Prostatite-epididymite [Résolu/Fermé]

Signaler
-
 a2a -
Bonjour,

Je temoigne egalement de mon experience.
J'ai 29 ans et ai souffert d'une prostatite chronique pendant 1.5an. J'ai rencontré une quinzaine de médecins avant de tomber enfin sur le bon, pour vous dire qu'il ne faut pas desesperer, ecouter un maximum d'avis, et ne pas insister avec un medecin quand vous sentez qu'il tatonne dans sa methode. Ils sont visiblement relativement desemparés sur ce sujet, et j'ai entendu de tout. Le dixieme medecin m'a meme doignostiquer finalement une torsion du testicule car il ne savait plus quoi dire.
J'ai du attendre environ un an pour qu'on me preconise une spermoculture (analyse de sperme), qui a ete pour moi determinante car le germe n'etait pas decelable dans les analyses urinaires classiques. On avait à ce moment enfin mis un nom sur le coupable: un germe tout à fait courant et responsable de la plupart des infections de l'appareil genital nommé Enterococcus Feacalae (il vit surtout dans l'estomac et les parties fecales).
Comment ce germe s'est retrouvé dans ma prostate: on n'a jamais pu me le dire. Le medecin qui m'a finalement permis de m'en sortir et en lequel je fais le plus confiance me dit que ca peut venir d'un frottement lors d'un rapport avec ma partenaire qui fait souvent des infections urinaires (bien que le canal chez les femmes est different).
NB: Il serait plus courant chez les gens qui pratiquent la sodomie.
Apres donc une quinzaine de tatonnage, voici comment je pense m'en etre sorti, alors que je ne sens plus rien depuis 2 mois, ce qui est inedit, et que mes analyses pratiquees a l'issue de mon traitement ont ete negative:
- Premier rendez-vous avec l'urologue: prescription de 30 jours de l'anti-biotique ciprofloxacein 500 (2 comprimés par jour). C'est un anti-biotique classique pour ce genre d'infections et de germe, que les femmes prennent egalement. Il penetre egalement bien dans la prostate, puisqu'on a du vous expliquer que cet organe est tres difficile a atteindre par les medicaments.
- suite a ce traitement: 3 semaines d'anti-inflammatoires specialises pour cette zone: permixon.
- 3 semaines apres la fin du premier traitement de cipro, une fois que les analyses pouvaient etre faites sans risquer d'etre faussées, j'ai effectué de nouvelles analyses de spermo culture et urinaire. Qui ont donc ete negatives, pour la premiere fois depuis que mon je sens mon infection depuis 1.5 an.
- depuis, comme je vous disais, je ne souffre plus. Je devrai revoir mon medecin dans les prochaines semaines pour un controle de routine, mais a priori je n'aurai pas de mauvaise nouvelle.

Mes symptomes ont evolué au cours de la duree d'infection.
- Au debut, j'avais periodiquement mal a l'epididyme droit, que les medecins me soignaient avec des anti-biotiques generiques. En fait, il me soulageaient mais ne me soignaient pas, car il faut au moins 30 jours de traitement pour ce debarrasser de cette salopperie.
- progressivement j'ai comencé à faire des prostatite chronique, parfois aigue (rejet de pue et de sang par l'uretre) accompagnées de fievres qui me clouaient au lit. Au bout de 9 mois d'infections, je suis rentré dans un cycle infernal et epuisant de prostatite toute les 2-3 semaines, soulagées par des generiques, mais jamais soignees. J'etais désemparé, et me faisait à l'idée de souffrir de cette maladie pendant des années, jusqu'à ce que ca passe tout seul.

