Bébé et alcool

-
 didine -
Bonjour,

Dans ma belle-famille, ils ont coutume de faire gouter de l'alcool en trempant leur doigt dans leur verre puis dans la bouche des bébés. Après de nombreuses menaces de ma part si quelqu'un s'avisait de faire ça à ma fille de 4 mois, j'ai pourtant surpris sa grand-mamie en train de lui faire.
Je suis très enervée, les bébés sont si fragiles. J'aimerais sensibiliser ma belle-famille aux dangers de cette coutume car mes menaces sont vaines et je redoute qu'ils prennent l'habitude de faire ça. Sans quoi j'envisage de couper les ponts avec eux car ça m'est absolument insuportable. J'en pleure de rage!

Je vous serai vraiment reconnaissante de m'aider à les convaincre d'arreter. Si vous pouviez me donner des infos, des liens sur les articles expliquant les méfaits de l'alcool sur des si petits organismes...

Par avance, un grand merci.

Une maman qui ne veut que le bonheur et le bien etre de son bébé.
A voir également:

14 réponses

Messages postés
1414
Date d'inscription
jeudi 3 janvier 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 mai 2009
856
Je trouve ce post hallucinant,tant par son intitule que par certaines reponses...

Qu"une infirmiere puisse dire "ta petite fille ne risque rien si elle reçoit une petite goutte d'alcool " me semble aberrant....(Par contre les microbes sont bien plus dangereux....Stupide....)
Comme le signale Blux si cela se reproduit plusieures fois car on trouve rigolo la frimoussette de la choupinette ou va t on...
Une gorgee de grand marnier (c'est peu....) peu entrainer une hypoglycemie majeure et des convulsions chez un enfant de moins de 10 kg....Cf centre anti-poison http://www.poisoncentre.be/article.php?id_article=72.....C'est pour cela que la plupart des sirops medicamenteux contenant de l'alcool sont deconseilles chez l'enfant en raison de convulsions rapportees comme effets secondaires

On bataille contre l'ingestion d'alcool pendant la grossesse et des qu'un enfant est ne, cela ne serait plus un danger...Pourtant la maturite du cerveau n'est pas encore acquise a quatre mois...donc des eventuelles lesions neuro peuvent etre envisagees en cas d'ingestions repettees .....
Et puis qui nous dit qu'ils vont s'arreter a quelques gouttes.....cela va aller graduellement en fonction de l'age de la louloute...
Sans parler du fait qu'exposee a l'alcool si jeune peut predisposer ta nenette a avoir des troubles du comportement face a l'alcool

Qu'une maman se batte face a une famille completement decallee(pour ne pas dire debile, desolee ,Kroline) au point de faire ingerer une substance dangereuse a un bebe me semble tellement enorme que je ne sais quoi dire face a ces "supers grands parents ".Sont-ils normaux ?
Et quitte a te mettre ta famille sur le dos ,cela en vaut le coup,TU NE DOIS PAS laisser cela continuer ,tu es la maman et tu dois t'elever contre ce qui ne te semble pas bon pour ta fille...
Et ton mari ? Remarque comme c'est une coutume familiale il ne doit pas etre choque car il le vit depuis toujours...Sensibilises le essaies d'avoir son soutien...Mais si ce n'est pas le cas ,bats toi

En ce qui concerne la question de l'hygiene pour les doigts dans la bouche de ta puce, mon pediatre me disait souvent qu'expose a des choses pas tres nettes (des fois nos enfants "goutent" des choses un peu voire tres repugnantes),c'est plutot benefique car leur systeme immunitaire se renforce et devient bien plus efficace...
https://www.luanagames.com/index.fr.html
(Ah petit detail etant moi meme infirmiere ,je ne neglige pas les regles d'hygiene ..)

Je te souhaite de tout coeur d'arriver a tes fins ...
LLilo, MERCI INFINIMENT pour ton message. A force d'entendre : "oh, tu fais une montagne de rien, tu es trop maman poule", je finis parfois par croire que j'ai un problème!! C'est tellement dur de lutter contre des "traditions vieilles" de 4 générations. (c'est la GRAND-mamie qui RESISTE tandis que les autres s'étaient alignés). Si je ne lutte pas, je m'attends au pire dans quelques années!

Mon mari est un pacifiste, qui de surcoit a GRANDI avec cette tradition (tu as très bien cerné la situation) et il est plus "décontracté" que moi. Il comprend ma position et m'a promis de faire bloc avec moi. Seulement il n'a pas vu ce a quoi j'ai assisté... donc j'ai été seule à réagir. Et puis au diable que ça plaise ou non, j'en suis tellement énervée que j'en arrive à redouter la prochaine réunion de famille (la semaine prochaine...pfffffffff).

