Désespoir, solitude, isolement

Fermé
Nat - Modifié le 26 juin 2022 à 22:18
joraline Messages postés 44337 Date d'inscription dimanche 6 mai 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 17 avril 2024 - 18 juil. 2022 à 00:33
Bonjour,

J'aurai 37 ans dans quelques jours. Ca fait 11 ans que je traine un sentiment de tristesse qui n'a fait qu'empirer. Je n'arrive pas à nouer des relations avec des nouvelles personnes. Et durant ces 11 ans tous mes amis m'ont laissé tomber parce que trop occupés par leur vie de couple et leurs enfants.
J'ai essayé de me faire des connaissances en faisant du tir à l'arc, de la course à pied, en faisant des sorties sur ovs, en partant en voyage organisé, en allant sur des sites de rencontres. Sans succès. Aucun nouvel ami! Et du coup maintenant je me retrouve sans aucun ami.

Côté vie amoureuse ça a toujours été compliqué à cause de ma pilosité pire qu'un homme qui ne se voit pas au premier coup d'oeil mais qui me complexe tellement qu'on ne peut pas m'approcher. Mais bon, si je fais le bilan, finalement je n'ai refusé d'embrasser qu'une seule personne à cause de ce complexe. Et ensuite comme je n'ai pas eu le courage de lui donner d'explications, il a retenté de m'embrasser et puis il a fini par refuser de me voir. Je n'ai jamais vécu en couple.

A travail j'ai été harcelée et frappée il y a 4 ans et j'ai été obligée de demander une mutation. A cause de tout ça mon salaire stagne pendant que celui des autres augmente. Je me sens humiliée de ne pas être traitée comme tout le monde et d'avoir été prise pour une folle lorsque j'ai dénoncé le harcèlement et les coups. Je souffre aussi de ne pas arriver à m'intégrer. Je me sens exclue des conversations qui tournent autour des enfants alors que je vis seule et n'en aurai jamais.

Je me sens de plus en plus malheureuse. Je ne sais plus quoi faire pour sortir de cet isolement. Rien de ce que j'ai tenté n'a fonctionné au contraire, les déceptions et les épreuves n'ont fait que s'accumuler. J'en suis au point où même de me lever le matin ou faire le ménage ou aller travailler me porte peine. Parfois les jours où je travaille j'ai la sensation de ne plus être dans mon corps. Et lorsque je suis chez moi je n'arrive plus à me motiver à faire quoique ce soit. Je vois un psychologue et ça ne m'apporte rien. Je ne sais plus comment faire pour continuer cette vie. Et je ne vois plus aucune solution pour la changer non plus.
A voir également:

7 réponses

Bonjour, je te comprends a 100 pour cent , on a un peu la même histoire et moi tout les jours je pense à partir ,je n arrives plus a rien faire , je me supporte plus moi même , et ça personne ne peut comprendre , seul les personnes qui sont comme nous ne nous jugerons pas , bon courage à vous
1
Andy31200 Messages postés 147147 Date d'inscription mardi 1 octobre 2013 Statut Modérateur Dernière intervention 5 novembre 2023 27 503
28 juin 2022 à 09:31
Désolé mais les professionnels de la santé ne sont absolument pas dans le jugement mais dans une neutralité bienveillante lié au secret médical, ce qui n'es pas le cas de n'importe qui qui peuvent très bien colporter ailleurs ce que vous leur confiez
0

Je dirai pas que je pense tous les jours a partir mais j'en ai marre. Je ne vois aucun intérêt a se lever le matin pour vivre ça. Et je ne vois pas comment faire pour que ça soit autrement. C'est comme d'être coincée dans une vie où a rien réussi à accomplir d'epanouissant et maintenant c'est trop tard alors on est condamnée à s'emmerder toute l'existence dans un truc qui ne nous plaît pas. 

1
Andy31200 Messages postés 147147 Date d'inscription mardi 1 octobre 2013 Statut Modérateur Dernière intervention 5 novembre 2023 27 503
27 juin 2022 à 15:59
' Je vois un psychologue et ça ne m'apporte rien"
Depuis quand le vois tu et à quelle fréquence ?
0
Je le vois depuis le mois d'avril
0
Andy31200 Messages postés 147147 Date d'inscription mardi 1 octobre 2013 Statut Modérateur Dernière intervention 5 novembre 2023 27 503
28 juin 2022 à 08:21
C'est donc tout récent, ce n'est que le début du travail.
Pour qu'une thérapie fonctionne et ait des résultats il faut que le patient :
- Se sente en confiance
-Soit demandeur de soin et ait vraiment envie d'aller mieux
-Soit dans l'alliance thérapeutique et partie prenante dans le soin plutôt que d'attendre des miracles.
-Accepte de se remettre en question
-Être patient et persévérant car les soins en psychiatrie peuvent être très longs avant d'être efficaces...

0
Gloops1 Messages postés 314 Date d'inscription vendredi 20 février 2009 Statut Membre Dernière intervention 27 septembre 2023
14 juil. 2022 à 23:55

Je me permets une réponse asynchrone : c'est-à-dire que je ne réponds pas forcément à tout point par point et je peux répondre à côté, mais si mon témoignage est utile il ne faut pas le manquer.

Le harcèlement, ça relève d'un psychiatre. Il y en a des bons et des mauvais, donc il peut être nécessaire d'en voir plusieurs. Si on en a la possibilité c'est bien de recueillir des avis sur eux, mais ça, j'ignore si c'est fréquent.

