Ligature des trompes refusée

Signaler
-
 MMaarhiineeu -
Bonjour, je suis une maman de 4 enfants, 11,10,4,et 2an1/2 plus 2 IVG à mon actif, je ne résiste à aucun contraceptif, pilule, enceinte… patch, grosse infection, obligée de le retirer, préservatifs, allergies mycose à gogo….. stérilet, infection dans l'abdomen, le foie pris, la rate...une belle gangraine, j'ai été opérée à temps…. Avec mon compagnon, depuis ma petite dernière nous faisons attention mais ce n'est pas simple… j'ai acheté en pharmacie un test d'ovulation qui dit quand on peut ou pas tomber enceinte…..1 er essai… le bon je suis enceinte…. mes deux derniers accouchements se sont mal passés, hémorragie importante pour Nays et pour ma dernière Mylla ils ont fait sortir mon compagnon pour lui demander qui sauver… idem grosse grosse hémorragie, bon nous sommes là toutes les deux, j'ai demandé à plusieurs gynéco à me faire ligaturer les trompes refus complet de tous… par contre lors de mes accouchements on m'a dit, Madame il faut arrêter de faire des enfants comme ça, vous risquez votre vie...... Si quelqu'un peut m'aider, je ne sais plus où j'en suis, je n'en peux plus, mille merci à qui pourra me conseiller.

2 réponses

Messages postés
36440
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
12 mai 2021
22 704
1
Merci
Docteur Pierrick Hordé

Directeur éditorial de Santé Médecine et du Particulier Santé

Bonjour,
Je suis outrée par ce qui vous arrive.
Je n'ai à ce jour pas la solution moi même souhaitant une ligature des trompes pour d'autres raisons que les vôtres. Je l'ai demandé à 32 ans et réitéré ma demande à 34 ans. Le praticien ne le faisait pas, je n'ia pas eu déxplications supplémentaires si ce n'est que c'était torp définitif et que j'étais trop jeune. J'avais déja deux enfants, mais j'estime que cet argument n'en est pas un en faveur de la ligature des trompes. J'ai eu 3 RDV où seules les questions d'ordre morales ont été évoquées et l'aspect médical survolé.
Le premier RDV je suis repartie avec une ordo de pilulle car trop jeune.
Le deuxième on m'a orienté vers quelqu'un et parlé de vasectomie.
Le troisième RDV était donc avec la personne vers qui on m'a orienté mais pour qui ce n'est pas si naturel que cela de pratiquer la ligature des trompes
Ainsi j'ai expliqué qu'avec un suivi psychologique on pouvait changer de sexe, et également que l'on pouvait se faire refaire la poitirine à 18 ans pour être plus désirable. Le praticien m'a répondu "ça c'est différent c'est pour pouvoir continuer de jouer!!!". Décider de ne plus avoir d'enfants c'est trop sérieux si je comprends bien, l'opération ne doit servir que pour pouvoir jouer (si je vais au bout de son raisonnement ce n'est pas ce que je pense). S'assurer que le patient a bien tout compris est indiscutable vis à vis des conséquences mais les jugements sont abjects.
L'argument des 38 ans a été mentionné (car le capital ovocytaire diminue à cet âge et que le risque d'enfants trisomique augmente). Je suis écoeurée de cet argument également.

..."et puis vous savez madame, les couples se séparent beaucoup c'est pour ça qu'on est réticent, si vous changez d'avis si vous êtes avec quelqu'un d'autre" (ça me regarde là non????? Si on suit le raisonnement on ne fait pas d'enfants car les couples se séparent beaucoup alors!)

...."et puis vous savez madame avant on demandait l'accord du mari": "oui mais ça c'était avant, et ne trouvez vous pas qu'il est dommage de tout faire pour qu'un couple ait des enfants si l'un des deux n'en veut pas?????"...pas de réponses juste un sourire en coin gêné.

Il a finit par accepter ma demande sauf que je n'ai pas vraiment eu d'informations médicales (à part que la célio se fait par le nombril ,que l'on coupait les tronçons des trompes et que je setrai arrêtée une semaine). Mais l'aspect mdécial c'est bien ce qui m'interresse. Je refuse donc de me faire opérer dans ces conditions sans savoir si le personnel médical à l'habitude de cela ni si c'est un geste qu'il fait souvent.

J'ai la chance d'avoir un mari qui est pour l'égalité homme-femme et qui me soutient. Lui accepte la vasectomie. Mais au delà de l'aspect contraceptif il s'agit, à mon sens, d'une liberté bafouée, la mienne, celle de n'avoir définitivement plus d'enfants.
Je ne récuse pas l'idée que chaque médecin puisse avoir son libre abitre (je l'ai d'ailleurs précisé à ce médecin que je ne souhaitais pas lui forcer la main. D'abord car ce n'est pas dans ma nature et qu'en plus je n'ai pas envie de me faire opérer par quelqu'un qui le fait à contre coeur avec les conséquences possibles sur ma santé) . Chacun est libre de penser ce qu'il souhaite et de pratiquer son activité en accord avec ses idées.

Je suis juste humiliée que ma demande n'est pas été prise en compte comme étant une demande réfléchie et mûrie. A ce titre, être orientée vers quelqu'un qui pratique ce type d'opération à une patiente de 34-35 ans de façon naturelle ou vers un psychiatre ou psychologue pour faire un bilan aurait été, selon moi, une démarche respectueuse.
Bon courage à vous,
Je ne baisse pas les bras cela va au delà de la contraception.
Le papier des 4 mois de reflexion est signé et déja dépassé je n'ai plus qu'à trouver quelqu'un qui accepte et qui soit bienveillant. Je croise les doigts!!!!