Tu imagines que je suis en train de préparer ma "DEFENSE" et mes ARGUMENTS pour pouvoir choisir de ce que je veux pour mon PROPRE bébé! La chose la plus précieuse que j'ai!
Moi qui suis bien sous tout rapport, et respectueuse, je suis bléssée de devoir affronter une femme de son age et les autres membres derrière. Cette histoire va faire des vagues... et quelque chose me dit que ce n'est que le debut...

Je vais prendre le plus grand soin à lire tes liens, et encore merci.

Dommage qu'il y ait tant de "Eve-line"s à l'esprit absolument inconscient. C'est toujours difficile d'être la "pièce rapportée" d'un clan à faire barrage à ces traditions.
Messages postés
1414
Date d'inscription
jeudi 3 janvier 2008
Statut
Contributeur
Dernière intervention
9 mai 2009
856 > kroline
Alors courage
Ne te decourage pas,ce n'est pas a toi de ceder mais a cette femme qui a un gros probleme....Le matriarcat est revolu et tu dois effectivement faire entendre ton desacord et et faire respecter ta place de femme et de mere...
C'est bien que ton mari soit de ton cote mais je ne pense pas qu'il s'impliquera il est de ton cote mais peut etre pas contre sa grand mere.....
Bon courage encore une fois
Messages postés
118
Date d'inscription
dimanche 13 avril 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2009
5
ma 2nde réponse était un sarcasme répondant aux propos de BLUX, qu'on ne pense pas que je me permette de me moquer de ton probleme c'est d'ailleurs pourquoi je te conseillais de mettre les choses au clair avec ta belle famille.
Apres si ton homme a vecu la meme chose reporte toi a lui.
L'alcoolisme n'est pas une maladie de laquelle on peut rire, mais je n'en pleurerai pas non plus.
pour rien au monde je ne tolererai cela ,je serai prête a couper les ponts avec ma belle famille,et même avec mon mari s il faut!c est trop dangereux,cela ne veut pas dire que ton bb sera alcoolique plus tard;mais ce n est pas la peine de lui donner le gout de cette substance,c est vraiment idiot ;affirme toi dis leur que c'est ton enfant et que tu decides de ce qui le meilleur pour lui ;;
> francoise
merci françoise,
je souhaite faire entendre mon choix (je trouve dingue de devoir m'en defendre auprès de ma belle-famille). J'ai du mal à m'exprimer sans être agressive quand il s'agit de ma fille, aussi je redoute un peu l'affrontement... J'envisage d'avoir cette grande discussion (en sachant que je risque de me heurter à un mur rrrr!!!) ce week end car nous avons une grande soirée avec toute la belle-famille!!! 130 personnes : le cauchemar! Je vous raconterai...
Messages postés
138
Date d'inscription
jeudi 24 avril 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
11 mai 2014
105 > kroline
Bonjour, bonne chance pour la grande soirée avec ta belle famille. Tu nous raconteras.
Courage
>
Messages postés
138
Date d'inscription
jeudi 24 avril 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
11 mai 2014

coucou chrismax, merci, promis je vous raconterais!!
deja ça commence bien, on a laissé entendre que "finalement, il n'y a pas d'endroit pour faire dormir les bébés", et la solution, est simple selon eux "vous les ferez dormir dans vos voitures" MAIS BIEN SUR!!! pourquoi pas dans une cave tant qu'on y est!!! HAHAHA.
Donc je crois que la soirée va finir très tot (ouf ;) ) et je coucherais ma fille dans son lit!!
Je suis sure que ce petit détail en plus aura fait mouche lol.
bon week end à tous. La suite au prochain épisode...
Messages postés
138
Date d'inscription
jeudi 24 avril 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
11 mai 2014
105 > kroline
Salut kroline, ça je n'avais jamais entendu: faire dormir les enfants dans les voitures. C'est du jamais vu. Et pourquoi pas au fond du jardin ou dans le grenier tant qu'on y est.
Je ne vais pas te dire bonne soirée car j'imagine bien qu'elle ne le sera pas mais plutôt vivement demain que tout ça soit passer pour toi.
Bon week end quand même et courage pour la soirée.
A+
Messages postés
138
Date d'inscription
jeudi 24 avril 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
11 mai 2014
105
Bonjour,ta petite fille ne risque rien si elle reçoit une petite goutte d'alcool mais je trouve que mettre son doigt dans la bouche d'un bébé est dégueulasse surtout si les mains ne sont pas lavée et puis ça ne se fait pas, vive les germes dans la bouche de ta petite fille. Moi aussi je suis très sensible à ça. Je ne l'accepterai pas non plus. Et si tu essayais d'en parler à ton mari pour que lui essaye de convaincre sa famille de ne pas le faire. Le problème est que si tu essayes de les empêcher de le faire tu vas les avoir sur le dos.Malheureusement je n'ai pas d'articles à te proposer. Et si tu allais sur google et taper les méfaits de l'alcool sur les bébés, tu trouverais certainement ce qu'il faut.
Je suis de tout coeur avec toi
Messages postés
23861
Date d'inscription
dimanche 26 août 2001
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 janvier 2022
307
Salut,