NB: Suite à la deuxieme spermo-culture, pour controler que j'etais toujours infecté, j'ai egalement demandé un spermogramme qui m'a analysé la qualité de mon sperme, et coup de tonnerre, mon sperme etait dans un etat tel que je n'etait quasi plus fecond. Seuls 7% de mes spmtozoides etaient normaux. Si ca vous arrive, ne vous inquietez pas: c'est à ce moment que j'ai essayé de faire un bébé, et ca a marché du premier coup. Ensuite il faut quelques semaines pour que les choses reviennent à la normale. Cependant, TOUS les urologues me disaient jusquálors que l'infection n'avaient aucune influence sur la fertilité, ce n'est donc que moyennement vrai.
NB2: en fonction du pays ou vous vivez, on vous prescrira peut-etre un massage de la prostate (on me l'a proposé au Japon) en vous enfoncant un doigt par l'anus, pour contourner le probleme d'inaccessibilité de la prostate et aider le germe a etre evacué. Ca se pratiquait beaucoup en France avant. J'ai refuse et e suis tres heureux aujourd'hui.

Bon courage et ne lachez rien, on s'en sort.

27 réponses


Bonjour,

Cela fait 1 mois que je ressens des douleurs pour l'instant inexpliquées et je commence vraiment à m'inquiéter.

Au départ voilà ce que j'avais:
- douleurs dans le bas du ventre, le bas du dos (haut des fessiers), le derrière et l'intérieur des cuisses, au niveau de la prostate et des testicules
- sperme de couleur marron

Mon généraliste m'a fait faire une analyse d'urine et rien n'a été trouvé.
Ensuite j'ai passé une echographie et RAS non plus.

Du coup il m'a mis sous anti-inflammatoire pendant 8 jours et là les douleurs décrites ci-dessus ont quasiment disparues.
Par contre, nouveaux symptômes : douleur au niveau du lombaire droit. Sensation de blocage de la colonne sans vraiment être bloqué mais cette sensation m'incite à garder le dos bien droit et à éviter les positions d'enroulement.
Lorsque je marche la douleur irradie les fessiers et l'arrière des cuisses. Par moment je ressent des douleurs dans les genoux et des fourmis jusque dans les pieds...

Au bout de 8 jours, arrêt des anti-inflammatoires et les douleurs initiales reviennent petit à petit.

Donc consultation d'un Neurologue qui m'examine et constate que j'ai une perte de sensibilité au froid au niveau des pieds et des genoux. Au niveau de la colonne vertébrale certaines zones sont moins sensibles...
Analyse de Sang -> RAS
Je passe donc une IRM médullaire -> RAS
Puis IRM lombaire -> RAS.

Une IRM cérébrale est prévue vendredi matin.

Je commence vraiment à en avoir marre.
Par moment j'ai l'impression que la douleur s'en va et puis ça revient soit sous forme de douleur qui part des fessiers jusqu'aux genoux en longeant les hanches l'arrière des cuisses et les adducteurs, soit sous formes de fourmis de la tête aux pieds...
Depuis peu, j'ai mal à l'intérieur du pénis urètre et lorsque j'urine ça me je sans un picotement tout le long du penis, jusqu'au gland...

Aves-vous une idée de ce qui peut m'arriver ?

J'ai 29 ans, je suis plutôt sportif (sauf depuis un mois car j'ai tout arrêté) et je n'ai pas de fièvre.

