à ma mère car sinon j'allais exploser d'être autant incomprise. J'ai tellement mal , il y a une semaine Joseph me donnait encore des coups de pied, il y a 15 jours j'avais hâte de savoir son sexe pour l'annoncer à mon mari. J'avais tellement hâte de voir son visage s'illuminer lorsqu'il prendrait son fils dans les bras. Mais, ce bonheur on me la volé. J'aime mon mari à la folie, mais l'amour d'une mère est différent. Mon mari est là, je le câline, mais les câlins que j'aurais du offrir à mon fils me manque terriblement; cela laisse un profond vide dans mon coeur. Je l'ai connu pendant 5 mois, depuis le 3ème mois je le sentais vivre et bouger en moi et demain je vais lui dire adieux pour toujours Cela me déchire le coeur qu'il n'ai pu ressentir mes baisers sur son ptit front, le goût salé de mes larmes et la douceur de mes caresses. Il restera graver dans mon coeur , Nous l'avons inscrit sur le livret de famille car c'est notre fils, je voulais qu'il laisse une emprunte indélébile dans notre vie. Ce n'est pas seulement une fausse couche tardive que j'ai vécu c'est la perte de mon fils qui fera parti de moi, de mon coeur à tout jamais !
De Rien, je Sais ce que sa fait j'ai vécu la mm Chose que toi je peux comprendre ta douleur ton mal, moi avec mon Homme je n'arrivais pas du tout a aborder le sujet avec Lui j'avais comme un bloquage...pk je ne sais pas du tout Pk!!
Moi je n'ai Pas Pas Mi de Trace sur un livret de famille, on Ne Lui a pa Donné de Nom c vrai ke avec le temps je regrette un Peu, mai je ne Voulai pas lui Donné le Nom que je voulais Donné a Mon Fils que J'entendrai pleuré un Jour...Alors Son "nom" c mon bb...
Les gens ne comprennent pas le mal ke sa fai si la personne na pa vécu ce mal mm si el a d enfants el ne peu pas comprendre el peu juste compatir!! le fait de dire kon aura d'autre au fon de nou on le sais, mai sa fai encr plus mal pcq c pa d'autre kon veu c celui ki est parti....
Ton fils Restera dans ton coeur et en toi Tjs, on est devenu Mere Quan mm malgré ke le peti Nou fass pas de pti pleur de ptite crise etc...
Et le suivan ne remplacera pas le premiere ki est parti, sa sera le 2eme bb de la famille!!
Ce fut très dur à supporter à l'enterrement de notre petit Joseph. Sans ma famille et mon mari, je n'aurais pas pu tenir le coup. J'avais tellement envie de le reprendre dans mes bras en le voyant si mignon dans son sommeil éternel. J'ai beaucoup pleuré. .Mais, j'avais écrit un poème que j'ai lu devant ma famille. Ils étaient plus nombreux que je ne l'aurais cru. J'ai ainsi vidé une parti de ma souffrance. Et mon mari a fait un discours très touchant, lui qui n'avait encore prononcé aucun mot de chagrin. L'amour de tous ne remplacera jamais celui de mon fils. Mais, que notre fils Joseph repose en paix. J'espère qu'il veille sur nous de son paradis et qu'un jour nous aurons la joie de fêter une naissance dans notre foyer qui nous apaisera le coeur. Mais, aucun ne remplacera Joseph, ils auront chacun leur place à part entière. Malgré tout les mots que j'écris ici, mon coeur est toujours aussi meurtri Je dois dormir avec des somnifères, le matin c'est pire qu'un cauchemar, j'aurais tellement envie que tout cela ne soit pas la réalité. Et d'être encore en train de penser à l'avenir de notre fils en le sentant bouger en moi. Le matin ma main cherche un mouvement, mais plus rien. Je me sens tellement vide et j'ai un manque terrible d'amour. J'ai de l'amour au centuple à offrir à ses futurs frères et soeurs. Jamais plus notre vie ne sera comme avant. Jamais plus je ne verrai cette vie comme avant. Ayant vécu ce que je croit faisant parti des pires choses de la vie, plus rien ne me paraîtra aussi important que le bonheur de notre foyer maintenant. Plus rien ne m'atteindra, je profiterais de chaque moment de bonheur avant qu'on ne tente de me le voler.
Bonsoir

Je comprends très bien ce que tu peux ressentir.
J'ai perdu mon fils José-Nicol le 11 février dernier à 20 semaines de grossesse.
Je n'ai pas eu le même courage que toi après l'autopsie de mon ange , ils ont gardé le corps mais j'ai toujours l'image de mon ange dans nos bras et je regarde chaque jour sa photo.
Depuis j'attends de lui donner un frère ou une soeur et chaque fois je suis triste et déçue que rien n'arrive. Chaque jour passe, je cache ma tristesse à mes proches car j'ai ma fille de 11 ans qui a été très affectée et ne veut pas me voir triste.Nos anges sont toujours avec nous...Prends soin de toi et ta famille et je te souhaite tout le bonheur à venir...