ETAT D'EBRIETE SANS AVOIR BU [Fermé]

Signaler
Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 23 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
24 décembre 2014
-
Messages postés
41098
Date d'inscription
dimanche 6 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 juillet 2021
-
Bonjour,

Lorsque mon mari est énervé, stressé ou angoissé il rentre à la maison dans état comme s'il était saoul : voix pâteuse, yeux à moitié fermés, discours incohérent, il va faire des choses sans aucun sens (comme s'il était saoul !!!).

Il me dit pourtant qu'il n'a pas bu, juste qu'il est énervé, fatigué, stressé...

J'ai du mal à trouver des informations sur cet état sur Internet, juste ce forum :
"bonjour,
je connait une personne qui quand elle a des angoisses, est contrariée ou enervée, titube, bafouille, est super chiante comme quelqu'un de soaul mais sans avoir bu. Et qui bien sur ne se end pas contre des problemes que cela pose pour son entourage...
Avez vous vu dejà quelqu'un réagir comme ça? que peut on faire?"
est -ce physique ou psy?

"Je suis comme ça aussi
Sauf que ça m'arrive que quand je suis fatiguée. Je sens que je ne me contrôle plus. J'ai l'impression d'être bourré et je ne raconte que des bêtises, fait chier tout le monde, mais comme tout le monde est aussi sous pression que moi et bien par chance on se complait dans notre état second...
MAis je pense que ça n'a rien de vraiment genant..."

"Oui c'est une maladie effectivement
je sais que cette maladie existe et c'est très génant pour les personnes qui ont cela, j'ai étudié ça mais je dois me rappeler du nom car j'ai oublié. Je peux te dire que c'est vrai en tout cas, ça existe réellement. Si je retrouve le nom je reviens te le dire. Bisous"

"Oui, j'ai déjà vu ces cas de pseudi-ébriété. A croire que la montée d'adrénaline dûe au stress a des effets sur l'organisme...
Aucune idée de la démarche à suivre, malheureusement. je suppsoe que cela doit passer par une prise de conscience."



Ce forum résume bien le cas de mon mari mais malheureusement je n'ai pas trouvé plus d'informations sur le nom de cette maladie et ce qu'il faut faire car bien évidemment mon mari en souffre et ma fille et moi aussi... Il a mis du temps à se rendre compte de son problème mais à force de lui dire les choses il en a pris conscience.

Qu'en pensez-vous ? Que devons-nous faire ?

Merci de votre réponse.

10 réponses

Vitesse.

Mais il a déjà perdu son permis 2 fois pour alcool. J'ai longtemps pensé comme vous qu'il me mentait et qu'il buvait car ça lui arrivait souvent.

Mais vu ses analyses, je ne sais plus quoi penser...
15
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine 25507 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Messages postés
78028
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 juillet 2021
31 226
Pour quelle raison précise cette suspension de permis ?
Messages postés
78028
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 juillet 2021
31 226
Bonjour,

"Sans avoir bu"
"Il me dit pourtant qu'il n'a pas bu"

Le déni de la consommation d'alcool est très fréquent chez ceux qui en abusent, soit ponctuellement, soit de façon chronique.

Donc, il faudrait être sûr et certain qu'il n'y a eu aucune consommation d'alcool. Or, cela ne repose que sur la déclaration de votre mari.
J'ai longtemps pensé qu'il me mentait, mais il a fait des analyses récemment et ses gamma GT ne signalaient rien (on m'a dit que s'il buvait fréquemment il aurait eu des gamma GT).

De plus, il a du faire d'autres examens suite à une suspension de permis, donc de nouveau des analyses sanguines pour l'alcool et tout était normal.

Du coup j'ai laissé tomber l'alcool... Je me suis aussi demandé s'il ne se droguait pas...

Il m'a toujours soutenu que c'était le stress, la fatigue....
Messages postés
78028
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 juillet 2021
31 226
Je pense sincèrement que l'on ne peut pas éliminer d'emblée l'alcool dans le contexte des troubles du comportement tels qu'ils sont décrits.

Quant aux analyses et particulièrement les GGT, il suffit d'être abstinent quelques jours pour voir disparaitre les anomalies. De plus, 25% des consommateurs excessifs d'alcool ont un taux de GGT normal.
Que dois-je faire pour être sûr que ce n'est pas l'alcool ?
Messages postés
78028
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 juillet 2021
31 226
Difficile si l'intéressé ne joue pas le jeu et dissimule.

S'il s'agit effectivement d'un contexte d'alcoolisation, essayer de ne pas condamner mais au contraire créer un climat de confiance afin de le persuader que vous et son entourage familial est tout à fait disposé à l'aider.
Et s'il adhère, ne pas hésiter à faire intervenir son médecin traitant non pas dès le départ mais dans un deuxième temps.


