Besoin d'espoir (parkinson)

Signaler
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 22 juin 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
22 juin 2011
-
Messages postés
16
Date d'inscription
mercredi 22 juin 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
23 juin 2011
-
Bonjour,
J'ai 47 ans, 4 enfants de 7 ans 1/2, 13, 16 et 19. Cette maladie a été diagnostiquée en mai 2004, mon fils avait 4 mois. J'étais aller consulter mon medecin généraliste 1 an 1/2 plus tot qui n'avait pas diagnostiqué cette maladie :une chance mon fils ne serait pas né !
Cela m'a affecté qq jours puis je me suis dit cette maladie n'évoluera pas, je ne veux pas qu'elle change ma vie. Je ne travaillais pas. J'élévais mes enfants. Très engagée dans la vie associative et municipale. En 2008, J'ai pris un poste d'adjointe au maire et tout allait bien grace aux médoc et à la passion qui m'animait. MAIS en juillet 2009, mon mari me quitte après 24 ans de vie commune, d'entente parfaite. Sans explication autre que "ce n'est pas de ta faute, je n'ai rien à te reprocher, c'est vital je dois partir" !!!
Ce fut la dégringolade malgré la résistance à l'adversité : j'ai recherché un emploi ( diplomes obsoletes), me suis engagée dans une formation; j'ai tenu bon sans médoc, avec les amis qui s'en vont, d'autres qui arrivent, des nuits blanches, une nouvelle solitude quand les enfants allaient chez leur père, une demande de divorce dans les 15 J qui ont suivi son départ. Mais aujourd'hui fin de formation stoppée car impossible physiquement de me concentrer pour le reste des exams, l'échéance du divorce après 2 ans de séparation approchant, bcq de stress concernant le bien etre des enfants, leur père qui déménage à 2h de route de chez moi me laissant bientot les enfants 100 % du temps, des problèmes d'argent liés à la "vénalité" de sa nouvelle compagne. la vente de la maison contrainte, pas de travail car impossible d'aller en chercher ou de le creer comme prévu, démission de mon poste d'adjointe en 2010. Je me retrouve un peu larguée au milieu de ce champ de ruines. Le stress et les nuits sans sommeil ont destabilisé le traitement. Les medoc agissent comme bon leur semble. je ne maitrise plus rien. Besoin d'espoir pour repartir !!!

1 réponse

Messages postés
16
Date d'inscription
mercredi 22 juin 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
23 juin 2011
3
Je vous ai lu, et sincèrement je vous souhaite beaucoup de courage ! Ne perdez pas espoir !