Merci d'avance pour vos retours.
102
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine 18550 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Publi-information
j'urine presque une foix par heure comment faire pour m'enssortir
Publi-information
Bonjour a tous, voila je vous présente mon problème, je suis agé de 29ans, j'ai remarqué ces symptômes depuis bien des années mais je me suis dit que c'est rien.. ca passera, alors les symptômes que j'ai sont des douleurs au bas du ventre coté gauche, douleurs aux testicules des fois, trouble de l'érection, en fait depuis qq mois je vis un calvaire, et je me dit que psychologiquement ca peut m'atteindre. Aujourd'hui j'ai vu ma copine alors déjà même si j'ai très envie d'elle j'ai des absence d'érection, ou bien des dyserections, suivie de ses douleurs au bas du ventre cote gauche et j'ai également une sensation de brulures lorsque je vais uriner. Quelqu'un connait il un bon urologue? Je veux en finir avec ca. SVP aidez moi. Cordialement. Slobodan
Bonjour,
j'ai lu avec attention votre courrier. J'ai moi-même des difficutés en cours qui s'apparente à vos symptomes.
Début mars 2008, un soir en rentrant par le R.E.R, j'ai senti une douleur au niveau scrotum, qui m'a obligé à voyager debout, cette douleur s'est amplifié les jours suivants avec irradiation dans l'aine et douleurs diffuses dans les parties, la position assise étant très pénible. J'ai consulté mon médecin traitant à deux reprises, pour lui j'avais du faire un effort il m'a prescrit du voltarène, qui a été sans effet. La douleur persistante, j'ai changé de médecin, qui m'a prescrit une échographie. Cette échographie a révélé une hydrocéle blatérale de faible abondance, mon médecin m'a recommandé de consulter un urologue, ce que j'ai fait, il m'a prescrit du BACTRIM pdt 10 jours. La douleur persistait et se situait bien au niveau testiculaire. Ne sachant pas à quel saint me vouer, j'ai demandé à l'urologue de m'opéer de l'hydrocèle, pensant que cela arrangerait les choses. Entre temps des analyses urinaires et de laprostate ont été effectuèes, résultat négatif.
L'opération a eu lieu début avril, avec le cortège d'anti-inflammatoire et d'antibiotique, j'ai eu une convalescence de 3 semaines, les douleurs étaient toujours là, j'ai mis cela sur le compte de l'opération et de la cicatrisation
on me disait 1 mois pour me remettre, puis pour finir 3 mois), fin juillet j'ai revu le médecin en lui expliquant que la douleur était toujours là, avec toujours des douleurs accrues en position assise, il m'a represcrit des antibiotiques et des anti-inflammatoires pour le mois d'août, où j'étais en vacances, effectivement je souffrais moins, étant le plus souvent en position debout ou allongée, la mer froide en bretagne et des poches de froid me soulageait.
J'ai repris le travail début septembre, fatigué, avec les difficultés de la position assise, j'ai revu l'urologue qui m'a dit qu'il s'agissait d'une epdidymite, il m'a represcrit du BACTRIM pour 3 mois.
En consultant ceforum, je suis tombé sur votre témoignage, qui présentait qques analogies avec vous, sauf la prostatite. J'ai demandé au médecin une prescription de spermogramme, qui a révélé un ENTEROCOQUE, avec de nombreuses colonies, l'antibiogramme a révélé que la moitié des antibios résistaient au germe et surtout le BACTRIM administré qui ne servait donc à rien
Je suis actuellement depuis 13 jours sur AMOXICILLINE 4 grammes/jour, prévu pour un mois(qui est sensiblee au germe), la position assise est toujours aussi pénible. Le médecin me dit que l'antibio n'enlève pas la douleur, mais combat l'infection et me conseille de voir un autre urologue
D'après votre témoignage, l'antibiotique aurait finalement eu raison de la douleur, qui dois-je croire ?????
Merci d'avance et comme vous le dites si bien, il faut prendre plusieurs avis ... il y a boire et à manger dans la médecine
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 16 décembre 2009
Statut
Membre
Dernière intervention
20 février 2010

bjr
j'ai 43ans suite à un rapport non protégé j'ai commencé à avoir des brûlures à la miction, un médecin"sexologue" m'a préscrit Vibra 2OO mais en vain, j'ai constaté aussi que mon sperme était tacheté de marron j'en ai parlé à mon médecin qui m'a prescrit cette fois megaflox generique de"ciprofloxacine" pour une semaine, ça semblait marcher mais malheureusement les douleurs ont récidivé avec cette fois des douleurs insupportables au niveau des testicules. j'ai dû donc consulter un autre médecin cette fois "urologue" l'échographie de la prostate a révélé une inflammation et le traitement que je suis maintenant depuis 2 jours est le Neocip lui aussi generique de"ciprofloxacine" mais cette fois pour 21 jours, je sais que c'est trop tôt pour parler d'amélioration aprés deux jours seulement, mais question est la suivante:
Est ce que le microbe dont je soufre n'a-t-il pas développé une éventuelle résistance à la ciprofloxacine vu que je l'ai pris une semaine au début de l'infection puis je l'ai arrête environ un mois avant de le reprendre maintenant il y a deux jours?
Merci infiniment de me répondre à cette question qui me tracasse.
Bonjour,

Votre témoignage m'intéresse car je souffre moi même de douleurs à l'épididyme depuis 2 ans. Des analyses d'urine et sanguine ont, a priori, écarté une origine infectieuse.