ta petite fille ne risque rien si elle reçoit une petite goutte d'alcool
Quand ça sera la dixième fois dans la journée, parce que papy a voulu lui donner, il aime trop le sourire qu'elle fait après...
Messages postés
118
Date d'inscription
dimanche 13 avril 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2009
5 >
Messages postés
23861
Date d'inscription
dimanche 26 août 2001
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 janvier 2022

en meme tps papy l'a fait avec le mari de madame et pourtant il a reussi a grandir et procréer a son tour, je en pense pas que ce soit si dangereux mais dis leur franchement ce que tu en penses et 1 fois ok 2 fois ok mais 3 fois bonjour les degats
Messages postés
23861
Date d'inscription
dimanche 26 août 2001
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 janvier 2022
307 >
Messages postés
118
Date d'inscription
dimanche 13 avril 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2009

il a reussi a grandir et procréer a son tour
La procréation et la croissance (d'ailleurs est-elle complète ?) ne ont que deux aspects infimes de ce problème...

Qui dit qu'il n'est pas alcoolique ?
Messages postés
118
Date d'inscription
dimanche 13 avril 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2009
5 >
Messages postés
23861
Date d'inscription
dimanche 26 août 2001
Statut
Modérateur
Dernière intervention
25 janvier 2022

et demandons lui?

Ton mari et père de ton enfant est il alcoolique? a t il un quelquonque dérèglement?
Pense tu qu'il ne soit pas fini correctement?

si tu réponds a toutes ces questions en moins de 5 min tu decouvriras la solution a ton probleme

(tu pourra ainsi cocher la case probleme résolé ou est géniales, non ne nous remercie pas c'est bien normal!!!!)
>
Messages postés
118
Date d'inscription
dimanche 13 avril 2008
Statut
Membre
Dernière intervention
19 septembre 2009

je suis choquée que vous tourniez la très serieuse maladie qu'est l'alcolisme en dérision!
Je viens demander des conseils et on me demande si mon enfant est "fini"????
Dois-je me défendre de vouloir le meilleur pour mon bébé que je m'évertue à nourrir sainement pour que derrière des abrutis lui flingue son petit estomac déjà bien fragile!
Messages postés
19
Date d'inscription
samedi 5 mars 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
21 octobre 2015
14
Je l'ai allaité finalement 3 ans au lieu de 6 mois. Et contrairement à toutes leurs prédictions, mon fils est parfaitement dégourdi, a un langage très bien développé et est plus accro de son père que de moi, fort probablement parce que j'ai toujours voulu que le papa ait une place très importante et qu'il s'occupe des enfants alors que j'étudie en + de mon boulot. Je préserve des moments avec eux mais bon... Il faut toujours que ces 2 là médisent........ Je les laisse à leur sottise ! Et... de temps en temps, j'en dis une ou deux à ma belle-mère quand elle me tend la perche, pas plus souvent sinon je n'en finirais pas.

Kroline, même si une personne est virulente dans ses propos, en aucun cas cela justifie des réponses pareilles. C'est le propre du partenaire violent qui ne supporte pas qu'on l'affronte ou le dérange dans son image, sa réputation, son confort, ses exigences.... Petit à petit il prend de l'emprise en montrant qu'il peut être très en colère et désarçonne ainsi quiconque ose le contredire en faisant passer le message qu'il est victime et que tu dois te taire ! Puis il change radicalement d'opinion et insinue que tu comprends tout de travers ou que tu en fais toute une montagne pour si peu, ou encore qu'il était obligé de réagir ainsi parce que... "tu ne comprenais pas !". Viennent ensuite les coups, mon ex-mari contrôlait sa force pour ne pas laisser des traces ! Un véritable manipulateur et pervers !

Didine, tu peux contacter tout à fait anonymement le centre d'information et des droits de la femme pour connaître tes droits, mère ou pas mère, avoir des conseils sur un départ, sur la garde de l'enfant... Il y a des antennes CIDF dans tous les départements. Tu peux aussi voir gratuitement un avocat, il y a des consultations gratuites une fois par mois dans tous les départements. Il vaut mieux y aller maintenant par prévention et savoir comment réagir comme il faut en cas de nécessité plutôt que de te retrouver dans une situation impossible où il aurait déjà gout calculé, d'autant + que toute sa famille est avec lui. Ca me fait suer de te dire tout cela, mais franchement j'ai fait tout cela une fois partie et cela a été très dur. Le plus dur est d'oser en parler à tes parents et tes véritables amies pour ne plus te sentir seule et pouvoir compter sur un soutien, notamment pour te garder des papiers en toute sécurité. Une femme avertie en vaut 2 tu sais ! Tu peux trouver des forums pour échanger avec des femmes qui galèrent et qui traversent elles aussi des lunes de miel et des dégradations de violence, c'est la fameuse fichue spirale. C'est notre amour et notre espoir en "si je fais ca, il ne pourra rien me dire, il sera content, ca ira enfin comme avant, on aura enfin tout pour être heureux.... En fait cela fait hélàs parti du piège.

