J'ai été violée par celui que j'aimais [Résolu]

Ce' - 9 avril 2013 à 16:01 - Dernière réponse :  anonyme
- 10 oct. 2013 à 15:36
Bonjour,
Il y a un an, j'ai été violée par mon ancien compagnon. Nous avons été ensemble 5mois. J'étais amoureuse mais j'ai dû y mettre fin parce qu'il s'en allait en Chine. Néanmoins nous étions restés proches, mais je savais que nous remettre ensemble ne pouvait être possible parce que nous avions eu une relation pour le moins...conflictuelle : il me battait tous les jours, mais je l'aimais, j'acceptais tout de lui.
Il y a un an, nous nous sommes retrouvés seuls chez lui. Je l'avoue, j'avais très envie de lui mais je ne voulais pas aller trop loin, passer à l'étape supérieur même si nous l'avions déjà fait plusieurs fois, notre rupture m'avait fait m'apercevoir du côté malsain de notre relation et je savais qu'en me donnant à nouveau à lui je retomberais dans ce cycle infernal de brimades et de coups.
Cependant lui n'a pas accepté. Il m'a attachée, il m'a forcée plusieurs fois de suite. Jamais je n'ai porté plainte. Je ne sais même pas comment je fais pour encore exister. J'ai l'impression d'être cassée, de ne plus être entière, qu'il m'a pris quelque chose que plus jamais je ne retrouverais. Aujourd'hui, après un an, jamais je n'ai réussi à de nouveau avoir quelqu'un dans ma vie sentimentale et surtout je ne peux plus m'abandonner à un homme. Cela ne m'empêche pas d'avoir envie, mais je ne peux pas. Cela me fait très mal, comme une première fois, et en essayant, en m'y forçant pour retrouver ce plaisir, j'ai même saigné.
Je ne sais pas quoi faire. Retrouverais-je le plaisir? Je me dis que personne ne pourrais avoir envie d'une fille tâchée de la sorte. Que faire pour me relever, moi qui ne supporte plus rien de mon corps, ce corps qui m'a trahie, ce corps qui ne réagit plus, qui se tend à la moindre caresse un peu trop intime...
Afficher la suite 

Votre réponse

18 réponses

Meilleure réponse
Utilisateur anonyme - 9 avril 2013 à 21:24
1
Merci
Bonsoir,

Il y a un an, pourquoi es-tu retournée chez lui?
Quel est ton âge?

A+

Merci Utilisateur anonyme 1

Avec quelques mots c'est encore mieux Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine a aidé 7951 internautes ce mois-ci

Publi-information
J'ai 19ans.
Je suis retournée chez lui parce que je ne pensais pas qu'il irait aussi loin. les coups, je pouvais les encaisser, je pouvis tout lui pardonner, mais je le pensais suffisamment "sain" pour ne jamais me faire ce genre de violence...
Quelque part tu as raison, d'en "reparler", va forcément te faire du mal dans un premier temps, par contre ensuite tu seras apaisée. Alors il faut que tu saches que tu peux rencontrer un thérapeute (psychologue ou psychiatre), gratuitement si tu vas dans un C.M.P. (Centre Médico Psychologique), il y en a dans toutes les villes françaises, ou bien tu peux également voir ces professionnels dans un P.A.E.J (Point d'Accueil Ecoute Jeunes) également gratuitement.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Bonsoir,

Lorsqu'on est victime d'un viol, il faut pouvoir en parler à quelqu'un pour "guérir", demande à ton médecin de famille de t'indiquer un thérapeute compétent pour t'aider à régler un problème personnel (si tu ne veux ou ne peux pas lui dire ce qui t'est arrivé).
Publi-information
Merci.
Je pense à aller en parler mais parler n'est-il pas tout simplement plus douloureux? J'ai l'impression que rien ne me recollera...même ma famille n'est pas au courant. Je me cache derrière la fille forte que je peux sembler être...
Et puis j'ai peur des reproches. C'est moi qui suis allée chez lui, je l'ai cherché...
Et je n'ai pas d'argent pour payer un thérapeute et forcément si je demande à ma famille de m'aider financièrement, ils vont se poser des questions...
Je l'ai vécu. J'ai été violée, à l'âge de 15ans. C'était mon copain, il avait 18ans. J'étais jeune, et vierge. J'ai fais le mur pour aller le voir. Ca fait sept ans maintenant. Et pendant sept ans je me suis torturée et répété que c'était ma faute, après tout, j'avais fait le mur pour aller le voir. Et il y a peu, j'en ai enfin parlé. Et j'ai enfin compris.
Alors laisse moi te dire que non, ce n'est pas ta faute. Prends l'exemple de n'importe quel homme de ta connaissance. Un ex, un ami, un collègue. Auraient-ils fait ça si tu avais été les voir? Non. Parce que si tu leurs avait dit ou signifié que non, tu ne voulais pas coucher avec eux, ils n'auraient pas insisté, et ils t'auraient encore moins forcée. Prends autant d'exemples que tu veux. 4, ou 10, tu en viendras toujours a la même chose : sur tous ces hommes, un seul a déconné. Lui. Ce porc. Ce n'est pas sa faute, tu ne l'a pas aguiché, tu ne lui as pas demandé. C'est lui qui t'as forcée, qui s'est servi de ton corps contre ta volonté.
En parler, c'est le premier pas. Le chemin sera long, mais on le surmontera. Courage.
Merci :)
Courage à toi aussi j'ai l'impression que malheureusement ce genre de choses n'arrivent que trop souvent
^^Marie^^ 114760 Messages postés mardi 6 septembre 2005Date d'inscription 10 janvier 2017 Dernière intervention - 14 avril 2013 à 19:51
Bonjour