On s'est donc tourné vers un problème neurologique (compression du nerf pudendal ou syndrome du piriforme) en raison de ma pratique du cyclisme. Mais sans résultat jusqu'à maintenant.

Mes symptomes sont nettement moins marqués que ceux que vous décrivez... Je n'ai pas de fièvre, pas de manifestation urinaire mais des douleurs intermittentes bilatérales au niveau des épididymes. J'ai mal quasiment en permanence, avec des épisodes de crises très douloureuses. Il m'est difficile de définir clairement l'origine des crises mais cela intervient parfois après une position accroupie et lors de certaines sorties de vélo.

L'intérêt de votre histoire est le fait que des analyses classiques peuvent passer à côté d'une contamination du sperme. J'en parlerai à l'urologue qui me suis.

Comment se manifestaient vos douleurs à l'épididyme ?

Merci,

RD
> RD
Oui je vivais alors au Japon et ils me faisaient faire systematiquement des analyses de sang qui etaient pertinentes en cas d'infection, comme les analyses urinaires, mais pas lorsque j'etais soulagés.
La douleur a l'epididyme a rarement ete tres vive, c'etait quand je pliais la jambe au niveau de l'aine surtout ou quand j'appuyais dessus (ex: dormais sur le ventre).
PS: les slips soulagent par rapport aux calecons.
> julienargentine
Tes analyses de sang montraient donc une infection, non ?

RD
Bonjour,

Je vous remercie tous pour vos témoignages qui m'intéressent. Au fait je suis exactement dans la même situation que toi "RD". Les douleurs au niveau de l'épididyme. Hier J'ai été voir mon médecin et je lui ai demandé de m'envoyer faire des analyses de sperme. Je vais les faire dès que j'ai fini un traitement avec des antibiotiques de 10 jours. je voudrais savoir qu'est ce que tu as fait depuis ? est ce que ça va mieux maintenant ou tjs la même douleur ?
Merci pour ta réponse
Meilleures salutations,
FD
Bonjour,

Tu dis te trouver dans la même situation que moi, mais dans quel sens ? Type de douleur, origine (vélo) ?

Merci,

RD
> RD
En fait je me repete mais l'essentiel est de faire un antibiogramme, et de mettre le nom sur le germe. Pour moi, seule la spermoculture a permis de lefaire.
Bonjour à tous,
je fais notamment une réponse à Nicolas 75 et à Gazou pour vous informer qu'une Etude internationale de phase 2 dans le traitement de la douleur de la Prostatite Chronique Abactérienne va être faite sur le plan international : une annonce d’aide au recrutement des patients en France est déposée sur le site amap-asso.com dans la rubrique actualités.
Peut être que cette étude vous concernent à tous ; n'hésitez pas à regarder sur le site et à répondre à l'annonce.
En espérant que ce message sera porteur d'espoir pour vous.
Agnès JULIEN
Présidente AMAP
Messages postés
1
Date d'inscription
vendredi 27 juin 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
27 juin 2008

salut je vis au canada il voila bientôt 1,5 an que je souffre des symptomes bizarre,brulure apres urine , inconfort vessie ,trouble erection, douleur epididyme,testicules, sensation de brulure anus, etc... j'ai passe au moins 5 test urinaire et de sang Negatifs, j'ai vu 4 medecins sans succes le dernier m'a mis sur anti bio meme si mes analyse urine sont neg(ofloxacin 2c/j pendant 6 semaines) 4 semaines deja sans succes

ton message me donne confiance

Merci bcp
Bonjour,

Je ne suis pas médecin, mais tes symptomes pourraient appartenir à la famille des névralgies pudendales. Renseignes-toi, parles en à un urologue. Mais ton problème est peut-être neurologique (nerf peudendal) et ceci expliquerait l'absence de résultat des analyses.