Si des ragots circulent dans votre dos, il n'y a pas trop lieu de s'étonner que les gens gardent leurs distances. Sans une médiation efficace, ça peut durer "très, très" longtemps.

Après, je peux me tromper, mais il me semble qu'un psychologue, ce n'est pas le même métier. Il va plutôt être axé sur la compassion et le soutien moral,  ce qui aidera à encaisser mais n'arrêtera pas le harcèlement.

Si il n'y avait pas ce contexte, pour la question d'établir des relations pour une vie de couple je dirais bien ce que j'ai dit à quelqu'un, qui s'est mis en ménage six mois plus tard. Accorder une attention trop soutenue à cette question introduit une tension, qui peut être contre-productive. S'ouvrir à d'autres centres d'intérêt peut beaucoup aider. Mais, les exemples donnés dans la question me paraissent bien aller dans ce sens. C'est l'esprit léger qui manque. D'où la première partie de mon intervention.

0

Merci Gloops. J'avais pensé à aller voir un syndicat au boulot pour lui parler de ma situation. Il n y a plus de harcèlement car j'ai été obligée de demander une mutation. Seulement trois ans après le déménagement je me rends compte que les évaluations professionnelles de la période harcèlement vont avoir un lourd impact sur la carrière malgré tous les efforts que ça m'a demandé de déménager et reprendre le boulot. 

Certains jours je me dis qu'il faut que je me calmes car je suis libre a présent. D'autres jour je ressens un immense désespoir car c'est injuste, ce type a réussi à foutre mes efforts en l'air. Et ces jours là, c'est pas facile. 

Surtout que je pensais qu' après le déménagement ça serait terminé et que je pourrais aller de l'avant. Et bien non, ça ne finira jamais..... Je n'ai pas réussi à m'en tirer indemne. 

0
Gloops1 Messages postés 314 Date d'inscription vendredi 20 février 2009 Statut Membre Dernière intervention 27 septembre 2023 > Nata
Modifié le 15 juil. 2022 à 21:25

Je ne voudrais pas faire un concours, mais ma mère m'a raconté des choses très semblables, après le déménagement les gens sont allés faire des racontars près de sa nouvelle adresse.

Pour ma part l'histoire est un peu différente, mais au cours des dix ans je n'ai guère pu travailler sauf de petits épisodes,ça me fait plus de 15 ans de retard de carrière (il y avait déjà eu 7 ans de galère pour des raisons totalement différentes, enfin à ma connaissance), j'en suis à envisager d'accepter des propositions pour commencer réellement à travailler, à l'âge où les camarades de promotions ont pris leur retraite.

Penses-tu avoir quelque chose à attendre de cette boîte ?

Remarque, si tu envisages de changer d'horizon il faut que ce soit total et sans laisser aucune trace. Pour peu qu'on demande des références c'est mal barré ... Il est vrai que la pyramide des âges fait que c'est plus facile maintenant qu'il y a dix ou vingt ans. Cela étant, plus facile ne veut pas dire facile.

Là il faut avoir du talent pour se ressourcer, parce qu'il faudra de l'énergie.

0
Nata > Gloops1 Messages postés 314 Date d'inscription vendredi 20 février 2009 Statut Membre Dernière intervention 27 septembre 2023
17 juil. 2022 à 16:33

Comme tu dis Gloops, c'est mal barré pour les références. En fait c'était :

- soit rester sur place et changer de boîte. Ce que j'ai essayé de faire mais ça n'a rien donné. J'ai eu un entretien sans suite. Et 2 autres boîtes m'ont appelée alors que j'avais déjà déménagé. J'étais dégoûtée mais c'est la vie.

- soit être mutée. Et par la force des choses c'est ce que j'ai fait car le jour du départ je n'avais pas d'autres boulot.

Changer de boulot maintenant, c'est non. D'autant que je me dis que le problème vient peut être de moi. Alors pqoi s'embêter si c'est pas mieux ailleurs ? Ça valait le coup pour éviter un déménagement. Mais maintenant?

0

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question

Ah oui mais si maintenant quand quelqu'un dit quelque chose de bien c'est coupé sans état d'âme, ça promet de ne pas être motivant trop longtemps.

0
joraline Messages postés 44337 Date d'inscription dimanche 6 mai 2012 Statut Modérateur Dernière intervention 17 avril 2024 10 062
18 juil. 2022 à 00:33

Bonjour,

Votre souhait concerne plutôt l'instauration d'un "Chat" visant à confronter, sur la durée, vécu, expériences et sentiments divers entre plusieurs personnes directement concernées. Ce qui est tout à fait louable. 
Mais, malheureusement, cela ne colle pas du tout avec le but du forum

La discussion va donc ce fermer.


0
Bonjour laisser les gens venir vers vous ne vous inquiétez pas tout vas se remettre en ordre j'ai une question ?
-1
Déjà quand je vais vers les gens ça ne fonctionne pas. Personne ne vient vers moi autrement. Donc non ça ne rentrera pas dans l'ordre. Ca fait déjà 11 ou 12 ans que c'est comme ça.
0
Il y a un début à tout, il suffit de rencontrer la ou les bonnes personne , des personnes qui jugent sur l'humain et pas sur des critères physique.
Qu'est-ce que tu aime faire dans la vie ? Tes passions ?

Sache que les gens qui te jugent sont des monstres et rien d'autre.
Cotés amour, on a tous des gens qui voudront de nous , nous sommes des millions en france , il faut être patient , ou plus avenant .

Moi je suis comme toi , je me renferme sur mes complexes , même si j'essaie de passer outre , pour être bien face au gens et ne rien laisser transparaître !
0