Quand tu as reparlé avec lui de sa violente réaction, il a tout cassé ? C'est franchement pas normal ! Même s'il est impulsif.... comment réagit votre loulou ? Voir quelqu'un en colère ainsi et tout cassé, cela fait très peur et cela risque de se retourner contre ceux qui justement sont sa partenaire et les enfants !
Cette violence ne fait qu'augmenter au fil des années, ces hommes-là prennent de l'assurance puisqu'ils voient qu'on les aime malgré tout. Fais attention à toi surtout, ne te voile pas la face pour ton fils et votre bien-être au quotidien. Quand on voit des colères, on se demande toujours "à quand la prochaine ? et avec quels outils qui lui tomberont sous la main ? Un accident cela arrive vite ! Il ne veut pas viser sa femme et pourtant c'est arrivé, il s'en veut, il pleure puis... ca recommence ! Maintenant il ne pleure plus, sa femme l'a "provoqué" soit disant... Seule une prise en charge par une thérapie acceptée pour préserver le couple doit te montrer sa bonne foi, et .... sans annulation, avec intérêt et sincérité ! Demande lui ce qu'il est près à faire pour te montrer que vous ne risquez rien et qu'il veut le bonheur de sa femme et de son enfant ? Pfff... je suis dégoûtée qu'une conversation puisse ainsi dégénérer !

A qui pourrais-tu te confier dans ton entourage ?
Super suis heureuse pr toi ne quitte pas bb des yeux;ils verrons qu ils n ont pas le monopole;et que c'est toi qui gère la vie de ton enfant ;bon week end qd mm
Bonjour,
J'ai le même "cas" dans ma belle famille... avant de m'y rendre, je me suis renseignée auprès de mon pédiatre... il était formel : dans les meilleurs des cas, c'est inutile, sinon, avant l'âge de 1 an, cela peut provoquer une carence en sucre. Et comme c'est moi la maman, c'est moi qui décide et je m'en fiche royalement de ce qui peut être dit ou entendu ... je ne change pas ma position. Point !
Bonjours,
Ma famille me fesait sa aussi mais j étais tout de meme plus agé je devais avoir 1 ou 2 ans , et ils avaient le main propre :)
J ai aujourd hui 22 ans et je suis en pleine santé
Je comprend vos inquiétude , mais ne vous rendz pas malade pour sa , dites leur clairement que si il ne s arrete pas vous couperez les pont mais n oubliez pas que vous priveriez votre fille d une parti de sa famille .....
mon beau père a donné du vin à mon bébé de un mois et demi. j'ai ralé mais il me pique. j'ai bien peur qu'il n'est pas compris.
bonjour didine,
j'ai été surprise que mon post "ressorte", ça date d'avril 2008. C'est néanmoins un sujet qui reste néanmoins très actuel... ma puce a maintenant plus de 3ans (elle est même grande soeur d'ailleurs :)). Je vais te dire de quelle manière j'ai évolué par rapport à ce sujet....

J'ai effectivement campé sur mes positions et ne me suis jamais démontée face à cette pratique totalement inconsciente! Bref, ça a été plutôt épuisant car j'ai pas laché ma fille d'un cil pendant longtemps... Même quand elle n'était pas dans mes bras, j'avais toujours un oeil sur elle pendant les fêtes de famille. J'ai du parfois me facher, en disant que "rien qu'une goutte" pour quelqu'un de 80kg et 8kg n'a pas le même impact, que les bébés ont deja suffisemment de douleurs (colliques, regurgitations...) pour ne pas en rajouter!!!
Que je n'avais pas prit le soin de ne rien boire pendant 9mois pour qu'on me sabote mes "efforts" (enfin, efforts... on ne joue juste pas avec la santé d'un être qui n'a rien demandé, juste pour boire un verre!!)

Aussi dinedine, je te conseille vivement d'expliquer à ton beau-père de ne pas recommencer, que c'est ton enfant, que TU decides ce qui est bon pour lui (et que de toute évidence, ça n'en fait pas partie), qaue tu es la maman, donc qu'il se doit de respecter ton "choix".

c'est quand meme malheureux de devoir se justifier... mais les "anciens" ont tellement l'assurance de tout savoir mieux que les "jeunes parents", c'est affligeant...

Bon courage et tiens bon, c'est TON enfant, sa santé et TA responsabilité, protège le :).

Je me tiens à dispo si besoin de parler du sujet.
salut !