Bon courage...

RD
bonjour,
Il faudrait peut être voire un urologue (en cas de cystites interstitielles) qui pourrait ensuite vous diriger vers un neurologue.
Grace à un EMG (electromyogramme) il pourrait vous confirmer s'il s'agit d'une névralgie pudendale.
cordialement
Bonjour, j'ai lu avec attention votre message, je suis dans la même situation que vous en espérant qu'elle a évolué depuis lors!
J'ai des ennuis urinaires et une prostate qui est très sensible, la position allongée m'est très pénible ainsi que la la position assise, cela étant, les analyses de sang et d'urine n'ont rien révélé de particulier, mon urulogue m'a diagnostiqué une prostatite et m'a prescrit de l'Ofloxacine, au bout d'un mois de traîtement, je n'ai eu qu'une semaine de répit, je retourne en fin de semaine chez l'urulogue, il envisage de procéder à une exploration de ma vessie, je me demande si une spermoculture ne serait pas plus oportune! dés lors que les symptomes sont apparus quelques jours après la présence de sang dans mon sperme!.
Je suis démoralisé;
Merci pour vos conseils
Bonjour,
J'ai 52ans et Je témoigne de mon expérience cela fait 5ans que je souffre énormement de problème urinaire cela a commencer avec une épydidimite de le testicule droite . Les douleurs du testicules on durer quelques mois ensuite ce sont ajouter les douleurs du bas ventre et les difficulté a vider la vessie , des brulures en fin de miction, douleurs dans les reins et fréquence mictionelle . Depuis 5ans j'ai vu beaucoup de médecins ,d'urologue, professeurs mais aucun d'eux n'a trouver un traitement pour me soulager. Les symptômes deviennent de plus en plus difficile a supporter , un professeur m'a proposer une opération de la vessie mais il ne peux pas me garantir a 100% le résultat. Pour information j'ai fais distension de la vessie , injection de botox, euro stimulateur , et tout les traitement médical et rien ne marche. Si vous avez des conseille faites les moi parvenir. Merci
Bj à tous. j'aurai besoin d'un avis.
j'ai été traité pour une épididymite à droite et je suis censé arrêté le traitement antibiotique pr faire des analyses, cependant j'ai la tete de l'épididyme qui reste infecté (mais ça a qd meme bien diminué depuis le début) alors ma question est simple: si j'arrete le traitement, mon epididyme ne risque t elle pas de s'infecter à nouveau le temps que j'aille faire mes analyses?
bonjour a tous.
c'est la premiere que je tombe sur ce site.
j'ai 31ans et je souffre selon les medecin d'une prostatite.
il est vrai que je retrouve mes symptomes parmis ceux qui sont cités dans ce forum.
mais toute j'ai une particularité. personne n'a parlé sur ce forum de la couleur du sperme. le mien est rouge et/ou maron.
j'ai souvent l'uretre en feu apres avoir uriné mais j'ai l'impression d'avoir mal o reins ou intestins en cas sur les deux cotés. problemes rectiles etc...
les antibios n'ont rien donné.
je suis depuis 1 mois bientot le traitement brocoli (je bois du jus de brocoli) ca me soulage mais rien de plus.

d ou deux questions pourquoi mon sperme a le couleur.
que faire

je prevois de marier biento j'engoisse.

je vis en afrique (djibouti exactement)
> ali
Bonjour Ali

Cela ressemble à une prostatite d'origine bacterienne (sang dans le sperme d'où la couleur marron)...si j'étais vous je n'arreterai pas les antibiotiques:
il y en a trois types qui pénétrent correctement la prostate:
-les tetracyclines comme la doxycycline
-les fluoroquinolones (meilleure penetration) comme l'ofloxacine
-la bactrim (je ne connais pas la designation internationale)

essayez de vous faire cultiver vos sécretions prostatiques, peut être le docteur trouvera la bactérie en question et pourra cibler avec le bon antibio...sinon il faut essayer ceux indiqués plus haut au moins 4 à 6 semaines à chaque fois et là seulement vous pourrez dire que ça marche ou pas (mais peut être l'avez vous déjà fait?).

