'automutilation: Mon prof a vu mes traces [Résolu/Fermé]

-
Bonjour, je suis une adolescente de 15 qui s'automutile.

Ça m'est arrivé il y a quelques jours : j'étais en cours, au dernier rang et seule à ma table, et mes blessures me démangeaient atrocement (sachant que je ne me coupe pas, je me gratte jusqu'au sang). Comme le professeur était loin, juste devant le tableau, j'ai pensé que je pouvais vite fait me gratter, sauf que quand j'ai relevé la tête le prof était juste devant moi, distribuant des papiers et me regardant droit dans les yeux. J'ai sursauté et pris le papier en pensant qu'il n'avait pas vu mon bras sous la table (il y avait beaucoup de sang). Il s'est retourné et a commencé à retourner vers le tableau en disant "Megan, s'il te plaît accompagne Lucy à l'infirmerie." J'ai fait "non ça va je vais bien" et là le prof s'est arrêté puis s'est retourné vers moi "tu y vas. Maintenant."
Je n'avais pas le choix. Je suis sortie de la classe et on s'est dirigées vers l'infirmerie mais il n'y avait personne, alors on est remontées en classe pour dire que l'infirmier n'était pas là. Le prof a dit qu'il voulait un mot des surveillants (chaque fois qu'un élève va à l'infirmerie il doit revenir avec un mot) alors on est reparties dans le couloir. Mais on s'était à peine éloignées de quelques pas qu'il est revenu et à dit à Megan "je veux que vous montriez son avant-bras à un surveillant" j'ai dit "mais je vais bien !!!" (Je me sentais vraiment mal, j'étais paniquée). Il m'a ignorée et a fait promettre à Megan de montrer mon bras à un adulte là-bas.
On est arrivées au bureau et on m'a fait un BANDAGE absolument énorme alors que j'avais que quelques plaies (qui saignaient pas mal c'est vrai mais quand même assez petites). Bref après on est retournées en cours pour les 10 minutes restantes, j'ai gardé la tête baissée tout le long et il ne m'a pas adressé la parole ni même regardée (ce dont je lui étais reconnaissante). Puis ça a sonné et je suis partie le plus vite possible pour éviter qu'il ne me pose des questions. Sauf... que le lendemain (samedi) j'avais cours avec lui, et j'avais peur au point d'être malade. Il n'a rien dit ni agit de façon différente. Il était complètement normal, comme si tout ça n'avait pas eu lieu. Je suis sortie des cours soulagée et j'ai essayé de me convaincre que ça n'avait pas été d'une grande importance.
Sauf que lundi matin, j'arrive en cours de maths et le prof (un autre) me tend une feuille de convocation chez la CPE. Je devine tout de suite de quoi il s'agit. Elle me demande si je vais bien, si j'ai des problèmes, je répond que non, elle insiste un peu puis me laisse partir sans m'en demander plus. Je ne sais même pas si mes parents ont étés prévenus. J'espère pas.

Maintenant, les cours avec ce prof sont une torture. Il ne dit rien, agit comme si de rien n'était, mais moi je n'arrive pas à oublier cette histoire et j'ai peur chaque fois qu'il est dans les parages, je me mets à trembler et j'évite les contacts visuels le plus possible... j'ai le sentiment qu'il m'observe, me surveille, qu'il me juge et qu'il pense que je suis dérangée mentalement ou carrément suicidaire... il sait quelque chose sur moi que je ne voulais pas forcément qu'il sache et j'ai l'impression qu'il serait capable de s'en servir contre moi. Je sais que je suis parano, mais j'en ai assez, je dois parler à quelqu'un de ça ou je vais devenir folle.