Pas évident car les parents disent non. Il nous répond que non il ne fera rien mais dès qu'il était hors de notre portée. il a trempé son doigt dans le verre de vin pour lui mettre bien à la bouche. Mon sang n'a fait qu'un tour. J'ai ralé. Mais selon lui je n'ai pas mon mot à dire et que ce n'est pas de l'alcool.
De plus, depuis ce temps il me lance des pics ainsi qu'un ami à lui. J'ai peur qu'il recommence puisque pour lui il doit faire son palai.
Mon bébé n'a pas encore deux mois. Il pèse aujourd'hui tout juste 4kg. Et dans peu de temps je dois reprendre le travail et ce sont mes beaux parents qui le gardent.
Le papa m'a dit que j'avais été trop loin dans mes paroles avec lui et ne veut pas que j'en parle à qui que ce soit. Donc j'angoisse seule dans mon coin. Il me pique devant ma famille qui prend ça pour de la rigolade. Mais ils ne comprennent pas que ces mots qu'il dit son réel et qu'eux sans le savoir acquiescent son geste et d'après ce qu'il dit ses futurs gestes.
cette nuit là j'ai surveillé mon gamin la nuit de peur qu'il fasse une convulsion ou autre.
Sachant que je lui donne du lait hyppollergenique, cela ne sert plus rien de lui donner ça.
Messages postés
19
Date d'inscription
samedi 5 mars 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
21 octobre 2015
14
Je ne veux pas te faire peur mais s'il ignore ton refus et qu'il doit être ton mode de garde alors tu sais déjà comment cela se passera !
Même si le mode de garde coûte cher, et s'il est difficile, essaie de lui faire un bon coup car il sait que tu dépends de lui, donc il a prise sur toi et se fiche pas mal de tes oppositions.
J'ai montré à ma belle-famille que je ne leur confiais plus le petit durant + de 6 mois. On allait les voir mais le petit ne restait jamais seul avec eux, ni dans leur bras durant les repas/apéro... Je trouvais toujours un truc : une tétée, une couche à changer, une balade dans le jardin...ou je le gardais bien dans mes bras, si ma belle-mère le réclamait je ne lui donnais pas si elle était à table ou à l'apéro, je le faisais avec le plus de diplomatie possible mais je tenais ferme.
Je te souhaite beaucoup de courage.
Messages postés
19
Date d'inscription
samedi 5 mars 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
21 octobre 2015
14
Enfin un post qui correspond exactement à ce que j'ai vécu ! C'est incroyable de voir l'inconscience de certains adultes !

Mon deuxième fils a maintenant 4 ans et cela fait 4 ans que je parais pour une tête de noeud à leur égard mais il en va de la sécurité de mes enfants. Je les avais vus procéder avec leur petite fille âgée de 2 ans qui terminait devant eux les verres d'apéritif et comme elle passait énormément de temps chez eux en vacances avec ou sans ses parents, ils recevaient pas mal de monde et tout est occasion de prendre un petit apéro, la petite aussi par la même occasion. Mon chéri me relatait les faits quand il y allait sans moi : il était lui-même choqué.

Lorsque le petit avait 15 jours - 3 semaines, ma belle-mère et ma belle-soeur (âgée de 22-25 ans max), me prenaient la tête pour lui faire goûter nos repas et du champagne. Or vu tous les antécédents d'eczéma et d'asthme dans ma famille, j'allaitais à 100%mon fils et évitais la diversification jusqu'à ses 6 mois révolus comme je l'ai fait avec son grand frère (autre conjoint). Mais ma belle-mère a profité de l'avoir sur les genoux pour lui faire goûter une sauce de dessert, contre mon désaccord répété fermement à 5-10 repas, histoire de me montrer que sa fille dit vrai que je ne les empêcherais pas de faire ce qu'ils veulent, qu'eux ont goûté aussi à l'alcool étant enfants et n'en sont pas morts, que mon fils ne me demandera pas la permission pour prendre une cuite, qu'il goûtera bien un jour à l'alcool que je sois d'accord ou non, que je ne dois pas l'enfermer dans une bulle, qu'il n'y a rien de plus chiant et d'égoïste qu'une femme qui allaite car elle ne pense qu'à sa "gueule"... (au passage je tirais mon lait pour que les grands-mères aient le plaisir de donner le bib, ma belle-mère "c'est tout?" et ma belle-soeur "ca fait pas trop vache laitière déjà ! Les biberons ne sont pas faits pour les chiens !"). Je tenais bon mais je pleurais à la maison. Mon chéri ne comprenait pas pourquoi je m'insurgeais à ce point contre un petit doigt d'alcool (ma belle-mère n'arrêtait pas de raconter de surcroît que son fils aîné en avait tellement bu qu'il avait dormi tout l'après-midi! C'est sûr qu'on ne l'a plus entendu !!!", il n'avait moins d'1 an, 3 à 6 mois ? : comment faire confiance ils ne se rendent même pas compte qu'il aurait pu y rester !). Je lui ai franchement dit que si j'apprenais que mon fils avait une toute petite goutte d'alcool, que je le quitterais. Je lui ai expliqué les recommandations aux femmes enceintes et allaitantes à l'égard de l'alcool et même mon père alcoolique savait très bien que l'alcool est dangereux pour les enfants et ne nous a jamais fait goûter la moindre goutte avant nos 13 ans (et encore on a trempé les lèvres). Il a très bien compris que je ne plaisantais pas et a averti ses parents qui ont répondu "on ne le fera pas" puis j'ai eu un reproche de ma belle-soeur "il n'en goûte pas parce que sa mère ne veut pas!". Tant mieux, le message est passé.

