Suicide

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 15 février 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
15 février 2015
-
Messages postés
75551
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 décembre 2021
-
Bonjour, j'ai 25 ans et je souhaite savoir comment souffrir ma vie n a plus aucun sens. Depuis mon enfance je ne vois aucune raison de vivre j'ai déjà fait plusieurs essaies qui ont échoué donc si quelqu un peu me conseiller.
Je fais de l épilepsie et j'ai des problèmes aux intestins donc je suis toujours sur médicaments, en plus je ne peux pas pardonner a ma famille ma mère me battait quand j étais jeune jusqu'à ce que je me rebelle mon père est alcoolique et une de mes soeur est autiste et m a brûlé en me poussant dans une Poile d huile du coup dans la rue les gens me regarde en rigolant. La je viens de perdre la seule chose qui me motivais a me battre et cela le jour de la saint valentin et je le vois tous les jours car il a voulu qu on se mettent en ménage et depuis la c était limite s il allait pas dormir sur le canapé je ne sais pas pour qu elle raison le jour ou on a emménager mon copin me repoussait et la hier il m a annoncé que c était fini. Et durant mon adolescence j ai du avorter mes parents ne m ont pas laissé le choix donc je ne me pardonne pas d avoir fait ça pour moi j ai tue mon bébé et maintenant si j en veux un il sera en danger car j ai du prendre un traitement plus fort donc la santé du bébé serait plus en dange

1 réponse

Messages postés
75551
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
3 décembre 2021
9 336
Bonjour.

" Depuis mon enfance je ne vois aucune raison de vivre j'ai déjà fait plusieurs essaies qui ont échoué donc si quelqu un peu me conseiller. "

Est-ce que tu veux dire que tu as déjà fait plusieurs tentatives de suicides ou, au contraire, plusieurs essais pour mieux vivre ?

Ton enfance n'a pas été facile à vivre, d'après tes dires.
En ayant vécu de tels problèmes sur le plan psychologique et neurologique, n'es-tu pas suivit par un(e) spécialiste dans le domaine psy ?