Suis-je un "obsédé" ?

Signaler
-
 Baloo -
Bonjour/Bonsoir,
J'ai 14 ans, 15 ans en octobre, ça fait maintenant environ 2-3 ans que je me masturbe très régulièrement (pour ne pas dire quotidiennement (Enfaite, ça l'est). Je le fais au minimum une fois et un max de 4-5 fois/jour (très souvent). Et ça me dérange au plus haut point, ça arrive dans des situations très embarrassantes, à des moments où il ne faut pas (J'ai eu une érection lors du mariage d'un proche...) Et quand ça vient, soi j'fini, soi il me faut du temps pour que ça redescende et selon les situations, je peux pas rester assis comme un con jusqu'à ce que ça s'arrange. Ça m'arrive quand je matte, même en plein milieu d'un jeu, en révisant (et le problème est là, incapable de me concentrer et après s'être masturbé un coup j'ai pas plus la capacité de réviser). Bref, ça me prends 2-3h de ma journée (voir plus) et je ne peux pas m'arrêter.
Je voudrais savoir, comment arrêter, ou ne plus le faire autant et s'il y avait des risques à en abuser comme je le fais (Possible maladie ? Perte d'érection momentanée ou définitive ? Perte d'excitation durant un futur acte sexuel ?)
Merci d'avance...
A voir également:

3 réponses

Bonjour,

Il est normal pour un adolescent de se masturber. Il n'y a ma connaissance aucun risque d'un point de vue "maladie" et tous les hommes ou presque le pratiquent ou l'ont pratiqué étant jeunes.

Quand à savoir si tu te masturbes "trop", je suis bien incapable de juger. Pour ma part, je devais approcher la fréquence que tu cites étant jeune.
J'ai aujourd'hui une femme, une vie sexuelle/sociale normale so don't worry.

Un conseil cependant : essayes de ne pas abuser et devenir "dépendant" de la masturbation. L'abus peut mener à un désintérêt pour les relations "normales" et diminuer la satisfaction que tu tireras avec un(e) partenaire.

En esperant t'avoir aidé,

C'est bien "une" partenaire ;)

Et je sais que se masturber à mon âge est normal, ce n'est pas ça qui me dérange, c'est juste que je le fais trop souvent... (En gros j'en abuse comme tu dis et suis un peu dépendant) Et ce dont j'ai peur justement, c'est de ne pas avoir la même satisfaction qu'avec une partenaire lors d'un rapport normal.

Bref, merci.
Si tu sens toi même que tu le fais "trop", alors tu as tout les éléments pour adapter ton rythme afin de ne pas en souffrir. (Ou pire, en faire souffrir ta partenaire !).

Une bonne douche froide de temps en temps quand ca devient trop pressant :)

Dans tous les cas, ne culpabilise pas. Il n'y a pas de "normalité" en la matière, chacun a des besoins différents.

A+