Besoin d'avis concernant prostatite chronique abacterienne

[Fermé]
Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
dimanche 14 décembre 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
15 décembre 2014
-
Messages postés
10
Date d'inscription
mercredi 25 juin 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
27 avril 2015
-
Bonjour jai 30 ans et voilà 5 mois que j'ère avec des douleurs pelviennes et des troubles urinaires sans que les medecins (urologue/generaliste) ne trouvent de solutions pour soigner ces symptomes. Je me dis que peut etre quelqu'un ici aura une piste de par son vecu.
5 mois c'est long alors je vais essayer de resumer :
- environ 5 jrs apres un rapport sexuel protegé et dans un etat d'enorme stress pour de multiples raisons (changement de vie pro/demenagement/pb amoureux...) une sensation de gene apparait au niveau du gland, comme si je sentais en permanence ce dernier frotter contre le boxer. S'ajoute très vite à cela alors des difficultés à uriner associés à des envies de plus frequente.
- puis des douleurs assez fortes dans le bas ventre apparaissent de meme que des sortes de contractions douloureuses de la vessie durant la nuit qui me reveillent violement.
- venant juste de partir en vacances je decide de consulter un generaliste sur place qui me prescrit zythtomax 4 doses à prendre desuite et une ecbu juste avant la prise.
Les symptomes disparraissent au bout de 12h environ apres la prise mais 48h apres de la fievre pas tres forte(38,5) apparait avec un retour des difficultés à uriner cette fois-ci sans les genes au niveau du gland ressenties au debut. Je reste comme ça pdt 48h et precise que la fievre nexistait pas au reveil le matin et sinstallait en fin de journee avec un max le soir de 38,5.
- je rappelle alors le generaliste qui a eu les resultats de mon ecbu n"attestant d'aucune infection mais dune hematurie microscopique significative. Je rappelle que je navais pris aucun medoc avant l'ecbu. Il me met sous ciflox pendant 7 jours. Des la premiere prise des maux de tetes intenses apparaissent sans que le doliprane ne puissent y remedier. Ces maux de tetes perdurent pendant les 4 premiers jours du traitement. Par contre les symtomes de brulures douleurs la fievre les troubles urinaires tout disparait assez rapidement.
- je me crois tirer daffaire quand au 7ieme et dernier jour de traitement une sensation de gene dans le rectum apparait apres un long trajet en voiture de retour de vacances.
- je rentre consulter mon generaliste en lui racontant tout cela il me prescrit un bilan sanguin complet et une nouvelle ecbu. Tout est negatif plus dhematurie microscopique.
Je precise que je suis toujours dans untres gros etat de stress lie a notamment changement de vie iminent.
- le doc me dit que vue que mes resultats sont bons cela doit etre la fatigue et le stress qui me font ressentir ce genre de chose.
- je pars rassuré mais la nuit meme je recommence a avoir des contractures violente a la vessie qui me reveillent avec difficulté a uriner. Des douleurs lombaires tres violentes apparaissent aussi.
- ces symptomes vont se repeter quasiment tous les soirs avec un retour de gene au bout du gland puis lapparition dune sorte de balle extrement douloureuse dans le rectum.
- je retourne chez le medecin la je fais examen complet echographie appareil urinaire ecbu bilan sanguin tout est ok! Le doc me prends pr un mytho en gros et me mets cela sur le compte du stress.
- jentre alors dans un etat daffolement complet je ne dors plus ne mange plus les douleurs etant violentes et incomprehensible avec des envies urgented duriner et les difficultès a uriner.
- je mene tant bien que mal en meme temps mes changements de vie pro avec demenagement.
-arrivé dans ma nouvelle vie je consulte mon nouveau generaliste. Nouvelle batterie de test avec echographie endorectale ecbu bilan sanguin. Rien si ce n'est a nouveau une hematurie microscopique significative sans leucocyturie. Il decide de menvoyer chez un urologue.
- ce dernier parle alors de prostatisme lié au stress et que lhematurie microscopique nest pas a prendre aus erieux. Il me prescrit des alphabloquants.
- apres 4 jrs de prises jurine mieux mais mes genes sont toujours la (masse dans le rectum quand je marche, impressionde sentir monsexe en permanence, lourdeur testiculaire, gene a lentre jambe...)
- je retourne le voir et la il me prescrit examen spermoculture et ecbu urine apres massage prostatique. Ras si ce nest lhematurie microscopique toujours presente dans mes urines.
- il me met sous anti inflammatoires non steroidien mais rien ne change. Pas damelioration notable gene toujours presente.
- comme cet urologue est dur a voir rapidement et mon etat ne sameliore pas je tente un autre qui est soit disant specialisé dans prostatite chronique.
- apeine description des symptomes elle me dit que jai une prostatite subaigue. Elle me remet sous ciflox pendant un mois a raison de 3 cachets par semaine associé a 5 jours danti inflammatoire et toujours les alphabloquant. Jai limpression alors que les symptomes tendent a disparaitre et je recommence a faire mes nuits. Je crois a la guerison.
-entre temps lautre urologue peut dispo mavait precrit une endoscopie urinaire pour elucider lhematurie persistante. Jefais cette endoscopie et la mes patatra les symptomes reapparaissent a nouveau alors que lendoscopie na rien revelé r du tout. Tout est parfait.
- jai refait depuis plusieurs ecbu attestant toujours dune hematurie microscopique persistante sans quelconque germe mis en evidence. Je suis retourné chez la deuxieme urologue qui ma prolongè pr 6 mois le traitement ciflox alphabloquantet 15 jours danti inflammatoire
Malgré cela jai toujours les symptomes a savoir que la plupart dentre eux sinstallent au fur et a mesure de lavancement de la journee (envie duriner frequente, impression de sentir en permanence mon sexe frotter au boxer, parfois douleur a lejaculation, lourdeur a lentrejambe, masse dans le rectum, maux de tete, petites brulures post mictionnelles,...)
Par contre je fais mes nuits ce qui est deja genial.
Jai fait encore 2 nouvelles ecbu et lhematurie microscopique est toujours la sans leucocyturie.
Qu'en pensez vous? Je me sens dans une impasse, une prostatite abacterienne peut elle provoquer une hematurie microscopique? Pourquoi ma prostate nest elle pas douloureuse au tr ni echo endorectale?
Je revois un generaliste bientot quels exams seraient il utiles de demander?
Je precise que les douleurs/ genesque je ressens restent supportables mais tapent sur le systeme au bout dun moment. Les envies duriner frequentes agacent et la deprime de ne pas voir de solution a tout cela me hante.
Bref je vous remercie pr lattention que vous pourrez porter a cela et vos idees conseils ou vecu similaire a partager...merci
A voir également:

2 réponses

Messages postés
10
Date d'inscription
mercredi 25 juin 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
27 avril 2015
47
Les douleurs atroces de la prostatite
Si vous souffrez de prostatite, alors vous savez déjà que les douleurs causées par cette
maladie peuvent être une vraie TORTURE... - bien pire que les histoires de torture que
l'on lit dans les livres sur l'histoire du Moyen Âge.
Et si vous n'avez jamais souffert de prostatite alors lisez ce qui suit...
La prostatite produit des sensations de brûlures atroces dans le bout de votre pénis, dans
votre anus, votre dos et votre ventre et à peu près partout ailleurs dans votre appareil
urinaire.
Le simple fait d'uriner peut être très douloureux.
L'éjaculation peut être atroce.
Et même une érection (en supposant que vous pouvez en obtenir une) peut se transformer
en une séance de torture horrible et barbare.
Et ça, ça n'est que le début !
Pour certains hommes, la douleur est permanente et elle est si intense qu'elle affecte
durement leur vie quotidienne de jour comme de nuit.
(L'angoisse de ne pas savoir ce qui fait aussi mal ou de ne pas savoir soulager ces douleurs
ne fait qu'empirer les choses... un cercle vicieux qui peut conduire même le plus solide
d'entre nous à devenir fou !)
Encore une fois, la prostatite, c'est tout SAUF de la rigolade.
LE PIRE, c'est que beaucoup de soi-disant « traitements » n'ont aucun effet.
Que ce soit pour soulager la douleur ou guérir le problème.
C'est d'ailleurs le cas de beaucoup de problèmes de la prostate.
Parce qu'ils ne sont pas clairement compris.
Peut-être que c'est parce que c'est une maladie qui ne concerne que les hommes