Pour autant je ne suis point tranquille : lorsque j'ai vu ma belle-mère faire goûter la sauce au petit âgé de 3 semaines, je me suis sentie très seule, tous les regards étaient rivés sur moi, du genre "et alors, t'as vu ?". Je me suis levée et ai clairement dit que je ne pouvais absolument pas lui faire confiance et que je ne lui confierai plus le petit. J'ai quitté le repas de famille, toute tremblante, suis rentrée chez moi sans les enfants car j'avais peur de me planter en voiture. C'était la limite franchie. Quand mon chéri m'a rappelée pour que je donne le sein au petit, je lui ai répondu qu'il avait du dessert qui l'attendait !". On s'est engueulé à son retour, soit disant parce que je ne voulais pas le nourrir. Il m'était absolument impossible d'y retourner dans cette colère folle. Ils étaient à 15 min à pied de la maison, il faisait beau, il n'y avait aucun risque pour le petit de patienter 1/4 d'heure. A partir de ce moment-là, j'ai nettement pris mes distances. ls ne gardent le petit qu'exceptionnellement (5h max dans l'année) J'ai essayé de continuer malgré tout à inviter les grands-parents lors des sorties au zoo mais je prends des remarques incessantes donc je ne les convie plus. J'avais aussi vu donner des trucs en cachette à ma nièce tandis que le médecin avait fait des recommandations par rapport à son obésité, qu'elle s'était déjà pas mal empiffrée et que ma belle-mère avait dit "vite ! papa n'est pas là, on fait ce qu'on veut!"Non mais quelle imbécile ! Mon beau-frère est résigné mais moi non ! Je suis responsable de mon enfant !

Au dernier repas de noël, j'ai vu le petit frère de ma nièce goûter au trou normand (2 ans), au champagne (par mon beau-père), au vin renversé sur sa sucette (par mon beau-frère) : tous se marrait, y compris le père "ah toi tu me plais ! T'es un bon !" J'hallucinais ! Je ne quittais pas des yeux mes enfants. Il n'y a rien de changé dans leurs pratiques ! C'est de l'alcoolisation pur des enfants.

Il y a quelques mois, j'ai appris que ma nièce a "un retard mental, mais ca ne se voit pas". Elle a des problèmes à l'école pour apprendre, diagnostique du médecin de famille et répété haut et fort par ma belle-mère qui ne se pose toujours pas de question, les parents non plus.

Alors aujourd'hui, je suis toujours autant hyper frustrée d'avoir des grands-parents non loin de chez nous en ayant pensé que mes enfants pourraient partager beaucoup de choses avec eux. J'espérais qu'avec le temps on arriverait à en discuter sagement et qu'ils évolueraient. On ne leur laisse guère longtemps à cause de ce problème d'alcool et de sécurité en voiture : mon beau-père prend régulièrement malgré tout le volant en ayant beaucoup consommé ("c'est un habitué et un excellent conducteur, il n'a jamais eu d'accident!") mais aussi s'ajoute encore un problème dans la mesure où mes beaux-parents attachent très très mal les enfants en siège-auto et font comme leur fille leur a montré. La petite est libre de s'asseoir, s'allonger, passer les bretelles ou les ôter tandis que mon chéri et moi "ligotons nos gamins, les pauvres ils ne peuvent même pas respirer ! Ils ne risquent pas de s'envoler !". Ma famille vit à 300 bornes de chez moi donc on se voit difficilement.

Pour les repas de famille, j'en ai pris mon parti par la force des choses. De toute façon, comme je ne fonctionne pas comme ma belle-mère et ma belle-soeur, elles n'écoutent ce que je dis uniquement lorsque j'abonde dans leur sens, sinon soit elles m'ignorent intégralement et ne me répondent pas quand je leur parle, soit elles se vantent de leurs attitudes ou me lancent des pics sur ces sujets. Du coup, j'y vais en spectatrice, le coeur n'y est plus. Je reste souriante mais à quoi bon parler puisque je n'existe plus ? Je fais ces efforts pour que mon petit dernier et mon chéri voient leur famille. Aussi, comme j'ai repris mes études à côté de mon boulot, je passe 10 fois moins de temps en réunions de famille pour étudier. Mon chéri leur rend visite avec le petit, pour lui il ne sert à rien de discuter, ils sont complètement hermétiques, il faut que cela vienne des autres. Ce que c'est nul !
J'en ai parlé à mon compagnon des risques :
L'alcool n'a aucune place ni chez la femme enceinte, ni chez l'enfant et encore moins chez un bébé. L'alcool exerce une action toxique sur le cerveau. L'enfant est y plus particulièrement sensible. D'une part parce que la détoxification de l'éthanol (par le foie) est plus faible chez l'enfant et que l'ingestion d'une petite quantité aura donc un effet plus important que chez l'adulte. D'autre part, parce que le cerveau d'un enfant est en développement et est particulièrement sensible aux toxiques ayant une action neurologique.