Messages postés
2
Date d'inscription
mardi 23 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
24 décembre 2014

C'est pourtant ce que j'ai essayé de faire et c'est pour ça que j'ai fini par croire que ce n'était pas l'alcool...

Pour précision, il a bien voulu souffler à 2 reprises dans un ballon 2 soirs où il est rentré dans cet état. Les 2 tests étaient négatifs.
Et il n'est pas contre de le faire à chaque fois pour me prouver qu'il n'a pas bu.

Et si ce n'est pas l'alcool, est-ce que le stress peut provoquer ce type de comportement ?
C'est quelqu'un de très sensible et il a un métier avec beaucoup de pression qu'il a beaucoup de mal à gérer...
Il dit qu'il rentre comme ça quand il est énervé de sa journée, stressé ou contrarié...
Messages postés
117352
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 juillet 2021
20 787
"Pour précision, il a bien voulu souffler à 2 reprises dans un ballon 2 soirs où il est rentré dans cet état. Les 2 tests étaient négatifs.
Et il n'est pas contre de le faire à chaque fois pour me prouver qu'il n'a pas bu. "

Voila qui est rassurant et prouve sa bonne volonté.
Je te suggérerais bien dans un premier temps de l'inviter à consulter son généraliste voire un neurologue afin d'éliminer une cause organique.
Si rien d'organique , voir un médecin psychiatre qui pourrait l'aider à mieux gérer ses émotions dans son travail.
J'appelle un chat un chat...
Bonjour


Brève description

Les vertiges sont une sensation de tournoiement de l'environnement autour de soi ou une sensation de sentir son corps tourner sur lui-même (comme dans un carrousel). Ils sont accompagnés d'un déséquilibre et d'un état pseudo-ébrieux (sensation d'ivresse sans avoir consommé d'alcool). Certaines personnes décrivent surtout un vertige rotatoire, d'autres plutôt un déséquilibre, d'autres encore ont des difficultés à faire la distinction en vertige rotatoire et sensation de déséquilibre.

Les vertiges peuvent aussi s'accompagner de nausées et de vomissements, parfois importants.

Il existe de nombreuses causes de vertiges. La question principale est de savoir s'il s'agit d'un trouble bénin (même si les symptômes sont effrayants) dû à une atteinte de l'oreille interne, ou d'un problème plus grave, secondaire à une atteinte du cerveau.

Symptômes

Le vertige rotatoire, le déséquilibre et l'état pseudo-ébrieux (sensation d'ivresse sans avoir consommé d'alcool) sont souvent accompagnés de nausées, de vomissements, parfois importants, et même de diarrhées.

Les personnes peuvent aussi entendre moins bien d'une oreille, avoir une sensation de pression dans l'oreille et un «acouphène» (bruit de tonalité variable selon les circonstances, parfois grave comme une chute d'eau, ou alors aigu comme un sifflement).

Les vertiges peuvent survenir de façon très abrupte, en quelques secondes. Ils peuvent être présents pendant quelques secondes, suite à certains mouvements spécifiques de la tête, ou de manière continue pendant plusieurs jours.

Les personnes peuvent se sentir instables en marchant ou dévier clairement d'un côté seulement, à droite ou à gauche.

Causes

Les vertiges peuvent être l'expression :

de maladies de l'oreille, du cerveau, du système cardiovasculaire ou de problèmes métaboliques comme le diabète
d'effets secondaires de certains médicaments

Les causes de vertiges dus à une atteinte de l'oreille interne ne sont pas connues (maladie de Ménière, neuronite vestibulaire, etc.).
Facteurs de risque

Les maladies cardiovasculaires, l'hypertension artérielle, l'obésité, le tabagisme et des affections métaboliques comme le diabète favorisent toutes la survenue de diverses affections cérébrales susceptibles de provoquer des vertiges.
Traitement

Un premier épisode de vertiges nécessite une investigation par un médecin.

Une fois le diagnostic établi, la seule chose à faire en cas de nausées et de vomissements est de prendre un anti-vomitif, soit en comprimés soit en suppositoires, comme cela a été prescrit par le médecin.

Certaines formes de vertiges nécessitent de rester couché ou tout au moins immobile pendant la crise.

Au contraire, et paradoxalement, les vertiges brefs, de moins d'une minute apparaissant après des mouvements de la tête, régressent lorsqu'on répète le mouvement qui les déclenche, tout au moins temporairement.

Evolution et complications possibles

De façon générale, les troubles dus à une atteinte de l'oreille interne régressent avec le temps.

Prévention

Pour les vertiges dont la cause n'est pas connue, il n'existe malheureusement aucun traitement préventif.