N'engoissez pas, soignez vous!, je suis moi même marié avec une prostatite (elle part et revient quand bon lui semble).
> jeffos
bonsoir jeffos

merci pour tous ses infos.
il est vrai que j'ai arreté tous les traitements antibio depuis mai 2008 parce que j'entendais dire que les antibios n'agissaient pas sur la prostate et que la plupart des medecins en tout cas ceux de djibouti n'avaient pas assez d'info sur la prostatite et de part mon experience parce que je voyais peu de resultat.
j'avais laissé donc les antibios pour me consacrer un peu à la medecine traditionnelle + traitement broccoli qui était conseillé sur un forum. il est vrai comme je l'ai dit dans le message precedent que le traitement broccoli m'a soulagé de mes douleurs mais il suffit que je l'arrete un ou deux jours pour que les douleurs reprennent. la medecine traditionnelle n'a rien donné. je crois avoir fait une betise en arretant les antibiotiques.
je ne peux pas vous dire exactement jeffos les antibio que je pris (mon dossier medical est à la maison et je vous ecris depuis mon bureau) je me rappelle d'avoir pris de l'augmentin, bactrim, ciflox) mais je vous le confirmerai demain.

j'ai encore quelques questions (inquietudes).
la prostatite rend t 'elle sterile?
la prise d'antibio ramene t'elle le libido affecté par la prostatite?
peux t-on en guerrir?

merci à tous ceux qui interviennent sur ce site ca aide beaucoup.
> ali
Bonjour Ali

comme vous avez arreté les antibiotiques en Mai, je vous conseille (attention je ne suis pas médecin) de faire quelques tests: spermo culture ou alors une culture de vos secretions prostatiques...le nec plus ultra serait de faire un test de stamey, avec de la chance la labo pourrait mettre en evidence le germe qui vous pollue la vie.


en effet vous avez passé de nombreux mois sans antibios donc le germe a pu se redevelopper librement et serait plus facilement détectable.

si vous pouvez faites également un échographie de la prostate: ça peut aider à affiner le diagnostique.

Pour ma part je n'ai pas cette chance, toutes les analyses sont toujours négatives, je prend donc des traitements en aveugles...c'est très pénibles: le test de stamey pratiqué à l'institut founier à Paris n'a pas pu mettre en evidence le germe. seule l'échographie permet d'appuyer le diagnostique de prostatite.

Dans le domaine de la prostatite, les docteurs avancent dans le brouillard et ne comprennent rien.

La prostatite affecte la fertilité, je ne pense pas que l'on devienne stérile mais la qualité du sperme est altérée notamment la motilité (c'est mon cas).

A mon avis la libido est liée à la douleur, quand on a mal on a pas envie de faire l'amour, mais c'est juste mon humble opinion.

En ce qui concerne la guerrison, je pense que c'est possible mais plus vraisemblement la probabilité que ça revienne est grande: ça part et ça revient; en ce qui me concerne ça a commencé en 97, les symptomes ont disparu en 98 jusqu'en fin 2008, aujourd'hui cette saleté resurgit.

il y a de nombreuses infos à glaner sur internet mais les plus intéressantes proviennent des sites en Anglais:

http://prostate-forum.org

prostatitis foundation

en ce moment je suis un traitment expérimentale: EDTA protocole, je vous tiens au courant si ça marche.

salutations
Bonjour à tous...
Merci Agnes pour votre proposition, c'est très intéressant, mais je ne vais plus convenir.
Comme le conseillait Julien, j'ai demandé une spermoculture moi-même au labo.
Je viens d'avoir les résultats : staphylocoque doré.
Donc voilà, je vais partir consulter à l'hôpital pour avoir les médocs.