D'un point de vue médical, la consommation d'alcool est totalement déconseillée chez la femme enceinte. Sa toxicité sur le foetus est avérée.
Voir : http://storage.canalblog.com/47/68/693505/55269027.pdf
La consommation d'alcool pendant la grossesse est à l'origine du syndrome -grave- d'alcoolisation foetale http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_d'alcoolisation_f%C5%93tale.
Certains médicaments contiennent de l'alcool. L'académie américaine de pédiatrie recommande de ne pas inclure d'alcool dans les médicaments destinés aux enfants. Cet avis est partagé par les autorités de santé française. Pour les médicaments qui en contiennent, la quantité doit être strictement limitée et la durée de traitement ne peut dépasser 4 à 5 jours.
Pour une prise accidentelle de produits contenant de l'alcool par des enfants, même en petite quantité, il faut être toujours d'une extrême prudence. Outre l'état d'ivresse (même certains adultes peuvent y être sensibles après une consommation minime d'alcool), les autres effets sur le système nerveux central peuvent aller jusqu'à une dépression respiratoire et un coma. Les enfants sont plus particulièrement sensibles à l'alcool et présentent de plus un risque d'hypoglycémie (trop peu de sucre dans le sang) qui peut s'accompagner de convulsions.
Habituer tôt un enfant (ne parlons même pas d'un bébé) à la prise d'alcool pose de sérieux problèmes. La consommation d'alcool par des adolescents de plus en plus jeunes est une problématique (nombre croissant de comas éthyliques chez les jeunes) qui alerte les autorités de santé. Comme pour toutes les addictions, les risques de dépendance et de consommation problématique (alcoolisme) sont favorisés par la précocité des premières consommations.

Il a monté au quart de tour. Il a été violent. Il tapait du point, a retourné la table.

Il dit que j'insulte sa famille d'assassin , etc

Je dois retirer mes "putains de paroles".

Je ne le reconnais plus. J'ai l'impression que sa famille passe avant nous.

Je suis déçue.
Messages postés
19
Date d'inscription
samedi 5 mars 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
21 octobre 2015
14
Oh lala.... Fais très attention ! Cela ressemble à de la violence conjugale, à moins qu'il soit normal de se comporter ainsi mais cela me choque énormément ! Ta phrase "retire tes...." n'est guère rassurante ! Après, j'ignore si vous vous exprimez réguliérement dans ce registre mais fais bien attention ! Mon ex-mari réagissait exactement de la même façon sur d'autres choses.

Avez-vous des amis qui soient parents ? Sans forcément parler de la crise que vous vivez, vois comment ils se positionnent.

Je suis vraiment navrée de cette réaction, j'espère qu'il va y cogiter pour se rendre compte de son comportement inadapté. On peut exprimer sa colère sans retourner le mobilier !

En attendant, organise-toi pour éviter les crises de colère et vois comment tu pourrais prendre tes clics et tes clacs s'il recommençait. IL NE FAUT ABSOLUMENT PAS FAIRE COMME SI C'ETAIT NORMAL ! J'ai trop longtemps subi l'intimidation et toute la suite selon la chronologie de la violence conjugale. Je sais que c'est facile à dire et que là tu te trouves très très déçue, et doublement de ne pas te sentir épaulée par ton homme qui te violente verbalement. Personnellement j'avais peur, j'étais amoureuse et je me disais que c'était un accident qui n'avait rien à voir avec la violence même si je le trouvais bizarre. Et puis j'étais complètement isolée de ma famille. Je croyais franchement qu'il mûrirait. Il faut que tu fasses ce que tu sens le mieux pour toi et ton enfant mais reste lucide.