Et, avouons-le, nous n'aimons pas trop aller pleurer chez le médecin.
Surtout quand on sait quel genre d'examens il va nous appliquer si l'on se plaint de
douleurs à ce niveau-là...
Maintenant si vous souffrez de prostatite, voici quelques-uns des traitements naturels qui
marchent.
Comment soulager rapidement votre prostatite
La cause la plus commune de la prostatite est une bactérie.
Mais un traumatisme, le stress ou un trouble du système immunitaire sont d'autres causes
possibles de la prostatite.
Il existe diverses thérapies que vous pouvez mettre en oeuvre pour soulager et guérir votre
prostatite.
1. Buvez le plus d'eau possible
Même si cela vous paraît étonnant, vous devez boire autant que possible pour nettoyer vos
voies urinaires et éliminer les bactéries qui causent la prostatite.
2. Faites l'amour !
Si malgré la prostatite vous arrivez tout de même à avoir une érection et si les douleurs
restent supportables, le fait d'avoir un rapport sexuel vous aidera à purifier les fluides
(liquides corporels) de votre prostate.
3. Prenez des bains chauds
Remplissez votre bain d'eau chaude et restez assis dedans pendant 20 minutes par jour.
Vous pouvez également ajouter des sels de bain ou du vinaigre pour votre bain de siège.
4. Alimentation : évitez ceci
Évitez l'alcool, les aliments épicés ou sucrés et la caféine, car ils peuvent tous aggraver vos
symptômes.

5. Essayez l'acupuncture (sérieusement)
Un acupuncteur va placer de minuscules aiguilles sur votre peau à différents endroits sur
votre corps. Des études ont montré que l'acupuncture peut diminuer les douleurs de la
prostatite.
6. Essayez ces compléments alimentaires
Le palmier nain, le pollen et la quercétine sont des remèdes naturels que vous pouvez
trouver en parapharmacie ou en magasin bio possèdent chacun des effets thérapeutiques
pour soulager la prostatite.
7. Le spécialiste qu'il vous faut
Généralement, si vous souffrez de prostatite de manière sévère ou chronique, on vous
enverra voir un urologue.
Mais il existe un autre type de spécialiste, moins connu, mais encore mieux armé pour vous
aider à guérir votre problème : un médecin infectiologue

La prostatite est une maladie douloureuse mais elle peut être traitée.
Même si sa guérison n'est jamais garantie, vous pouvez généralement obtenir le
soulagement nécessaire en suivant les traitements présentés ici.
Dernier conseil, si votre médecin vous prescrit un traitement antibiotique, assurez-vous de
bien suivre le traitement jusqu'au bout car il se peut parfois que les symptômes
disparaissent avant que l'infection ne soit complètement éliminée.
27
Merci

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

journal des femmes avec santé médecine 25507 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Messages postés
10
Date d'inscription
mercredi 25 juin 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
27 avril 2015
47
Bonjour,


moi aussi je souffre de prostatite depuis plus de 9 ans, récemment on m a trouvé un staphylocoque doré car je souffre de poussée de furoncles sur le corps apres analyse du pue de mes furoncles.
j avais quasiment plus mal a la prostate et la récemment ma prostate me relance, je n'arrive pas a me débarasser de mon staphylocoque doré cela dure depuis 1ans et demi (poussée de furoncles), je vais aller faire un test de spermoculture pour confirmer si le germe est bien dans ma prostate !
Pour moi j'ai eu le droit à :
( Pyostacine 500 mg et creme mupiderm 2 % sur les zones sensible du corps (nez aisselles nombril aines ect ... ) pour combattre le staphylocoque doré.
parce que pour les medecins le germe que j'ai est sur le corps et il me prescrive des traitements locaux et antibiotique mais avec tous les informations que j'ai pu lire, ce germe serait surement dans ma prostate ou ds mes intestins et non pas sur ma peau et apparemment il y'a q un test de spermoculture a faire pour déterminer le germe ds la prostate pour moi justement je vais le comparer avec le test qu on m a fait pour determiner si c'est le meme germe dans mes furoncles et dans le sperme.(staphylocoque dore)
en effet il est très dur de se débarasser de ce germe car la prostate est comme une éponge, le germe dans la prostate n est pas détruit complétement et la prostatite revient toujours avec le temps.

d'après ce que j'ai pu lire il y a souvent le nom de cet antibio qui est ciprofloxacein 500

tu auras des calcifications ds la prostate, le corps va les combler en sécrétant du calcium pour boucher ses trous

ah oui j oubliais mon docteur m a dit que j allais probablement mourir d un cancer de la prostate quand je serais vieux, pour l instant j'ai 32 ans.