Il est en revanche possible d'intervenir sur les facteurs de risque des maladies cardiovasculaires (hypertension artérielle, excès de cholestérol, diabète, tabagisme, etc.) pour limiter le risque d'atteinte du cerveau.
Quand contacter le médecin ?

Un premier épisode de vertiges nécessite des investigations par un médecin.

Par contre, si le vertige récidive, sans nouveaux symptômes et que le diagnostic a été clairement posé, il n'y a pas lieu de contacter le médecin traitant chaque fois. Toutefois, un bilan sera nécessaire après une certaine période pour savoir si un traitement permet de diminuer l'intensité et la fréquence des épisodes de vertiges.

Le médecin s'intéressera à savoir s'il s'agit d'un premier épisode ou si au contraire un traitement a déjà été prescrit pour des vertiges.

Il s'intéressera également aux symptômes associés (nausées, vomissements, maux de tête, etc.) et aux médicaments que vous prenez.

Examens

Souvent, l'histoire des vertiges et un examen clinique des oreilles et du fonctionnement de certaines parties du corps (examen neurologique) suffisent pour poser un diagnostic.

En cas de doute, le médecin adressera la personne à un spécialiste pour des examens complémentaires.


++
Messages postés
78028
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 juillet 2021
31 226 >
Messages postés
73321
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 juillet 2021

Faut respecter le Copyright !!

Mais la description des troubles par l'épouse n'évoque pas du tout ce type de problèmes.
Et (malheureusement...) j'en sais quelque chose...
Messages postés
73321
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 juillet 2021
8 224
Messages postés
78028
Date d'inscription
mercredi 30 avril 2008
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 juillet 2021
31 226 >
Messages postés
73321
Date d'inscription
mardi 13 avril 2010
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 juillet 2021

Idem.
En effet mon mari ne souffre pas de vertiges. Mais merci de la réponse.


Je vais suivre les conseil d'Andy...
Messages postés
117352
Date d'inscription
mardi 1 octobre 2013
Statut
Modérateur
Dernière intervention
26 juillet 2021
20 787 > Suz93700
Et merci de revenir donner des nouvelles.
Bonjour,

Je reviens car besoin d'aide... J'ai proposé à mon mari de consulter un médecin afin de savoir ce qui pouvait causer son état, bien évidemment il était partant mais à chaque fois il trouve une excuse, un coup c'est de laisser passer les fêtes, donc je lui ai proposé de prendre rdv ce samedi et là comme il a déjà un rdv à 9h il a prétexté pas avoir le temps (je vois bien qu'il cherche des fausses excuses...).

Hier il est rentré comme ces soirs où je dis qu'il est pas normal... Je voudrais vous raconter afin d'avoir vos avis :

Il m'a appelé à 20h15 pour me dire qu'il était sur la route (il travaille à 10 min en voiture de la maison), et j'ai entendu à sa voix qu'il était dans son état bizarre...

20h40 toujours personne je l'appelle. Il me dit qu'il arrive, et coupe la conversation en me disant "je te rappelle".

10 min plus tard il rentre. Me dis pardon sans explications.

Je ne l'ai pas lâché et lui ai demandé ce qu'il s'est passé, où il était. Pour résumé j'ai eu 3 versions pas très claires : 1. Il avait bu 1,2,3 verres avec ses collègues. 2. Il avait mis de l'essence dans la voiture. 3. Il s'était arrêter fumer une cigarette.

Quand j'ai mis sa parole en doute car il était impossible de faire ses 3 choses en si peu de temps il m'a répondu que ça s'était pas vraiment passé comme ça et puis a changé de conversation comme il fait toujours...

Je pense que dans ces moments là il fabule complètement.

Donc impossible de savoir ce qu'il s'est passé, pourquoi alors qu'il m'a appelé pour me dire qu'il rentrait il ne l'a pas fait...

Est-ce l'alcool qui le met dans cet état ? Prend-t-il de la drogue ? Ou je commence à me demander s'il n'a pas un problème plus profond, un trouble psychiatrique...

Qu'en pensez-vous ? Avez-vous déjà vu des cas comme ça ?

Merci beaucoup de votre aide, je ne sais plus quoi penser !!!
Bonjour, j'ai exactement le meme probleme sue vous avec mon mari, avez vous trouvé une solution depuis, avez vous mis un nom sur ces crises ? Merci de votre aide
Messages postés
41098
Date d'inscription
dimanche 6 mai 2012
Statut
Modérateur
Dernière intervention
27 juillet 2021
9 517 > Lenor81
Bonjour,


Afin de recevoir des réponses claires et personnalisées merci de créer ta propre discussion concernant ton problème plutôt qu'empiéter dans une discussion ne te concernant pas directement.


Cette discussion date de 2014 rt va se fermer.