Lorsqu'on est victime d'un viol, il faut pouvoir en parler à quelqu'un pour "guérir"

On ne "guérit" PAS d'un viol. C'est une trace indélébile qui est gravée à vie.

++
C'est peut-être pour cela que j'ai noté guérir entre parenthèses, mais bon !
Commenter la réponse de sophie
lafouine. 102069 Messages postés mercredi 7 octobre 2009Date d'inscriptionContributeurStatut 4 novembre 2017 Dernière intervention - 10 avril 2013 à 08:56
0
Merci
Bonjour

Tu n'es responsable de rien.
Il n'avait pas le droit de faire ça.
Même si c'est toi qui est allé chez lui.

Le viol est un crime.

Et le viol conjugal existe.

Tu as commencé á en parler par écris, ici, tu peux continuer en oral, tout en étant encore anonyme.
Si cela peut t'aider. Tu peux en téléphoner á
viols femmes information 0800 05 9595

Cela te fera une étape différente.
Et ils répondront á tes questions, ce qu'est un viol, ce que tu peux faire, vers qui tu peux aller en fonction de ton lieu d'habitation etc...
Commenter la réponse de lafouine.
0
Merci
Merci beaucoup de vos conseil.
Je ne pensais pas que je pouvais aller anonymement quelque part pour parler et encore moins que ce serait gratuit. J'avoue que le fait que ma famille me pense "saine" est très important pour sourire et penser parfois à autre chose. J'espère qu'un jour je serais prête à en parler réellement à mes proches mais franchement merci de tous ces conseils et de m'avoir dit que je n'étais pas responsable même si...je pense que si, un peu quand même et c'est aussi pour ça que je n'ai pas porté plainte : je m'en veux plus à moi qu'à lui...
On va voir si en parler peut m'aider...
lafouine. 102069 Messages postés mercredi 7 octobre 2009Date d'inscriptionContributeurStatut 4 novembre 2017 Dernière intervention - 10 avril 2013 à 18:02
Ok.
Il existe aussi l'ADAVIP association d'aide aux victimes d'infraction pénal.
INAVEP aussi.
Maison des adolescents.

Comme ça si tu vois ces noms tu sauras que tu peux y aller.

Si tu es encore scolarisé tu peux parler avec l'infirmière de ton école aussi.
Euh je suis scolarisée oui mais je crois que je vais éviter l'infirmière, surtout à la Fac'...
Merci beaucoup vous êtes trop mignons! La seule personne à qui j'ai pu en parler a évité la conversation et détourne à présent les yeux. Elle est allée jusqu'à me réclamer une "preuve"...
J'avais pensé que personne ne se "pencherait sur mon cas" mais avec toutes ces adresses je vais tenter de me reprendre en main. Même si sentimentalement je crois que c'est fichu parce qu'une fille tachée, personne n'en voudra, je vais tenter de faire un pas en avant.
Je ne pensais pas qu'il existait autant d'associations pour en parler et se faire aider.
Merci beaucoup
Hello, ne dis pas cela : "une fille tachée, personne n'en voudra", ne n'est pas de ta faute, et le jour où tu seras amoureuse, tu verras que le garçon ne te fera aucun reproche sur ce point...
lafouine. 102069 Messages postés mercredi 7 octobre 2009Date d'inscriptionContributeurStatut 4 novembre 2017 Dernière intervention - 10 avril 2013 à 19:15
C'est un sujet qui fait peur extremement peur n'en veux pas á ton amie.
Et la preuve tu l'as en toi. Dans ton cerveau.
Quasiment tout le monde commence par ça. Demander une preuve.
Ne leur en veut pas.
Mieux vaut qu'ils te demandent ça plutôt que de ne pas te croire directement.

Après avoir fait un travail long, douloureux (je ne te le cache pas ) tu pourras vivre et avoir un compagnon, et une famille.
Si le gars te quitte á cause de ça, c'est qu'il ne t'aimera pas assez.

Justement vas parler á l'infirmière de la fac. Ils ont des bonnes structures.

Au fait je suis une femme :)
bonjour jai lu ton histoire et franchement tu devrais aller porter plainte!
personne n'a le droit de faire ten de mal a une femme dans ton cas ou méme d'un homme! courage!! tu n'es pas coupable et vas en aviser la jusice !
Commenter la réponse de Ce'
Publi-information