Acouphene

rosy - 18 juin 2009 à 18:02
 Blabrique - 8 mars 2024 à 16:39
Bonjour,
Je viens de lire plein de trucs sur les acouphènes dont je souffre depuis 10 mois, on m'a prescrit vastarel et rivotril, c'est moins pire mais toujours là quand même. On m'a posé il y a maintenant 4 ans ! une triple couronne qui me gène, mon dentiste me l'a limé plusieurs fois depuis le début et sur le coup je semble soulagée, mais la gêne revient toujours, j'en avais tellement marre que je lui ai demandé de me retirer tout cela mais il me certifie que cet appareillage n'est pas plus gros que mes autres dents que je dois faire l'effort de mettre ma langue autrement etc etc, je voulais qu'il me le change mais la sécu m'a convoquée, un "dentiste conseil" m'a fait tout un pataques jusqu"à prendre mes dents en photo ! tout cela pour me dire qu'il n'y avait rien d'anormal, bref c'est moi qui fait une fixette... - dixit - quant au rapprochement avec mes acouphènes - auquel j'avais pensé "par hasard" - même mon médecin (qui m'a dit d'en parler avec mon dentiste...) ne voit pas le rapport... bref ils me prennent tous pour une chieuse qui fait des fixettes, alors quand je viens de lire certains témoignages j'ai envie de me jeter chez n'importe quel dentiste qui voudra bien me débarrasser de ce truc, moi je ne sais pas ce que c'est que l'obstruction maculaire (ou quelque chose comme cela que je viens de lire) mais je comprends que je ne dois pas être si dingue que cela ! bien sur si on me retire ces trois fausses dents j'aurai un trou et un petit moignon au milieu ! mais franchement contre une sirène et autres bourdonnement dans une oreille... je suis preneuse. Qui consulter ? que faire ? quelqu'un peut-il me conseiller ? dentistes et médecins ont perdu bien du crédit à mes yeux ! merci à ceux qui me lisent et encore plus à ceux qui pourraient me répondre.
A voir également:

3 réponses

fanfouedelamotte Messages postés 4072 Date d'inscription samedi 15 novembre 2008 Statut Modérateur Dernière intervention 20 mars 2018 7 152
18 juin 2009 à 18:51
Effectivement, l' hypothèse d' une origine dentaire est valable: on trouve de nombreux articles sur ce sujet en tapant dans un moteur de recherche " articulé dentaire acouphènes ". Par exemple:
http://www.holodent.com/article-15864481.html
Ca vaudrait le coup de déposer ces couronnes et voir ce qui se passe.
Les acouphènes sont très difficile à traiter. L' hypnose est une méthode intéressante.
Baudouin Labrique
27 juil. 2009 à 16:55
La piste psychologique est, suivant ma pratique professionnelle et recoupée par de nombreux autres cas, INCONTOURNABLE. Tout ce qui peut être diagnostiqué comme symptômes ne constitue que la face visible de l’iceberg ; c’est à l’image de ce qu’apporte la médecine qui, symptomatique, ne s’occupe de ce qui est en aval, alors qu’il faut ici aussi considérer ce qui est en amont.

C’est comme un jeu de dominos : il ne servira à rien à moyen terme de ne s’occuper que des manifestations en queue de liste car il faut s’occuper de ce qui a été à l’origine réelle des maux. La plupart des scientifiques modernes sont maintenant d’accord pour dire que l’origine des maladies se trouve dans le stress oxydant ou oxydatif.

Mise à part la piste comportementaliste mais qui ne résout rien en profondeur, c'est la piste (réellement) psychothérapeutique dans ce qu'elle intègre les neurosciences cognitives ou psychobiologie (qui font partie des sciences de la psychologie officielle, cf. www.psychobiologie.eu) qui est à suivre parce qu'efficace.

Voici la relation d'un cas que j'ai accompagné en psychothérapie et qui a montré que son origine était conflictuelle ; le cas a été résolu grâce à un accompagnement qui a permis à la personne de solutionner en profondeur son conflit :

une personne vient me trouver parce qu'elle souffre depuis son retour de vacances d'acouphènes ; en fait, ils ont commencé sur le chemin du retour. Conflit : le dernier jour des vacances elle réunit tous les membres de sa famille qui l'avaient accompagnée sur place (à plus de 1000 km de chez elle) et cette réunion avait été particulièrement positive ; il faut savoir que dans sa famille il y a beaucoup de problèmes de communication et de mésentente.

C'est une personne dont le sens auditif est particulièrement éveillé et important. Le travail étant basé sur les ressentis, elle exprime alors avec émotion qu'à son retour elle craignait donc ne plus revivre (auditivement) dans la famille d'autres rencontres empreintes de la même qualité relationnelle. Par elle-même elle a compris qu'elle s'était fabriquée une sorte de petite "musique" qui "occupait le terrain" ; but psychobiologique : créer une sorte de diversion qui devait l'empêcher de se connecter au conflit familial.

Il a fallu aussi prendre en compte le vrai conflit central et pas encore résolu : celui d'être un jour séparée de sa sœur jumelle comme cela avait été le cas à la naissance et d'une manière traumatisante

Cette personne en a d’ailleurs témoigné sur Internet :
"Personnellement, pendant six mois j'ai souffert d'acouphènes ; j'ai consulté généraliste et ORL dont les traitements ont été inefficaces. Par contre, suite à un décodage avec Baudouin Labrique qui a été le " facilitateur " de ma prise de conscience, nous avons découvert ensemble le blocage à l'origine de ce mal handicapant. 24 heures plus tard, tout rentrait dans l'ordre... et définitivement. "
https://www.france.tv/france-2/#t14130

Respectueusement,

Baudouin Labrique

Conférence-débat exceptionnelle

"Comment l'accompagnement psychothérapeutique vient à bout des acouphènes et de l'hyperacousie" que je donne le samedi 23 mars 2024,  invité par l'association Belgique Acouphènes

https://www.retrouversonnord.be/BA-Tivoli.htm