Merci encore à Julien.
Et je conseille à tous les hommes qui souffrent d'une prostatite de demander une spermoculture.
A moi, aucun des deux médecins que j'ai vu ne m'avait fait faire cette analyse. 2 ans de galères.
Je suis soulagé d'avoir trouvé l'origine de ce mal.
Bye.
Bonjour à tous,
Moi j'ai souffert d'une prostatite exactement comme vous tous...ça va mieux mais je garde de grave sequelles. Comme pour pas mal d'entre vous les médecins soit me prenais pour un hypocondriaque, soit haussaient les épaules!..
Cette maladie n'est absolument pas prise au serieux dans ce pays.
De tels comportements du milieux médical sont inadmissibles.
Donc Messieurs, laissez pas faire et battez vous avans qu'il ne soit trop tard.
La soit disante science n'avance pas si vite que celà et les idées préconçues (surtout dans ce milieu) ont la vie dure.
Bon courage à tous.
Bonjour,

Je suis intéressé par votre expérience.
J'ai les mêmes symptômes que vous avez décris à vos débuts: Douleurs épisodiques. A chaque fois mon médecin m'a donné des antibiotiques qui m'ont soulagés pendant un temps. J'ai arrêté mes derniers antibiotiques il y a une semaine (pris pendant 10 jours). J'ai ensuite fais un spermogramme pour savoir si je pouvais avoir des enfants et là problème:
la concentration de spermatozoides était de 1M alors que la normale est entre 20 et 50M. Je oulais profiter devotre experience pour savoir quel était ce chiffre dans votre cas.
Merci beaucoup

PS : je n'ai pas eu tous les résultats du spermogramme,il manque la recherche de bactéries que j aurai demain

bonjour DH,
je n'ai pas ces chiffres avec moi pour le moment car en voyage de longue duree a l'etranger. Je me souviens que 7% de mes spmtz etaient normaux, alors qu'en moyenne ca doit se situer autour de 70% (si je me souviens bien) Les 3 docteurs que j'ai vus a ce moment la me disaient que c'etait simplement du a mon etat physique general apres 1,5 an d'antibio et de lutte. Alors je vais te dire le meilleur truc pour te rassurer (a condition qu'on parle bien de la meme chose): ca ne m'a pas empeche de faire un bb a la premiere tentative le mois meme du spermogramme!

Bonjour Sergei,
D'apres ce que je vois ton diagnostic a egalement ete revele par le spermogramme... Nous avons apparemment ete victime du meme type d'infection, puisque j'avais egalement un enterococus (fecaelae).
Je me souviens avoir pris bactrim pendant 1 mois, mais ca n'avait servi a rien. L'antibiogramme avait revele la ciprofloxacein comme molecule la plus efficace. C'est ce que j'ai pris pendant un mois et ca a ete radical. Je crois que le bactrim ete trop generique pour cibler vraiment le germe.
Oui merci c'est très intéressant.
En ce qui me concerne, je suis sous traitement antibiotiques comme décrit plus haut dans le message 60.
Ma spermoculture n'a pas révélé d'infection mais un fort taux de leucocytes ce qui indique normalement une infection...
Par contre la culture de mon sperme a été faite pour 48h. Est-ce que cela vous semble suffisant ?
Combien de temps a duré la votre ?
J'espère que mon traitement sera efficace...

Salut,
Franchement je ne sais plus combien de temps prenaient les analyses. Mais j'imagine qu'ils savent ce qu'ils font à ce niveau là...
Bravo à Nicolas, j'espere pour toi que ce ne sera bientot plus qu'un mauvais souvenir.
Suerte
Bonjour,
Je viens de voir votre discussion qui m interresse au plus haut point.
Je vous donne mes symptomes car j'ai deja fait une analyse d urine et rien.
En fait j'ai des brulure au niveau de la verge. J'ai l impression que le fait d aller uriner va me soulager mais non!
De plus je trouve que j urine souvent et j'ai l impression que je n urine pas tout.
Et cela m empeche de biendormir.
Est ce que ces symptomes vous font penser à quelque chose?
Ces douleurs reviennent et repartent assez souvent.
Que dois je dire à mon médecin pour enfin guérir cette mauvaise sensation?
Merci par avance
Bonjour a tous