Y a-t'il ici quelqu'un qui pourrait me donner des opinions sur ce qui pourrait se passer, ou quelqu'un avec une expérience similaire qui pourrait me donner des conseils? Merci d'avance...
Afficher la suite 

4 réponses

Meilleure réponse
approuvée par Andy31200 et begonie
Messages postés
31141
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
11 décembre 2019
9186
10
Merci
Le seul conseil sérieux maintenant est d'accepter que tu ne vas pas très bien et que tu dois être suivie par un psychologue.Le meilleur conseil et d'ailleurs d'en parler avec ton professeur. Tu ne vas pas te cacher toute ta vie surtout que maintenant Tout le monde va être au courant.
Ne traîne pas, car plus le temps va avancer et plus tu souffriras et plus ce sera difficile de T' aider
Tu n'es pas la première rassure toi et tu ne seras pas la dernière à te faire du mal, mais il faut que tu avances.
Docteur Pierrick Hordé

Directeur éditorial de Santé Médecine et du Particulier Santé

Publi-information
floragc
Messages postés
5
Date d'inscription
samedi 6 mai 2017
Statut
Membre
Dernière intervention
6 mai 2017
-
Ce prof te regarde juste parce qu'il se demande quelle est la meilleure facon de t'aider et pourquoi tu en est arrivr la
Messages postés
81696
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
11 décembre 2019
7922
1
Merci
Et je me permet d'ajouter que ces automutilations ont un sens:
-soit tu te mutile parce que une douleur physique remplace une douleur psychique ( ça soulage )
-soit parce que tu ne trouve pas les mots pour exprimer ta souffrance.
-et peut être ces deux raisons à la fois .
Tu es en souffrance, peut être débute tu un état dépressif, tu as besoin de parler avec quelqu'un de neutre et bienfaisant, et comme te le conseille p.hordé, tu devrais rencontrer un professionnel, qu'en pense tu ?
Publi-information
> Docteur Pierrick Hordé
Messages postés
31141
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
11 décembre 2019
-
Je vais me donner un délai d'un mois et si je recommence une seule fois j'irai consulter, promis. Ça fait plus d'un mois que je ne l'ai plus fait et je sens que je commence à me contrôler un peu plus
Docteur Pierrick Hordé
Messages postés
31141
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
11 décembre 2019
9186 > Lucy -
Tu es têtue!
Et en relisant ton message tu nous disais que c'était t'es arrivé il y a quelques jours ? Pourquoi avoir menti ?
> Docteur Pierrick Hordé
Messages postés
31141
Date d'inscription
vendredi 21 décembre 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
11 décembre 2019
-
J'ai mentit parce que je me suis dit que si je disais que c'était arrivé il y a longtemps on me prendrait pour une fille parano et je ne voulais pas passer pour quelqu'un qui s'invente des problèmes... En plus dans le message je dit que je voudrais des idées sur ce qui pourrait se passer, mais en vérité au bout d'un mois je sais très bien que rien ne se passera d'autre. En vérité je voulais simplement en parler à quelqu'un, partager mon expérience, parce que ça fait quand même un peu de temps que j'y pense et y repense...
Andy31200
Messages postés
81696
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
11 décembre 2019
7922 -
Non, les professionnels sont liés par le secret médical et à 3h du matin, que fais tu devant un écran au lieu de dormir ?
> Andy31200
Messages postés
81696
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
11 décembre 2019
-
Je suis dans un pays étranger là-bas il était 21h quand j'ai écrit ce message =)
0
Merci
j'ai vécue ce moment la mais ma prof ma prise a part a la fin du cours et tout les jours elle me vérifiée les bras pour pas que j'aille trop loin, elle savait tout mes problems ùmais avais honte daller a ses cours
Messages postés
81696
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
11 décembre 2019
7922
0
Merci
Ce n'est pas ça qui va vous aider .....
Ces automutilations ont un sens:
-soit vous vous mutilez parce que une douleur physique remplace une douleur psychique ( ça soulage )
-soit parce que vous ne trouvez pas les mots pour exprimer votre souffrance.
-et peut être ces deux raisons à la fois .
Vous êtes en souffrance, peut être débutez vous un état dépressif, vous avez besoin de parler avec quelqu'un de neutre et bienveillant, vous devriez rencontrer un professionnel, qu'en pensez vous ?