Hernie Discale, Sciatique comprimé, et récidive!!

Fermé
-
Messages postés
6
Date d'inscription
mercredi 22 février 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
27 octobre 2012
-
Bonjour,
J'étais opéré en février 2009 pour une hernie discale L5/S1 avec compression de la racine sciatique. Ma décision d'être opéré a été pris après avoir consulté plusieurs chirurgiens orthopédiques, leurs avis allant de "Il faut attendre 6 mois, il y aura peut-être résorption!", "Voyons, vous avez presque 60 ans (58 et demi au moment de l'AT, incident créateur de mon problème!), personne ne voudrait vous prendre en charge à votre âge!" Ceci m'a énormément conforté dans ma recherche de soulagement de la douleur.
Finalement je suis allé dans le secteur privé, mais conventionné, dans un hôpital public de Paris, où le professeur, chef de Service Orthopédique et Traumatologique, m'a reçu, écouté, décrit graphiquement le problème, et, finalement demandé ce que je voulais. Je l'ai demandé d'arrêter la douleur dans la jambe gauche et le dos, surtout que je récupère ma jambe gauche! Sa réponse était qu'il pouvait m'opérer et ceci avec une réussite, si non garantie, au moins avec assurance.
L'opération se passe bien et je récupère mon dos sans douleur, mais j'ai toujours la douleur dans la jambe gauche, laquelle je décris au professeur qui me réponds que celle-ci peut durer 3 mois, 3 ans, ou ne disparaitre jamais!
8mois après mon AT, et 3 mois après l'opération je reprendre mon travail, (Je suis Gardien d'Immeubles), et sans trop de mal, mais avec de l'aide mécanique (limitée), la vie continue.
En janvier 2010, 8 mois et demi après avoir repris mon travail je ressens une douleur très forte dans le dos et des picotements dans la jambe gauche à rajouter à la douleur intensifiée d'origine.
Visites chez le rhumatologue, secteur privé encore, et avec la troisième visite une infiltration de Hydrocortancyl dans le hiatus coccygien. Immédiatement j'ai ressenti des crampes dans le pied gauche, ce que le rhumatologue m'a dit 'normale de temps en temps'!
Depuis j'ai fais un scanner injecté, révélant une petite hernie sur le même niveau (L5/S1) et une IRM injectée pour essayer de voir plus exactement le problème. Résultat contradictoire avec le scanneur. Selon l'IRM pas de saillie discale! Une anomalie vertébrale de plateau en miroir. Tissu cicatriciel suite à l'opération autour de la racine sciatique avec léger augmentation de diamètre de celle-ci.
Je suis désespérément à la recherche de réponses à mes douleurs persistantes.
Est ce que il y a quelqu'un qui a subit ce type de problème qui pourrait me conseiller sur le chemin à suivre puisque je me sens inutile, affaibli, de quelque sort ridicule, n'ayant jamais eu de problème de santé (hors grippes, rhumes, etc.) et j'accepte mal ne pas pouvoir agir physiquement dans mon monde?
Je sympathise très sincèrement avec toutes celles et tous ceux qui subissent cette même affliction.
GDH Paris

8 réponses

bonjour suite a une opération pour une hernie discal l5 et s1 dux mois aprés opération rechute j'ai une sciatique qui me prend dans le dos la fesse la cuisse et le molet qui m'angourdie par moment le pied.Je suis sous morfine qui n'empéche pas la douleur et je doit revoir le chirurgien pour savoir si il doit me réopéré .Je voudrais savoir si il y a des risque si il me réopére merci
Messages postés
6
Date d'inscription
mercredi 22 février 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
27 octobre 2012
17
Depuis 7 mois je ressemble a une petite vieille j'ai 40 ans, anti-inflammatoire topalgic 200mg cortancyl etc... hernie l5s1 avec sciatique jambe droite et perte du reflexe achileen je souhaite vraiment tourner la page de ce cauchemar, j'ai la sensation d etre une incomprise dans la douleur et la prise en charge de cette pathologie et vu les discours des internautes cela me rend pas trop optimiste jeudi je tente une seconde infiltration j espere que cela va ma soulager je ne souhaite pas pour l instant une chirurgie, je ne peux plus travailler ma vie sociale est au ralentie, j essaie de trouver une issue en attendant je veux bien discuter avec des personnes qui ressentent mon mal etre...
Bonsoir,
Je compatie avec toi. J'ai 41 ans et pour moi la sciatique c'était inconnue il y a encore 1 mois. Ma jambe gauche me cisaille du matin au soir de la fesse gauche jusqu'au mollet. Comme des crampes incontrolables euivalentes a des coups de couteaux. Aucune position ne calme cette douleur insoutenable. Je narrive plus a dormir plus de deux a trois heures par nuit et depuis un mois la fatigue s'accumule.De plus je culpabilise car mon épouse ne dort plus elle non plus à cause de mes douleurs et le matin il faut qu'elle aille bosser et assurer tout le reste des taches ménagères.
Mais jusq'a quand vais-je tenir dans cet etat. Les crises nocturnes vont jusqu a me faire pleurer. Malgré cortisone 60mg/jour, dérive de morphine 4/jour efferalgan 1mg 4/jour myolastan 2/jours. et une infoltration entre l5 s1 il y a 2 jours
L'arrivée de la soirée devient une angoisse car je sais que je ne vais plus dormir et je devient une loque. Je ne sais pas quand je pourrais retravailler. Pourtant les IRM, radios laisse apparaitre une hernie discale très réduite.
J'ai meme recours a des béquilles pour avancer cm par cm quand les crises sont trop fortes.