Je te souhaite beaucoup de courage dans cette nouvelle épreuve inattendue.
Messages postés
19
Date d'inscription
samedi 5 mars 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
21 octobre 2015
14
Je relis ton post et je rajoute que tu dois en parler à tes amies et à ta famille ! Il ne faut pas que tu restes seule avec ce poids.
Non seulement, même sans sa violence ils forment un clan et tu es seule sachant que tu te comportes en mère responsable, mais en plus il t'a terrorisée ! Quand cela m'est arrivé la 1ère fois, je lui ai dit de ne jamais recommencer. Le temps de la crise suivante (un an ?), il m'avait suffisamment détruite moralement pour que je n'arrive plus à prendre d'initiative, même avec ses promesses et ses propos culpabilisants. Parle en quand même à tes parents ! Il faut absolument que tu te barres et que tu ne restes pas seule. C'est très important ! Et même si ce n'est pas de la violence conjugale, il saura qu'il ne peut se comporter ainsi dans son couple s'il te respecte. Même si ce sont toutes ses valeurs qui sont remises en question, il n'a pas à réagir violemment ! Je vois bien la différence entre mon ex-mari et mon chéri en cas de profond désaccord, c'est flagrant !
non c'est la première fois qu'il agit ainsi. mais j'ai l'impression que sa famille ce n'est pas son fils et moi mais ses parents.
Je lui ai dit que je n'avais pas aimé cet acte et j'angoissais qu'il recommence. il m'a dit n'importe quoi. je lui ai dit que par rapport à son comportement de la dernière fois je ne suis pas si sur. Mais il semblait ne pas comprendre la gravité de son geste. je lui ai expliqué les conséquences que cela peut engendrer. il s'est enervé. il a tout cassé. je lui ai donc dit que cela peut etre considéré comme de la maltraitance et que je ne le laisserai pas faire.
Kko : je crois lire mes propres mots c'est fou!! C'est sur que l'allaitement "aide" a proteger d'avantage son enfant et apporte des "excuses" supplementaires pour garder bb pres de soi (est-ce aussi pour cela que ma 2eme fille de 10mois est toujours allaitée... ;) ) je t'admire neanmoins car ta belle-mere et ta belle soeur (j'espere qu'elle fera pas d'enfants...) je pense qu'a ta place, j'aurait coupe les ponts tant elles m'inspirent que des adjectifs peu flatteurs!!!

didine : sur ce sujet encore, je rejoins les propos de kko, je suis scandalisée par la violence des mots de ton homme?? Est ce toi qui a été virrulente et insultante pour qu'il reagisse ainsi ou il est violent "gratuitement"??? C'est très grave! Il s'agit de la vie d'un etre humain, sans defense, tu es responsable de lui et de sa sante!! Lourde responsabilite que la tienne : tu dois proteger ton enfant, pas le laisser aux griffes de gens qui ne conciderent pas l'enfant comme un etre vivant, une personne a part entiere!!
kko a raison didine!!! et pour l'avoir vécu elle-même, je pense que ses mots valent de l'or!! J'ai du chagrin pour toi, et je maintiens que ton enfant courrerait surement un grand danger s'il était gardé par ses parents (qui, peut être, on élevé ton compagnon dans la violence également...)
N'avais-tu jamais vu ce comportement chez ton compagnon auparavant???
J'espere que tu trouveras des solutions. Bon courage à toi!!!
Messages postés
19
Date d'inscription
samedi 5 mars 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
21 octobre 2015
14
Je te donne un lien pour que tu trouves des infos:
http://www.violencequefaire.ch/fr/victimes/victimes_section

Pense à effacer l'historique si tu as peur ou/et changer de mot de passe de messagerie s'il le connaît. Sinon, j'ai une amie qui vivait elle aussi des situations où il cassait tout dans la maison et ne venait pas l'aider quand il lui avait mis dans le passage exprès des cartons et qu'elle était tombée avec le bébé dans les bras... Elle lui a dit qu'elle a fait des démarches suite aux recommandations de ses amies et de sa famille, que tous jugeaient la situation comme de la violence conjugale. Ca lui a fichu un sacré coup et il a revu son attitude car il ne voulait pas être jugé comme partenaire violent.

Il faut que tu parles à tes proches de ceci pour te sentir encadré et qu'il comprenne bien qu'on ne joue pas à terroriser l'autre et tenir des propos pareils, quand bien même tu n'as pas reçu de coups ni d'insultes... Son "n'importe quoi" illustre qu'il dénigre la situation consciemment ou non.

Est-ce que vous allez souvent voir sa famille ? Vous pourriez avoir l'occasion de présenter le p'tit loup du côté de ta famille, des copains,... qui ne feront pas goûter d'alcool au petit.

Bon courage, on ne se connaît pas mais cela fait au moins du bien d'avoir des avis sur les forums, cela permet de ne pas sombrer.
non il s'est enervé qu'une fois et avec violence.
je lui ai donc écrit une lettre par mail pour lui expliquer de nouveau la situation de ce geste. je lui ai dit qu'il m'avait fait peur et que plus rien ne sera plus jamais pareil.
il m'a dit que ce n'était pas le moment de lui parler car trop fatigué et qu'il me l'avait dit, que j'ai dit que son pere est un assassin alors que je n'ai jamais dit ça. "g t pas bien ce soir là et je suis q1 homme g pas pu me controler. c t pas de la haine mais de la tritesse et de la fatigue, tu ma pas compris ou tu me compren plus !!!"
de là, nous avons rediscuté calmement mais il a peur maintenant que je parte...
depuis que je le connais, c'est un nounours tout doux tout gentil meme trop car il aide tout le monde.