merci infiniment pour vos témoignages en particulier celui de julienargentine car je souffre d'une prostatite chronique depuis 10 ans, ce n'est que depuis un an que je l'ai su ,pendant des années les medecins me racontaient et me prescrivaient n'importe quoi .
j'ai fais des analyses d'urine qui n'ont rien donner (pas de germe) mais par contre on a pu voir des calcifications de la prostate (du apparemment a une ancienne infection) ,
en plus de certains symptômes cités par julienargentine je souffre de troubles d'érection mon dernier medecin m'a dit que c'était psychosomatique et m'a conseillé de prendre du viagra ,ce que j'ai fais depuis 8 mois ,il est vrai que j'ai retrouvé une érection parfaite mais je ne souhaite pas faire appel au viagra pour retrouver ma virilité j'ai plutôt hate d'en finir avec cette foutu maladie qui me pourri la vie
je me suis marié il y'a 8 mois et dieu merci j'attends un enfant pour bientôt
j'ai essayé le traitement brocoli ca a marché pendant une semaine (quasi disparition des symptômes) puis plus aucun effet .
je pense que je vais faire une spermo culture dans l'espoir de localiser le germe

y'a t'il des dangers particulier a prendre du viagra sur le long terme ??

merci a tous
> solo6768
bonjour solo.
j'ai attendu a ce que les autres (medecins) sur ce forum te repondent sur l'usage a long terme du viagra.
apparement pas grand monde ne s'est decidé.
j'ai souffre egalement des problemes erectiles j'y pense a faire appel au viagra pour un lapse de temps juqu'a ce que je puisse trouver un remede a notre mal que la prostatite. mais j'attends au moins avoir unr reponse sur ce forum pour me faire une idée et prendre une decision. je me marie dans deux semaines.
je reviendrais sur le forum un peu plus tard mais une question.
slt a toi jeffos ca donne quoi ton nouveau traitement?

que pensez vous du sport?
autrement peux t on faire du sport comme le football quand on souffre d'une prostatite.

merci a tous le monde.
Bonjour
j'ai depuis 4 mois une petite douleur au testicule droit avec l apparition d'un kyste celui ci est parti.
Apres avoir consulté les forums internet j'ai demandé à mon médecin un bilan complet sang, urine sans rien trouver et une spermoculture qui a révélé un staph doré, j'ai pris des anti biotique celui ci est parti mais la douleur si infime soit elle reste, je vais demander une echo de la prostate ainsi refaire une spermoculture.
C'est vraiment une petite douleur beaucoup de personne disent que c'est dans ma tête mais bon je sais qu'elle est la e sais pas ce que vous en pensez car la je vois plus ou chercher.
bonjour à tous.
que devient JEFFOS on ne lit plus ses mails.
moi je commence à avoir encore de douleur ce n'est jamais parti. ca vient mais ca ne part jamais trop loin.
je compte aller a Dubai me soigner car chez moi a part le spermogramme je ne peux pas faire d'autres analyses.
ce qui me preocuppe aujourd'hui c'est plutot ma femme. elle a d'abord fait une fausse couche d'1 mois et souvent elle a des douleurs atroces pendant ses regles. c'est vrai que de douleur au moment des regles elle les a toujours eu.
je me demande si ma prostatite chronique n'est pas pour quelque chose nows. est ce que j'ai pu la contaminer?

merci
Hello julienargentine, Moi aussi je souffre de douleurs testiculaires. Je voulais savoir si il ya des douleurs pendant la nuit et au réveil le matin, donc s'il ya absence de douleur. Merci

Bonjour,
je suis debarrassé de douleur et vraisemblablement de germe depuis 6 mois, mais je n'avais pas mal en permanence. Je dois d'ailleurs dire que j'ai rarement eu des douleurs vraiment aigue.
Julien
Merci de votre réponse. Deux mois sont un véritable enfer. La douleur n'est pas le lit, mais je ne sais pas si c'est épididymite, prostatite chronique ou varicocèle... Au revoir
1 2