Je suis de tout coeur avec toi. Et du coup disponible pour echanger sur notre problème.
Bernard.
Messages postés
423
Date d'inscription
vendredi 29 janvier 2010
Statut
Membre
Dernière intervention
3 septembre 2017
311
Arrêtez de courir les médecins et consultez un kiné qui vous apprendra les mouvements et les postures pour minimiser la douleur - avec laquelle il faut vivre. Acceptez votre âge et les limitations qui vont avec - car visiblement, le médecin qui vous a opéré a surtout pris votre argent
cher internaute,
j'en ai ras le bol, pour ètre polie....de vos propos en ce qui concerne "ce" médecin qui a surtout pris votre argent! je pense que vous ne connaissait que des petites douleurs, vu vos propos...médecin+kiné...avez vous déja été dans un état ou vous ne pouvez plus marchez, dormir et vivre normalement! moi si..
j'ai 39 ans, j'ai eu ma première sciatique a 12 ans....des l'adolescence, j'ai eu anti-inflamatoires, kiné....grosse crises de douleurs, et pourtant je trvaillais car commercante a mon compte....pas les fonctionnaire qui s'arrète pour un rhume et payé intégralement..a 30 ans, j'ai consulté tout les "grands" de paris;;;; raymond poincaré, garches, pompidou, st louis, clinique du rachis...et aucuns ne voulait m'opérer car...trop jeune, opération trop lourde, 1 chance sur 2 de remarcher, faut vivre avec la douleur....j'adore quand on souffre le martyr! alors, "bètement" j'ai continué comme ca!! 35 ans...licencié pour absences répétées...comment conduire quand on est commerciale et que l'on ne sent plus ces pieds? et un jour, miracle, ma voisine me parle du dr gozlan...je n'ai rien a perdre, j'y vais!
radio du rachis, discographie a la clinqiue thurin...vous rentrez seulement la journée pour voir en endoscopie et petite anesthésie, car consciente, dr gozlan va explorer le "chantier"....verdict: triple hernie discale, 4 becs de pérroquets et arthrose sur les lombaires! rien que ca....hé oui cher internaute, et avec ca vous penssiez que je faisit du chichi? je me suis fais opérer 2 semaines après...au bloc a 11h, levée a 18h..bien sur, je marchais tout doux mais, j'étais debout! corset pendant 2 mois, non stop! jour et nuit..pas le top, mais c'est comme ca! et ensuite 80 séances de réeducation....conseil, faite celle ci avec le kiné qua vous conseillera dr gozlan...et pas celui que vous connaissez bien! celui que j'ai a eu une formation avec dr gozlan pendant 10 ans!
cela fait 2 ans bientot, et ca va super bien! et la cerise sur le gateau: 1 cicatrice de 1 cm en haut de ma fesse gauche qui s'atténue avec le temps...et non pas des broches, des vices, qu'il faudra enlever un jour....!!!!
bein sur, bien sur, c'est dans le privé et cela a un cout mème avec une bonne mutuelle! mais, ce "petit" sacrifice en vaut la peine...moi, je ne suis parti en vacances et reduits mes sorties, pour "m'offrir" ce luxe de ne plus avoir mal....et toutes personnes qui sais ce que c'est de SOUFFRIR des années, penserons, j'en suis sur comme moi, que le résultat en vaus la peine..et puis j'emmènerai pas mon fric, enfin ce qu'il me restera avec la retraite que je n'aurai certainement pas....l'année prochaine, j'ai 40 ans....et la j'économise pour une super fète...comme quoi, dans la vie, la roue tourne, mais encore faut il avoir le courage d'aller la chercher!!! j'espère que ce mot aura redonner l'espérence a ceux qui souffrent du "mal du siècle"....bon courage a tous....
christelle.
ps: pour ceux qui habitent la région parisienne, le dr gozlan consulte une fois par semaine,le mercredi, au chesnay, a coté du centre commercial de parly2....ca évite d'aller sur paris, rue de médicis...
Salut Bernard,
Et oui! Cela fais maintenant 18 mois, et déjà une première op pour retirer une hernie L5/S1 de taille assez grande, me laissant par la suite sans soulagement pour ma jambe gauche. 7 mois plus tard j'avais encore deux hernies sur le même disque, même quadrant, avec une fibrose laissée par op N° 1. IRM et Scanners injectés en février de cette année n'ont rien donné de plus qu'un vilain adhérence!! Pourquoi vous vous plaignez m'ont demandé mon chir et mon rhumato? Et mal j'avais, encore in supportable. Egalement je me coupabilise car ma femme elle aussi doit travailler, et je ne fais que tourner dans mon demi sommeil.
Finalement j'ai vu le Dr****c'est en privé mais si vous avez une mutuelle vous serez remboursé à la hauteur du moitié de tes frais et ça vaut le coût je vous assure).
J'ai passé une discographie en debut avril ce qui a revelée deux hernies cachées sous la fibrose, et appuyant sur la sciatique telle que la comprimer avec les douleurs conséquentes. Douleurs que mes autres docs essayés de me convaincre ne pourrait pas exister!
Je serais opéré le 11 mai prochain par Endoscopie foraminale, sous péridurale, donc pas de générale. J'ai confiance en ce chir, le Dr *****, étant expert auprès de la Sécurité Sociale, et même si je ne recupère pas totalement ma jambe après tout ces mois de douleur attroce je serai content de ne plus avoir les maux et de pouvoir dormir mes nuits comme il y a des siècles!!!!
Bonne chance à vous.
T'as encore qqjours devant toi, prend vite un autre avis, pour ma part cette technique m'a couté
chère, et elle n'a pas marché.....
J'ai oublié de vous dire que suite à deux infiltrations faites par un Rhumato en ville j'ai eu la sciatique collée à l'intérieur du vertébre et le première op a été compliquée en attendant qu'un Neurochir vient en urgence pour la décoller.
Faites attention!! Les infilts ne m'ont pas soulagées, simplement adhéré à une protocole de traitement! Blague à part!

Graham
Alors, tu t'es fais opéré ?
JE VAIS AVOIR 82 ANS ET UNE SCIATI QUE DEPUIS 50 ANS MALGRES TOUS LES EXAMENS ET TRAITEMENTS TALONNETTE, INFILTRATIONS (in situ) THERAPEUTIE EN TOUT GENRE AUCUNE AMELIORATION ETMALGRES LES ANTALGIQUES DONT JE SUIS DEPENDANT JE SOUFFRE BEAUCOUP. JE CHERCHE LA SOLUTION MIRACLE. SI VOUS EN VOYEZ UNE MERCI !
Merci pour votre message,

Je me rend compte que meme si je souffre comme un chien je ne peut point me permettre de me plaindre au regard de ce que vous avez vecu et de ce que vous vivez encore. Je suis de tout coeur avec vous.
Ce matin ce sont les nerfs qui lachent et le sentiment d etre un boulet et d etre inutile. j'ai dormi peut etre que 10h au total ces 5 derniers jours. Je veux bien les coordonnées du docteur Gozlan car mon médecin passe normalement ce matin pour évoquer une eventuelle opération qui me rebute au plus haut point. Je voudrais tout essayer avant pour l'éviter, notament tenter une deuxieme infiltration dans une semaine meme si celle du début de semaine ne ma pas guéri mais simplement fait l'effet que j'aurais du attendre d'un calmant pendant une demie journée. Le pire c'est que parfois dans la journée le moral revient avec le beau temps la douleur nous abandonne quelques minutes on se dit qu'on va peut etre en voir le bout et le cauchemar reprend de plus belle.
Je m'excuse de me lamenter, mais ce matin il est vrai que ca ne va pas du tout et que cela fait du bien de parler a quelquun qui vit la meme situation.
Malgré cela je vous souhaite une très bonne journée et vous remercie pour votre réponse qui m'apporte du réconfort; Portez vous bien et disons nous que ce n'est pas une maladie grave mais pénible. On aura pas tout perdu comme ca
AMICALEMENT
Bernard